AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

[Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Jeu 23 Juin - 16:48

. : : Livre 1 : : .
L’apprentissage


Chapitre 1 => Le nindô de Zankoku

    •On s’engage à devenir shinobi car on se donne un but à accomplir, une raison de vivre. Il devient alors important de s’accrocher à son existence. Des périodes de replis, de tristesse, de remise en cause deviennent ainsi une réalité. Certains voulaient devenir Kage, instaurer la paix dans le monde, tuer une personne en particulier, faire parti des héros … Zankoku, lui, avait dépassé ce stade. L’émotion ne signifiait plus rien, car l’une d’entre elle avait expulsé les autres de son esprit par la place qu’elle prenait. La haine. Et pour cause, toutes les personnes qu’il fréquentait finissaient par mourir. Durant ses trois ans « d’études supérieur » dans le Kenjutsu, il s’était fait de bons amis, malheureusement morts lors d’un accident dans la montagne, alors qu’ils s’entrainaient à approfondir le lancer de projectile. Il trouva son âme sœur, une femme blonde aux yeux verts, terriblement belle, tout en elle respirait la noblesse. Elle fut assassinée lors d’une mission d’un rang élevé. Et il y a peu, son sensei, en qui il avait placé tout son estime, avait disparu, considéré mort.



    •En cette nuit, Zankoku se promenait dans son ancienne demeure, devenue ruine. Les rayons bleutés de la lune se frayaient un chemin à travers les ouvertures. Le Genin se remémorait les moments passés avec ses parents, décédés depuis huit ans. Il s’arrêta devant l’âtre du salon sentant une présence familière
    « Qu’est-ce que tu veux Gagsu ? »
    Derrière lui, une ombre se retira de l’obscurité et découvrit son visage de sa capuche.
    « On te cherche …
    -Tu n’es pas venu que pour me dire ça
    -En effet … Je suis venu pour … Reformer l’équipe »
    Ces dernières années, Zankoku avait été attribué au Juunin Natsuo, et à deux autres Genins. L’équipe s’était dissoute depuis que son sensei avait disparu. Il fit craquer le plancher de ses pas lourd en s’approchant de Gagsu, un de ses co-équipiers et divulgua ses pensées, les yeux rongés par la haine.
    « Dégage ! Je ne veux plus de sensei, Natsuo … Etait le meilleur. »
    L’individu recouvert de noire se téléporta sur une ouverture dans un des murs de la maison.
    « Demain, viens en début d’après midi sur la rive de la rivière Hogaku qui longe le terrain d’entrainement
    -Je ne me répèterais pas, il est hors de question que ...
    -Il y a un truc que je ne t’ais pas dit … Lors de notre dernière mission, Masaku, celui que nous devions escorter n’était pas un civil comme les autres, c’était un ninja en cour d’apprentissage, il s’est servi du Henge no jutsu afin de se faire passer pour Natsuo et c’est ainsi qu’il périt dans l’explosion à sa place. Il avait compris qu’en restant en vie, la mission ne serait jamais terminée, il a donc laissé l’artefact à Natsuo. En rendant mon rapport au Kage, j’ai trouvé sur le coin de sa table, un rapport au nom de notre sensei
    Zankoku garda le silence.
    -En d'autre mots ... Natsuo est toujours vivant …»
    Un silence interminable résulta de cette révélation, finalement, Gagsu disparut pour de bon tandis que Zankoku fixait l’astre lunaire à travers un trou dans le plafond que le temps avait creusé. Son sensei qu’il admirait tans était donc en vie … Il sauta à l’extérieur pour poursuivit sa route vers le village de Kumo, le sommeil se faisant sentir.

    //Fin du Theme\\

    •Le Genin ouvra les yeux agressés par la lumière du soleil à peine levé. Assis sur son lit, seulement habillé d’un caleçon, il s’empressa de faire sa toilette et d’enfiler ses vêtements de shinobi. Direction le centre ville. Avant de commencer la journée, il devait manger quelque chose, son estomac grondait. Il s’arrêta dans un restaurant où il dégustait les spécialités du village et se rendit au terrain d’entrainement. Vide à cette heure matinale, il en profita pour méditer et ainsi réveiller son chakra. Après une heure de repli dans son monde intérieur qu’il chérissait, un entrainement s’imposait ! Il s’enfonça dans une forêt non loin du terrain d’entrainement et pris le temps d’installer une cinquantaine de cible sur une grande zone. Devenu professionnelle et meilleur de sa promotion dans le lancer de projectile, il s’était attaché un parchemin sur ses avant-bras afin d’invoquer des shurikens et des kunais à sa guise. Il fallait redoubler de prudence, car le fait que Kumo fut bâti sur le terrain accidenté d’une chaine de montagne n’était pas à négliger. Une fois en mesure de passer à l’action, il ferma les yeux et se surpris à réfléchir. Ces quelques moments de réflexion lui saurait bien utile pour la manière dont il allait procéder. Il exécuta trois signes de sa main droite et disparut dans un bref nuage de fumée blanche. Il s’agissait du « Sunshin no Jutsu », technique de déplacement rapide. En l’air, il tourna plusieurs fois sur lui-même à une vitesse impressionnante en laissant partir les Kunais, puis il se laissa retomber lentement. A la seconde où il toucha la cime de l’arbre le plus proche, il se propulsa d’un pas chargé de chakra et continua son bombardement. Tous ses mouvements étaient calculés, gracieux, prémédité et agréable à regarder. Zankoku voulait devenir la machine à tuer de Kumo, il était en bonne voie. Son enchainement était terminé, il prit grande inspiration. 70 % de ses cibles étaient touché en plein centre, 25 % était atteinte près du centre tandis que 5 % des projectiles étaient planté dans la terre à quelque centimètre des cibles … Content de lui, il se promit de faire mieux la prochaine fois et se retira sur le terrain d’entrainement. Il contempla les jeunes élèves entrainés par leur sensei. Avec son regard constant chargé de Haine et de méprise, il se dit qu’un jour, tout reviendrait comme avant …


Dernière édition par Zankoku le Mar 19 Juil - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Dim 26 Juin - 6:14

    Les journées comme celles-là, on préférait les éviter, les évincer, les pulvériser que de les vivre… Ça avait mal commencé et ça continuait tout aussi mal. Tout d’abord, Karui avait appris la terrible nouvelle, très très terrible. Ei, le meilleur leader qui soit, le plus beau, le plus fort avait mystérieusement disparut. Même Bee-sama n’avait aucune idée de où son frère d’arme pouvait bien être passé. En plus de ça, un remplaçant avait pris sa place, le Godaime Raikage était dans la place, déjà installé dans le bureau du seul Kage qui méritait son respect. Toute cette historie l’avait mis en rogne, mais ça n’était pas le pire. Le pire s’appelait Omoi… ce superbe équipier qu’elle devait se coltiner à chaque jour ou presque, lui qui avait les idées noirs à la moindre embûche qu’apportait la vie.

