AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

Les combats, le signe d'une incompréhension ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 24



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Ven 1 Juil - 14:19

Une guerre plutôt tranquille depuis qu'elle avait été annoncée par l'homme masqué. Ce dernier détenteur du Sharingan se prétendait être Madara, le seul et l'unique, un centenaire qui déjà dans sa jeunesse avait fait trembler le monde ninja. Tout donné à penser que la fin de sa vie avait été marquée par un combat marqué dans l'histoire, d'où en sorti vainqueur le premier Kage de l'histoire, Harashima Senju. Comment ce dernier avait-il pu laisser seulement pour mort l'Uchiha, si dangereux, sans vraiment le laisser mort ? Ce mystère était très intrigant, mais pour tout le monde ce dernier était pour sûr Madara. D'après ce dernier il ne serait plus en capacité de combattre, mais pourtant au même instant il déclara sans crainte la guerre et après qu'il eut réussi à faire autant de dégât dans l'ombre avec l'Akatsuki, cela voulait dire qu'à présent, ce qu'il avait prévu était bien plus dangereux. Mais les villages en s'unissant allaient-ils suffire pour contrer le dit méchant. Pour l'instant depuis que la guerre avait été annoncée, leurs unions leurs avaient surtout permis de s'entrainer ensemble, bien que personne ne pouvait savoir combien de temps cela allait pouvoir durer. On était donc dans un moment de tranquillité dans un temps de tension. On pouvait y voir d'innombrable ninja qui arrivait encore à rire, sans envisager l'avenir.

Kankurô combattait pour permettre à cela de durer encore plus longtemps. Il marchait à présent à travers le village de Kumo, regardant autour de lui des petits groupes se former. Présentant des ninja de tous les villages, seul Iwa manquait à l'appel. Lui sortait d'un entrainement, mais à présent il pensait surtout à se reposer, il ne fallait pas trop se surmener, car après tout le combat pouvait débuter n'importe quand. Sur la route il croisa un ninja de Suna, il était Chuunin et avait déjà fait partie d'une équipe dirigée par le marionnettiste. Ce dernier avait pour habitude de se tenir au courant de la plupart des fait qui touchaient le village du Sable, il était donc au courant de la relation qu'entretenait son village avec celui de la feuille à travers le Kazekage et le Jinchuriki de Kyuubi. Mais également ce qui s'était passé entre ce dernier et l'un des déserteurs à présent le plus connus, Uchiha Sasuke. Malgré qu'il serait un des points principale du Chef de la Lune Rouge tous les Shinobi de l'alliance n'avait pas connaissance de son importance. Ils en discutèrent donc jusqu'à leurs arrivéesdevant l'un des campements mis en place pour les ninja s'entraînant . Dans ce campement on y retrouvait des ravitaillements, ainsi que plusieurs ninjas discutant très fort et étant pour beaucoup sous l'effet de l'alcool.

« Moi je vais devoir y aller, il y a quelques Genin que je dois entrainer »

A peine arrivé ensemble, que le Chuunin prévenu Kankurô qu'il n'allait pas pouvoir rester avec lui. Le Sabaku fit un signe de la main tendit que lui allait en direction d'une table vide pour s'asseoir, prenant ainsi la bouteille de Saké posé au centre afin de verser quelques goûtes sur la coupe devant lui. Les pieds croisés l'un sur l'autre, il garda la coupe entre trois de ses doigts pour la dirigea entre ses lèvres. Versant ainsi d'une traite la moitié du liquide versé. Repensant par la suite aux évènements qui avaient eu lieu depuis ses dernières années. Son petit monde avait changé du tout au tout, mais malgré les difficultés il savait qu'à présent ils étaient tous à Suna dans de meilleurs conditions malgré cette guerre. D'autre à côté vivait encore des conséquences du passé, ne pouvant en échapper. Et cela concerné surtout le cas de Naruto et de Sasuke. Comment cela avait-il pu tourner ainsi, pour Kankurô a présent cela avait atteint une limite de non retour et tous les agissements possibles de la part de l'Uzumaki ne pourrait changer la donne, qu'il soit déterminé ou non.

C'est le dos tourné aux autres présent ici, un dos présentant trois rouleaux attachés à sa veste ninja à la verticale, qu'il réfléchissait à tout cela au calme. Il n'était pas dû genre à céder autant aux émotions comme d'autre, bien qu'il l'avait déjà fait par le passé. Préférant réfléchir au calme afin de ne pas faire d'erreur, il se voyait donc souvent être seul. C'est dans cette position qu'il laissa même échapper une brève parole sous un ton de voix très faible. Avec le brouhaha présent ici il n'était pas vraiment envisageable qu'une personne l'entende, mais après tout peut-être que d'autres était dans le même genre d'état, comme extérieur à ce lieu bruyant.

« Naruto est surement le seul à pouvoir l'arrêter ... tch ... Pourtant ill n'est plus le même , ce Sasuke »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Omoi et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 31
Date d'inscription : 24/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 215


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Ven 1 Juil - 15:49

    Nous y voila. L'histoire d'Omoi continue ici et maintenant, dans son village natal, Kumo no Kuni. Le soleil était à son Zénith, comme presque tout les jours, ici. Une brise légère et habituelle parcourait le village entier, soufflant d'une petite force. Nous retrouvons notre très jeune juunin au terrain entrainement de son village. Seul, mais précédemment accompagné par Karui, son binôme. Elle avait à faire, laissant Omoi seul sur l'immense terrain entrainement de Kumo. Mais un évènement peu approprié allait survenir, laissant notre ninja perplexe.

    Les évènement derniers, qui s'étaient produis au sommet des kages au sujet d'Akatsuki, ainsi que de Sasuke Uchiha. Les choses devaient être claires, pour Kumo, Sasuke devait mourir. Omoi savait très bien que s'il était en face de lui, dès maintenant, il s'occuperait de lui régler son compte, sans aucune pitié. Mais tout ce qu'il réussirait, c'est de se faire tuer, et ça aussi, il en était au courant, il ne doutait aucunement de ses capacités, mais bien au contraire... Le niveau de Sasuke était devenu incroyable, tout les jutsus Uchiha lui avaient été appris, surement par cette étrange personne, Madara Uchiha. Le centenaire, créateur du clan des Uchiha, possesseur du Mangekyou Sharingan éternel... La plus puissante évolution de cette pupille.

    Le juunin marchait indéfiniment depuis le bureau du Raikage, à qui il devait faire son rapport sur la rencontre et les révélations de Naruto Uzumaki, ancien membre de la Team 7, la même Team qui a vu grandir la haine dans le cœur de l'Uchiha le plus recherché du monde shinobi. Omoi allait dans quelques minutes rencontrer un homme, non, un adolescent, ayant connu la Team 7 au complet, malgré qu'il ne soit même pas dans le même village. Il avait eut quelques conversation avec Naruto, Sasuke et Sakura. Surtout lors de l'examen chuunin, mais aussi lors du sauvetage du Godaime Kazekage, Sabaku no Gaara.

    Cet adolescent, se nomme Kankuro, Sabaku no Kankuro, et est le frère de ce dernier, Gaara. Le juunin de Kumo marchait lentement, et non loin de l'endroit où s'était posé le shinobi de Suna. Mais soudain, une phrase, une simple phrase, courte et très compréhensive sortit de la bouche de Kankuro. « Naruto est surement le seul à pouvoir l'arrêter ... tch ... Pourtant il n'est plus le même , ce Sasuke... » D'un geste très rapide, il tourna la tête vers l'homme de Suna, puis comprit très vite de ce qui il s'agissait, le frère du Kazekage, le même Kazekage qui avait empêché le Raikage de porter un coup fatal à Sasuke au sommet des Kages.

    " Je sais qui tu es ... Le garde du corps du Kazekage ... D'après ce qu'on m'a dit, ton kage et toi vous connaissez très bien Sasuke, dis moi tout ce que tu sais à propos de lui ! "

    Son katana sortit de son fourreau et fit pointé vers le Suna-jins... Il allait le faire parler, de gré, ou de force ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 24



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Ven 1 Juil - 17:22

Une simple phrase sortant des pensées de ce personnage intrigant pour que directement après les problèmes surgissent. Il ne les avait que sous un faible ton prononcés, montrant ainsi qu'il n'était adressé à personne et surtout que sur ce questionnement il n'avait pas trouvé de réponse. Et pourtant une personne avait entendu, une seul sur la vingtaine regroupée ici. Il ne devait donc pas participer à cette « fête » qui avait lieu ici, lui préférait plutôt participer à une autre genre. Il était juste derrière le Sunajin, lorsqu'il se retourna rapidement il en bouscula même la table à laquelle il était. Un faible bruit sourd suivi d'un grincement strident prolongé, mimant la sortie de son large sabre de son fourreau. Cela se faisant directement entendre du ninja devant dont la main tenait encore la coupe de Saké à demi-plein. Ne se levant pas suite à cette attaque précipité, il en détourna que sa tête vers sa gauche, son corps suivant quelques peu le pivot. De ce mouvement il avait fini par avoir la pointe de la lame à moins d'une dizaine de centimètre au-dessus de son visage. Cette personne savait au moins ce qu'elle faisait ? Voulait-il briser la seule alliance entre tous les villages depuis la nuit des temps, quelle insouciance, Kumo avait pourtant l'habitude de bien former ses ninja. Et pourtant un physique typique de Kumo, des traits semblables au Raikage et son frère Jinchuriki, mais rien ne pouvant aller jusqu'à dire qu'il faisait partie de cette famille. Et cela encore moins après qu'il est agi de la sorte.

Et s'il avait agi ainsi c'était pour des raisons encore plus absurdes. Il voulait des informations sur Sasuke, après avoir entendu le nom de celui-ci sortir de la bouche de Kankurô, cela lui avait donc fait sortir de ses gonds. Ce qu'il voulait été des informations, toutes les informations qu'avait le sunajin, au sujet de Sasuke. La précédente réunion n'avait donc pas suffit pour calmer la haine qu'avait les ninja de Kumo envers le déserteur et leur façon de poser leurs questions à travers la force montrée également qu'il ne pouvait pas avoir entièrement confiance aux autres Shinomis ne venant de leurs terres. Suite à ce genre de demande et façon de le faire Kankurô marqua le blanc, regardant avec conviction le ninja plus haut que lui arme à la main. Ses yeux, ce genre de regard qu'avait le Kumojin ne définissait pas les mêmes sentiments que les paroles précédemment émises.

« Veux tu vraiment agir de cette manière ? La mort de cette personne vaut-elle plus que la vie de tous les villageois ? »

Un regard confiant face à un regard qui inspirait profondément le doute. Mais tout de même un regard qui montrait de la sincérité et de la bonté. Face à ce cas juste parler ne serait peut-être pas suffisant, cela le déstabiliserait un peu, suffisamment pour agir. D'une impulsion de sa main droite cachée par son corps, il fit partir sa coupe en direction du visage du Kumojin. Alors qu'à cet instant, avec sa main gauche proche du sabre, il le maintenu en son dos, la partie non coupante. Pivotant alors le reste de son corps il finit par être totalement face au ninja agresseur. Encore les jambes pliées, il profita de cette position pour se lever sous une force plus grande. Baissant alors sa main gauche, il bloquait complètement le sabre, tendit qu'il alla de sa main droite prendre le col du haut de Omoi. Ils étaient maintenant visage contre visage, Kankurô ayant arrêté son impulsion pour s'arrêter devant sans le toucher.

« Sasuke n'est pas ton problème ! Mais si tu as encore à en redire, on peut s'en aller ailleurs pour en discuter ... »

Un mélange d'arrogance et de maitrise. S'il lui répondait de la sorte après ses derniers questionnement, cela n'était pas dû au hasard. Le Kumojin s'en-prenant seulement maintenant et à lui précisément, cette façon de faire n'était peut-être pas dû aux paroles de Kankurô. Gardant peut-être une rancoeur à présent également envers Gaara qui empêcha le Raikage de se tuer en voyant en finir avec Sasuke après une autre plus grande envers Sasuke malgré qu'il n'eut réussi à tuer le Jinchiriki d'Hachibi. S'il combattait en agissant pour cela, alors il fallait arrêter ça dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Omoi et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 31
Date d'inscription : 24/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 215


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Dim 3 Juil - 17:51

    Le ton était donné. Le Suna-jin ne mâchait pas ses mots. Kankuro n'avait pas fait dans la dentelle. D'un geste simple, mais à la fois rapide, le katana d'Omoi était hors du combat. Une fois face à face, la tension était palpable, la main droite du juunin de Suna vint s'accrocher au col de notre juunin. Les deux regards des ninjas s'étaient entrechoqués d'une immense force. Malgré le sabre d'Omoi hors d'état de combattre, celui-ci ne baissa pas les bras, et ne s'avoua pas vaincu pour si peu.

    Tout en lâchant son katana de sa main droite, d'un geste vif, mais violent, il s'accrocha au col de son adversaire, rapprochant alors sa tête de moins de dix centimètres de celle de Kankuro. Le choc allait-il se terminer en bain de sang ? Ce choix devait être fait par nos deux ninjas. Omoi savait très bien que ce shinobi de Suna savait quelque chose sur ce maudit Sasuke Uchiha, mais il ne connaissait pas les raison de Kankuro, ces raisons qui le poussent à ne rien dire sur l'Uchiha, à garder le silence sur cet homme, face à notre juunin.

    *Maudit ninja de Suna ... On doit s'arrêter là ... Je ne peut pas me battre avec un ninja de l’alliance, que pensait Bee et Raikage-sama de moi... ? *

    Satané Suna-jin. C'est dès à présent qu'Omoi devait prendre le contrôle de la situation. Il lâcha le regard de Kankuro des yeux, puis sa main droite, encore accrochée à son col se détachât et tomba le long de son corps. Omoi attendit par la suite que Kakuro fit de même. S'il refuserai, il se devrait de le remettre en place, malgré lui...

    " Pourquoi défendre un homme qui vous a tous trahis et rejoint l'Akatsuki ? Uchiha Sasuke est un homme mort, il ne survivra pas plus de temps sur ce monde. Toutes les nations en ont contre lui ... Pourquoi le défendre ?!? "

    Quelles étaient les raisons de tout les ninjas défendant la liberté de Sasuke ? Pourquoi étaient tous contre la décision du Raikage, cette décision de tuer ce nukenin de rang S, tout de même... Malgré qu'il ait déserté son village natal, pour tant de personnes le croient encore comme leur 'amis' ? Tant de choses trottaient dans l'esprit complexe de notre jeune Omoi... Un ninja tel que ce maudit Uchiha aurait été tué sur le coup s'il venait du village si stricte de Kumo...



Dernière édition par Omoi le Mar 5 Juil - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 24



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Lun 4 Juil - 13:45

Une fois tenue, son arme inutilisable, les deux regards faces à faces, avec celui de Kankurô plus haut, le ninja de Kumo n'hésita pas un instant pour se reprendre, se faire regarder de hauts ainsi était comme une insulte à sa fierté propre au ninja du village des nuages. Lâchant alors son précieux sabre, qui tomba au sol sous deux bonds avant de reprendre une position immobile, il profita alors de sa main libre pour faire de même que le ninja de Suna. La main serrant le col de l'ensemble noirs, remontant alors le corps pour ne plus être regardé de haut, à présent les quatre yeux au même niveau, il montrait une réponse claire : il ne se laisserait pas faire si facilement. Mais il semblait encore avoir ce regard hésitant, d'où pouvait-il venir ? Prenant de plus en plus possession de son esprit face à sa détermination passée, il décida tout compte fait de lâcher prise. Sa main tombait le long du corps, alors que Kankurô, qui ne faisait que se défendre, en fit de même. Lui aussi était du genre à ne pas tourner le dos à un affrontement. Mais il avait appris au fur et à mesure qu'il pouvait suffire de parler pour calmer le jeu et cela même face à une personne déterminée.

Et c'est en cela que Kankurô faisait confiance à Naruto, il avait ce don que peu de personne avait. Il avait même réussi à enlever toute la haine qu'avait le cadet Sabaku, ce que le marionnettiste n'avait jamais réussi à faire par le passé en tant que grand-frère. Le cas de Sasuke était certes plus intense, l'Uchiha était plongé dans la haine, mais la relation qu'il entretenait avec le jinchuriki de Kyuubi faisait qu'il était le seul pouvant l'arrêter. Et tout le monde savait cela, bien que le poids que Naruto avait sur les épaules étaient des plus gros et que certainement il le rongeait de l'intérieur, mais lui-même ne pouvait se permettre de le lâcher. Bien sûr il était difficile pour tous les autres de comprendre cela et beaucoup n'irait même jamais le comprendre.

On pouvait entendre autour des deux ninja face à face des gouttes tomber au sol. Il ne pleuvait pas pourtant, c'est lorsqu'on entendit un objet tombait en tournant sur lui-même qui émit un bruit aigu, qu'on comprit que les gouttes tombant étaient ceux du Saké de la coupe que Kankurô jeta vers le Kumojin pour l'aveugler. Ces différents bruits avaient une façon de détendre l'atmosphère, résonant dans les têtes des protagonistes, cela les apaisaient au plus haut point. Les tensions présentent en ce lieu quelques secondes au part avant disparaissaient petit à petit. Mais le sujet n'était toujours pas fini, le ninja au long sabre ne comprenait toujours pas la position du marionnettiste et des autres dans ce cas.

« Je dois t'avouer que si Sasuke se retrouve devant moi durant une bataille, je n'hésiterais pas un instant pour le combattre, jamais je ne le laisserais prendre la vie de ceux m'accompagnant, mais ... »

Kankurô n'avait jamais été si proche que cela de Sasuke. Il ne l'a même jamais été, lors de l'examen Chuunin, le seul ninja qui l'avait vraiment intéressé était l'Uzumaki. Bien qu'il comptait sur Naruto pour l'arrêter, il ferait tout de même toujours tout pour protéger ses compagnons.

« J'ai dit que Sasuke n'était pas ton problème, à vrai dire il n'est pas plus le mien. Uchiha Madara, cette personne a réussi à faire de Sasuke un être hanté par les ténèbres et plus le temps passe et plus il ne pourra plus y avoir de marche arrière ... Mais une personne sera toujours capable de l'arrêter, il s'agit de Naruto. Lors de la désertion de Sasuke, Naruto l'avait affronté sans réussir à l'arrêter, c'est pour cela qu'il se sent coupable et qu'il veut régler ça par lui-même ... Et même si cela veut dire qu'il en perdra la vie »

Le défendre ? Cela n'était donc pas le cas, personne le défendait, même Naruto ne le défendait pas vraiment. Mais il devait être la personne qui s'occupera de ce cas et même si finalement cela se terminerait par la mort de L'Uchiha, ce n'était pas aux autres de gérer « l'erreur » de l'Uzumaki.

« A Kumo vous êtes très proche du Jinchuriki de Hachibi. S'il avait été à la place de Sasuke, voudrais-tu que d'autre le tue ? Même si maintenant il est un des criminels les plus recherchés, il n'en reste pas moins votre ancien compagnon. Personne n'oublie vraiment son passé ... »
En parlant ainsi il pensa au cas de Sasori. Bien qu'étant un des membres de l'Akatsuki et qu'il avait mis à mal Kankurô, sa mort n'en était pas moins suspecte. Il ne serait finalement pas le méchant qu'on connaissait. Et pour Sasuke il serait de même, mais il fallait l'avoir connu par le passé pour le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Omoi et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 31
Date d'inscription : 24/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 215


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Mar 5 Juil - 23:45

    La tension était palpable, lequel des deux shinobis allait craqué le premier, et s'attaquer à l'autre ? Cette question trottait dans la tête de notre juunin, allait-il céder ? Non, bien trop flemmard pour ça ... Mais ce mystérieux Suna-jin ? Allait-il franchir le pas, et ouvrir le bal des coups contre Omoi ? Non. Sa décision était prise, une décision pacifiste, engagée par le Kumo-jin, Kankuro retira les cinq doigts de sa mains, tous agrippés au sweat à capuche, pour enfin les laisser tomber le long de son faible corps.

    Omoi n'avait aucune idée de ce que ce ninja de Suna usait afin de se défendre. Quelle sorte de jutsus Kankuro pouvait bien utiliser ? Notre juunin avait ouit dire qu'un des gardes du corps du Kazekage maniait à la perfection les marionnettes. Enfin, Omoi n'avait aucune idée de qui il s'agissait avant de rencontrer Kankuro, mais maintenant qu'il voyait ce ninja, il comprit rapidement sur qui il était tombé. Passons, le ninja de Suna prit la parole pour la seconde fois face à notre Omoi, mais cette fois-ci, pour exprimer son point de vue. Il annonça à notre juunin que s'il se retrouvait face au maudit Uchiha, il le combattrai sans attendre.

    Ces dires n'allaient pas tarder à le mettre en rogne, mais Omoi savait très bien que Kankuro n'était pas bête, Sasuke est un nukenin très puissant et le Suna-jin n'aurait jamais pu le battre... Bref, Kankuro reprit la parole, après quelques secondes d’absence de la part des deux ninjas. Cette fois-ci, il parlait de la relation entre Sasuke, Naruto, le jeune Konoha-jin qu'Omoi avait rencontré à Konoha, et Madara. C'est ce dernier qui allait plonger Sasuke dans les tenebres les plus profonds, et après cela, il sera impossible de faire marche-arrière...

    *Naruto ... Hein ... Encore ce gamin de Konoha ...*

    Naruto n'avait rien d'un sauveur pour Omoi, après avoir fait sa rencontre à Konoha, tout ce qu'il pouvait dire de lui c'était simplement qu'il pourrait mourir pour Sasuke ... Un choix débile, pensait le Kumo-jin ... Mais Kankuro ne s'arrêta pas là, une dizaine de secondes après ces paroles, il reprit, pour enfin prouver à Omoi que Sasuke était une personne importante pour la plupart des ninjas qui l'avaient côtoyés à Konoha...

    Kankuro continua ensuite, et demanda au juunin de Kumo, si Killer Bee aurait été à la place de Sasuke, Omoi aurait-il voulu que quelqu'un d'autre le tue ? Cette question n'avait pas lieu d'être, puisqu'aucun des ninjas de Kumo n'oserait déserter, mais Omoi prit le temps d'y répondre tout de même. Si Killer Bee avait été à la place de ce nukenin, le Raikage aurait pu le faire tuer par n'importe qui, le village de Kumo est connut pour l'esprit de fierté parmi tout ses ninjas ce qui aide à la fidélité de ses ninjas... Omoi répondit d'un ton froid, mais tout de même agressif au Suna-jin en face de lui.

    "Personne n'a jamais déserté Kumo ! Ici chaque ninja est fidèle à son village, si vous autres de Suna, Konoha, Kiri ou Iwa ne laissez pas vos ninjas déserter, la guerre ne serai jamais venue à nos portes ! Vous disposez tous de grandes nations militaire, mais vous ne savez en aucun cas l'utiliser ... Je vais maintenant te répondre, si par malheur un ninja déserte de Kumo, le Raikage serait prêt à le faire tuer par n'importe qui, du moment qu'il crève !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 24



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Jeu 7 Juil - 20:38

Un puits sans fond, on s'y enfonce tout en sachant d'avance qu'on n'y rencontrera jamais la fin. Seul le dégout en ressortira finalement, au point où même la vie dont on ne pourra en rencontrer la fin nous posera problème. La « mort » voilà le seul mot qui ressortira de cette rencontre. C'est ainsi que fonctionné ces discutions qu'on appelait paradoxalement « de sourd ». D'un côté le Sunajin pouvait tant bien que mal mettre sa rancoeur de côté pour essayer de comprendre le Kumojin. Mais de ce dernier village régnait une fierté qui dérivée de l'abrutisme total, au point où même le visage en témoigné. Il s'agissait tout bonnement d'un entêtement qui au fil d'une discussion, si on arrivait à en entreprendre une avec ce genre de personne, finalement il en ressortait de leur expressions que de pures contradictions. Et les réponses physiques comme à travers sa voix allaient appliquer en tout point ce genre de fonctionnement.

Donc tout commença par la première réaction d'Omoi face au dires de Kankurô sur le fait que si pendant la guerre il se voyait le rencontrer alors il n'hésiterait pas à le combattre pour protéger ses compagnons, compagnons qui allaient être de tout village. Mais la réaction du ninja face à cela fut simplement le genre de comportement très spécifique des ninja de Kumo, on pouvait dès lors y sentir une haine montante. Pensait-il que Kankurô se foutait de lui ? Non plutôt pensait-il simplement que cela n'avait peu d'importance car le marionnettiste ne ferait pas le poids face à l'Uchiha. Mais après tout Omoi voulait se mêler de cette affaire, lui qui aux dernières nouvelles n'étaient en rien plus fort que son interlocuteur. Il ne pourrait par la suite pas grand-chose face au déserteur, sauf que Kankurô ne parlait pas vraiment de cela, mais plutôt que de lui-même il n'était pas des personnes à considérer Sasuke comme récupérable. En tout cas si seulement il faisait face à lui et non Naruto. Justement lorsque Omoi entendit le nom du Jinchuriki, cela lui fit un tilt, il avait l'air de le connaître, mais pas pour autant de croire en lui. Mais après tout le connaissait-il vraiment ? Kankurô n'y croyait pas loin du monde, le ninja face à lui jugé une situation qu'il ne connaissait pas finalement.

Mais là où la contradiction fut la plus grande, fut lors de la demi-réponse que fournit Omoi au sujet de sa réaction à la désertion de Killer Bee du même type que Sasuke. Il énonça directement que Kumo n'aurait jamais eu de déserteur ... Kumo faisait partie des villages les plus stricts, mais à ce jour aucun village n'a connu aucune mauvaise personne. Sans compter que ce n'est pas parce qu'il n'y a des déserteurs, que la politique y reste bonne. Mais même dans ce cas Kumo fit naitre deux des criminels les plus dangereux en leur temps, une histoire connue sur les grandes lignes qui eux un gros impact sur la précédente guerre. Deux frères, ninja de Kumo se retournèrent une fois la paix signé contre deux Kages dont celui de Kumo. Ils étaient tout bonnement le résultat de cette politique qu'entreprenait Kumo alimenté par la guerre. Ce village était loin d'être cet exemple de fonctionnement dont il se prétendait. Mais leur dire ceci ne servirait strictement à rien à présent que la doctrine était encrée en eux. De plus Omoi ne répondit même pas à Kankurô, feintant simplement une réponse à une question n'ayant eu lieu, il en sorti que si un déserteur venait à naître alors il serait tué ... Mais cela était le fonctionnement de tous les villages, mais là on parlait d'une personne et de la réaction d'une autre n'étant pas dirigeant. Soit le rapport D'élève à professeur.

« Tu n'as que ça à répondre ? Tu détournes simplement le regard face à la réalité, vous qui n'avez voulu réagir quand mon frère se fit attaqué pour son Bijuu, vous criez de toutes vos forces lorsque le frère du Raikage se serait fait capturer, prétextant simplement le fait qu'il s'agisse spécifiquement de Sasuke, quand tout compte fait n'importe quel ninja de n'importe quel village aurait imposé les mêmes réactions. Le seul élément qui joua son rôle dans vos mouvements fut qu'il s'agisse du frère du Raikage. »
Eux deux étaient au courant que Kumo avait également un autre Jinchuriki par le passé. Que lorsqu'il se fit capturer cela ne fit pas plus de bruit. Ils savaient également qu'il ne s'agissait pas de protéger Sasuke, loin de là. Une réaction de ce type de la par de Omoi montrait à Kankurô qu'il n'avait pas lieu d'avoir ce genre de discutions tout compte fait. Les personnes qui agissaient en fonction de leur haine finissaient par être le premier à mourir dans la guerre. Le Raikage lui-même aurait fini par mourir même si pour quelques-uns cela aurait signifié la mort de Sasuke plutôt. Un sacrifice inutile sous le coup d'une émotion. Kankurô ne voulait pas continuer plus longtemps sur ce chemin miné, ils auront l'occasion de se rencontrer dans d'autres circonstances, en espérant qu'il ne s'agisse pas de la mort de l'autre. Mais après tout si le Kumojin ne se calmait pas de cet échange, l'autre serait toujours prêt pour mettre un véritable point final.

« Je ne te dirais rien de plus sur Sasuke, ton Raikage en connait déjà tous les points. Si après tu comptes simplement le combattre toi-même ou alors te défouler sur une personne le « défendant », tu sais ce qu'il te reste à faire ... Au-fait, reprend cela et prépare toi plutôt à la guerre . »

Il montait sa main au niveau de son torse, tenant le bout de l'épée tombée au sol. Quand l'avait-il pris, lui qui n'avait pas bougé d'un poil ? Surement à l'instant seulement. Il n'allait pas être plus arrogant que l'avait été l'agresseur, il montrait plutôt un regard désolé à cette personne qui ne se satisfaisait pas que son mentor était toujours vivant. De plus il pouvait sentir en lui malgré son énervement une personne hésitante, sachant qu'avec cela même s'il lui avait dit qu'il pourrait se défouler, lui ne le ferait finalement pas. Peut-être allait-il se calmer par la suite et refaire surface. De sa fierté n'en ressortira aucune excuse, mais Kankurô ne voulait pas plus jouer sur cette gaminerie mélangeant égoïsme et hypocrisie, qu'il résulte de l'inconscience ou non. Il n'avait pas vraiment ce rôle moraliste et n'allait pas en jouer plus maintenant, bien que sur plusieurs points il ne s'en serait pas retenu. Qu'allait donc faire l'épéiste face à ce genre de réaction, le marionnettiste lui tournant le dos en allant vers une table plus loin. La guerre arrivait à grands pas et se concentrer seulement sur ce sujet lui serait fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Omoi et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 31
Date d'inscription : 24/06/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 215


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Mar 12 Juil - 15:04

    Un mal pour un bien. Sasuke devait être tué, par la main de n'importe quel shinobi de Kumo. Même si ce meurtre n'est pas commandité par l'ex-amis de l'Uchiha, Uzumaki Naruto. Le Raikage lui même voulait s'occuper du nukenin, il gagnait de plus en plus de puissance, et il l'a bien montré au sommet des kages... C'est cette puissance qu'il l'a aidé à faire face dignement au Kage du village caché des nuages... Et maintenant qu'on sait qu'il est allié à Uchiha Madara, on ne devait plus perdre une seule seconde. Mais ils avaient leur plans. User de la guerre comme diversion, afin de sauver la vie de Sasuke ...

    Kankuro tenait tête au juunin de Kumo. Mais ils avaient tout les deux leurs raisons d'avoir confiance en eux. Le calme et la sérénité légendaire d'Omoi prit le dessus. Celui-ci se calma vite, sans pour autant qu'il montre une quelconque joie ou une consolation en faisant comme si Kankuro allait être son ami. Mais ils allaient devoir calmer le jeu au sujet de Sasuke. La guerre approchait, et si ces deux ninjas allaient être dans une même division ou une même équipe, il devraient obligatoirement s'entendre et s'allier pour combattre les forces de Madara, encore inconnue de l'alliance Shinobi...

    Le juunin de Suna extirpa quelques mots de sa bouche, ses prochains dires allaient mettre à l'épreuve son sens de la sérénité à Omoi. Une simple phrase qui pourrait faire basculer au maximum son taux de nervosité, et terminer ce dialogue en bain de sang... Il suggéra au Juunin de Kumo que l'appel de Suna lorsque cette situation comparable à celle de l'enlèvement de Gaara n'avait été écoutée du village caché des nuages. Pour une simple et bonne raison importante, Suna n'a jamais été alliée de Kumo, en aucun cas et en aucun temps. Cet appel du village des nuages a seulement été envoyé à Konoha, seconde puissance militaire du monde shinobi. Et cet appel n'était en aucun cas un appel au secours, simplement pour transmettre l'intention du Raikage à faire tuer Sasuke Uchiha.

    "Kumo n'a jamais demandé de l'aide à un quelconque village caché. Un simple mot a été envoyé à Konoha pour leur informer nos intentions à tuer le nukenin Sasuke Uchiha. Jamais nous n'irons demander de l'aide pour quoi que ce soit. Kumo s'est toujours débrouillé seul, même sans alliés, on a toujours été au top."

    D'un geste calme et posé, il plongea sa main dans une de ses poche extérieure de son veston. Il en sortit une sucette qu'il enfourna dans sa bouche directement. Son regard devenait de plus en plus neutre, voire même, comme fatigué... Cette discussion commençait à l'ennuyer, malgré qu'il aimait beaucoup ce ninja de Suna, et qu'il respectait absolument un ninja arrivé à un tel haut niveau, en faisant partie d'un des village caché les moins puissants, militairement et économiquement...

    Kankuro continua ensuite, et affirma au juunin de Kumo qu'il ne lui dirait rien au sujet de Sasuke. Comme une impression de déjà vu... Naruto Uzumaki de Konoha avait dit exactement la même chose, mais lui, c'était jusqu'à la mort qu'il aurait gardé le silence sur son ex-compagnon d'armes... Le Suna-jin continua ensuite sur le sujet de la guerre. Ils se devaient tous de se préparer à la bataille, cette guerre qui hantait l'esprit de tout les shinobis du monde ninja. Kankura attrapa le katana d'Omoi et lui rendit, d'un geste comme familier et amical. Notre adolescent l'attrapa et l'introduisit avec attention dans son fourreau situé sur son dos. Pour se faire, il fit un grand geste avec l'arme dans les airs avant de la plonger dans son étui. Une dernière phrase sortit de sa bouche avant qu'il ne parte. Une phrase donnée sur un ton enjoué, mais tout de même fatigué...

    "Ninja de Suna ... Je ne connais pas ton nom. Le mien est Omoi, je suis un juunin de Kumo, comme tu as pu le comprendre, j'ai été ravi de faire ta connaissance, malgré les circonstances ... Mais après tout, nous somme similaires, nous aimons tout deux nos Kages ainsi que tout les ninjas se battant à nos côtés ... Je trouve cela noble pour un ninja. Je dois te laisser, nous nous retrouverons surement lors de la grande guerre ... A bientôt !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 24



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   Dim 17 Juil - 19:04



Très souvent l'homme adoptait des comportements qu'on pouvait considérer comme stupide. Pas besoin de s'en rendre compte pour que cela soit vrai et ce comportement n'était pas pour autant signe d'une réel stupidité de l'être. Le cas présent se révélait un peu plus être dans ce cas. Mais pas pour les raisons que l'on pensait. Enfaîte cela était seulement dû au fait qu'il soit le genre de personne qui parle même quand il ne connaisse rien au sujet. On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, il laissait parler ses émotions en leurrant ses pensées. Et dans ce cas pas besoin de vérifier par ses connaissances avant de déblatérer des sornettes. Kankurô le comprenait de plus en plus au fur et à mesure que le temps passé. Kumo raisonnait à travers la bouche du ninja comme l'excellence face aux autres digne de rester sous terre. Cela amenant même à ignorer les dires de l'interlocuteur afin de retenir que quelques éléments pouvant être détournés. C'était une nouvelle fois le cas quand le Sunajin critiqua la réaction de l'autre village lors de la pseudo-capture du frère du Raikage. Leur Kage eu une réaction complètement démesuré dans le sens où il agissait surtout par égoïsme. Il n'avait pas demandé l'aide des autres villages ? La réunion des Kages était là pourquoi alors. Bien sûr pour le cas de Sasuke il voulait de lui-même agir, mais à côté sans cela jamais ce village se serait mobilisé pour combattre l'Akatsuki même après que le Bijuu à deux queues leur appartenant ce fasse avoir. A côté lorsque l'Akatsuki captura Gaara, seul Konoha fut demandé en aide de par leur relation. Mais une fois l'affaire régler afin de rayer la problématique de la Lune rouge, à mainte reprise Suna et Konoha demanda ce genre de réunion sans réponse de la par du village des nuages par exemple. Mais malgré cela et à présent avec l'alliance la démesure de fierté des ninja de ce village leur faisaient encore croire que leur village ne demandait rien.

Cet état d'esprit faisait bien rire le marionnettiste. L'homme face à lui ne connaissait pas vraiment les détails des politiques actuels. De sa position face à celle du garde du corps et frère du Kazekage, cela pouvait très bien se comprendre. Mais alors pourquoi agir de cette manière, alors que même leur Kage s'était résigné à ce sujet et ne voyait plus seulement en Sasuke un problème, mais à présent avec l'Akatsuki et surtout Madara. Killer Bee avait survécu, il avait posé des problèmes aux autres villages également, Kumo ne pouvait plus vraiment agir de la même façon qu'avant. Ce pays allait changer au même titre que le monde, à partir de cet instant les ninja aussi le devraient. Omoi serait également touché dans l'avenir, il n'avait pas vraiment de mauvaises intentions, seulement une position assez particulière. Pour l'instant lorsque Kankurô rappela qu'on était en guerre, la réaction de l'épéiste montra une certaine inquiétude. Après tout pour les deux hommes il allait s'agir de leur première grande guerre. A partir de cet instant chacun rencontrera des visions d'horreur, où la mort sera à chaque clignement d'oeil. Et si on ne pouvait rester concentrer, ce serait nous puis ceux dont on devait protéger qui seront ciblés par ce voile noir. C'est après un brève instant sous cet air que remarqua Kankurô qu'Omoi reprit parole.

« Quant à moi c'est Kankurô, je compte également te revoir durant cette guerre, mais surtout après. J'espère surtout ne plus revoir cet air soucieux face à ce genre de situation ... A la prochaine »

Chacun s'en allaient de leur côté, seul face à leur pensée. Bientôt les combats allaient passer, la dernière ligne droite dans l'affrontement contre l'organisation criminelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: Les combats, le signe d'une incompréhension ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les combats, le signe d'une incompréhension ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fin des combats
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» Chris Neil signe à...
» Signe zoodiaque ?
» Bryan McCabe signe à...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kumogakure no Sato :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit