AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Dim 14 Aoû - 23:26

"Douce Catharsis "
Kumo. Lieu d'allégresse pour un homme tel que moi. Une condescendance frôlant l'imaginaire. Harmonie presque parfaite avec ces nuages frustrés de partager les grandeurs célestes avec de simples mortels. Quelle aubaine j'eus d'être dans ce village, grâce à cette Alliance. Fragile telle une fleur, c'est cet adjectif qui collerait parfaitement avec ce rassemblement de Shinobis. Un avenir incertain se profilait devant nous. Que faire à part attendre le final ? Tant de questions qui divergeaient dans mon esprit. C'était l'instant hebdomadaire pour tenter d'y répondre. Assis sur un bloc de roche qui appartenait au point culminant des terres Shinobis. L'apogée des créations de l'homme mêlés à dame-nature. Ce panorama transcendait ceux que j'ai vu de toute mon existence. Un léger vent frileux, baignait d'une odeur florale. Parfum sublime de renoncule des glaciers. Fleur jaune aux pétales blancs. Même si je me délectais de cet éden, je ne pouvais m'empêcher de penser à ma belle Kiri. Ce brouillard froid et enivrant manque à ma peau. L'air maritime raillait mes narines. Mon dénuement pour Kiri se faisait de plus en plus ressentir. Ma méditation allait prendre un terme dans très peu de temps. L'atmosphère s'est légèrement réchauffé, les nuages s'écartent. Les premières lueurs apparaissent. Le soleil se lève. C'est l'aube. Cruelle amertume. Le silence sera chassé par les bruits sourds des passants, l'air si douce et agréable à respirer sera déchu par la poussière. Il en est ainsi, toutes les douceurs de ce monde ne sont qu'éphémère, toutes les richesses de ce monde sont perverties. Je ferme les yeux, prenant une dernière bouffée. Une expiration quelques secondes après. Me voilà debout. Yeux rivés sur ce monde. Je devais quitter ce statut de privilégié pour redevenir tel que je suis né, pour redevenir un simple Shinobi.

J'avais escaladé cette montagne à l'aide de mes frères, à l'aide de mes katanas. Il allait de soi que ma descente se fasse avec eux. Me laissant tomber dans le vide telle une goutte d'eau, je retirai deux de mes frères de leurs emplacements. Proche de la paroi rocheuse, je continuais dans ma chute, le premier lieu à atteindre était la forteresse du Raikage. Je m'étais lancé comme défi de monter et redescendre sans user de mon chacra. Chose non aisée au vu de la hauteur. Plantant mes katanas dans la roche, ceux-là fissurèrent la falaise et finirent par se coincer quelques secondes après. Mes deux bras accrochés, j'étais à présent suspendu dans l'air. Regardant le toit de la forteresse, je pouvais émettre comme hypothèse que j'avais dû atteindre le tiers de mon parcours. Il fallait que je revois ma méthode, le niveau d'efficacité ne me satisfaisait guère. Je pris appui sur mes deux bras, de manière à tirer mon corps vers le haut, pour que mes pieds soient posés sur mes lames. Je sortis deux de mes compagnons que je laissais tomber simultanément de manière horizontal. Je comptais le nombre de secondes qu'ils mirent avant de s'enfoncer sur le toit. Trois secondes suffirent. Mon poids étant largement supérieur, je mettrais plus longtemps à atterrir. Avant de m'élancer, je fis un léger calcul. Fin prêt, je me remis dans la position antérieure. D'un geste puissant, je retirai les katanas qui étaient enfoncés dans la roche et les rangea dans leurs fourreaux tout en étant en chute libre. Mes pieds finirent par s'installer sur les paumes de mes lames. Récupérant ces derniers. Je pouvais descendre dans le centre-ville de Kumo en empruntant les escaliers mis à disposition.

Mains dans les poches, j'avançai d'un pas lent et confiant. Les yeux fermés, je n'avais en tête que ce beau paysage que je venais d'observer. Les habitants venaient de se réveiller, ouvrant leurs volets pour laisser les rayons du soleil pénétraient dans leurs demeures. Je bousculai un marchant matinal, qui ouvrait boutique. Je m'inclinai en signe d'excuse puis reprit ma route. Où allais-je ? Le terrain d'entraînement. La splendide Mizukage m'avait apposé d'une tâche particulière et complexe au vu de mon voeu de silence. Je devais "former" quelques shinobis au vu de la guerre qui se profilait à l'horizon. Le plus étonnant, c'est le niveau de ces dits ninjas. Des Jounins valeureux ainsi qu'une Epéiste, comme moi. Ils ne devaient sans doute pas avoir l'expérience de la guerre. Un dernier point, il semblerait qu'on m'ait également confié la formation d'un Genin de Kumo. Pourquoi donc ? Un Jounin du village pouvait le faire. Mais on avait tenu à féliciter cet enfant pour avoir affronté Sasuke Uchiha en personne. Ce Genin voulait se spécialiser dans l'art du Kenjutsu, quoi de mieux qu'un des meilleurs manieurs d'épée de ce monde pour le faire. Je ne pouvais refuser cette demande. Se plier aux ordres, l'unique option des ninjas. Plus je traversais ces rues et plus je sentais le bruit se levait. Les commerçants s'installaient. Même les yeux fermaient, je pouvais sentir leurs regards. Sans doute étonné des nombreux armes que j'avais dans le dos. Ce n'était pas tous les jours qu'on avait l'occasion de voir se balader un homme possédant onze katanas. Arrivés enfin sur le terrain d'entraînement. Je m'assis à l'ombre d'un arbre et me mit en tailleur, les yeux toujours fermaient, j'entamai ma méditation en attendant ces valeureux shinobis.


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Daiki Heihachiro et je suis un ninja.


avatar

Membre de Taka




Messages : 26
Date d'inscription : 13/08/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 485


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Lun 15 Aoû - 4:17




Daiki Heihachiro




    Alentours de Kiri
    " Je suis de la couleur qu'on persécute.. "

    Alphonse de Lamartine.


    Après une nuit de réflexion j'entame la toute vers Kumo pour un entrainement spécial,je rencontre mon futur sensei, attendons les autres...


No one.. ♫

« All Stars numéro 1 »





La nuit était tombée, pratiquement aussi rapidement que les trombes d'eau s'abattant sur Kiri. C'est donc dans un village désert et éteint que j'étais assis là, sur le toit de ma chambre, comme à mon habitude. La pluie ne m'avait jamais gêné, mes habits et mon bonnet regorgeaient d'eau, ma clope bien que mouillée se consumait à chaque fois qu'elle approchait mes lèvres. Tout était parfait. Je profitais de la pluie, demain je partais vers les contrées de Kumo. Une destination qui ne m'enchantait pas plus que cela, enfin, c'était surtout la mission que je n'aimais pas. Effectivement, ma mission, si on peut l'appeler comme cela, était de rejoindre une team pour s'entrainer. Je n'avais rien contre l'entrainement, mais j'estimais qu'avec mon grade, je n'avais pas besoin d'un Sensei dont je ne connaissais rien. Je savais qu'il était épéiste légendaire, un titre honorifique à Kiri, mais bon, je ne voulais pas d'un Sensei. Une chose m'enchantait cependant, Maya faisait partie de l'équipe, le fille qui m'avait sauvé, notre rencontre avait été superbe, j'avais hâte de constituer un binôme avec elle, surtout sur ce qui nous attendait. Nous n'avions que très peu d'informations, ce qui révélait une future mission à haut rang, dangereuse et capitale, le genre de mission que j'aime, celles qui me stimulent le plus. L'eau coulant sur mon visage je fumais, attendant que le Soleil se lève pour démarrer ma route. C'était une de ces nuits sombres, aucunes lumières n'apparaissaient, les nuages cachaient la reine de la nuit ainsi que toutes ces princesses l'entourant. Une nuit noire commune dans notre village si cher. Seule luminosité faisait éclat était le foyer au bout de ma cigarette étincelant à chaque fois que je prenais une bouffée. Je restais donc dans cette position, le long de cette nuit bien entamée, attendant l'aube et le réchauffement de l'atmosphère.

Les heures défilaient et j'étais plongé dans mes pensées, je réfléchissais à notre but ultime. Les chefs des villages avaient ils enfin décider de lancer une offensive ? Iwa semblait être une bonne cible. Mais la réalité était peut être tout autre, il était fort probable que l'on devait simplement devenir plus puissant face à la guerre se préparant. Ou bien une simple envie de la Mizukage pour améliorer les compétences des ninjas de son village. Bref, énormément d'hypothèses arrivaient, tellement que j'abandonnais ces pensées, partant vers notre team. Sur le peu d'information que j'avais je pus me faire une idée de qui serait à mes côtés. Il y avait donc d'après l'ordre de mission un Sensei, et cinq autre personnes me comptant. Le Sensei était donc un valeureux guerrier de Kiri, je n'aimais pas l'idée de retourné à l'époque où j'étais un Genin, mais je le respecterais, d'après le rapport il avait rendu service au péril de sa vie plus d'une fois le village. Dans les cinq autre personnes, il y avait Maya, le ninja médecin de l'équipe en quelque sorte, il y avait aussi moi, je ne savais pas trop pourquoi j'avais été choisis, peut être grâce à mes performances, peut être pas. Il en reste donc trois, dans ceux là, un Genin de Kumo, seul intrus, était compté dedans. Il était précisé qu'il s'était battu contre Sasuke Uchiha, certes il est à féliciter, mais pourquoi le mettre dans notre équipe ? Chanceux une fois, peut être pas deux, tel était mon avis. Il restait donc deux inconnues, deux demoiselles, une épéiste, surement un deuxième Sensei, au cas où la team serait divisée en deux, et une Juunin, dont je ne savais rien. Telle était donc l'équipe de choc, sans le savoir réellement j'aimais déjà les gens s'y trouvant. Cependant, je ne me soumettrais pas, ça, jamais..

La pluie s'était arrêtée, je me rallumais une énième cigarette, postant mon nodachi dans mon dos, attachant mes sacoches remplies de kunais, shurikens et autre armes utiles avant de partir, enfin, seul. J'aurais pu prendre la route avec Maya, ou bien les autres, mais je voulais arriver dans les premiers, avoir le temps de tous les voir débarquer un à un. C'est alors que je sautais de toits en toits jusqu'à l'entrée du village, descendant de mon piédestal, j'entamais ma route sur le long pont séparant Kiri des autres pays. Marchand avec ma musique dans les oreilles, ma clope au bec, mon allure de vagabond, j'attirais les regards noirs des commerçants. Je souriais, alors que tous surveillaient leurs marchandises, je plaçais mon bandeau sur mon bras gauche, prouvant mon appartenance aux shinobis de Kiri. Rapidement leurs yeux fuyaient les miens. La couleur pourpre de mes pupilles faisaient de moi une bête de foire, je le savais bien, mais je vivais avec, sans aucun complexe. J'aimais posé mon regard longuement sur une personne, cette dernière prenant peur surement par superstition. Il y avait toujours de quoi s'amuser avec ses défauts. Je poursuivais mon chemin, sans prêter attention au monde m'entourant, et sans m'en rendre compte je m'enfonçais dans les contrées du pays du feu. Montant sur un arbre, le climat avait déjà changé, j'étais tout sec, et la chaleur gagnait mon corps. J'écrasais mon mégot, souriant, je parcourais la forêt, de branches en branches, me hâtant pour arriver au plus tôt. Si mes calculs étaient exactes, et cela l'étaient, je mettrais toute la journée pour y parvenir. Et c'est ce qui se produisit, lorsque l'entrée du village m'ouvrait les portes, l'aube se levait. J'avais l'habitude de ne pas dormir, à l'orphelinat, lors de la première année, on s'endormait car nous étions à bout, plus on avait de l'expérience dans ce rumble battle, moins nous dormions, par crainte de se frapper en plein sommeil. A tout moment une personne pouvait se déchainer sur ton corps immobile de sommeil. Mon vécu est derrière moi, mais certaines habitudes et lacunes restent de mise, même dix ans plus tard..

Le jour se levait donc sur Kumo, je déambulais dans les rues de ce village qui m'étais pratiquement inconnu. Je savais que le lieu de rendez vous était le terrain d'entrainement. Je cherchais partout autour de moi un ninja pouvant m'indiquer le chemin. Les passants me dévisageaient, regardant mes yeux clairs, me jugeant comme un mauvais présage. Les regards pesaient sur moi alors que je continuais ma route. A cet instant, non loin de la forteresse du Raikage, j'aperçus cet homme. Je m'engageais à sa rencontre, reconnaissant le sigle de Kiri sur le bandeau, ses innombrables épées, sans nul doute, voilà l'épéiste qui serait ainsi notre Sensei. J'approchais de lui, il avait l'air serein, calme, les yeux clos, il méditait. Je restais debout, fumant une cigarette, le fixant, je pris la parole juste avant de m'asseoir en attendant le reste de la troupe..



« On dirait que je suis le premier. Je suis Daiki Heihachiro, enchanté. Tu dois être celui qui va nous entrainer n'est ce pas ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Kyuusei Osamu et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 70
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 22



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Lun 15 Aoû - 15:47



Descente en enfer ....



Un rêve peut rapidement tourner au cauchemar ...
PV : Kyuusei ♠ All







Comment voulez-vous sauver un mourant si il se trouve à côté d'un autre qui pourrait faire empirer son cas ? Je ne souhaitais absolument pas finir comme les jeunes hommes ne pouvant pas se lever terrasser par la maladie. Alors que je me relevais bien décidé à m'en aller de cet endroit que je jugeais pourris ; propre en apparence, mais remplit de mourant ... Mon Kage me força à rester allonger ... Qu'allait-il me faire ? Je fus dans l'immédiat plus que tenté de lui mettre un coup d'boule, mais je savais aussi parfaitement que je payerais cet acte au centuple ...

Kyogi : Tu y es presque ... Le Shinobi qui vainc son ennemi avant un combat, que ce soit en le déstabilisant par le chantage, les émotions ou lui privant de ses vivres etc etc ... C'est ça un Shinobi digne de ce nom.

Je lui lançais un regard incrédule, selon lui un Shinobi devait user des moyens les plus lâche qui soit ... Je ne comprenais pas ... Ainsi, un des plus grands Shinobi qui soit, un de mes modèles, ce servait constamment de ce genre de méthode, j'en étais dégouté ... En ce cas, je serrais le Shinobi qui inspirerait une nouvelle génération, un génération d'honorable combattant, la traitrise n'existerait plus, les combats seront franc, le plus fort gagnera et le plus faible perdra. Je voulus lui dire que ses méthodes étaient lâche et indigne et que je ne les appliquerais jamais cependant, je préférais acquiescer ... Si il se permettait à nouveau de lire dans mes pensées, il saurait parfaitement ce que je pensais de tout ça.

Kyogi : Ton idée d'affronter un tel adversaire ne reflète que ton envie de grandeur. L'avoir fait, ne montre que te folie.

Je réprimais un petit rire, évidemment qu'à ses yeux j'étais fou, lui qui usait de procédé lâche pour parvenir à ses fins ... Quand je deviendrais fort, je lui montrerais ce qui à mes yeux est censé être un Shinobi. Après son petit spitch qui m'ennuya mortellement puisque, honnêtement je n'en avais rien à faire. Ce qui m'intéressa en revanche fut le papier qu'il me glissa discrètement alors qu'il me relâchait ... Pourquoi voulait-il que ni Miho, ni Rei ne le voit ? Quel secret pouvait-il bien renfermer.

Dès que le Raikage m'eut totalement relâché et que j'eus glissé ce papier dans ma poche, je me relevais, ouvris la porte et fit un geste désinvolte aux quelques personnes qui s'étaient intéressé de mon sort.

Kyuusei : Vous tous ... On se reverra plus vite que vous ne le croyez et alors, j'aurais changé ...

Je sortis rapidement ensuite de ma chambre claquant la porte derrière moi, je me dirigeais d'abord vers l'accueil où je récupérais Mugen, apparemment, mes vêtements avaient été incinéré ... Sympa l'hôpital, belle mentalité ... Une fois que je fus sortis de l'hôpital, je ressortis le mystérieux papier et le lus (Oui, oui, Kyuusei sait lire).

Citation :
Après ton petit exploit contre Sasuke Uchiha, j'ai jugé bon de t'offrir et de t'infliger comme récompense et sanction, une formation avec un Épéiste de la Brume. Celui-ci t'attends au Terrain d'entraînement dès ta sortie de l'hôpital. Tu pourras remercier la Mizukage, de te mettre sous la tutelle d'un tel ninja.

Kyogi Jinsei.

Intéressant ... Un épéiste ... L'occasion était si belle que je ne perdis pas même une minute à rentrer chez moi; à quoi bon me changer ? Je me dirigeais prestement vers les terrains d'entrainement avec sur moi Mugen et des habits banales d'hôpital. J'entr'aperçus deux hommes, ce qui me mit la puce à l'oreille concernant le fait qu'ils allaient m'être utile fut le sigle de Kiri bien visible. Ainsi, un d'eux était l'homme censé m'entrainer, je me rapprochais d'eux un petit rictus visible. J'allais les décoincer avec leur air solennel ...

Kyuusei : Hey ! J'n'ai pas toute la journée ... Lequel d'entre vous est un épéiste ?!


..Et comme dirait l'autre "Les honneurs sans le pouvoir sont les pierres tombales de nos ambitions."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Lenaly Mikazuki et je suis un ninja.


avatar

» Epeiste Légendaire
» L'Humanitaire




Messages : 47
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Aux pays des Bisounours ! :O



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 16 Aoû - 2:52

[ Hrp : Je mettrais un codage plus tard. Pareil pour les fautes, là c'est fait à la va vite. ]


«  C'est un muet ? On peut dire tout ce qu'on veut, il entendra pas. » Depuis près d’une heure, c’était avec une passion dévorante qui Lenaly suivait les débats très philosophique des hommes près du bar - surement des habitués, au vu de leur vêtement et de l’odeur qu’ils dégageaient, mélange d‘alcool et de sueur. Ce n’était certainement pas un endroit fréquentable pour une femme, et encore moins pour une personne de sa trempe, mais c’était aussi la seule auberge avant un long moment. Épéiste avait donc décidé de faire une petite halte, car bien évidemment, le trajet promettait d’être long. On l’avait convié à une séance d’entrainement. Comme si on ne la trouvait pas à la hauteur ! Certes, elle n’avait jamais réellement vécu de situation de guerre, mais s’était déjà battu de nombreuses fois, surtout pour obtenir ce titre tant convoité épéiste. De plus, cet entrainement se déroulerait avec un second épéiste, et d’autres ninjas venant de Kiri, puis un venant de Kumo. Mais le pire dans tous ça, le pompon, la Cerise sur le Gateau : c’était aux Kirijins de se déplacer jusqu’à Kumo pour ce gamin qui avait prétendument combattu le déserteur Sasuke Uchiha. Bien sûr que c’était spectaculaire, et bien sûr qu’on devait prendre soin de lui, mais il aurait pu faire le chemin jusqu’à Kiri…

Certes, son métier l’avait fait voyagé travers tout le monde ninja jusqu’à maintenant, et ce n’était plus un problème que de faire le trajet en bateau. Sauf, lorsque les bateaux sont tous bloqués, ou réservés pour de grandes pêches. Le seul disponible, Lenaly avait réussi à le louper d’une heure. Foutu problème de ponctualité qui n’avait cessé de lui jouer des tours. Malgré le fait qu’elle soit partie au petit matin, elle avait du faire aussitôt demi-tour à partir du port afin de passer par le Pays du Feu, et avait du par la même occasion faire tout le Pays de la Foudre en long, en large, et en travers. Après plusieurs heures de marche, c’est à cette petite auberge miteuses qu’elle avait débarqué, comme une touriste à la recherche d’expérience troublante, au milieu de tous ces pocherons abonnés au Saké. La jeune femme avait prévu de n’y rester qu’une heure à peine, le temps que ses jambes puissent se reposer un peu, et qu’elle ait le temps de se désaltérer parfaitement. Elle était plutôt fière d’elle à vraie dire, elle avait parcouru plus qu‘elle n‘en aurait espérée en une journée, même si à présent, ses jambes souffraient d’avoir tant courue durant les dernières heures. Enfin, elle se décida à quitter sa table et se dirigea vers la porte, quand une voix forte se fit entendre du bar.
- Heeey ma poulette, tu pars déjà ?
L’homme, très certainement saoul à l’heure qu’il était, ne paraissait pas bien futé. Autant utiliser ses stupidités contre lui.
- J’suis muette… J’entends rien tiens. Ciaossu.
Et aussi vite qu’elle eu dit ça, Lenaly ouvrit la porte battante et sortit un sourire au lèvres, laissant un alcoolique perdu au bar, ne comprenant rien à ce qui venait de se passer.

Le Chemin se poursuivit sans aucune embrouille autre que des soucis avec des petites bêtes velues pleines de pattes qui osaient venir sur la délicate peau de la jeune Princesse. Après encore un long instant de course effrénée, elle aperçut enfin les premières maisons du village de Kumo. Enfin ! Elle laisse échapper un long soupir de soulagement. Lenaly contourna le village pour se rendre directement aux terrains d’entrainements où le rendez vous avait lieu. Elle n’avait pas spécialement peur, mais l’idée de se faire commander par une personne d’un grade équivalent ne lui plaisait guère : une chose était sûre, elle n’allait pas se laisser faire comme ça. Enfin, des silhouettes se dessinèrent sur le fond bleuâtre des cieux, ils n’étaient que trois. L’un portait une dizaine de sabre sur son dos : à n’en pas douter, c’était leur ‘’ entraineur ‘’. Rien qu’à le voir tout souriante, la femme en avait envie de lui cracher dessus pour lui montrer qu’elle n’avait aucune leçon à recevoir. Mais elle n’en fit rien et resta souriante tout en approchant. Les deux autres étaient des ninjas un peu plus jeune qu’elle, et Lenaly ne connaissait que le Kirijin de vue.

Proche, elle les salua tout d’abord tous d’une signe de tête digne et humble, mais ses bonnes manières de petite fille bien élevée reprirent le dessus et elle bizouta* tout le monde avant de se poser un peu.
- Comme vous avez pu vous en douter, Je suis Lenaly Mikazuki. La seconde Épéiste qui devait suivre ce… ce… ‘’ Stage. ‘’ J’ai eu un peu de retard, excusez moi, j'ai du faire un... petit détour. e.e
Puis elle s’accouda au mur afin de reposer ses jambes fatiguées. Et… ? Ils manquaient d’autre Kirijins … ? Soit le bateau était lent, soit… il n’était pas forcement doués. Dans les deux cas, elle comprenait maintenant pourquoi elle avait tellement mal partout : elle n’avait pas cessée de courir partout depuis l’aube. Et maintenant qu’elle était là, la fatigue musculaire se faisait sentir évidemment. Mais elle n’en fit rien.

Elle ne devait pas se montrer faible devant ces personnes...


* Du Verbe Bizouter, faire la bise.
Ps : Je sais que les muets ne parlent pas. Mais c'est une connerie de Kyo. u_u'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Miho Kyoha et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kiri



Messages : 28
Date d'inscription : 07/05/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 150


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 16 Aoû - 3:35

• A fate spells •
When the unit begins.


Maintenant que le shinobi de Kumo était sorti de son inconscience et que j'avais pu échanger quelques mots avec lui, la raison de ma présence dans cet hôpital n'était plus. Sans demander mon reste, je reprenais mes affaires posés contre le mur. L'atmosphère chaude et sèche qui régnait de ce bâtiment avait permis à ma veste de sécher assez rapidement bien qu'elle fut encore un peu humide. D'autre raison poussait mon départ. Notamment une sorte de convocation pour un entraînement ou une chose dans le genre qui devait se passer à un des terrains d'entraînement de Kumo. Cette perspective ne m'enchantait guère, pour ne pas dire pas du tout. Quoi qu'au fond de moi même j’espérais pouvoir me frotter à quelques personnes haut gradées pour assouvir mes désirs de combat insatisfait depuis ce qu'il me semblait être des millénaires.
Seules les paroles de Kyuusei accompagnèrent mon départ comme le sien. Nous promettant un changement certain à notre prochaine rencontre. Plusieurs questions à ce sujet me vinrent vaguement à l'esprit sans pour autant que je m'y intéresse. L'évolution de l'Osamu était loin d'être ma préoccupation principale.
Au dehors, la pluie s'était arrêtée. L'aube avait pointé le bout de son nez emmenant avec elle quelques rayons de soleil. J'étais d'ailleurs sûrement un peu en retard vu nous étions censé nous retrouver très tôt mais mon envie de déambuler dans les rues par la fraicheur du matin fut forte que moi. Ainsi mon détour m'avait permis de profiter d'une de mes cigarettes et de me détendre avant de me rendre sur ce que l'on pouvait appeler le lieu du rendez-vous. La journée commençait très bien, je ne pouvais qu’espérer que cela dure encore.

Quatre personnes étaient déjà présentes à mon arrivée. Paisiblement assis sous un arbre, je n'eut aucun mal à reconnaître cet homme. Célèbre pour le nombre impressionnant d'épée qu'il possédait, il pouvait également se vanter d'avoir acquis le titre honorifique d'épéiste de Kiri. Ce qui n'était peu dire. Du deuxième s'échappait une odeur familière, cette odeur même qui m'avait suivie pendant les dix précédentes minutes. Ces formes délicates qui s'élevaient vers le ciel et qui s'estompaient peu après. Oui, cet homme mat que je connaissais pas était en train de fumer. Il faisait apparemment parti de Kiri mais je ne l'avais encore jamais vu. Une troisième shinobi de Kiri était présente, elle aussi dans une position relaxée. Et puis en dernier il y avait ... Kyuusei Osamu. Je l'avais notamment reconnu à cause de ses cheveux bleus et de ses vêtements d'hôpital qu'il n'avait pas pris la peine de changer avant de venir ici. Une tenue pour ainsi dire ridicule. Encore il avait de la chance de ne pas avoir une de ces blouses qui ne recouvre que le devant du corps... Ainsi voilà où il voulait en venir tout à l'heure.
Prenant juste la peine de me présenter et de poser mon regard d'azur sur chacun d'entre eux afin de les décrypter d'un peu plus près, j'entrais dans le vif du sujet.

▬ Alors pourquoi tout ce regroupement ?

La question avait peut-être déjà était posée avant mon arrivée mais le simple motif d'entrainement semblait un vague pour un regroupement comme celui-ci. En fait seul le shinobi de Kumo paraissait un peu à part, de part son apparence et son attitude.

▬ Quelqu'un d'autre doit arriver ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Maya et je suis un ninja.


avatar

Juunin Expert de Kiri
Protégée d'Izaya
Juunin Expert de Kiri  Protégée d'Izaya



Messages : 25
Date d'inscription : 08/08/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 400


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 16 Aoû - 4:08




« Une équipe de choc... »







Un réveil tonitruant !!



Une explosion, les murs tremblaient, j'étais brusquement sortie de mon lit par une petite note explosive que j'avais faite tombée... J'avais oublié que j'étais si désordonnée quand il s'agissait de mes affaires.... Enfin bref, j'étais debout et n'avait vraiment pas envie de me rendormir, après une bonne douche cumulé à quelques minutes de réflexion je m'étais décidé de sortir faire un tour. Le nez dehors, la pluie tombait chantant sur les toits du village, sur ce fond musical, des bruits de pas se faisaient entendre. Quelqu'un à cette heure ? Probablement des ivrognes ou des demoiselles de petites vertus vendant leurs charmes à d'affreux étranger... Mais apparemment, c'était quelqu'un pour moi....
"Mademoiselle Maya !!!! J'ai un message pour vous, vous devez vous rendre à Kumo, vous avez rendez-vous avec plusieurs personnes du village, tenez ! Voici le nom de toutes ces personnes ainsi que leurs grades et une carte avec le lieu d'assignation.... Au revoir et bon voyage !"
Voilà... Mon réveil avait été fracassant, je n'étais pas vraiment bien éveillée... Enfin bon, je devais tout de même m'y rendre... Voyons voir avec qui j'étais, deux épéistes légendaire... Deux junnins de Kiri et un Genin de Kumo ! Je ne connaissais personne mit à part la personne que j'avais sauvée.... Encore une bataille au centre de mon émoi.... Je devais y faire face... Direction mon chez moi, je sortais alors l'artillerie lourde, Sembons, quelques kunais, quelques notes explosives ainsi que deux gourde d'eau fraiche et un petit encas pour la route.

Un chemin à gravir !



J'étais fin prête direction Kumo ! Je me hâtais de sortir du village afin de rejoindre le point de réunion, mes pas suivaient le son de la pluie, ils pleuvaient averse pour vous dire à quel point je marchais rapidement. La grande porte passait, je m'étais planquée dans une charrette passant le grand pont pour rejoindre les terres de Konoha que je ne connaissais pas.

Quelques heures plus tard...

Le soleil pointant le bout de son nez, j'étais proche du village de Konoha qui était lui aussi non loin du village de Kumo. Je n'avais plus qu'à courir vers le nord pour rejoindre le village cachée des nuages... Une fois dans la région, je m'étais retrouvée face à d'immense montagne, usant un peu de mon Chakra dans mes pieds. Je me lançais à l'assaut de ces pics en sprint, j'en avais pour une heure environ si j'allais à une vitesse maximum, du moins normalement. Une fois sur place, mes gourdes étaient vide, j'avais vite fait de les remplir afin de ne pas me retrouver dans un état de déshydratation.

La rencontre de la Team...



Je me dirigeais rapidement vers le terrain d'entrainement pour y voir cinq ombres autour de ce qui pourrait bien être un arbre. C'était apparemment eux, une fois à zone de vue, j'avais pu remarquer le Kumojiens qui était en tenue d'hôpital, bizarre, peut-être un accoutrement de la région, puis il y avait les deux épéistes sois disant légendaire et enfin une junnin que j'avais peut-être déjà croisée, mais aussi... le soucis de mes émotions... Enfin bref, je leurs lançais rapidement un bonjour enthousiaste.
"Bien le bonjour, je me présente Maya... Junnin experte médical et illusion !"
Une fois fait, je me plaçais à coté de Daiki pour lui chuchoter...
"Ravie que tu sois présent avec nous, Daiki..."
Pourquoi lui avais-je dis cela ? Enfin bref c'était trop tard...


Dernière édition par Maya le Mar 16 Aoû - 4:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 16 Aoû - 4:30

    Le moins que l’on puisse dire, c’était que cette foutue réunion était mouvementée ! Un gros foutoir comme la première qui a eu lieu. Heureusement, aujourd’hui Madara Uchiha ne s’était pas déplacé en personne, sans compter la pagaille qu’avait mis son protégé Sasuke avec sa team. D’ailleurs, pensant à cela, Mei se demandait bien où était passé Suigetsu Hôzuki… celui que l’on surnommait le second démon de Kiri, pour avoir été l’élève du morbide Zabuza Momochi. Elle savait que les samourais l’avait capturé, peut-être aurait-elle dû ordonner son extraction jusqu’à son village afin qu’il y soit interrogé. En fait, à ce moment la situation de crise était telle qu’elle n’y avait pas songé une seule minute. Maintenant, la déesse des mers se disait que c’était stupide de ne pas l’avoir fait avant. Bref, pour en revenir au présent, la kunoichi se disait que ça devenait du gros n’importe quoi. Le résultat du présent sommet était complètement inattendu. Comment aurait-elle pu se douter une seule seconde que le choix du vieux samouraï Mifune se porterait sur elle pour assumer le rôle du chef de l’Alliance ? Non, personne n’aurait pu s’y attendre, encore moins la principale concernée. N’empêche, elle voyait maintenant ça sous un autre angle. Elle pourrait prouver que Kirigakure était fort, qu’il était désormais digne de confiance. Enfin, après tant d’années d’effort, l’éternelle célibataire démonterait que l’époque de la brume sanglante est bien du passé. Que ceux qui la croyaient encore d’actualité s’en mordraient les doigts ! Elle sortit donc de la salle la tête haute, sans sourire pour une des rares fois. La situation n’y était pas très appropriée. Elle avait déjà dicté quelques directives en tant que chef suprême, il ne lui restait plus qu’une chose à faire avant de pouvoir regagner ses terres afin de préparer les troupes à cette quatrième grande guerre. En plus, si ces protégés étaient à l’heure, elle pourrait tous les rejoindre sous peu. Fallait espérer qu’ils seraient tous présents au rendez-vous.

    Mei avait perdu en cours de route Mitsuki et Chojuuro. Bah ils étaient tous les deux autonomes, ils sauraient trouver leur chemin, ou la retrouver dans cette ville. Après tout, elle ne passait pas inaperçue, si ? Lorsqu’elle arriva au pied de l’imposante forteresse du phénomène Kyogi, elle vit tout de suite le groupuscule composé pour la presque totalité de Kirijin. Seul un Kumojin venait apporter une autre culture. Ce gamin avait survécu face à Sasuke Uchiha, ce qui relevait de l’exploit pour un môme dans son genre, à moins que le ténébreux ait refusé tout simplement de l’achever. Ça demeurait une possibilité. Bref, elle s’approcha à pas lents, presque hypnotique, tâchant de se fondre dans la masse mais elle se doutait bien que ses shinobi l’avaient déjà repéré. Après tout, l’utilisatrice de deux Kekkei genkai n’avait pas camouflé son chakra, et elle devait être la seule au monde à posséder une telle signature : chaude et corrosive. Lorsque la Mizukage arriva suffisamment près d’eux pour leur parler, elle attendit d’avoir toute leur attention pour prendre la parole. Ils semblaient tous se demander ce qu’ils faisaient là, puis ce n’était pas Seijaku qui la leur expliquerait. Il avait fait vœux de silence jusqu’à sa mort… C’est ainsi que sa voix suave s’éleva, bercée par la légère brise.


    -Je vois que vous êtes déjà tous arrivés, dit-elle avec un sourire. Comme vous le savez, vous êtes ici afin de subir un entrainement spécial. Mei changea de ton, devenant plus sérieuse. La guerre est imminente et l’alliance a pris des mesures drastiques pour parvenir à la paix. Iwa s’est rangée du côté de l’Akatsuki et cela n’est en aucun point une situation acceptable. Il nous faut renverser la vapeur et faire en sorte qu’ils ne représentent plus une menace.

    Elle les fixa un à un, étudiant leur réaction. Seulement, cela s’avéra relativement difficile. Ils maitrisaient tous, ou presque leurs émotions. Après tout, ils étaient des shinobis expérimentés. La déesse des mers reprit donc son monologue, conservant son ton grave.

    -En tant que nouvelle chef de l’Alliance, j’ai commandé aux quatre nations restantes de se préparer à passer à l’assaut. Votre groupuscule sera une des unités envoyées au pays de la roche. Vous devez vous y préparer. Maintenant, vous connaissez la véritable raison de votre venue en ce lieu.


    Mei marqua une pause, leur laissant le temps de « digérer » l’info. Ils devaient être au point pour partir là-bas. Certains d’entre eux n’avaient pas connu la guerre, Seijaku était l’un des seuls du groupe à avoir survécu à la troisième. Voilà l’une des nombreuses raisons qui l’avait poussée à le choisir en tant que leader de cette équipe. Son tempérament collait aussi parfaitement à la tâche. Le seul point d’ombre était son vœu. Pour bien travailler sur le terrain, il fallait qu’ils s’entrainent d’abord à le comprendre sans user de parole. Ils devaient donc tous se montrer patients et compréhensifs. C’était leur devoir. D’un simple geste de la main, la Mizukage invita l’épéiste à se lever et à venir se poster à ses côtés. Après tout, fallait bien commencer les présentations en bonne et due forme pour que cela commence sur de bonnes bases. Lorsqu’il la rejoignit, elle prit de nouveau la parole, cette fois-ci avec sa voix chaleureuse habituelle.

    -Voici Seijaku Kogane, l’un des meilleurs épéistes de Kirigakure. Il sera votre leader pour toute cette opération. Lenaly, tu seras sa seconde. Si j’ai choisi Seijaku, c’est que son tempérament colle parfaitement à la tâche. Néanmoins, vous devrez apprendre à travailler avec lui… simplement en vous comprenant du regard ou par des gestes. La mission à laquelle vous êtes assignée est capitale. Votre succès est obligatoire. Ne me décevez pas, bien que je doute que cela soit le cas, ajouta-t-elle avec un large sourire. Sur ce, je vous laisse faire plus ample connaissance. Mes obligations m’appellent.

    Leur adressant un sourire à chacun, Mei s’éclipsa avec son shunshin no jutsu. Un tourbillon de plumes bleu nuit l’emporta autre part. Après tout, elle avait dorénavant une gigantesque armée à diriger… c’est pourquoi un bon bain chaud et relaxant s’imposait, tout de suite !


Dernière édition par Mei Terumi le Mer 17 Aoû - 6:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 16 Aoû - 5:19

"Douce Catharsis "
Cruel affront que de déranger un homme en méditation. L'homme qui prend quelques minutes de sa vie pour faire la paix avec soit même, est un homme qui s'élève au rang de Dieu par son esprit. Mélodieux sifflement du vent qui bourdonne à mes oreilles. Apaisants rayons qui réchauffe ma peau. Le Yin et le Yang, l'âme et le corps. Libérer les funestes pensées, les sombres desseins et ne faire qu'un avec son âme. Tel est le but de l'homme qui médite, de l'homme qui vit. L'ombre à mes pieds commençaient à disparaitre petit à petit. L'air que je respirais me brûlait légèrement les poumons. Une araignée vint se poser délicatement sur le sommet de mon crâne. Sans doute attirer par le calme et la tranquillité dont je fais preuve. Aucun signe n'émanait de ma part. Il y avait des êtres, dont on devait accepter d'abriter, d'autres qu'on devait éradiquer pour leurs propres bien. Il est ainsi, certaines personnes se font du mal à eux mêmes et ne s'en rendent pas compte. Une triste réalité de la vie, des hommes et de tout ce qui nous entoure. Des légers chatouillements à l'aide de ses huit pattes. Mon corps ne daigne de répondre par une quelconque grimace. Je fais à présent abstraction de mes sens. Des images noires se déversent le long de mes yeux fermés. Je ne peux prétendre au pardon si je ne me pardonne pas moi-même. Des meurtres, des viols, des vols. Tout ça c'est mon passé, tout ça, je dois l'enfouir au plus profond de moi, sans commettre l'erreur de l'oublier. Le bourreau tue deux fois. La seconde fois, par l'oubli. Le silence, des bruits de pas, un homme, pourtant je reste toujours sur ma position. Il m'observe, je le sais, son regard s'est apposé sur moi. Mes Katanas, il les regarde à présent. Il vient d'avoir la confirmation que c'est moi qu'il cherche. Une odeur que je connais très bien, une odeur de tabac.

Depuis ma méditation sur le sommet, je n'avais pas posé une cigarette à mes lèvres, mais l'envie de fumer ne pénétra mon corps sous aucune de ses formes. Je vous l'ai dit, abstraction de tout. Si l'homme faillit au moindre plaisir et au moindre caprice de son corps, il n'aura pas fini d'être un esclave. Il parle, ça ne m'importe guère. Son silence en disait plus, que les vulgaires mots qu'il venait de prononcer. Ne parler que si ce que vous avez à dire est plus important que le silence. Je ne bouge pas d'un cil. Mains jointes, toujours en tailleur, ma méditation continue de s'écouler dans ce long fleuve qu'est mon esprit. Doux silence, où-es tu en ces moments où j'ai tant besoin de toi ? Je n'ai que faire de ces bruits assourdissants et de ces paroles futiles. Doux silence, viens emporter mon âme loin de ce mortel. Doux silence, je t'appartiens. L'heure où tu voudras me libérer n'est pas encore venu. Ma malédiction n'est pas encore levée. Un second bruit. Une autre personne approche, à en juger à la pression qu'il exerce sur le sol lorsqu'il marche, il doit être moins âgé et moins bâtit que son prédécesseur. Il doit être plus jeune. La tonalité de sa voix confirma mes pensées. Le jeune Genin était arrivé. Et on ne m'avait pas prévenu de son arrogance, même si je devais m'en douter. Pour risquer sa vie face à l'un des derniers possesseurs du sharingan. Triste amertume, profonde désillusion. Il ne connait le silence lui aussi. Il ne prend pas le temps de goûter à la vie. De se calmer. De ne faire qu'un avec soi-même. L'ignorant lui aussi. Je reste tel que je suis. Je médite. Seul le temps décidera de la fin. Ça peut être dans quelques secondes, comme dans quelques semaines. Reposer vos jambes mes amis et écouter plus attentivement votre coeur. Il vous susurre des mots, il vous chuchote des vérités. Il vous enseigne la valeur profonde du silence.

Tendez votre oreille, infiltrer l'oxygène par tous vos ports, laissez couler vos sentiments, votre âme fera le reste. Vous serez purifiés. Et si vous n'arrivez pas à ne faire qu'un avec la nature, je serais dans l'obligation d'user de ma passion. Une Catharsis. Si violente, si agréable à ressentir. Pourquoi s'empresser dans des mots si trompeur, égoïstes et dénuées de tout sens. Chassez ces maux qui vous emplissent l'esprit. Des pas raisonnent encore, quelqu'un approche, la douceur et la tendresse de ses pas me susurrent que c'est une femme. Je ne mis pas un terme ma méditation pour autant. Ils pouvaient tous brailler autant qu'ils le voulaient. Je connaissais le réel sens de la vie, contrairement à ces ignorants et je me devais de leur inculquer ces fondements de la vie. Elle aussi se laisser tenter par la parole. Si seulement on pouvait couper leur langue. Un stage ? Ce qui allait se produire ici n'a rien d'un stage. Décidément, ils n'ont jamais connu l'horreur de la guerre ceux-là. Tous très jeunes. Je connaissais son nom, Lenaly, une épéiste telle que moi, mais sa science de la vie ne m'égalait nullement. Restant toujours en position de méditation, j’entendis quelques secondes après, des bruits de pas semblables. Encore une jeune demoiselle. Elle ne fut pas épargné non plus. Douce traîtrise que de vouloir communiquer par des mots. S'ils savaient ce que je savais, ils ne perdraient pas de temps avec cette chose qui me répugne. La dernière arrivât. Enfin, nous étions tous au complet. Mais mes yeux ne se rouvrirent pas pour autant. Une dernière personne particulière manquait à l'appel. Une personne qui leur ferait réaliser l'importance de cette formation qu'ils allaient subir. Étant en état de méditation, je fus le premier à percevoir son chacra. La sublime Mizukage fit son apparition et leur expliqua le pourquoi de ce regroupement. Et quand elle m'invita à gagner ses côtés. Je me levais, yeux toujours fermés, je me mis à ses côtés. Elle me présenta, je m'inclinai devant ces shinobis pleins d'avenir malgré leurs manques de sagesse. Ce qu'elle disait était vrai. La situation est critique. Ils devaient se préparer. Une fois qu'elle eut disparu. Je croisai mes bras et attendit leurs réactions. Gardant toujours mon silence. Je ne daignai de rouvrir les yeux.

Le silence, n'est-ce pas magnifique ? Certains ne devaient pas être de mon avis. Cela faisait déjà quelques secondes que la Mizukage était partie. Pourtant, rien n'avait changé. Toujours debout, les mains croisées. J'attendais...J'attendais une erreur de l'un d'entre eux. Celui qui allait laisser parler ses nerfs. Celui qui ne connaissait pas la patience. Le plus bruyant de tous. Je sentais que mon silence ne le plaisait guère. Et il le prouva de lui-même. Il s'était relevé lorsque la Mizukage avait pris place sur les lieux. Il commit l'erreur que j'attendais. Prenant une impulsion, il se rua sur moi. Tentative inutile. Un mouvement d'une rapidité extrême, presque à la limite de la fameuse technique des Samourais. J'avais sortis Shinsô et l'avais allongé. La lame s'agrandit et vint se coller prêt du cou du jeune intrépide. Shinsô était froide. Elle lui collait à la gorge, encore un mouvement et je lui trancherais la gorge. Il n'avait pas eu le temps d'aller plus loin dans son geste. Le fixant dans les yeux, il allait à présent comprendre.

~Celui qui entre en contact avec mon Katana, peut entendre mes pensées...Maintenant regagne ta place et informe tes co-équipiers de la manière dont on va se comprendre.~

[HRP: Sous demande de Daiki, je fais mouvoir son personnage donc ne soyez pas choquer. ^^]


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Daiki Heihachiro et je suis un ninja.


avatar

Membre de Taka




Messages : 26
Date d'inscription : 13/08/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 485


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mer 17 Aoû - 19:32




Daiki Heihachiro




    Alentours de Kiri
    " Il ne faut pas avoir de patience, même de celle dont on s'arme. Patience n'est qu'un habit de lenteur... "

    Réjean Ducharme.


    Tout le monde est là, encore une fois je fais la différence, premier à perdre patience, mais une nouvelle bizarrerie arrive, attendons de voir la suite..


So ambitious.. ♫

« C'est qui qui ? C'est Daiki »





Alors que ma voix s'étaient élevée, une simple interrogation pour entamer un terrain d'entente. L'homme ne daigna même pas regarder. Quelque peu vexé de parler dans le vent, je me tus, peut être attendait il que tout le monde arrive. Et le deuxième arriva, ses cheveux longs et sombres, son regard arrogant, ses habits d'hôpital. Il était arrivé comme si tout était normal, je fumais ma cigarette tranquillement, le regardant, il ouvrit la bouche et fit apparaître toute l'arrogance de son regard. Un long silence se dessina, je ne voulais pas lui répondre, sa tête ne me revenait pas. L'arrogance quelque chose qui serait à effacer, je ne pouvais supporter ce genre de personne, j'espérais qu'il se calme de lui même, et que personne ne soit obligé de le remettre à sa place, enfin cela serait mieux pour lui. C'était donc le Kumojin, le fameux Genin ayant tenu tête au grand Sasuke Uchiha. Trêves de plaisanteries, il ne fallait pas non plus en faire tout un plat. Certes il avait été chanceux, mais il ne devait pas prendre la grosse tête pour autant. Je le fixais alors que je m'allongeais soupirant quelques mots.



« Pauvre enfant... »


Un léger sourire s'afficha sur mes lèvres, c'était ainsi les seuls mots qui me venaient en tête, mais bon, passons. Les autres défilèrent, il y eu ensuite l'autre épéiste, Lenaly Mikazuki. Plus de ma génération je connaissais son nom et son visage, étrange je suis bien plus fort pour mémoriser les visages féminins. Elle arriva toute souriante, nous faisant d'abord un signe de tête, mais par la suite elle vint nous faire la bise rapidement. Assez comique et quelque peu étrange cela m'enchantait qu'on revienne à une égalité de personne avant l'égalité des rangs. Souriant, j'attendais auprès des autres la suite de l'équipe. Pour poursuivre, une autre fille arriva, je devais être bien tombé à Kiri. Les cheveux sombres, des yeux clairs, une jolie fille arriva, je ne la connaissais pas, je regardais son bandeau prouvant qu'elle était bien de Kiri. J'appris par sa présentation qu'elle se nommait Miho Kyoha, Juunin. Je posais donc mon regard sur tout les autres, il ne manquait plus qu'elle. Alors que la dernière arrivante se questionnait au même titre que chacune des personnes présentes, nous attendions encore Maya. Elle ne tarda à arriver, je la reconnus au loin, ses cheveux au vent, son petit pique dans la bouche, c'était donc ainsi notre première mission en commun. Deuxième, si on compte la tour de garde. Je souriais avant qu'elle n'arrive à notre niveau, elle se présente, puis vint directement à côté de moi, me chuchotait sa joie que je sois présent. Je posais ainsi mes yeux violets sur son regard, puis je lui fis un signe accompagné d'un sourire pour lui retourner les mêmes paroles. Mais une autre personne arriva donc, ce qui était des plus étonnants..

La Mizukage, Mei Terumi était face à nous. Je me relevais ainsi, tous était débout, mis à part notre « chef ». Ses yeux toujours fermés, son silence, et son allure hautaine, je trouvais cela déplacé. Je ne dis rien écoutant ce qu'on fichait ici. Il s'agissait donc d'un entrainement spécial, mais comment allait il nous entrainer s'il ne parlait pas ? Je ne comprenais pas tout, Mei nous expliqua également que nous constitutions une équipe pour renverser la vapeur sur le village d'Iwa. C'était une chose que j'avais pris en compte, après tout, il était vrai que c'était une bonne défaite pour l'Alliance Shinobi. Cependant, la Mizukage avait pris les rennes de cette dernière, tout allait changer, maintenant. Elle partie dans un halo de plumes bleues. Le silence régnait encore, nous étions tous retournés vers cet épéiste. Ce dernier ne daignait toujours pas bouger, il n'allait donc faire aucun geste pour nous aider ? Sans communication l'équipe n'a aucune chance de fonctionner. Ma patience avait des limites, il fallait bien une personne qui s'y colle, et quitte à passer pour l'idiot je ne pouvais plus attendre. Je me rallumais une cigarette, faudrait que je diminue, tiens. Le regard sérieux face à ce fameux Seijaku Kogane, je sortis mon nodachi de son fourreau, ce dernier restant attaché à mon dos. Au milieu de tous, j'annonçais mon geste à venir.



« Il en faut bien un qui s'y colle, gentleman oblige... »


Un grand sourire s'afficha, entouré de fille je trouvais cette phrase bien placée. D'une course rapide mais modérée, j'avançais ainsi en direction du grand épéiste. Je n'eus à peine le temps de le voir dégainer son arme, que sa lame s'allongeait jusqu'à mon cou. J'avais réussi à anticiper légèrement, ce qui fait que je m'en tirais sans aucunes égratignures. Sourire aux lèvres je le regardais, alors que je rangeais mon arme, je pensais que tout allait commencer. J'avais hâte de voir ce qu'il allait nous apprendre. Sa lame froide sous mon cou, collant mon menton, il avait bouger, et pas qu'un peu. A cet instant, une voix parvint jusqu'à moi. Elle venait de me déstabiliser, bien que j'avais vu pas mal de chose étonnantes jusqu'à maintenant, celle là était des plus bizarre. En effet, ce mec devant moi, celui qui nous apprendra des choses, ce Seijaku, parlait à travers ses sabres, quelle beauté ! Je souriais encore, écoutant ses mots. J'avais désormais la clé de la communication, au moins mon action n'aurait pas été inutile. Je me retournais, regardant mes co-équipiers, la fumée s'échappant d'entre mes lèvres, cachant légèrement mon visage ne faisait que reluire mes yeux violets. Je les fixais tous avant de les informer.



« Pour communiquer faut touchez son sabre. » Je fis un signe pour montrer derrière moi. « C'est un peu bizarre comme sensation, mais vous pouvez aller vérifier si ça vous chante. »


Dès lors que mes paroles furent finies, je regagnais ma place à côté de Maya, m'allongeant cette fois, et fumant comme si c'était un jour de vacances. Je ne savais pas pourquoi mais je sentais que la suite des évènements seraient soit comique, soit ensanglanté....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Kyuusei Osamu et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 70
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 22



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mer 17 Aoû - 23:05



 A fate spell ...



 
Un rêve peut rapidement tourner au cauchemar ...
PV : Kyuusei ♠ All


 
 

 

Alors qu'un silence pesant commencer à s'installer, un des types déjà présent eu une remarque plus que déplaisante de mon point vu ... Qu'es-ce qui me retenais de me jeter sur lui ? Il était peut-être mon nouveau sensei ... Rien à foutre. Il était surement bien plus fort que moi ... Rien à foutre. Je n'ai aucune idée de ce qui m'empecha de me battre avec lui, mais heuresement que je ne l'ais pas fais, je me serrais pris une raclée monumentale et me serrais ridiculisé devant mes futurs coéquipiers ...

Peu de temps après qu'une légére tension ce fut installée, une certaine Lenaly arriva, une épéiste légendaire ... Interessant, très interessant ... Alors que je commençais à la sonder, évaluer son potentiel, elle vint me faire la bise ... Masquant un léger rougissement par une moue, je fermais les yeux pour me concentrer, lorsque je les rouvris, je faillis avoir un hoquet de surprise ...

Miho ... Que faisait-elle ici ...? J'avoue que la stupéfaction me rendit sans voix. Le Raikage aurait pu me prévenir. A moins qu'il n'en sache rien ; a quoi rimait donc ce foutu rassemblement de Kirijins ...? Je commençais à ne pas me sentir à ma place ... Je me sentit soudainement honteux dans ma blouse d'hôpital, un sentiment peu habituel et plutôt désagréable.

Avant que je n'ai pu rassembler mes esprit et interroger Miho, une nouvelle arrivant se présenta, décidément, ça n'en finissait pas ... Tous les hauts gradés de Kiri ce serraient-ils donnés rendez-vous ici ? Dès qu'elle se fut présentée, j'en eus assez de ma tenue ... J'executais une technique de métamorphose. Je ne transformais nullement mon corps, je le fis juste apparaitre dans un pantalon ample et un débardeur simple, une tenue adéquate au combat. Ce jutsu était si simple que j'étais persuadé que je pourrais le maintenir même si je devais me battre sérieusement.

Ce fut alors que la Mizukage s'invita à la petite fête, mon malaise s'accentua, je n'avais réelement rien à faire ici ... J'écoutais attentivement cette dernière qui donna des réponses à mes interrogations tout du moins, en partit. Cependant, je lançais des coups d'œils interrogateur à Miho ... Je commençais à comprendre la situation ... 

Un groupe de choc ... Iwa ... Le seul Kumojins de ce groupe ... Le seul Genin de ce groupe ... Effectivement, je n'avais absolument rien à faire dans ce groupe d'élite, mais j'avais droit à un entrainement et je n'y renoncerais pas ... Dès que la princesse des mers nous quitta, je fus tenter de me lever et réclamer mon entrainement tel un sale gosse mal élevé.

Malgrès tout, je ne le fis pas, un autre le fit pour moi ... Il devait le regretter amerement puisque notre "chef" le maitrisa et plaqua sa lame sur sa gorge, une simple pression et un Kirijins rejoindrait ses ancêtres ... 

Un léger rictus déforma mon visage, ainsi le p'tit muet pouvait nous parler à travers ses lames ... Sympa, difficile de communiquer, mais pas impossible. On allait pouvoir passer enfin aux choses sérieuses ...

Kyuusei : Yare, yare ... Toi et moi, on va avoir une petite discussion ...

Je me levais et déguainais, je me demandais qu'elle voix il pouvait bien avoir ... Je m'approchais lentement, sûr de moi, je ne m'attendais franchement pas à ce qui allait arriver ...

..Et comme dirait l'autre "Les honneurs sans le pouvoir sont les pierres tombales de nos ambitions."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Lenaly Mikazuki et je suis un ninja.


avatar

» Epeiste Légendaire
» L'Humanitaire




Messages : 47
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Aux pays des Bisounours ! :O



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Jeu 18 Aoû - 2:36

<< Héros ou lâche. Lutter ou abandonner. Je le dirai encore pour être sûr que vous m'écoutez... La vie humaine est faite de choix. Vivre ou mourir. C'est ça le choix le plus important. Mais il nous appartient rarement. >>

Ils se regardaient tous les yeux dans les yeux, inquiets de la situation. Qu’Est-ce que tout cela voulais dire ? Deux autres personnes arrivèrent après Lenaly, elles aussi venant toutes les deux de Kiri. La princesse ne les avait jamais que de loin, malgré sa tendance à se mêler à tout le monde et a accoster un peu n‘importe qui. Mais le plus surprenant fut quand Mei Terumi, la Mizukage, se pointa au rendez vous. Lenay en fut carrément hébétée, ne comprenant pas réellement sur l’instant la présence de son Kage à un petit entrainement de bas étage sur les aléas de la guerre. Elle n‘avait jamais faire la guerre ou quoi ? Seulement, elle parla, et là… Tout changea. Une mission pour Iwa ? Ca changeait toute la donne, certes elle serait toujours commandé, mais là, tout prenait réellement un sens. C’était tout de même légèrement suicidaire comme mission, mais pas moins intéressant : la première ligne, un groupe de dégrossissage en quelque sorte. Enfin, ils auraient pu trouver mieux qu’un muet, un genin, un ninja médecin aux cheveux bizarres, et deux personnes au charisme assez douteux. Lenaly était en fait la seule personne a peu près apte et normale, exceptée le fait qu’elle soit une noble au caractère trempée qui leur cassera les pieds.

La Mizukage disparu immédiatement après son message dans un nuage de plume, les laissant tous là, bredouille, alors qu’ils assimilaient bien la nouvelle. On les envoyait se suicider sur les remparts du village caché de la Roche Iwa pour se débraser de l’Akatsuki et renverser les Tyrans qui ont pris le contrôle du village. En soit… C’était juste destiné à devenir rapidement un beau bordel ainsi qu’une énorme catastrophe. Mais ils ne pouvaient pas reculer maintenant, le choix ne leur appartenaient pas… Quand enfin l’une d’entre eux se décida à parler, le silence de Seijaku pris enfin un sens, il ne parlait que par l’intermédiaire de son sabre, du moins, on pouvait entendre ses pensées de cette façon. Eh bien, ce voyage promettait d’être joyeux si le chef ne disait rien. Pour Lenaly, c’était sûr : ils allaient tous mourir maintenant. C’était juste et tout simplement mortelle comme mission, et le thermes n’était pas imagé. Leur défi : Tenter de toucher le sabre pour discuter avec ce qui serait à partir de maintenant leur leader.

Lenaly n’avait pas l’intention d’être contrariante, donc elle s’approcha nonchalamment et sans se douter de ce qui allait se passer, elle posa sa main sur le sabre, tout simplement. Mais là, ce fut un drame. Une décharge, horrible, affreuse. Douleur, peine, chagrin, toutes sortes d’émotions négatives et tristes qui se bousculèrent dans la tête de la jeune fille qui se sentit chavirer quelques secondes avant de se reprendre et d’enlever sa main du sabre. Elle lança brièvement un regard inquiet à Seijaku puis se recula de dix mètres avant de dire sur un ton assez dubitatif :

- Parlez lui vous. Vous me transmettrez ! Bonne chance.

Puis elle resta a l’écart. La princesse n’avait certainement pas envie de revivre ça une seconde fois. Ils étaient fous ces gens qui étaient avec eux : surement des masochistes, probablement pour ça qu’on l’est avait mis sur cette mission. Elle devait être là pour canaliser leurs pulsions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Miho Kyoha et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kiri



Messages : 28
Date d'inscription : 07/05/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 150


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Jeu 18 Aoû - 16:36

Doute, inquiétude, appréhension, peur.
Loin de moi l'idée de me faire envahir par ces sentiments. Je restais de marbre devant l'annonce, cultivant secrètement la flamme de mon excitation pendant que la belle Mizukage finissait son discours. Il y avait longtemps que de telles perspectives ne s'était pas proposé à moi en me permettant d'affronter les limites du jeu. Mais avant cela, oui avant toute chose, il faudrait faire la connaissance de toutes ces personnes ici présentes. Apprendre d'elles, comme elles apprendraient de nous. Les comprendre, puis les deviner. Sans quoi notre tache deviendrait ardue.
Le nuage de plume bleues virevoltantes signifiant le départ de la Terumi rabattit le silence au dessus de nos têtes. Le temps semblait figé, immobile, impuissant face au charisme dont faisait preuve certaine personne. Mais tout ceci fut de courte durée. En effet, cet homme à la peau mâte se rua sur l'épéiste d'une impulsion. Prenant initiative, bien que très rapidement stoppé par le shinobi aux onzes épées. L'une d'entre elles s'était allongée jusqu'à se plaquer contre le cou du jeune homme. La situation, de l'extérieur semblait bizarre. Les deux ninja se fixaient sans rien dire. Et puis le brun se retourna, laissant échapper une bouffée de fumée qui cacha son visage en partie. Lançant que pour communiquer avec ce Seijaku il faudrait toucher son épée. Mais ce n'était pas totalement vrai, il existe dans ce monde une quantité impressionnable de façon pour se comprendre. La parole est simplement ce qui est le plus utilisé, par simplicité.
Kyuusei, et cette autre épéiste essayèrent de toucher la lame pour lui parler. Je trouvais cette réaction purement inutile, puérile même. Cette homme n'était pas un objet de foire. Lorsqu'il aurait à nous dire quelque chose, il le ferait de lui même. Ils ressemblaient un peu à deux gamins qui donne des cacahuètes à des animaux en cage...

_ Quand vous aurez fini de faire mumuse, on pourra peut-être commencer non ?

Leurs réactions m'avait quelque peu renfrogné. Pourtant je n'en laissais rien paraître sur mon visage. Mon regard se faisait peut-être plus revêche, plus dur. Je n'avais d'ailleurs pas encore réellement échangé de regard avec le genin de Kumo, bien que j'avais put remarquer ses coups d'oeil inquiets qui s'arrêtaient parfois sur moi. J'avais choisi de ne pas y répondre, de ne pas voir cette lueur dans ses yeux qui trahirait ces sentiments que j'avais chassé pour l'instant présent. Je voulais savoir la suite, savoir ce quelque chose qui ne ferait que redoubler la flamme qui s'était allumé en moi quelques instants auparavant. Avant même que je continue sur ma lancée, Lenaly recula, s'éloignant de l'épéiste. Elle aussi avait ce regard inquiet et refusait désormais catégoriquement de retoucher cette lame. On aurait presque put croire qu'elle avait été proprement effrayé par son entreprise. Je posais rapidement mon regard sur cette personne. Qu'est-ce qui avait pu la faire changé d'avis à ce point ?

_ Non parce que j'aimerais pas déranger vos petites expériences mais si on se limite à se comprendre de cette manière, ça sera pas gagné, il existe d'autre moyen de lire en une personne, de la comprendre, que de parler ou que de toucher ce foutu katana.

En disant cela, je m'étais tourné vers le shinobi de kiri à longue chevelure blanche. Sans ciller, je le fixais, sans rien dire de plus. Et mon regard en disait certainement plus long que tout ce que je venais de dire. Il reflétait mon âme, mon passé.
Je savais de quoi je parlais, jadis lorsque je faisais toujours équipe avec mon frère nous utilisions ces moyens pour attaquer, surprendre, détruire... J'avais l'habitude de ce genre de silence, de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Maya et je suis un ninja.


avatar

Juunin Expert de Kiri
Protégée d'Izaya
Juunin Expert de Kiri  Protégée d'Izaya



Messages : 25
Date d'inscription : 08/08/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 400


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Ven 19 Aoû - 3:04

EN COUR !




« Une compréhension tranchante ! »







Un rôle de chef !



Un chakra digne des plus grande fragrance fit son apparition sur le terrain d'entrainement tel un couchée de soleil en pleine nuit... C'était la Mizukage qui était venu nous en dire plus sur notre mission, comme quoi nous étions aussi en quelques sortes l'élite... Elle disait ce qu'elle voulait, après tout, c'était elle la nouvelle chef de l'alliance. Apparemment, nous allons servir de bouclier humain à Iwa, mais bon, avec deux épéistes dans la team, nous aurons... Un certain temps de survie avant de périr, mais bref, je devais penser stratégique... Déjà, qu'elle ennemie devrions-nous combattre ? Qui est déjà sur place, en tant qu'éclaireur ? Une carte pour nous aider à préparer un plan... Ce n'était pas dans l'ordre du jour mais il fallait tout de même y penser... Je devais repenser rapidement à l'entrainement que nous allions subir, déjà, le mot du jour "Communication" et bien soit, que devons nous faire pour communiquer avec lui ? Langage des signes ? Avoir plusieurs panneau avec des question ? Tant de question qui allait bientôt trouver réponse...

Souvenir d'Antan



Première action de Daiki, une attaque ! Le silence devait surement le gêner... Première chose importante ? Toucher son épée pour lui parler ! Mais pourquoi ? Je ne veux pas lui toucher sa petite lame pour pouvoir l'entendre... Surtout que ça n'allait pas être si pratique que ça en plein combat ! Deuxième action du gennin, qui c'était apparemment arrangé avec un Henge pour tâter l'épée de notre Sensei temporaire avec son arme... Pour nos deux dernière, le test c'était plutôt mal placé, peut-être n'aimait il pas la gente féminine et qu'il avait donc fait exprès enfin bref... J'avais deux solution, passer le test ou alors... Passer par une méthode plus tactique !
"Jigyakkou no jutsu "
Notre homme n'était pas passé en transe bizarrement, je n'avais même pas eu accès à tout ce qu'il avait vécu juste une phrase... "Garde le silence pour tes crimes, jusqu'au jour où tu seras pardonné, la parole te sera rendu..." mais aussi dix cadavres presque onze... Pourquoi ? Ces hommes, étaient-ils ses amis ? Je ne le savais pas... Je n'' étais sur que d'une chose ! Les armes qu'ils détenaient devaient être celle des onzes personnes que j'avais pu voir...
Tâter ma lame...



Manque de chance, je devais quand même me farcir ce test, ou bien, me débiner comme les deux autres donzelles qui étaient avec nous ! Mais qui étais-je pour refuser un test si ridicule, surtout que je ne devais pas montrer mes faiblesse, je ne devais rien montrer... Rien ne devait transpirer de mon âme... ou de mon bien être... Je m'avançais discrètement d'un pas en avant pour avoir le coup de sa lame et pouvoir l'entendre... Malgré tout, une phrase m'avait échappée...
"Le pardon ? Mais qui est la personne la plus approprié pour cela..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Ven 19 Aoû - 6:26

"Douce Catharsis "
L'arrogance, une tentation dont l'homme y cède facilement. Tout comme la colère, l'impatience et l'incompréhension. Ces comportements sont les bases de toutes relations. Sont les bases de tant de choses en ce monde, éphémère ou non. Le temps du changement est arrivé. Mourir avec son temps ou s'adapter au nouveau monde. Qu'ils soient Kages, Epéistes, Jounins ou Genins. Ca ne m'importe que peu. On m'a confié une tâche, les former tous ensemble, créer un esprit de groupe et de cohésion. Qu'ils ne forment plus qu'un. Ceux qui ne voudront pas se plier à cet objectif et à cette mentalité, en mettant au-devant de la scène leur intérêts personnels, auront quelques comptes à régler. Un somptueux discours de la Mizukage qui disparut dans un nuage de plumes. Je voulais entamer les choses sérieuses, mais de façon délicate. L'un d'entre eux ne fut pas d'accord avec moi. Ça ne m'importait peu qu'il le soit ou non. Ce genre d'idiot qui foncent têtes baissés ne sont pour moi que des vulgaires moustiques. Shinsô n'avait pas besoin de goûter à ce genre de sang abjecte. C'était plus un avertissement qu'autre chose. Comme je lui avais ordonné, il informa tous ses compagnons de la manière de communiquer avec moi. Même si souvent, des simples regards et des sourires pouvaient remplacer les mots. Il n'y avait que deux issues pour eux. Se plier à cet entraînement ou alors tous périr par ma lame...Tous les affronter ne me gênaient pas. Psalmodies du vent. Chant magnifique à écouter de temps en temps. Fermant les yeux quelques secondes. Je profitais de ces quelques courts moments de silence avant de passer à l'acte. Avant de passer à cette formation tant attendue. Mais je savais qu'avant ça, ils voudraient tous confirmer les dires du jeune imprudent. Et ils ne seraient pas au bout de leurs surprises...

Le nerveux regagna sa place, toujours aussi mal élevé, il se permit de s'allonger, se croyant sans doute à une réunion d'amis. Il le regretterait plus tard. Laissons son cas à part. Le jeune Genin de Kumo se leva. Dégainant son katana, que voulait-il ? Un simple mouvement de la main, de façon à ce que Shinsô soit verticale, l'épée s'allongea une nouvelle fois, cette fois-ci, elle touchait le front du jeune Osamu. Le simple contact avec ma lame froide provoquait plusieurs maux. Une sensation d'horreur, de cris mêlés à la frustration des défunts possesseurs de toutes ces épées que j'avais. Douleurs, haines et souffrances. Tout ça ressentit en un simple touché. Je ne saurais dire de l'état du Genin après ça. Encore un qui irait vomir d'après moi. Puis vint le tour de la seconde épéiste du groupe. Elle aussi, poussée par la curiosité, posa sa main sur Shinsô. Comme prévue, bouleversée par ces sensations. Il fallait qu'ils s'y habituent tous. A chaque fois que l'on aura à communiquer de manière directe, c'est ainsi qu'on le fera. Il y avait bien sûr d'autres moyens. Mais n'étant pas encore assez proches, nous ne pouvions en user. Aucune affinité n'était créée pour l'instant. La jeune Lenaly me lança un regard, à quoi elle s'attendait. Ma vie n'est pas un compte de fée comme certains. Je ne fis qu'accentuai mon regard à son égard. Restant toujours aussi neutre et totalement indifférent. Mon désespoir prit fin en quelque sorte. Enfin une qui avait compris. Même si elle engagea quelques mots assez cru envers ses camarades. Miho eut au moins le mérite de ne pas s'abaisser aussi bas. Elle avait raison. Nous devions cesser ces mascarades et commencer ceux pourquoi nous étions là. A son tour elle me lança un regard pour le moins étrange et compréhensible à la fois. M'attardant sur son cas. Je ne voulais pour rien au monde quitter ses yeux. Mon regard s'adoucissant légèrement. Même s'il reflétait toujours cet air hautain. Je ne saurais que dire combien de temps je restai là à la fixer dans les yeux. Le simple fait de croiser son regard me déstabilisa légèrement.

Une sensation encore inconnu coula en moi. Comme une douleur agréable, ma poitrine s'enflammait, qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Encore heureux que mes yeux ne reflètent aucun de ces signes. A part quelques légères grimaces pour tenter de me contrôler. Ce n'est que lorsque je détectai cette tentative de brouiller mon chacra que je quittai les yeux de Miho. Quelqu'un tentait d'user un genjutsu sur moi. Me retournant rapidement vers Maya, j'entendis l'incantation. Elle pénétrait dans mon esprit à la recherche de souvenirs. Pour qui se prenait-elle pour fouiller mon esprit ? Crût-elle que je ne l'ai pas remarqué ? S'approchant de moi pour sans doute toucher mon épée, mon regard s'accentua et redevint tel qu'il était. Avant de touchait ma lame, elle laissa couler quelques mots. Le pardon...Chose que je cherchais désespérément. Même s'il était vrai que dans notre monde, personne ne pouvait y prétendre. Je m'accrochai malgré tout à ce rêve. Rétractant Shinsô de manière à ce qu'elle puisse le toucher, elle goûterait elle aussi à ces maux qui m'habitent. A la vengeance cruelle de mes frères !

~Ne te permets plus à l'avenir de fouiller mon esprit sans mon accord. Ou on regretterait sûrement ta disparation...~


Une pensée à son égard. J'avais horreur qu'on me catalogue comme un vulgaire livre sans importance. Sans prévenir, sans qu'on le remarque. Un brouillard commença à s'installer sur la zone d'entraînement. Brouillard qui s'accentuait de plus en plus. Dans quelques secondes, ils seraient dans l'incapacité de voir la personne à leurs côtés. Dans quelques secondes, cela allait commencer. Lorsque le brouillard finit de s'installer. Je disparus de cette position. Me fondant dans la brume, je pouvais être n'importe où. Un léger ruisseau coulait à quelques pas de là. Bien. Cela me serait utile. Exerçant une suite de signes. Un Dragon d'eau se forma et alla en direction du groupe de ninjas. Prenant plus particulièrement comme cible le jeune Osamu. Ils devaient comprendre que les ennemis se serviraient de sa faiblesse. De son expérience quasi inexistante du domaine du combat. Une fois la technique lancée. Shinsô se dévoila complètement à eux. S'allongeant en direction de Miho. Qu'allaient-ils faire à présent ? Sauver le jeune Kyuu d'une attaque qui lui causerait préjudices ou préserver la splendide Jounin ? Ou qui sait, ils arriveraient peut-être à faire les deux et à retourner la situation...

[Bref récapitulation. Pendant nos petites discussions, un brouillard se forme. Et lorsque vous remarquez enfin la technique, je disparais à vos yeux. Lançant en premier un Dragon d'eau sur Kyuu, puis Shinsô sur Miho. Vus la particularité de mon épée. Je peux très bien être à deux mètres de vous, comme je peux en être à 20. Vous m'affrontez tous. L'exercice est simple: Survivez ! ]

Techniques Utilisées:

Spoiler:
 


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: j'arrive   Lun 22 Aoû - 23:11




Une alliance prometteuse



Être fort c'est bien ! Mais faut-il être soudé et en osmose les uns les autres.










Mon corps flottait dans les airs en direction du lieu de rendez-vous. Allais-je encore être en retard ? Vu la rapidité de mon Raikage à m'expliquer tout ça, il a du certainement prendre du retard dans son boulot. Ils avaient donc réunis une équipe d'élite, et j'en faisais parti. Yoooosh ! Mon rêve devient de plus en plus proche. Je suis déjà vu comme un membre potentiel pour ce genre d'intervention. Qu'allait-il se passer là-bas, au terrain d'entrainement. Mon rythme semblait régulier, chaque pas qui touché les toits des habitations du village caché des nuages marquaient le tempo de cette symphonie. Ma respiration se faisait de plus en plus rapide, comme si le bouquet final semblait se rapprocher. Comme si une explosion allait retentir. En arrivant proche des lieux, je sentis déjà une masse de chakra écrasante. Est ce que les gens en ce lieu étaient tous puissant à en être écrasé par leur aura ? Combien sont-ils ? Je me stoppai alors derrière des rochers sur un petit plateau au dessus du terrain d'entrainement. En effet, le village de Kumo est créé sur des montagnes, et il existe des endroit surélevé de partout. J'avais fait exprès d'arriver par là afin d'analyser la situation.

Pourquoi l'analyser ? Je l'analyse parce que cela fait parti de mon processus. Je dois tout encrer dans mon cerveau afin d'avoir le dessin dans mon cerveau. Regardant furtivement je vis la scène de très près. Un groupement de personne réuni en dessous de moi à quelques mètres. Essayant de voir leur origine, je vis des bandeaux de Kiri, mais aussi Kyuusei Osamu, un de mes élèves que j'avais supervisé pendant un temps. Que faisait-il ici ? Avait-il changé de comportement ? De toute façon nous aurons certainement besoin d’appât pour rentrer dans le lard des ennemis. Trêve de plaisanteries... Je pouvais voir exactement 7 personnes en contrebas. Cela ferait 8 avec moi. Je pouvais également apercevoir la Mizukage, que je connaissais de vue. J'attendis un instant histoire de bien m'encrer les visages de ces personnes là, quand soudain la situation changea...

En effet, un nuage de brouillard vint se créer dans cette zone. Un entrainement ? Un test ? Un ennemi ? Un traitre ? Que pouvais-je faire ? Il fallait que j'aide les personnes qui s'y trouvait. Je savais qu'en réalité c'était un entrainement pour cette future équipe d'élite. J'espérais ne pas me tromper. Le brouillard présent, je sentis une explosion. Qu'est ce que cela pouvait bien être ? Dans tout les cas, même si je ne pouvais pas voir, je vis la présence de deux groupes bien distinctes. Une équipe à droite, et une autre a gauche. Sans plus attendre j'allais prendre pars au combat. Sortant mon pinceau et mon ardoise, je fis plusieurs dessins suivit d'un signe de la main et de l'incantation suivante :

"Ninpo, chojuu Giga ! Ninpo, Chou Higa !"

Je venais de créer deux technique pratiquement similaire. Deux oiseaux se formèrent derrière moi, et 4 serpents également. Les serpents se faufileraient entre les roches pour scruter les environs. Mes deux oiseaux eux, étaient là pour bien d'autre chose. Même si un shinobi est fort, lorsqu'on lui enlève la vue, tout parait plus difficile. et ce nuage de brume devait certainement ôter la vue à tous, ou la plupart. Avant de partir je fis une dernière chose [Action cachée] avant de bondir partir en contrebas d'un grand bon en avant. Mes oiseaux eux aussi s'envolèrent et arrivèrent juste à côté du nuage. Fonçant un peu à l"intérieur, les deux oiseaux usèrent de leur ailes afin de fouetter au maximum le vent pour annihiler cette brume. Après quelques secondes, la brume ne fut que du passé. Je pouvais enfin voir le groupe que je devrais aider. J'arrivais alors quelques secondes après mes oiseaux. J'avais rapidement agis après cette sensation d'explosion. Qu'avait-il pu se passer ? Je ne sais pas si d'autre attaques s'étaient produite après cette explosion (dragon aqueux). Arrivant sur les lieux, je scrutais mes camarades et je dis :

"Je fais moi aussi parti de cette équipe, je vais vous aider !!! Allons-y !"

Mon corps était donc vers les autres. J'attendais de voir ce qui allait se passer désormais. J'avais tout de même fait disparaitre la brume gênante sur ce terrain. En espérant que cela nous aide par la suite. Comment allait se dérouler la suite. Ma Mizukage n'était plus là, nous étions donc plus que 7 au total. Je voyait donc 6 personnes en comptant ma présence de mon côté. C'est à dire que notre adversaire ne se résumait qu'a une seule personnes. Voilà qui resserrait nos actions. Cet homme devait certainement être très fort pour faire face à de telles shinobi. Je fis marcher mon cerveau a son paroxysme. Je voyais déjà quelles personnes était notre adversaire. L'encre dans ma tête ne trompait jamais. La suite des évènements allait être excitant...


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 








Dernière édition par Heike Dar Vendel le Lun 22 Aoû - 23:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 23 Aoû - 2:35


    Une mission. Pour un ninja, d’après les dires de certains, c’était la chose la plus importante. Plus importante que la vie des compagnons elle-même. La réussite de la mission passait avant tout. Ce n’était que pur stupidité. Aucun ninjas n’as le courage nécessaire pour laissé mourir ses compagnons en territoire ennemis et s’en aller gentiment sans dire un mot. Aucun, sauf moi. Je n’avais aucun remords a laissé mes compagnons derrière moi. Il n’avait qu’à pas être aussi faible s’ils ne voulaient pas se faire capturés. Il n’avait qu’a prendre exemple sur moi, ne faire aucun témoins. Aujourd’hui, j’avais une mission, donné par la Mizukage elle-même. J’allais devoir intégrer une unité spéciale chargé de reprendre le village cachée d’Iwa des mains de l’ennemie lui-même. J’allais bientôt me faire un tas de ninja de la lune rouge, j’allais enfin pouvoir me défoulé un peu. L’heure n’était pas a la plaisanterie. Seijaku Kogane, c’est un nom qui vous parle n’est-ce pas ? L’homme qui était connu comme l’épéiste le plus puissant du village de la brume, avait fait appelle à mes talents. Je le connaissais bien, nous nous somme déjà rencontré une ou deux fois dans le passé, un homme d’honneur. C’était la seul personne pour qui j’avais du respect, la seul personne qui ne sentais pas la peur en ma présence. Voilà pourquoi je le respectais. Il m’avait demandé de ne laissé passé personne mise a part le groupe de six ninjas dont il m’avait communiqué les noms. Mon ouïe m’aida beaucoup, j’arrivais à repérer les personnes approchantes de la zone ou ils étaient tous. La Mizukage arriva enfin, elle fit un discours des plus merdiques, comme a son habitude. Je ne pris même pas la peine de l’écouter tellement c’était barbant. Ou étais-je ? Cachée a la vu de tous, dissimulé dans l’ombre, mon chakra l’était aussi.

    Soudains, avant même que la Mizukage ne finissent son discours, j’entendis quelqu’un qui arrivais sur place. Il était assez proche à présent, mais n’était pas encore arrivé. Levant la tête vers la sorte de petite montagne qui surplombait le terrain d’entrainement, je compris que c’était par là qu’il allait arriver. Sans un bruit, je réapparu laba, sur cette montagne, a contre vent, debout a vingt mètres de lui, je tapai du pied pour lui faire enfin remarqué ma présence.

    « Amusons-nous. »

    Aussitôt dit, aussitôt fait. Un brouillard commença alors à se former sur notre terrain de jeux, a une vitesse telle qu’en même pas quelque seconde, il ne pouvait déjà plus me voir. Tel était mon art, je l’avais déjà aveuglé. Dans la brume, je m’étais cachée. [Action cachée] Je commençai directement a composais des signes. Je crachai alors de l’eau sur le terrain, de l’eau collante. Si il essayait de attaqué avec le taijutsu et qu’il marchait sur cette eau, il n’allait plus pouvoir bougé pour le reste du combat. Amusons-nous un peu jeune inconnu. Je composais toujours des signes en attendant un offensif de sa part. Je n’ai pas besoin de connaitre ton nom pour te donné un bonne raclé, je n’ai besoin que de sentir ta peur et figure toi que je la sens. Ehé, tu es à moi. Amuse-moi et peut-être tu auras la vie sauve.

    Spoiler:
     

    [Post dans un nouveau topic ta réponse, qu'on ne les gêne pas ici. Tu m'affronte donc, laissons les se débrouiller un peu. ]

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Daiki Heihachiro et je suis un ninja.


avatar

Membre de Taka




Messages : 26
Date d'inscription : 13/08/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 485


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 23 Aoû - 20:10




Daiki Heihachiro




    Alentours de Kiri
    " Il ne faut pas donner des brebis à garder au loup."

    proverbe français.


    Un combat commence, je m'y engage pour que tout se termine, j'aimerais comprendre, j'aimerais profiter de la vie..


Sara perche ti amo.. ♫

« Bordel ! »





Je m'étais donc allongé, je ne me sentais pas ridicule, du tout, j'avais certes avancé tête baissée, mais il le fallait bien, puis ma découverte faisait avancée les choses. Ridiculement le Kumojin avança vers le muet, prêt à l'attaquer de plein fouet. Cette action, on peut la qualifier de stupide, certes il n'avait aucunes raisons de me croire, mais je n'aurais pas pu inventer quelque chose d'aussi improbable. Bref, l'autre épéiste eut une expérience étrange, elle avait l'air toute triste, toute pâle après être entrée en contact avec la lame de nôtre maître. Le Kumojin avançait toujours, je regardais du coin de l'oeil la suite. Miho voulu sortir sa science, exposant qu'il existait pleins d'autres moments de communiquer, je pense que chacun de nous en était déjà conscient, seulement le fait que ce seul moyen de conversation fut exposé était surement un signe que c'était le bon moyen. Bref, je ne voulais ni me faire d'amis, ni même faire partie de cette équipe. L'enjeu état gros, et je n'avais aucune envie de me soumettre à un muet, bien qu'il soit très fort. J'étais déjà las de ce moment, rien ne me retenait ici, irrité par ces discussions agaçantes, et ces défis incessants, je fermais les yeux, fumant paisiblement. Je fis abstraction de tous ce qui m'entourait, attendant simplement que tout le monde se calme, se pose, et que la suite commence réellement. Miho l'avait bien dit, ce n'était qu'un petit jeu pour ce Seijaku, rien d'autre, je ne voulais pas y participer. Bien qu'inintéressé par la chose, Miho semblait être la plus sage, elle avait l'air de comprendre la situation, son vécu surement. Je souriais, personne ne se connaissait réellement et nous devions, en peu de temps, former une équipe. Une situation pourrie dans laquelle je devais être, je soufflais, sans râler, je me contentais de me reposer, mais la suite me fit bouger. Un brouillard arriva sur la zone, les choses sérieuses débutaient. Je ne bougeais toujours pas, la brume ne m'atteignait pas. Dans la logique des choses, je ne devais pas être la cible des premières attaques de Seijaku. Procédons par élimination et par intelligence, au vue de son pouvoir, enfin celui de son épée, il viserait d'abord quelqu'un de prêt, faisant diversion pour attaquer quelqu'un de plus loin, quelqu'un qui devait moins s'attendre à une attaque. Le tout était facilement repérable, pour faire la plus grande surprise, il attaquerait le Kumojin qui souhaitait l'attaquer, et surement Miho, la seule à ne pas avoir voulu toucher le sabre. Ma réflexion fut correcte, il était plutôt stratège, il fallait être sur nos gardes, après tout, s'il avait été choisis pour chef, ce n'était pas un hasard...

Une brume épaisse recouvrait toute la zone, à telle point que personne ne vu réellement le dragon d'eau foncé sur Kyuusei, ni même la lame de son épée arrivée vers Miho. Son action, bien que compréhensible, manquait de sens. Que cherchait il ? A que nous l'attaquions tous ensemble ? Pensait il, réellement, qu'il pouvait nous avoir comme ça ? Voulait il simplement qu'on coopère pour l'avoir ? Pleins d'interrogations me venaient à l'esprit. Mais sans aucunes hésitations, je me levais, et attendait la suite, oui, je ne sauverais pas ces personnes là. Je suis pas un héros, je ne l'es jamais été, ça changera pas aujourd'hui. La seule existence qui comptait ici, c'était celle de Maya, j'essayais de tracer son chakra, voir si elle avait quelques difficultés. Elle semblait intacte, moi aussi, je voulais juste que tout se stoppe. Un nouvel arrivant fit son apparition, il arriva armé de grandes ombres qui balaya la brume. Un vent plutôt puissant, de par son bandeau tout le monde vu qu'il venait de Kumo. Que faisait il là ? Nous devions être au complet, s'il venait nous faire chier, je le trancherais avec plaisir, cela faisait un moment que je n'avais pas pu me battre à plein régime. Mais lorsqu'il fit son entrée, prônant qu'il faisait partie de l'équipe un autre Kirijin arriva. Les deux débutaient un duel, les abrutis. Je pense qu'il n'avait pas bien compris le truc là. Le but était pas de se battre entre nous mais contre le muet. C'est fou comme les gens sont différents et inégaux, certains arrivent à comprendre une situation, d'autres ne captent pas tout de suite. La différence humaine est injuste, je vous jure...

La brume était au moins partie, de ce fait, il était facile de retrouver Seijaku, oui, il devait être forcément au bout de sa lame. Encore une fois je ne pus arrêter mes pulsions, j'avais juste envie que tout s'arrête et qu'on nous explique enfin notre rôle, nos actions, nos plans, tout ce qu'on doit mettre en oeuvre pour Iwa. Je me tranchais donc le bout des doigts, et prépara une surprise [Action cachée]. Une fois prêt, je dégainais, collant mon arme contre sa lame, je pouvais ainsi l'entendre, au cas où. Les lames se frottaient lors de ma course, je ne savais pas ce qu'il était advenu des autres, mais je n'en avais rien à faire. Je continuais ma course jusqu'au bout de la lame, alors que le combat faisait rage derrière moi, la brume revenait. Il s'était caché et la brume continuait de le protéger, je n'avais plus qu'à le prendre par surprise. Je continuais ma course, brume ou pas, ma lame était collée à la sienne, il ne pouvait qu'être au bout. Tous devait ainsi penser à une attaque au sabre, mais non. Je pointais mes doigts vers le bout de sa lame, laissant six balles faites de sang, de tailles irrégulières foncé sur l'endroit où le muet devait être. Ainsi, j'entrais dans le combat, nous verrons comment se déroulera la suite, après tout, si tout le monde ne s'y met pas, nous n'en finirons jamais...







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Kyuusei Osamu et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kumo



Messages : 70
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 22



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mer 24 Aoû - 12:40

Kyuusei Osamu a écrit:


 A fate spell ...



 
Un rêve peut rapidement tourner au cauchemar ...
PV : Kyuusei ♠ All


 
 

 

Bon, on passe aux choses sérieuses ..? Il faut bien avouer que je ne suis pas venu pour apprendre à les connaitre, en vérité, je ne savais même pas que toutes ces personnes de Kiri allaient être présente, je pensais plutôt que j'allais avoir droit à un simple entrainement seul avec Seijaku ... J'avoue que la présence de certaines Kirijins n'étaient effectivement pas si déplaisante que ça toutefois, le muet me tapait sur le système ... Dommage, apparemment il est puissant ...

Tout alla trop rapidement pour que je puisse réagir, il colla son Katana sur mon front, j'avais perdu avant même que le duel ait commencé, s'était évident ... Fait chier ! Comment avait-il fait ça ?! Je ne pu m'empêcher d'afficher une moue rageuse ... C'est alors que je ressentis vraiment le contact avec Shinsô ... Comment un Katana pouvait-il faire ça ... Cette sensation était des plus déplaisantes ... Étais-ce du Genjutsu comme l'avait utilisé l'Uchiwa ? Non, ce n'était qu'une simple sensation, le monde en lui même n'avait pas changé, tout du moins j'en avais l'impression. Était-il à ce point torturé pour pouvoir nous faire partager des sensations aussi horribles ? Je lui lançais un regard noir, pourquoi me faisait-il partager de tels choses ? Voulait-il simplement me faire souffrir ou était-ce ainsi qu'il communiquait ...? Je n'arrivais pas à déterminer laquelle des deux hypothèses était fausse, à moins bien sûr que la réponse soit un mélange des deux ...

Cette sensation me glaça le sang et me calma immédiatement tout en m'arrachant un rictus, si ce type était mon sensei, j'allais en baver ... Je reculais lentement, reprenant peu à peu mes esprits, cette sensation de détresse totale m'avait prit au dépourvu, je n'étais pas habitué à ressentir ce genre de choses ...

Me taisant, j'attendais patiemment la suite ne voulant pas m'attirer d'ennui, je me tus, les Kirijins étaient ... Intéressant en bien des points ... Les femmes de l'équipe se montreraient sans doute plus intelligentes que nous et ne toucheraient pas cette lame maudite ... J'avais parlé trop vite, Lenaly s'empressa de la toucher et fut elle aussi atterrée par la sensation qu'elle en éprouva, qui était-il pour renfermer tant de souffrance ? Miho ne répéta pas notre erreur, elle avait bien comprit que la sensation qu'elle en retirerait serrait des plus ... Déplaisante ... Maya quand à elle ne réitéra pas cet acte de sagesse et toucha elle aussi sa lame ... Bien, l'échauffement était fini, cette petite réunion allait cesser ou bien nous allions passer à la vitesse supérieur ..

J'observais Seijaku, qu'allait-il faire ...? Je remarquais alors un brouillard qui allait bientôt s'épaissir à un point tel que je n'arriverais plus à distinguer personne dans cette purée de poix, je détestais ça ... Je dois bien avouer que je comptais en grande partie sur mes yeux, être privé de la vue ne serrait-ce qu'en partie me désavantageait bien plus que les Kirijins habitués à vivre dans ce type d'environnement. Je devenais une victime potentiel ... Ce que j'essayais de comprendre c'est d'où allait venir l'attaque.

Tous mes sens à l'affut, j'attendais patiemment ... ... ... Le ruisseau ! Le clapotement s'accentua, signifiant qu'il y avait une perturbation, certainement une attaque de Suiton ... Localisant grossièrement le ruisseau, je me tournais vers ce dernier. C'est alors que j'aperçus l'immense dragon d'eau qui avait l'air de vouloir faire de moi son quatre heures ... Je fus tenté de lui expliquer que j'avais mauvais goût, mais ça ne le ferrait sans doute pas changer d'avis. Aucun de mes "coéquipiers" dans cette galère n'esquissa le moindre geste pour tenter de m'aider, ils n'avaient soit pas remarqué le dragon, soit avaient tous décidé de me laisser me débrouiller ... Hyper Sympa ...

Je pris alors mon courage à deux mains et me jetais dans la gueule du loup ou plutôt en l'occurrence dans la gueule du dragon, je n'avais aucune autre option viable. J'allais le trancher ... La meilleu..r défense n'est-elle pas l'attaque ?

Kyuusei : Yare, yare ... Ce n'est pas comme ça que je vais m'améliorer ...


..Et comme dirait l'autre "Les honneurs sans le pouvoir sont les pierres tombales de nos ambitions."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Lenaly Mikazuki et je suis un ninja.


avatar

» Epeiste Légendaire
» L'Humanitaire




Messages : 47
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Aux pays des Bisounours ! :O



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Ven 26 Aoû - 0:34

Que d’action et d’aventure en cette belle journée. Tout d’abord, Lenaly a eu la nette impression d’avoir été prise pour une enfant de quatre ans incapable de canaliser sa curiosité naissante. Mais elle n’y pouvait rien : la communication était la base pour elle de la coopération entre ninja, et sans parole, comment allaient ils pouvoir construire quoi que ce soit comme action concrète ? Tout serait désorganisé, le chef était muet, et à moins qu’il ne leur colle un coup de sabre dans leurs tronches à chaque ordre, cela ne serait pas possible. Ils allaient mourir, impossible de survivre après tout ça. Pour en rajouter une autre couche : LEUR CHEF ÉTAIT UN FOU ! Après qu’un brouillard épée ne se forme, Lenaly a juste eu le temps de voir qu’un dragon d’eau se précipitait sur le jeune genin Kyuusei, et que le sabre de Seijaku se dirigea vers Miho. A ce moment là, Lenaly s’est demandé si elle n’était pas tombé face à un malade mental qui préférait tuer ses coéquipiers et se barrer avec l’argent - un classique quoi. Bon, pour arranger les choses, un roux s’est pointé et à enlever la brume… Que c’était bien gentil de sa part, pour se faire pardonner de son retard. Lenaly ne bougeait pas, elle n’en croyait pas ses yeux en fait, et se demandait encore si ce n’était pas une mauvaise blague de certains de ses amis. Mais la réalité la rattrapa rapidement : La Mizukage ne se serait pas permis une telle blague.

Bon, il lui fallait se réveiller bien rapidement. Que faire ? Quoi faire ? Soit elle pouvait aller protéger Kyuusei, ou aller protéger Miho. Mais ils n’avaient pas vraiment besoin d’elle en fait, ils étaient majeurs et vaccinés. Et Lenaly se considérait comme beaucoup trop jeune pour mourir. Daiki lui se coucha tout simplement… Ok’ey, c’était définitif, elle était tombée dans une team de malade mental échappé d’un asile tout proche et le chef du village avait décidé de monter une conspiration contre l’Epéiste pour faire en sorte qu’elle perdre la tête et exécute certains ordres auxquels elle n’aurait jamais obéis dans un état normal… Décidé à ne strictement rien faire, elle décida donc de se reculer auprès d’un arbre et d’y rester planté jusqu’à ce que tout cela se termine et qu’on puisse enfin commencer à se comprendre. Mais là, un autre Chakra arriva après le blond. Un Chakra qu’elle reconnu aussitôt : Shenyu. Son vieil ami Shenyu… Que faisait-il donc ici ? Lui aussi avait été convié à cet endroit pour aller se suicider face à l’organisation de la lune Rouge ? Pourtant, il n’était pas vraiment atteint mentalement. Tout s’embrouillait dans la tête de la jeune Epéiste qui n’était pas habitué à de telle situation. A son habitude c’était plus simple, elle savait régler les conflits, par la force ou la parole. Rien de bien compliqué en soit, mais là ça sortait de son domaine de compréhension.

Fortement empreinte à ne strictement rien faire, elle resta là à observer son ami combattre avec ce qui était censé être son chef. Mais elle remarqua que le genin était dans l’impasse, et son caractère de preux chevalière repris le dessus. Je me précipité auprès de lui tout en utilisant ma capacité naturelle. La dragon s’arrêta quelques cm avant d’atteindre le jeune homme, avant de ne devenir que glace et d’éclater un petit morceau grâce à un coup de la garde de mon arme Shio. Lenaly, à côté des éclats du dragon, leva le bras, et baissa son pouce pour signifier le «  Raté », tout en souriant, fière d‘elle. Mais elle se retourna et se mit en garde contre toute attaque, observant chaque fluctuation de la nature. Qui sait, elle en aurait surement besoin, maintenant qu’elle était dans ce combat.

_____________
Résumé : Je ne fais que blablater car l’inspiration ne me venait pas. Je choisis de sauver Kyuu en glaçant le dragon d’eau et en le faisant éclater en petit morceau en y mettant un coup avec la garde de mon sabre. Et je me mets en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Miho Kyoha et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kiri



Messages : 28
Date d'inscription : 07/05/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 150


MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   Mar 30 Aoû - 19:26

Un flash rapide, intense, de ces tourments. L'inoubliable sensation de ce chagrin, puissant, dévastateur. Cette terrible émotion avait refait le jour pendant un court instant. Assez pour me lancer des rappels incessants de ce fatidique moment, de ce jour où le flot de la mort l'avait emporté, de ce jour où il avait perdu. Mais insuffisant pour m'abattre. Cette douleur insurmontable qui laisse rapidement place à la haine de ce qui nous entoure. Le genre de souffrance qui vous marque au fer rouge. Celle-ci, aussi indélébile soit elle, existait déjà chez moi enfouie dans mon passé mais toujours présente. Le souffle glacée de sa lame s'imposa comme un appel à la réalité. Aussi écrasante soit-elle c'était le jeu.

₪ ₪₪ ₪

En plein milieu de ces pics rocheux une brume s'éleva accompagnant les derniers actes visibles de l'épéiste. Il venait apparemment de converser avec Maya pour je ne savais quelle raison. Fermant les yeux, j’étouffais toute source de sensation laissant place à une sérénité effrayante.

U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A fate spells... [Pv: All Stars 8) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ★ FATE OF STARS
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Dallas' Stars
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Dalas Stars signature
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kumogakure no Sato :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com