    ***

    Alors là, fallait le faire ! Non mais, comment faisait-il pour être si pessimiste ?! C’était impossible d’être chiant à ce point, rien ne le rassurait, même pas leur sensei avec son rap douteux. Fallait le voir et l’entendre pour le croire. Après, l’adolescente espérait sincèrement que ce n’était pas tous les mecs de cet âge qui se montraient aussi enfantin et négatif. Elle qui était une grande optimiste, une fille qui laissait ses émotions débordés et contrôlés, c’était ça qui l’attirait, pas le contraire. Néanmoins, le comportement de son équipier avait beau lui tomber sur les nerfs, il n’en demeurait pas moins qu’elle l’appréciait tout de même. Mais ça, c’était un secret défense, aussi bien gardé que les missions de rang SS qui étaient assignées à l’élite du village, les tâches ultra dangereuses qui faisaient les héros passant à la légende. Bref… Yotsuki-sama et Bee-sama étaient laaaaargement mieux que ce petit crétin d’Omoi qui se plaisait à se morfondre dans ses pensées sombres. Si ça n’était que ça… Il fallait aussi qu’il fasse son insupportable en la comparant pour une énième fois à Samui. C’était insultant que de se faire traiter de planche à pain constamment. Toujours bien pas de sa faute si elle n’avait pas hérité de forme à cet endroit. Cette fois, elle s’était légèrement plus emportée que d’habitude, rageant dans son coin et était partie se défouler plus loin sur un terrain d’entrainement. Un pauvre poteau y était passé, il avait rendu l’âme sous la multitude de puissants coups que Karui lui avait assénés. Elle avait encore un peu la rage, mine de rien ça la rendait malade ce genre de remarque. Oh, la kunoichi en avait aussi fait voir de toutes les couleurs à Omoi, lui donnant l’un de ses kicks réputés qui faisaient mal, cependant ça n’avait pas été suffisant et ne l’était toujours pas. Seulement, elle n’était pas seule en ce lieu. Plusieurs équipes de genin étaient réunis, s’entrainant avec leur sensei junin. Avec la guerre qui se préparait, se n’était pas un luxe. Tous la dévisageaient, même si certains étaient accoutumés à ses excès d’humeur. Étant l’élève de Killer Bee, la jeune femme était assez connue, pour le meilleur et pour le pire. D’un regard froid, elle les fit tous regarder ailleurs, puis elle-même commença à marcher vers la sortie de ce parc pour gamin. L’adolescente désirait passer sa rage autrement et autre part. Enfin, c’était son intention jusqu’à ce qu’elle aperçoive un jeune de son âge qui trainait seul dans le coin, un peu comme elle en ce moment. Karui avait vaguement entendu parler de lui, étant junin et étant dans la team Samui, une des élites du village, elle en connaissait des masses de choses. Malgré ça, elle ne lui avait jamais encore adressé la parole, jamais l’occasion ne s’était présentée. C’était donc la bonne situation pour faire les présentations et qui sait, elle en oublierait peut-être son début de journée merdique.

    La kunoichi des nuages s’approcha donc de l’autre adolescent, tout en faisant du bruit pour signaler sa présence. De toute façon, elle n’était jamais du genre discrète, sauf quand la situation l’exigeait et encore. Fallait l’admettre, cette jeune femme avait bien des défauts, dont celui d’être une fonce dans le tas. Au moins, elle savait restée organisée même dans ces cas-là, ou presque. Bref, elle s’approcha de son futur interlocuteur. Une fois arrivée à sa hauteur, elle lui dit un simple « salut » et patienta d’avoir sa réponse, une quelconque réaction de sa part. Serait-il amical ou l’enverrait-elle bouler ? C’était une question à laquelle elle ne tardait d’avoir la réponse. Néanmoins, pour l’instant, Karui se contenta d’observer de haut en bas le jeune homme qui lui faisait face. Des habits entièrement noirs, son visage était caché par un masque, ne lui laissant que les yeux de visibles. Il portait une capuche sur la tête, puis avait comme presque tout Kumojin un katana en guise d’arme. Rapidement, la kunoichi fit une analyse. Ce mec semblait être quelqu’un de peu sociable à en juger par son apparence, peut-être avait-elle frappé à la mauvaise porte pour avoir de la compagnie aujourd’hui… Elle ferait sûrement mieux de s’excuser et de partir trouver son sensei qu’elle adorait tant, mais elle ne le fit étrangement pas. Pourquoi donc vous demandez-vous. C’est simple, sa curiosité l’emporta et elle avait décidé de miser dessus. La junin allait probablement le regretter, parce que c’était une journée de merde et que ça ne pouvait pas mieux aller, mais qu’importe. Au pire, un petit combat lui ferait du bien, après fallait tout de même pas souhaiter que ça en arrive là. ‘Fin, faudrait commencer par voir la réaction de l’autre jeune. Elle pouvait s’être trompée sur sa première impression. Pour avoir de meilleurs résultats, elle s’arma d’un sourire franc et prit une posture décontractée. Sa voix s’éleva de nouveau, sur un ton plus enjoué cette fois.


    - Zankoku hein ? Moi c’est Karui. Ravie de te rencontrer !


    Néanmoins, elle serait moins ravie s’il la traitait de planche à pain. Erreur à ne pas refaire aujourd’hui… Oh que ses poings craqueraient si jamais c’était le cas. Déjà que maitre Yotsuki avait mystérieusement disparu, pauvre Aa, elle n’était pas d’humeur à se prendre d’autres moqueries concernant son physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Mer 29 Juin - 13:35

    •Karui tira Zankoku de sa torpeur. Il se tourna lentement vers elle et la considéra en fronçant les sourcils. Il n’aimait pas se rapprocher des gens, discuter, perdre son temps. Mais cette femme était différente. Pour commencer, elle était belle et puis, l’aura qu’elle dégager lui fit comprendre qu’elle n’était pas n’importe qui. Ne souhaitant pas la faire attendre plus longtemps, il répondu. Sa voix et ses yeux traduisait un excès de colère qui se voulait surement gênant, mais il ne pouvait rien y faire. Au fil des années, son esprit se faisait de plus en plus noir et son désir de vengeance prenait de plus en plus de place.

    « Bonjour … »

    Alors qu’il s’apprêtait à lui dire d’allait voir ailleurs, sa voix se bloqua. Il se montrait toujours impassible avec ceux qui lui adressaient la parole. Mais le fait qu’il voyait en Karui une puissante Kunoichi le fit changer d’avis.

    « Tottetsukeba Zankoku, c’est bien moi. »

    Le Genin avait du temps à perdre, il devait rejoindre Natsuo dans que l’après midi. Soudainement pris par le désir de parler tranquillement avec Karui, il l’invita à s’assoir la où il passe la plupart de son temps. Sur la branche d’un arbre depuis laquelle on peut voir tout le terrain d’entrainement. Il fit quelque pas et y parvenu d’un simple saut, puis, au milieu de nombreuses paroles qui s’échangeaient entre les deux ninjas, Zanko’ ne put s’empêchait de lancer un sujet qui le hantait.

    « Quel est votre but ?! Quelle voie avez-vous choisi de suivre ? »

    •Il désirait simplement savoir s’il n’était pas le seul qui nageait dans l’indécision. Le rêve le plus grand de Zankoku était de devenir l’arme la plus puissante de Kumo. Pourquoi ?! D’une part car il souhaite devenir très fort et parce qu’il n’aime pas donner des ordres mais préfère les exécuter bêtement. Ce qui est en contradiction complète avec sa personnalité. Il a beau se dire indépendant, il est assez intelligent pour comprendre qu’il y aura toujours quelqu’un de plus fort que sois. En présence de ce genre de personne, il se retient d’exploser et sauvegarde sa haine en attendant qu’il devienne encore plus fort ! Ce qui justifie son hésitation, c’est qu’il pense que Kumo est un frein à sa quête de force. Pendant de longue semaine, il n’a cessé de se dire que déserter le village serait une bonne solution. Mais s’il se trompait ?! Kumo est un village qui abrite d’incroyable ninja ! Et ça … Zanko’ n’en avait encore aucune idée. Grâce à cette rencontre avec Karui, il serait surement plus confiant. D’ailleurs, voilà quelque minute qu’il plongeait son regard dans le sien, curieux de connaitre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Dim 10 Juil - 4:18

    Décidément, elle se coltinait les cas sociaux de ce village, c’était impossible autrement ! Pourquoi fallait toujours que se soit sur elle que ça tombe, les trucs du genre ? Pourquoi elle n’avait pas simplement passé son chemin sans vouloir faire blabla avec un mec qu’elle n’avait encore jamais rencontré… simplement rentrer chez elle se reposer un peu de toute cette agitation ? Bordel, quelle chiante journée ! Au moins, maigre consolation dans toute cette affaire, le genin ne semblait pas être du genre à la traiter de planche à pain, ou peut-être avait-il conscience que s’il le faisait, il se ferait littéralement massacrer sans aucune forme de procès. Le môme la dévisageait, fronçant les sourcils, visiblement, il n’avait pas envie d’être dérangé. Alors que Karui allait lui faire un ciao et rebrousser chemin, nan mais elle n’avait franchement pas envie de rester avec un type sombre et déprimant, il prit la parole pour la saluer. Bon début ! Même s’il restait haineux et emmitouflé dans son kit ninja des plus louches, il lui avait répondu. Bon, elle se trouve une excuse bidon pour s’en aller ou la curiosité est plus forte et elle reste ? Question inutile en fait, la réponse est clairement évidente. Foutue curiosité… Elle le vit clairement, il allait lui demander de partir et elle exaucerait son souhait, non sans l’avoir au préalable charrié un peu, mais il se ravisa. Avait-il peur d’elle ? Son sourire muta légèrement, devenant plus moqueur et joueur. Ce gamin avait décidément quelques notions de respects au moins, c’était agréable. N’empêche, il pourrait changer de face, ça aiderait à sa cause, non mais ! Avoir l’air d’un psychopathe sortit de l’asile n’aide personne en matière sociale, il devrait pourtant le savoir. Bref, là n’était pas la question. La kunoichi patienta donc de voir ce qu’il ferait. Vainquerait-il son envie irrésistible de la rembarrer ? Arriverait-il à formuler autre chose que bonjour ? Partirait-il sans ajouter un seul mot ? Le mystère planait et ça commençait à bien faire. Heureusement, après un nombre incalculable de seconde – Karui n’est pas du tout patiente et à une notion du temps décalé – le genin finit par affirmer que c’était bien lui, Tottetsukeba Zankoku. Pas trop tôt !

    Le mieux, c’est que le gamin changea radicalement de comportement. Quelle mouche l’a piqué, aucune idée, mais l’effet est là. Il invita même la kunoichi à aller s’assoir sur une des hautes branches d’un imposant arbre présent sur le terrain d’entrainement. Il s’y installa d’abord, puis Karui suivit le bal. Une fois installée, le shinobi prit la parole de nouveau, posant une bien étrange question au junin des nuages. En effet, il lui demandait quels étaient ses buts, mais aussi quelle voie elle avait choisi de suivre. La première était simple, mais pour la seconde, fallait l’admettre, la sabreuse ne comprenait pas du tout où le jeune homme voulait en venir. Il la fixait droit dans les yeux, attendant une réponse de sa part. Néanmoins, elle désirait y penser un peu avant de dire n’importe quoi, essayer de comprendre ce qu’il recherchait à travers cette petite discussion. Était-ce la bonne alternative ? Pas si sûre, car elle l’avait bien appris, l’instinct, ce que l’on ressent sur le moment présent est toujours la meilleurs chose qui soit. Killer Bee avait été un bon prof pour ça. Son rap lui venait instinctivement, il ne cherchait pas les rimes. Elle devait faire pareil ici, laisser les mots sortir sans les forcer, sans y songer en profondeur. Puis, s’il n’était pas content du résultat, elle n’y pouvait rien, se serait simplement qu’ils n’étaient pas fait pour s’entendre. La kunoichi se racla la gorge, puis sa rude voix s’éleva à son tour, tâchant de laisser son cœur parler à sa place.


    -Mon but ? C’est évidemment d’épater Killer Bee-sama ! Je souhaite devenir quelqu’un, comme lui a su le faire avant. Aussi servir Yotsuki-sama, mais il est parti on ne sait où… Karui marqua une pause, baissant les yeux, avant de se reprendre, parlant toujours avec force et caractère. La voie que je cherche à suivre est celle que nous a inculqué notre quatrième Raikage. Rendre Kumo puissant, que la force et la témérité est tout ce qui compte. Devenir quelqu’un au point que ton nom est connu même par-delà les montagnes et les mers. Voilà ce que je recherche, finit-elle, avec un sourire.

    Bon, elle avait volontairement omit un truc, soit plaire à Yotsuki-sama et Killer Bee-sama, même à Omoi mais ça, jamais elle ne l’avouerait de vive voix. Tous pouvaient bien aller se faire voir avant qu’elle ne divulgue ses informations classées top secrètes. Maintenant qu’elle avait répondu, quelle serait la réaction de son interlocuteur ? Dévoilerait-il quels étaient ses intentions en posant de telles questions ? Karui n’en savait rien. Néanmoins, sa curiosité était forte, alors elle se risqua de reprendre la parole.


    -Pourquoi voulais-tu savoir tout ça ? Tu sais, c’est normal qu’à ton grade, on n’ait pas nécessairement de rêve ou de buts fixent. Avant qu’on me place avec Omoi et Bee-sama, à part m’entrainer pour progresser, je ne savais pas vraiment quoi faire et c’est normal.

    Voilà qui était dit. Maintenant, restait à savoir ce que Zankoku avait à répondre à ça. La sabreuse patienta donc, balançant ses jambes dans le vide, détournant un peu le regard vers le terrain d’entrainement. Ses yeux jaunes se perdirent, regardant tous les jeunes qui y étaient avec l’espoir d’un jour, être l’élite de Kumogakure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Mer 13 Juil - 15:20

    Le genin but chacune des paroles de Karui. Killer-bee était un homme connu dans le village, d’une part car il était fort, d’autre part car ce fut l’hôte d’un démon. Frère du Raikage, quatrième du nom, qui a mystérieusement disparut, ces deux Shinobi donnaient une idée de la puissance du village. L’absence de Yotsuki se faisait terriblement sentir, bien que Zankoku n’y apportait que peu d’importance. Néanmoins, son but se rapprochait de celui de la Kunoichi, faire connaître son nom au-delà des frontière du pays, mais surtout devenir l’arme du village, lorsque ce dernier se retrouverait en difficulté, il suffirait de dire « Faites appelle à Zankoku » et en un laps de temps incroyable, tous serait réglé, sans que personne n’ait ressenti son approche. Mais avant d’en arriver la, de longues heures d’entrainement l’attendait. Le genin hésita à s’expliquait, il simplifia les choses pour ne pas trop en dire sur lui, généralement, il tournait le dos aux gens, se renfermait sur lui-même, mais cette femme avec qui il discutait l’intéressait.

    « Peu de personne m’adresse la parole, disons que je voulais en savoir plus sur vous … J’ai un rêve, mais il est encore trop tôt pour en dire quoi que ce soit. »

    Il parlait toujours avec la même voix, la même méprise, ses yeux n’avait pas changé, reflétant un esprit noir, perdu, criblé de remords, voilé par la vengeance. Au jour d’aujourd’hui, il devait calculer ses chances de réalisés son rêve et ainsi travaillé, se saisir de toutes les occasions possibles pour s’entrainer. Et justement, c’en était une belle qui s’offrait à lui.

    « Votre sensei est Killer-bee, il m’est impossible de penser que vous n’êtes pas une ninja de haut niveau »


    Il marqua une pause et avec une vitesse non négligeable qu’il s’était entêté à acquérir, il invoqua un Kunai par un des rouleaux de parchemin accroché à son bras et le lança au sol. Le mouvement fut vif, l’action rapide, connu pour être le meilleur lanceur de projectile de sa promotion, Zankoku fit ce geste comme pour traduire une invitation au duel. Par un sunshin no jutsu, technique de déplacement rapide par le chakra, le genin eut l’air de disparaitre et de réapparaitre face à son kunai, lentement il dégaina son sabre accroché à son dos.

    « S’il vous plaît, accordez-moi cette faveur, un duel aux sabres ! Je veux combattre contre vous ! »

    Il ne plaisantait pas, une lueur apparut dans son regard haineux. Il était très sérieux. Il était fraichement sortit de l’académie, mais quelque semaine lui ont suffit à apprivoiser le sabre, à développer son propre style de combat, couplé à l’agilité qu’il avait développé lors de ses trois ans supplémentaires à l’académie, il se valait bien ! il prit une grande inspiration et ferma les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Lun 18 Juil - 19:23

    Karui avait répondu avec sincérité à la demande de Zankoku, lui expliquant ses buts et ses rêves. Il lui avait tout bonnement posé cette question et la kunoichi lui avait répondu sur un ton tout naturel, comme dans une conversation normale. Enfin, presque normale. En effet, le genin semblait hésiter, ne sachant pas si la junin était digne de confiance, ou peut-être n’était-il simplement pas habitué de discuter librement ainsi. Elle qui était plus qu’expressive, elle ne comprenait pas pourquoi les humains venaient à devenir inhibés, à ne pas partager leur ressentis. Si ça existait, c’était parce que c’était utile d’une manière ou d’un autre, non ? Avoir le don de la parole, c’était pour s’en servir, non ? Bref, c’était comme cela que pensait la jeune femme. Heureusement pour elle, son interlocuteur ne la laissa pas en plan, il brisa le monologue et lui avoua qu’il n’avait pas l’habitude de parler aux autres, qu’il voulait simplement en apprendre plus sur Karui. Mais quel étrange personnage… La kunoichi, sans le vouloir, fronça un peu les sourcils et se pencha vers Zankoku, la tête légèrement penchée sur le côté gauche. Elle était présentement en grande réflexion, tâchant d’analyser cet être qu’elle trouvait plus que bizarre. Déjà qu’il était presque tout caché par ses vêtements aux teintes dominantes de noires… Faisait-il parti de l’équipe de traqueur de déserteurs du village, ces ninjas réputés pour être silencieux et se fondant dans l’ombre ? Hum, dans les rapports, il était genin, fallait qu’elle arrête de divaguer ainsi ! Bref, le genin lui avoua qu’il avait bel et bien un rêve, mais qu’il était encore trop tôt pour réellement l’affirmer. La curiosité piquée à vif, Karui désirait savoir. Elle était encore dans la même posture, cherchant à comprendre cet adolescent qui devait sensiblement avoir son âge. Il était sombre, lui parlait comme s’il n’avait pas envie d’être là, mais pour une fois, pour une raison que la kunoichi ignore, elle le toléra. Selon certains, la curiosité est un vilain défaut, elle était plutôt une fervente de la curiosité est un signe d’intelligence. Seulement, elle avait pleinement conscience qu’avec ce genre de personne, si elle poussait trop pour avoir des réponses, se serait pire. Il se refermerait sur lui-même d’avantage, alors valait mieux attendre le bon moment, la bonne opportunité comme on dit.

    D’ailleurs, Zankoku reprit la parole une nouvelle fois. Il lui avoua qu’il ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle était une grande kunoichi, cela lui fit bien plaisir. Elle devenait une excellente sabreuse grâce à Bee-sama, avait appris le ninjustu sans trop de problème puis sa force de frappe était tout de même assez puissante. Qui disait que les filles sont faibles qu’elle ait lui en coller une droite ? Bref, le jeune homme la tira une nouvelles fois de ses songes. Ce que Karui pouvait parfois être distraite, heureusement que se n’était pas le cas en mission… Il s’invoqua un kunai qu’il lança au sol. Pour un genin, son mouvement était vif, précis. La kunoichi était d’ailleurs légèrement étonnée, bien qu’à Kumo, la maitrise des armes occupe une grande place à l’académie des ninjas. Par la suite, il utilisa la technique de déplacement instantanée puis se retrouva derrière son kunai. Dégainant son sabre, il lança une invitation à la jeune femme. Cela la surprit un peu, mais elle se ressaisit rapidement. Sourire moqueur aux lèvres, elle prit la parole assez vite.


    -Tu es sûr de ce que tu veux gamin ? Te frotter contre moi…


    Karui marqua une pause, même si elle n’attendait pas réellement de réponse. L’invitation était lancée et même si l’autre se résignait, elle ne s’arrêterait pas maintenant. Son fin sourire étira d'avantage, au même moment, elle sauta de sa branche, tout en sortant son sabre. Elle atterrit à bonne distance, assez pour pouvoir exécuter une technique ou autre. Elle se mit en place, garde active, mais elle laissa le loisir à Zankoku t’attaquer le premier, histoire de voir ce qu’il avait dans le ventre. Cela l’intriguait vraiment. Quel niveau avait-il atteint au sabre, alors que son maitre était quelqu’un d’autre que le grand Killer-Bee ? C’était une question que se posait réellement Karui. Cela pouvait paraitre narcissique, mais pour elle, le jinchuuriki du bijuu à huit queues était le meilleur sabreur du monde, même que les épéistes légendaires. La preuve y était, il avait vaincu Kisame Hoshigaki, celui qui avait le surnom du bijuu sans queue. Dans les dents les nullos, la kunoichi avait pour projet de devenir aussi grande que lui, alors le monde n’avait qu’à bien se tenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Mar 26 Juil - 2:04

  • Zankoku fronça les sourcils, il avait évidement mal pris le fait d’être appelé « Gamin », mais ça le motivait encore plus, et pour cause, ce sera lui qui désignera les Genins de cette manière plus tard. Toujours en pointant la lame de son sabre vers Karui, il l’observa sauter de sa branche et étudia les distances qui les séparait. Depuis le début, il avait un plan pour entamer ce duel. Il savait pertinemment qu’il n’avait aucune chance de la battre ou même de lui tenir tête ! La surprendre ne lui couterait rien et ce serait une façon de se tester. Souvenez-vous bien que Zankoku, quelle que soit la situation, ne fait aucun geste inutiles, du moins, irréfléchi. Ainsi, il n’a pas lancé son Kunai par hasard. L’espace d’un instant, il observa le ciel, aucuns nuages ne semblaient vouloir camoufler l’astre lumineux, c’était un paramètre important pour son plan et ça ne jouait pas en sa faveur.

    *Le mieux serait de créer un effet de surprise, résona-t-il*

    Un câble fin reliait le Kunai à la main gauche de son propriétaire et il était facilement repérable car il pouvait refléter les rayons du soleil. Il connaissait tous des armes, des projectiles, ainsi que leurs propriétés, c’était un grand passionné de cette science ! Il se revoyait encore boire les paroles de son professeur. Même si la méprise gardait une emprise constante sur son regard, au fond de lui, il rayonnait de bonheur ! Son intérêt pour le Kenjutsu grandissait de jour en jour. A chaque fin de cours où il se faisait tout petit, il demandait discrètement à son sensei, une session d’entrainement, histoire de pratiquer la théorie. Et il avait hâte de tirer profit de ce fil de fer de manière orignal. Il fixa Karui et s’élança vers elle, plus motivé que jamais.

    Pour un Genin, sa vitesse était tout à fait normal, peut-être plus rapide au final, mais il était absolument inutile de penser que c’est cette caractéristique qui jouera en sa faveur. On tient compte du fait que son adversaire est puissante et qu’à ses yeux, Zankoku pourrait être lent. Ce dernier s’arrêta nette et sauta au dessus d’elle pour finalement atterrir dans son dos. Sans attendre une seconde de plus, il ramena son bras gauche vers lui en le pliant, comme s’il tirait quelque chose et le Kunai qu’il avait lancé lors de son invitation au duel pris Karui pour cible à grande vitesse. Puis il enchaîna encore, le but étant de ne marquer aucunes pauses, d’être le plus efficace possible. Espérant voir Karui s’intéresser au projectile et ainsi faire de cette offensive une diversion, Zankoku passa à l’attaque. Il se propulsa à l’aide de l’arbre et tenta asséner une attaque verticale sur Karui. Il y mit toute sa force, toute sa haine, tout ce qu’il avait à donner, mais si les chances qu’elle se fasse avoir était pratiquement nul, il voulait y croire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Lun 8 Aoû - 3:28

    Si la journée avait mal commencé, elle allait au moins en s’améliorant. Enfin il y avait un peu d’action, un moment où la jolie kunoichi pourrait dépenser son énergie. Le genin qui avait attiré son attention lui proposait un petit combat tout simple, chose que la jeune femme ne pouvait refuser. En sautant en bas de l’arbre, Karui avait marqué un temps d’arrêt, celui pendant lequel des shinobis expérimentés ont le temps d’analyser leur adversaire. Ça ne dure qu’une fraction de seconde, mais les informations recueillies sont capitales et en dictent long sur la personne en face. L’élève de Killer-Bee savait presque ce qui allait se produire et elle était prête à tout parer. Pauvre Zankoku, il n’avait pas l’expertise d’un shinobi de haut rang. Certains arrivaient même à lire dans le cœur de leur ennemi simplement au premier échange de coups… Oui, elle rêvait d’arriver à ce niveau un jour, c’était l’une de ses aspirations. Est-ce que Bee-sama y arrivait ? Oh que oui ! Alors c’était clair que pour devenir son égale, il fallait qu’elle le puisse aussi. Pour en revenir à la présente situation, le jeune genin observait en ce moment le ciel. La kunoichi étouffa un pouffement. Comptait-il se servir de la météo ? Était-ce dans ses plans ? Pourtant, il faisait beau, le soleil était rayonnant. Il n’y avait rien à exploiter, sauf peut-être un effet aveuglant. Seulement, la junin ne se laisserait pas impressionner facilement. D’ailleurs, elle avait tout de suite vu le câble qui reliait son kunai à sa main gauche. L’astre du jour le mettait en valeur grâce à ses rayons. Il fallait être nul ou débutant pour ne pas le voir, franchement… C’était évidement qu’à un moment ou à un autre, ce câble servirait dans son attaque. Karui garda cette donnée en tête.

    Et elle avait bien fait ! Zankoku passa à l’attaque, de face. Sa vitesse était des plus normales, la kunoichi voyait parfaitement ses pas. Sa garde étant active, elle n’avait rien à craindre. Son beau sabre coulait entre ses mains, elle le maniait comme une pro. Après tout, elle avait apprit du meilleur dans ce domaine ! Alors s’il attaquait ainsi, elle serait largement en mesure de parer, peut-être même de le repousser. Seulement, au dernier moment, il sauta par-dessus elle et atterrit dans son dos. Fantastique ! La junin sourit de nouveau, trouvant la présente situation fort intéressante. Oui, elle pouvait presque prédire ce qui se passerait. Il miserait sur son attention sur le kunai pour attaquer de dos. C’était l’évidence même ! Il avait toujours ce fichu câble qui le reliait à sa main. Il n’hésiterait pas à l’exploiter, voilà ce que l’élève de Killer-Bee pensait et elle n’était pas dans l’erreur. Il avait misé haut le jeune, mais il n’avait pas l’expertise au kenjutsu d’un junin. Seulement, Karui reconnaissait qu’il se débrouillait pas mal. À mesure de sa progression, s’il continuait sur cette voie, il pourrait devenir grand. Malgré ça, celle que son équipier surnommait affectueusement, ou pas, planche à pain n’avait nullement l’intention de se laisser toucher. Elle allait lui démontrer sa maitrise su sabre ! La kunoichi effectua simplement un pas de placement, puis elle tourna sur elle-même, effectuant sa technique Kumo-Ryū Mikazukigiri. Son katana décrivait un cercle imparfait, mais il bloqua l’arme qui tomba dans un fracas et le coup d’épée de Zankoku. Suite à cela, elle se décala d’un bond arrière, toujours armée de son sourire moqueur aux lèvres. Alors là, elle s’amusait vraiment. Oui, Karui avait envie de faire une contre-attaque, juste pour voir comment il se débrouillerait. Était-ce sage de sa part ? Pas du tout mais il y a longtemps qu’elle savait qu’elle ne le serait jamais. Cette jeune adulte ne savait pas quand s’arrêter, ses émotions lui dictaient toujours sa conduite… Ce n’était malheureusement pas près de changer et ça lui plaisait ainsi. Se relevant avec grâce, l’adolescente fit face à son adversaire dans cette joute puis prit la parole.


    -Pas mal, j’dois admettre que contre quelqu’un de moins expérimenté, tu aurais plus assuré sans aucun doute. Seulement, elle marqua une pause, prenant une voix taquine pour la suite, j’ai envie de voir comment est ta garde !

    Sans attendre une seconde, elle fonça, balançant un coup de côté, un peu comme Kumo-Ryū Omotegiri mais en moins rapide. Pourrait-il le parer ou l’esquiver ? Il le fallait s’il ne voulait se faire toucher. La junin ne faisait pas dans la dentelle, alors elle ne commencerait pas aujourd’hui. De toute façon, elle se disait qu’en situation réelle, l’ennemi ne lui laisserait aucune ouverture, alors elle était même clémente en ce moment ! Bon nombre de fois elle avait failli mourir en entrainement avec son maitre… Killer Bee était une pure brute, mais qu’il était bon prof ! Jamais elle ne reculerait dans le temps pour changer quoi que se soit. Si elle était morte de sa main pendant ses séances, ça aurait été parce qu’elle n’était pas digne d’être kunoichi, tout simplement !


Techniques utilisées :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Mer 17 Aoû - 15:36

    Il fallait s’y attendre, l’attaque de Zankoku n’était largement pas de taille face à son adversaire. Le seul intérêt qu’il portait maintenant au combat, c’était d’admirer les mouvements de Karui. En un seul coup qui lui parut simple, elle réussit à contrer le lancer de Kunai et le coup au sabre. Son sourire l’agacer, mais elle pouvait réellement se permettre de se moquer, de s’amuser au vu du ridicule que le Genin faisait preuve. Il fut stupide de demander ce duel perdu d’avance car la Kunoichi n’avait aucun mal à se battre, elle avait beaucoup plus d’expérience et d’entrainement de part la réputation de son sensei. Zankoku fixa Karui en train de s’éloigner, il gardait toujours son regard concentré et impassible. « J’ai envie de voir comment est ta garde » …….

    « Elle va être déçu » pensa-t-il.

    Il fronça les sourcils et réfléchit. Rien ne lui permettrait de gagner, alors quitte à se faire lamentablement humilié, autant essayer de surprendre son adversaire. Mais il n’avait pas le temps de penser à ça ! Elle fonçait déjà sur lui. Ce qui se passa par la suite pourrait paraitre invraisemblable. N’ayant aucune idée en tête, il tenta par réflexe de reproduire le mouvement que Karui utilisa pour parer la première offensive. Commençant la rotation, il comprit que c’était peine perdu sans s’y avoir entrainé. Mais il continua ! Même s’il perdait l’équilibre en tournant sur lui-même, même si le cercle qu’il décrivait avec son katana était pitoyable, il poursuivit cette attaque avec motivation. Fallait pas rêver ! Ce fut une catastrophe ! Zankoku perdit sa lame suite à l’impact … Tans pis, autant continuer ce duel jusqu’au bout. Il fit apparaitre deux kunais grâce aux parchemins attachés à ses avant-bras et s’en saisit, puis enchaîna une série de mouvement. Coup de pied et coup de kunai s’en suivit. Peu de chance que ça inquiète Karui …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Dim 28 Aoû - 20:58

    La lame d’une épée est tellement fascinante. Il en existe plusieurs styles, plusieurs formes et toutes ont leurs avantages et inconvénients. Le sabreur doit apprendre à ne faire qu’un avec celle qu’il possède, apprendre à l’écouter et la manier comme il se doit de le faire. Voilà la véritable nature d’un épéiste. Ceux de la brume l’avaient tous parfaitement compris, il ne suffisait que se frotter à leur lame pour s’en rendre compte. Ils avaient poussé la maitrise des métaux à un paroxysme inégalé, leur conférant des pouvoirs que peu pouvaient espérer atteindre dans leur courte existence. Néanmoins, Karui gardait espoir. Elle avait foi en les katana de Kumo, elle avait foi en ses capacités et en celles de son maitre. Ils pouvaient peut-être passer moins de temps ensemble, leurs moments étaient de qualité, aucune perte, seulement l’essentiel. La vie était de toute façon trop courte pour risquer de se déposséder d’une seule petite minute. Rêvasser, se n’était pas son genre. La kunoichi était quelqu’un de réaliste, qui se fixait des buts, des objectifs et ce, dans certains délais et elle faisait tout pour les atteindre. Voilà pourquoi aujourd’hui elle était une personne estimée dans son village natal, pourquoi aujourd’hui elle était junin de Kumo. Les gens avaient confiance en elle et elle ne gâcherait pas ça pour tout l’or du monde! Bon, son sale caractère ne l’aidait pas vraiment à garder l’estime qu’elle arrivait à obtenir mais qu’importe. Selon l’utilisatrice du katana, soit on l’aimait tel qu’elle était, sinon tant pis. La junin n’avait pas l’intention de changer pour quiconque. Ceux qui n’étaient pas contents n’avaient qu’à aller se faire voir, non mais !

    Bref, en ce moment même, Karui s’appliquait à affronter un genin spécialisé en kenjutsu. Il avait d’abord attaqué, montrant ce qu’il était capable de faire mais cela n’avait pas suffit à la jeune femme. Elle voulait voir comment était sa garde, sa maitrise en défense. Seulement, il essaya de trop épater la galerie… Pour contrer le coup d’elle allait lui donner, Zankoku essaya la technique qu’elle-même avait faite précédemment pour parer et le kunai, et son katana. Mauvaise idée de sa part, car cet enchainement, il ne l’avait jamais fait. Pourquoi diable n’avait-il pas contré avec une de ses défenses à lui, avec un mouvement qu’il avait l’habitude de faire ? Seul lui le savait, mais en situation réelle, ça lui aurait coûté la vie. Karui arrêta tout mouvement histoire de ne pas le blesser inutilement. Puis elle se recula de quelques pas. Néanmoins, elle fut surprise de constater que le genin ne voulait pas s’arrêter là. Il s’arma de nouveaux kunais et passa à l’attaque. Putain, il était motivé celui-là ! Sérieusement, il fallait passer à la partie apprentissage, elle avait bien vu de quoi il était capable, continuer ainsi, alors qu’il semblait passablement énervé ne résulterait à rien. Tout en esquivant ses assauts et parant les armes de métal avec sa lame, la kunoichi songea à une simple riposte qui mettrait probablement fin à tout ça. Elle pourrait par la suite avoir le loisir de l’aider dans son cheminement. D’un grand bond, elle s’éloigna de la zone, s’écorchant au passage l’avant bras sur un kunai de son adversaire improvisé. Bordel, ça faisait chier ça ! Seulement, ça ne l’arrêta pas. La junin remis son katana dans son fourreau d’un geste souple, puis elle composa une série de signe. Gonflant les joues pour accueillir l’eau qui s’y formait, elle la cracha toute d’un coup sur Zankoku, sous une forme de vague. Ça aurait au moins le mérite de le tenir à distance le temps qu’elle lui adresse la parole, non mais. Puis, il serait juste mouillé, c’tait pas comme elle avec sa coupure.


    -Hé! Maintenant que j’ai réussi à t’éloigner, ça te dirait qu’on parle mouvement? J’peux t’apprendre quelques petits trucs si t’en a envie. Un coup simple qui peut être redoutable quand il est bien utilisé par exemple.


    Maintenant, elle attendait de voir sa réaction, mais elle était un peu impatiente. Évidement, il accepterait. Karui en était certaine. C’est pourquoi, sans attendre son avis, elle reprit en main son katana et exécuta quelques mouvements, dont celui qu’elle lui avait fait pour tester sa garde. Seulement, cette fois, elle le fit à plein régime. Après sa petite démo, ses yeux marron vinrent s’accrocher à ceux de son élève. Elle patienta donc de voir ce qu’il allait faire, sourire aux lèvres.



Technique utilisée :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Zankoku et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 19
Date d'inscription : 18/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Jeu 1 Sep - 20:41

    Zankoku avait la certitude de perdre ce combat, mais il lui restait de l'énergie, même si ces mouvements, plus ou moins réussis l'épuiser grandement, il était hors de question de capituler alors qu'il était toujours capable de se battre. Il continuait d'observer Karui qui parait aisément ses coups de Kunais. Il finit par comprendre que rien ne marcherait, pas une seule fois il ne l'avait frôlé. Oups ?! Aurait-on parlé trop vite ? A la plus grande surprise des deux des ninjas, la Kunoichi fut touché aux bras en essayant de se reculer d'un saut. Zankoku perdit toute concentration.
    *J'l'ai touché ?*
    Lorsqu'il releva la tête en direction de son adversaire, elle finissait d’exécuter une série de signe.
    * C’est pas bon ça !*
    Il commença lui aussi une série de signes afin d’exécuter le « Sunshin no Jutsu », l'unique technique qu'il avait apprise, mais trop tard ! Une vague d'eau le percuta et l'emporta contre un arbre. Il se laissa tomber en position assise adossé au tronc en même temps que l'eau continuer son écoulement plus loin et il fixa la Juunin.
    *J'ai perdu ...*
    Même s'il détestait cette sensation, il savait éperdument depuis le début qu'il n'avait aucunes chances. Il fut également surpris de voir que Karui ne revenait pas sur le combat. Pas de "Haha ! J't'ai laminé sale Gamin !". C'est surement pour cette raison que l’élite de Kumo est respectée de tous, non seulement pour leur puissance, mais aussi pour le respect qu'ils ont pour les plus faibles.

    La Shinobi proposa à présent un petit entrainement ayant pour but d’apprendre des mouvements utiles au Sabre. Zankoku ne demandait que ça ! Tout en se relevant, il n’eût pas le temps d’acquiescer la proposition qu’elle se lançait déjà dans une démonstration, après quoi elle le fixa accompagné d’un sourire. Le Genin marcha un peu et sembla tirer quelque chose vers lui. Il attrapa son sabre qui venait de voler jusqu’à lui, tout ça grâce à un simple câble fin qui le reliait à sa main et le brandit vers Karui. La concentration avait regagné son regard, il fronça les sourcils et tenta de reproduire, en attaquant dans le vide, les mêmes mouvements qu’elle. Zankoku était très maladroit lorsqu’il posait les pieds sur un terrain qu’il ne connaissait pas, ses offensives se révélaient donc être peu abouti. Arrivé au moment de l’attaque circulaire, il fit taire ses pensées et se concentra de nouveau. Au fond ! Ce n’est pas si difficile de tourné sur soi-même, mais la vitesse, la force et le fait d’être munis d’un Katana sont des paramètres qui entrent en jeux. Zankoku se débrouillait mieux que lorsqu’il l’avait tenté en plein combat, mais ce n’était pas encore ça ….
    « J’imagine que ce n’était pas très beau à voir … Fit-il en baissant la tête. Je tenais à vous remercier pour ce duel et pour ces mouvements que vous tentez de m’apprendre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Karui et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 28



Fiche du Shinobi
Ryos: 115


MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   Mer 7 Sep - 20:19

    Son humeur remontait en flèche. Sérieusement, ce petit combat amical l’avait rendue joyeuse. Mis à part la petite coupure, tout allait bien, mais ce genre d’incident est le lot quotidien des ninjas, alors ça ne pouvait pas miner la suite de sa journée. La suite serait-elle aussi agréable? Oui, si elle ne revoyait pas la tête de son baka d’équipier Omoi dans les prochaines secondes! Bref, Karui venait de proposer à Zankoku un petit entrainement, lui montrant par la même occasion quelques mouvements basiques qu’il pourrait perfectionner dans son coin. Comme elle l’avait pensé, il avait accepté. Même que la lueur dans ses yeux avait changé. Il était sérieux et avait soif d’apprendre, de progresser. À quelque part, lui et la kunoichi avait ça en commun, cette détermination à toute épreuve. Était-ce une caractéristique propre aux Kumojins? Peut-être oui, fallait l’espérer. Un peuple aussi fort et fonceur, ça ne pouvait que vaincre l’adversité. Dans le contexte actuel de guerre à l’approche, c’était l’idéal, c’était même nécessaire. Bref, pour en revenir à l’entrainement, ravalant sa défaite qui lui avait semblé amer à en juger par l’expression qu’il arborait avant que Karui ne prenne la parole, le jeune genin reprit son katana grâce à un câble qui le reliait. Fin prêt, il essaya d’exécuter les divers mouvements qu’elle avait faits plus tôt. Ce n’était pas vraiment au point, plutôt une pâle copie mais au moins, il essayait. Il se rendit compte que ses gestes n’avaient rien à voir avec ceux de son professeure, car il passa un petit commentaire là-dessus. Après tout, c’était normal. Ce n’est pas en une seule fois qu’on arrive à la perfection! La junin entreprit donc de le rassurer à sa manière. Toujours avec le sourire aux lèvres, sa voix s’éleva.

    -Hum, pour la rotation, il est peut être trop tôt. Concentres-toi sur de simples coups qui peuvent progresser en même temps que toi. C’est comme ça que je suis arrivée au niveau que j’ai présentement. Bref, tu as de quoi faire entre les mains. C’est à toi de te perfectionner et de trouver ton style. Pour cela, tu n’as pas besoin de mon aide.


    Voilà, cela mettrait probablement fin au combat/entrainement entre ces deux-là. Zankoku montra qu’il avait compris d’un signe de tête, puis reprit son entrainement. Karui, quant à elle, n’en revenait pas. Elle venait vraiment d’aider un ado à perfectionner son savoir? Jamais, au grand jamais elle n’aurait pensé être un jour une source de savoir. Pour elle, Killer Bee était l’expert en kenjutsu, le maitre dans l’art, l’inspiration pure et simple. Aussi, fallait l’admettre son tempérament de femme explosive ne collait pas vraiment à la tâche de sensei mais pourtant, elle y était arrivée presque dans dommage. Non mais, elle avait une coupure! Faudrait bien qu’elle pense à la nettoyer bientôt avant que ça s’infecte. Beurk! Décidant qu’il valait mieux pour elle de le faire dans les prochains instants, elle attira de nouveau l’attention de Zankoku pour ne pas partir en voleuse, histoire de lui signaler qu’elle avait autre chose à faire autre part. Elle partit donc l’esprit libre, pensant à diverses futilités de la vie. Oui, elle rayonnait littéralement, fière de son exploit de la journée. Peut-être devait-elle songer à devenir réellement la responsable d’une équipe… mais ça lui enlèverait toutes les missions cool et dangereuses, ouais, mauvaise idée finalement. Bref, pendant son dilemme moral, en chemin en marchant vers sa petite maison, elle croisa Samui, sa team leader à forte poitrine et au tempérament trop calme, mais qui était aussi sa plus grande rivale… Comment briser une bonne humeur en deux seconde et quart? Check.



Cela met officiellement fin au rp =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: [Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flash-Back]=>Le Nindo de Zankoku<=

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kumogakure no Sato :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit