AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mar 23 Aoû - 18:03

"Douce Catharsis "
On m'a trahi... On m'a rué de coups... On m'a abandonné à moi-même... Un vieux m'a recueilli... On me l'a enlevé... J'ai connus la solitude, goûté au plaisir amer que provoque la mort d'un innocent... On m'a envoyé en enfer... J'y ai survécus... Dieu ayant pardonné la moitié de mes fautes m'a renvoyé ici... Je nage entre chaos et confusion... Ma tête se fatigue, mon coeur saigne... Mon âme crie... Mon esprit faillit... Mes mains tremblent... Shinsô s'inquiète... Mes frères s'inquiètent... Je trépasse... La vanité des hommes me consument... L'espoir se fane... La terre meurt... Les nuages s'effondrent... Les arbres chutent... Dame-Nature nous tourne le dos... Notre monde pointe son mât vers le dénouement... Notre monde dérive sur les fleuves de l'Apocalypse... Le coeur des hommes se corrompt... La volonté des hommes s'infecte... Je ne sais que faire, je suis perdus... Oji-San... Aidez-moi...

Cruel dépotoir qui nous sert d'habitat...Le problème n'est point notre monde, mais ceux qui habitent, il existait un homme autrefois. Qui faisait régner cruauté et terreur aux environ de Kiri. Cet homme fût châtier. On lui a retiré l'unique chose qui le rattachait à ce monde. Aujourd'hui, cet homme est devenu comme le Prophète de nos temps. Pas le messie qui sauve notre monde. Non. Il prêche les conduites à adopter. Tente de guérir le coeur et l'âme des hommes. Usant de la violence s'il le faut. Mais il adore plus particulièrement, une chose étrange, qu'il dévoila à ce monde : la Catharsis. Cet homme, c'est moi...On me voyait comme étant le meilleur épéiste de la Brume. Est-ce vrai ? Je n'ai fait que le démontrer ces derniers-temps. Mais aujourd'hui encore, on me contestait ce titre. Un peintre célèbre de Kumo. Heike Dar Vendel. C'est cet homme que je devais purifier aujourd'hui. Il deviendra un apôtre, il demandera pardon pour ses fautes. Shinsô, la lame que Dieu m'avait confié. Mes frères guideront ce peintre vers la luminescence. Dieu pardonne à tous, qu'il approche, son coeur ne demande qu'à être libéré. Je peux le ressentir. C'est ce qu'il désire. Je vais lui offrir le repos. Son âme pourra arrêter de souffrir, approche...

Une forêt, un soleil au zénith, aucun vent. Un temps magnifique pour combler le coeur de ce peintre. Assis, en pleine méditation. Signe du tigre activée comme à mon habitude. Je ressentais les vibrations du sol. J'entendais le mouvement léger des branches. [Action cachée ]. Je restais-là, à méditer, les yeux fermaient. Je l'attendais. Epées prêtes, gourde attaché à ma ceinture. Qu'il approche. On dit que la Pieuvre secrète de l'encre...Sans moi, il ne serait rien...

[Récap: Bon, vus que tu veux enchaîner directement le combat à ton prochain post. J'utilise une action cachée, je reste assis par-terre, le signe du tigre activé. Je médite, les yeux fermaient. Je t'attends.]


Sei' ©



Dernière édition par Seijaku Kogane le Ven 26 Aoû - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mar 23 Aoû - 21:03




Poulpe VS Peintre



Est-ce que ce qui est produit d'une source, peut battre la source ?





























Les combats étaient une de mes passions. J'aimais me battre contre les personnes fortes. Il me fallait des sensation fortes. C'est souvent dans les moments les plus critiques que l'homme libère son potentiel maximal... Je me dirigeais vers cette forêt où je devais rencontrer cet homme qui s'élevait au rang des dieux. C'est les rumeurs que j'avais entendus. J'aimais me faire ma propre opinion. Ces prouesses avaient été entendus jusqu'au village de Kumo. Je répondit à l'appel sous le pseudo du peintre de Kumo, et il me répondit sous le pseudo de la pieuvre de Kiri. Un pseudo original mais qui ne devait certainement pas être négliger. Pourquoi une pieuvre ? Etait-ce parce qu'il avait plusieurs bras ? Ou alors qu'il pouvait porter et avoir plusieurs choses dans ces mains à la fois ? Ou peut être pissait-il de l'encre ? Cela serait à mon avantage. J'arrivais bientôt au lieu de rendez-vous. Je me posais un instant afin de réfléchir.

Après quelques minutes, je repartis de mon point d'arrêt à quelques mètres d'ici [Action cachée]. Je vis enfin cet homme, assis, les yeux fermés, méditant tel un grand maitre d'art martiaux. Tout en arrivant je criai :

BOOOOH !!! Faut que je te réveil le poulpe !!! Allons-y !!! Amusons-nous !!!"

Je lançai directement les hostilités. Prenant min pinceau et mon ardoise je fis rapidement des dessins dessus. Un oiseau sorti alors de mon ardoise que j'arpentai rapidement. S'envolant entre les arbres afin de prendre de l'altitude, j'envoyai alors une multitudes de coup de pinceau afin d'éparpiller plusieurs tache de peinture. La scène était magnifique. Une pluie de couleur tombait sur la zone de combat. Puis derrière cette pluie magnifique, se cachait une pluie d'armes, kunais, shuriken, sembon. Je venais de mon oiseau, user de ma technique Pen'ki No Buki Ame. Une centaine d'armes fonçaient par les airs en direction du sol vers le poulpe d'argent. En effet, cette technique était une technique de masse, et esquiver était assez difficile.

Restant sur mon oiseau dans les airs, je redescendis un peu en altitude afin de voir ce qui s'était passé. Je gardais toujours sur moi mon pinceau au cas ou. Puis je fis un autre corps devant moi. Puis un des deux corps pris la direction du sol. Un corps était au sol à une bonne distance de l'oiseau également afin de ne pas se faire toucher en même temps par une attaque de masse. J'avais toujours mon crayon me permettant de faire également des dessins rapidement. Je me préparais à ma stratégie. Armé de mon pinceau, je pouvais parer certaines attaques avec. Le corps sur la terre ferme, mis l'autre main dans sa sacoche afin de se préparer. Je restais alors à distance sécurisante de ce sois disant Dieu. Qu'allait-il se passer ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mar 23 Aoû - 21:46

"Douce Catharsis "
En osmose avec la nature. Ne faire qu'un avec elle, chasser tous les maux qui résident en mon esprit. Canaliser une fois de plus le mauvais Karma qui sommeille en moi. Quelques objectifs de la méditation. Toujours assis, méditant sur la vie et sur ma présence en ce monde. Que faisais-je encore dans ce monde ? Pourquoi le Seigneur m'avait-il renvoyé aussi ? Il pouvait très bien m'envoyer à Lucifer pour me punir ou me garder à ses côtés. Non, il a fallu qu'il me renvoi ici. Redevenant un simple mortel. Je fus Mi Ange, Mi Démon. Me voilà Humain. En y réfléchissant, là était ma punition. Errait encore et encore en ce bas monde. Seigneur, pardonne-moi. Je tente de me repentir, mais cela ne te suffit plus ? Veux-tu encore plus ? Oji-San...Vous êtes si loin de moi...Que faire ? Ces hommes sont des ignorants tout comme je l'ai été. Mais je doute qu'avec le temps, cela va changer. Je me suis élevé au rang de Dieu en changeant. Eux considèrent que je suis un Dieu grâce au sang que j'ai fait couler... Leurs pensées ne se résument qu'à mort et combats. La mentalité des hommes est perfide. Leurs langues belliqueuses. Venez-moi en aide. Aider moi à purifier ces âmes.

Toujours assis, scrutant chaque mouvement du sol, ressentant chaque pression. Je pus le sentir arriver. Les yeux toujours fermaient. Celui-ci vint me perturber. Un cri, pour m'annoncer son arrivée. Idiot. Je t'ai sentis venir. Pourquoi les hommes ont toujours recours à la parole ? Si traître soit-elle. Restant assis j'attendais. Une multitude de tâche de peintures se mirent à tomber du ciel. Heureusement pour moi, aucune d'entre elle ne m'approcha à plus de trois mètres. Une deuxième vague suivi instantanément. Des armes ? Intéressant. Quatre murs de pierre jaillirent du sol et vinrent m'entourer. J'entendis les collisions de ces armes de peinture sur mes murs. Devant moi, il y avait un léger espace ouvert que les murs n'avaient pas ensevelis. Un brouillard commença à s'installer sur la zone. Je venais d'exécuter le Kirigakure. De là où il était sur son oiseau, il ne pourrait pas me voir. La brume ayant envahi toute la zone. Toujours concentrer sur le sol et ses mouvements. Je sentis un autre corps se posait dessus. Etait-ce lui ? Sans doute. Le poids était le même. Profitant de la Brume. Je sortis deux kunais explosifs et les envoyai en direction de là où j'entendis ses pas, les kunais volaient rase-botte. Il aurait de la difficulté à les esquiver. Nous ne devions pas à être à plus de 20 mètres tous les deux.

Ce combat le désavantagerait. Je ne savais pas s'il était encore perché sur son oiseau ou si c'était réellement lui qui avait atterrit. Une chose est sûre. S'il reste encore perché sur son oiseau. Le soleil va sécher toute l'encre qu'il a à disposition...


[Récap: Alors, j'utilise le Doryu Heki pour former quatre murs autour de moi et me protéger de ton Penki Bu Ame. Ensuite, une brume recouvre le terrain, le Kirigakure que je viens d'exécuter. Une fois fait. Je lance deux Kunais explosifs en direction de celui qui vient de se poser au sol. Les Kunais sont en rase-botte près du sol. Donc Rase-Botte plus Brume, très difficile à voir et à esquiver. De plus le soleil étant au zénith, celui qui est en train de voler, risque de voir sa peinture séchait. Et mon mur est toujours actif. Vus que tu n'as pas précisé la distance qui nous séparait,je le fais. Et si tu pouvais faire un récap' à chaque post pour que ça soit plus claire, ainsi qu'une liste des techniques utilisées. Wink ]

Techniques Utilisées:
Spoiler:
 


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: re   Mar 23 Aoû - 22:51




Poulpe vs Peintre



Il faut atteindre ses limites pour se surpasser.



























Pourquoi les ninja de Kiri ont toujours besoin d'utiliser cette technique minable du Kirigakure ? J'avais de toute manière trouver une solution. Je ne savais pas si j'avais touché la cible précédemment, mais cette technique présente, répondait à ma question, il devait certainement être bien vivant et entrain de préparer sa stratégie. Aussitôt le Kirigakure présent, je fis déjà des dessins. Deux oiseaux partirent en direction de cette brume afin de l'abattre grâce à de violent battement d'ailes. Leur battement balaya la brume qui s'estompa, et disparu entre les arbres de la forêt. Mais ses mouvements semblaient rapides. Mais les miens aussi. Pendant le balayage de la brume par mes oiseaux, celui sur lequel un corps était présent fonça par dessus celui-ci essayant de voir derrière cette brume. J'entendis une explosion à l'endroit où mon corps était présent. Heureusement que celui n'était qu'un clone. Qu'avait-il fait ? Comment cela s'était-il passé ? Je vis alors un dôme de terre. Je pris alors deux kunais explosifs. Derrière ce dôme, si il était à l'intérieur, il ne pourrait pas me voir. je planta alors deux kunais derrière le dôme avant de réapparaitre a environ 10 mètres du dôme et de moi même. Je vis alors l'entrée. Sans attendre, je plongeai mes deux mains sur les taches de peintures que j'avais envoyées au préalable. Puis d'une petite voix je dis :

"Pen'ki No Mieru !!!"


Des piques de peintures très dures foncèrent droit dans l'entrée du dôme. Les piques foncèrent droit dans cette petite ouverture afin de le perforer. Puis tout cela s'enchaina avec une explosion qui raisonna derrière le dôme. En effet, s'enfermer dans une telle tehcnique est une bonne défense, mais il fallait faire attention pour s'en sortir. L'arrière du dôme était alors pris par l'explosion, tandis que l'avant par mes piques qui le transperceraient, et si il s'en aller par les airs, mes deux oiseaux ayant balayer la brume étaient prêt pour lui foncer droit devant, d'une vive attaque. Le poulpe était-il pris au piège ?

On dit souvent qu'un poulpe est doté d'une très grande intelligence. En était-il le cas pour celui-ci ? La fumée de l'explosion et de mes piques me cacha alors du regard de mon adversaire. Mon adversaire n'avait pas encore vraiment attaqué. Qu'attendait-il ? C'est pour cela que j'avais préparé cette stratégie afin de le faire bouger de sa position d'ermite. Je plantai mon pinceau juste a côté de moi au cas ou, puis je me mis en positon du signe de bélier, puis une autre main dans ma sacoche. Mon pied d'appui s'enfonça un peu plus dans la terre molle afin de me mouvoir rapidement. Qu'allait-il se passer désormais ? Mon troisième oiseau se tenait juste derrière moi au cas ou.



[Recap : Je balaye la brume avec mes 2 oiseaux créés. Pendant ce temps je fonce derrière la brume, et je vois le dôme, j’envoie deux kunai avec parchemin explosif collé derrière avant de réapparaitre à environ 10 mètre du dôme et de l'entrée pour faire mes piques en direction de l'entrée. En même temps, avec le laps de temps, les explosifs se mette en route derrière toi. Face a toi les piques. Si tu pars au dessus, les deux oiseaux ayant balayé t'attendent pour une rué sur ton corps.

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mar 23 Aoû - 23:35

"Douce Catharsis "
Insignifiant humain...Semblable à des insectes, vous ne méritez rien d'autres que la mort. Mais mon but n'est point de répandre le chaos. Dieu m'a envoyé purifier vos âmes, non pas pour sévir, mais pour guérir. Je dois éclaircir vos songes et vous guider vers la lumière. Ne tombez pas dans le piège du désir ou de la tentation. Pourquoi donc êtes-vous ainsi ? Vous étiez fait pour êtres des Créatures Divines, vous voilà au rang d'esclaves. Esclave de votre esprit et de ses caprices. Prisonnier des désirs de votre coeur. Vous êtes des pantins, de simples machines. Tout ce qui vous entoure n'est point réel. Toucher, voir, sentir, goûter et entendre ne servent à rien. La méditation vous l'apprendra. Les choses ne sont pas telles qu'on vous le montre. Elles sont bien plus complexes, bien plus douloureuse. Vous êtes trop idiots pour le comprendre. Mais votre convalescence n'est pas vaine. Dieu m'a envoyé vous aider. Une lourde tâche que j'accomplirai sans griefs ni regrets. Votre guérison commence par votre défaite face à moi. Shinsô n'est pas qu'une simple épée. C'est l'Epée de Dieu. Il m'a confié son arme pour vous guérir. Mon adversaire est l'exemple typique de l'homme dépendant. Ne recherchant que la victoire et la gloire. Que croit-il ? Que me vaincre fera entendre au monde son nom? Le peintre qui aurait vaincu l'envoyé de Dieu ? Qui aurait vaincu celui qu'on surnomme la Pieuvre d'Argent... Cette idée n'est qu'un rêve. Une duperie. Qu'il cesse d'y croire. Tant que le monde sera bafoué par les humains de son genre. La Pieuvre continuera d'exister...

Toujours en position de méditation. Je restais là à observer. J'attendais, les yeux fermaient. Qu'attendait-il ? Toujours encerclé par mon Doryuu Heki. J'analysais la situation. Une explosion retentit...Mais je savais que ce combat n'était pas encore finit. Même si la fin approchait à grands pas. La brume se dissipa. Un vent l'avait balayé. Cet humain avait de bons réflexes. Pas mal. Mais ce n'était qu'un simple mortel par rapport à moi. Ca ne suffirait pas pour venir à bout de la Pieuvre. Les yeux fermaient. J'entendis deux objets qui se plantèrent à l'arrière de mon dôme. Puis le Peintre devant. Des piques de peinture jaillirent du sol en ma direction. Intéressant. Une explosion à l'arrière du dôme. Pris au piège. Le premier réflexe que j'eus ? Plonger sous-terre. Le Daichyton. L'explosion des parchemins me créa une diversion.

Pendant que l'explosion faisait rage. Je m'étais enfoui sous terre. Quelques secondes après. J'en ressortis sous les pieds d'Heike. Juste devant lui. Quelques centimètres nous séparaient légèrement. Un Katana dans la main gauche, un autre dans la main droite. Usant de mon agilité. Je tentais un coup vers sa tête et l'autre en direction de son bassin. Tout ceci pendant que je m'extirpais du sol.

[Récap: Avant l'explosion ou pendant comme tu veux. J'utilise le Daichyton pour plonger sous-terre. A cause de l'explosion tu ne peux pas encore voir si je suis mort ou vivant. Quelques secondes après, je réapparais en passant par le sol juste devant toi. Deux katanas en main, je dirige un coup vers ta tête et l'autre vers ton bassin.]

Techniques Utilisées:
Spoiler:
 


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mer 24 Aoû - 0:39




Poulpe vs Peintre



Il faut atteindre ses limites pour se surpasser.



























Tout se passa correctement, Sa cachette allait certainement s'écrouler après ca. Ca seul solution de fuite n'était que de passer sous terre. Et je l'avais prise en compte. Aussitôt explosé, je fis simplement un Bunshin no jutsu devant mon corps. C'est à dire une illusion de mon corps, un clone inconsistant. Technique très rapide. Mon vrai corps se tenait juste derrière. Prenant un kunai dans la main, j'usais alors d'un simple Henge afin de me transformer en pierre, juste derrière le pied de l'illusion. Je n'avais fais ça que par pure précaution, usant de rien comme chakra, j'allais simplement jauger ces fonctions intellectuelles. Si il passait sous le sol, tout humain, serait obligatoirement attiré par le fait d'engendrer des blessures à son adversaire. Mais il se disait être un dieu. Qu'allait-il faire ? Et lorsqu'on est sous terre, personne ne peut nous voir. Et sentir un clone inconsistant, n'est pas possible, ce n'est qu'une illusion. C'était certes une technique de très bas étage, enchainé d'une autre, mais souvent oublié par la plupart de grands shinobis. Il n'y avait aucune possibilité qu'il puisse voir le piège. Comment cela se déroulerait par la suite ?

Quelques secondes plus tard, un corps sorti du sol juste devant l'illusion. Du moment ou ces bras jaillirent, un sabre fit un mouvement circulaire vers la tête tandis que l'autre au niveau du bassin. Quelle dextérité aux armes avait cet homme ? Ses mouvements étaient bien exécuté, et le clone se fit totalement traverser, troublant l'image, et disparaissant. Je pris alors ma forme initiale au moment où ces sabres transpercèrent mon corps. Ma posture était accroupi, bras droit bien tendu vers l'avant, plantant le kunai dans le ventre de l'ennemi se trouvant juste devant moi. Sans attendre je me propulsa vers l'arrière afin de rattérir sur mon oiseau qui lui n'avait pas bougé. Il usé très bien du Doton, la terre ferme n'était pas un lieu sur. Cette forêt n'était pas un lieu avantagé pour moi. Il fallait désormais que je redonne à mon adversaire un point de départ afin de troubler toute les pistes effectué jusqu'à maintenant. Je pris alors une bombe fumigène et la lança par terre au pied de l'oiseau. Toute le scène fut caché désormais. J'en profita pour dessiner rapidement 4 serpents que je fis apparaitre à l'aide de mon petit stylo. Les serpents se faufilèrent dans les buisson en partant par l'arrière afin de rester caché par la fumée jusqu’à ce cacher eux même

Dans cette fumée mon oiseau s'envola dans les airs, suivit des deux autres qui eux survolait a ras le sol afin d'attaquer la première cible visible. Comment se passerait la suite des évènements ? J'étais concentré au maximum, mais je pouvais déjà ressentir une petite fatigue s'installer. Il fallait pas que le combat s'éternise trop longtemps. Il me restait une bonne partie de chakra encore, mais j'en avait déjà utilisé pas mal. je préparait ma prochaine stratégie. Où était le corps de mon ennemi désormais...




[Recap : Etant donné l'intelligence de mon personnage, j'avais prévu l'éventualité de passé QUE sous le sol. Donc je créer une simple illusion de moi (bunshin no jutsu, technique académiques), suivit d'un Henge en pierre, pour cacher le vrai corps derrière la jambe de l'illusion. Tu fais disparaitre le clone, et au même moment tu ressens une douleur dans le bide, je te plante un kunai( dans ta graisse de dieu). Je saute en arrière, j'envoie une fumigène et créer 4 serpents. Puis je m'envole en l'air pour scruter. Il y a toujours mes deux oiseaux, qui eux volent a ras le sol pour attaquer des qu'ils verront ton corps apparaitre.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mer 24 Aoû - 1:24

"Douce Catharsis "
Pathétique mortel. Vous demeurez toujours les mêmes. Toujours aussi idiot. Vous pensez avoir trouvé la faille à chaque fois et vous y pénétrez sans même réfléchir. Votre stupidité dépasse l'entendement. Oh Seigneur. Comment puis-je faire avec des êtres si faibles d'esprits. La lame dont vous m'avez faites cadeau suffira-t-elle à purifier leurs âmes ? Je commence à douter. J'ai connu certaines âmes égarées dont même aux portes de la mort, n'ont point voulu demander votre Pardon. La Miséricorde existe. Elle vous tend son bras. Prenez-là au lieu de sans cesse la repousser. Vous avez trop d'orgueil. Et celle-ci vous mènera à votre perte, comme tous vos autres défauts. Sottes créatures. Lucifer a-t-il conquis cette terre ? Je mènerais mon combat face à ses Séraphins, même face à lui s'il le faut. La parole de Dieu se répandra. La Catharsis subjuguera vos coeurs. Dieu tout puissant que vous êtes. Donnez-moi la force. Que votre bras droit soit mien. Que votre volonté accompagne mon coeur. Mortels, ne tenez pas de devenir des Dieux. Je suis la seule représentation de notre Seigneur sur ces terres démoniaques. La quête de la libération et de la rédemption ne fait que commencer. Dieu pardonne à ceux qui le demandent, mais il punit ceux qui le renient. Je suis son gardien, son prophète. Au nom de Dieu, je vous punirais... Les choses commençaient à êtres intéressantes. Malheureusement pour lui, il ne fallait pas prendre la Pieuvre d'Argent pour un idiot. Me comparer à un vulgaire mortel ? Quelle insulte. Il fallait corriger ce jeune arrogant. Suite à l'explosion, je m'étais enfouis sous-terre pour ensuite réapparaître sous ses pieds devant lui. Un katana à hauteur de ma tête. Je tentai de trancher la tienne. Et avec mon autre main, je voulais lui déchiqueter le ventre. Deux attaques qui pouvaient tout autant de devenir des défenses.


Me prendre au Kenjutsu était une grave erreur. A peine ai-je touché son visage que je me rendis compte que c'était une illusion. Un simple Bunshin. Pour qui me prenait-il ? Il m'insultait, cela devait cesser immédiatement. Il s'était transformé en pierre et usa d'un simple kunai pour me trancher le ventre. Erreur, ne jamais s'approcher de moi aussi prêt. D'un simple mouvement, la main qui détenait le Katana qui avait tranché le ventre de son clone, revint automatiquement et me créa une défense. Le Kunai rebondit sur mon arme.

J'enchaînai très rapidement. Lui aussi d'ailleurs. Tandis qu'il fit un saut en arrière, je fis de même. Un saut en arrière, plantant Shinsô au sol. Il lança des fumigènes. Idiot. Shinsô étant au sol, je pouvais enchainer avec la suite. J'allais lui montrer la seconde forme de Shinsô, il allait périr dans quelques instants.







Techniques Utilisées:
Spoiler:
 

Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mer 24 Aoû - 20:29




Le poulpe d'argent VS Le peintre de Kumo



Il faut toujours garder une carte maitresse de côté...



























Le bruit du métal venait de raisonner. Moi qui croyait l'avoir touché en plein dans le ventre, je pu enfin apercevoir de très près ses talents d'épéiste. Sans même nous regarder, nous effectuâmes le même mouvement, c'est à dire un bon vers l'arrière. Cependant, lui ne fit rien tout de suite. Prenant une bombe fumigène afin de cacher ma position, je montai sur le dos de mon animal créé avant afin de partir dans les airs. Les deux autres rasaient le sol. C'est alors qu'il vit l'ennemi. Les oiseau se ruèrent sur lui, mais rien ne se passa comme prévu. Je pouvais enfin constater son véritable pouvoir.

En effet, sa lame se planta au sol, et s'agrandit très haut dans le ciel. Son corps fonçait droit en direction des arbres. Une chance pour lui que la forêt soit jonchée d'arbres tous plus grands les uns que les autres. Me croyant en sécurité sur cette oiseau, j'allais vite m'apercevoir, que dans ce monde, on peut trouver des adversaires avec des capacités très originales. En quelques secondes, je pu apercevoir le corps de l'ennemi plus dans les airs que moi sur un oiseau. Puis mes yeux s'ouvrirent à leur paroxysme. Je fus totalement surpris par ce que je voyais à l'instant... Son épée était immense que se soit en longueur tout d'abord, puis la largeur de la lame vint prendre une amplitude énorme. Ce que je voyais devant moi ? Je vais vous le dire bien sur. Une immense plaque de métal allait s’abattre sur moi. Je l'avais compris au moment ou ce katana s'était élargie. Cet homme qu'on surnommé le dieu, voulait me montrait qui était le plus haut dans le ciel, et il essayait de me battre à mon propre jeu. Il allait certainement réussir. Cet enchainement là me pris par surprise. Jamais je n'aurai pu imaginer une telle chose. Par réflexe, j'essayai alors de descendre en altitude avec mon oiseau. Se laissant tomber rapidement, j'essayai alors d'esquiver. Mais cette attaque bien qu'elle soit de masse, fut également rapide. Il avait du travailler cet enchainement plus d'une fois sans doute. Je voyais arriver cette plaque de métal de plus en plus proche, et l'étendue de cette attaque fut même plus rapide que les mouvements de mon oiseau. Quelle belle technique je voyais là. Mon corps ne pu s’empêcher de palpiter à l'idée de combattre un tel shinobi. Devrais-je aller a Kiri ? Y a t-il d'autres shinobis aussi puissant ?

Je parvenais a étendre mon temps de vie en descendant le plus proche de la terre, je voyais se rapprocher à vive allure. Le choc allait faire certainement très mal. Pendant ce temps, mes deux oiseaux avaient eu le temps de s'échapper, étant donné qu'il rasaient le sol. Ils s'approchaient alors de chaque côté de mon adversaire. Becs en avant, ils allaient le percuter de plein fouet. Le choc allait certainement faire mal. Mais à quelques mètres de lui, les oiseaux éclatèrent en encre. En effet, l'immense technique de mon adversaire venait de faire mouche et venait de s'abattre sur mon oiseau et mon corps en l'air. L'amplitude de son attaque allait continuer jusqu'au sol. Cependant...

De centaines d'armes arrivèrent furtivement derrière mon adversaire. En l'air, et comme il était l'esquive était certainement impossible. En effet, pris par surprise, et dans cette position, et même avec ces capacités, rien ne pouvait l'aider. De plus, des qu'il avait touché la cible, je fis disparaitre les oiseau afin de faire croire que mon vrai corps fut touché. En effet, le corps sur cet oiseau était un clone depuis le début.

***JE REVELE MON ACTION CACHEE***

Avant que j'arrive sur la scène du combat, je me stoppai sur un arbre un instant. j'en profitai alors pour créer un clone qui parti au combat. Mon vrai corps lui se faufila furtivement de par les arbres afin de garder un œil sur le combat et de se rapprocher. Je bougeais toujours en conséquence des mouvements de mon ennemi afin de garder une position stratégique. C'est alors qu'au moment où il se propulsa en l'air à l'aide de son épée que mon vrai corps s'activa. Je fis de nouveau un oiseau à l'aide de mon encre, et je parti très haut dans le ciel. En effet, la position stratégique à ce moment, était d'être de nouveau plus haut que son adversaire. Je pouvait voir la scène de là où j'étais. Puis je vis l'épée s'élargir afin de l'écraser sur mon clone. Je compris que mon clone ne pourrait esquiver cette attaque. Je pris alors la direction très rapidement dans les airs afin de me retrouver plus toujours que mon adversaire et derrière lui. Mon clone sur son oiseau, essayant d'esquiver me faisait gagner du temps. Il ne me fallut que quelques secondes pour me mettre en place. Sortant mon pinceau sur mon oiseau, j'envoyai un coup de pinceau créant de la peinture devant moi, et par surprise je fis mon attaque Pen'ki No Buki Ame.

***FIN DE L'ACTION CACHEE***

Mon vrai corps se trouva alors au dessus du Poulpe argenté et derrière. Au moment ou il toucha la cible, je fis disparaitre volontairement les deux oiseaux afin de bluffer et de lui faire croire qu'il venait de déstabiliser le vrai corps. Tout disparu derrière sa pelle. Mais ma contre attaque était déjà présente, et elle arrivait très vite en direction de mon adversaire. Attaque de masse également. Et lorsqu'un shinobi est en l'air, c'est souvent une ouverture pour contre attaquer puisque ces mouvements sont en quelques sorte très diminué. Il y avait donc une rafale d'armes, kunais, senbons, et shurkien qui arrivait derrière l'adversaire en l'air sans qu'il ne s'en aperçoive. Qu'allait-il faire ? Avais-je touché le Dieu.



[Recap : Donc en clair, je révéle mon action caché qui est un clone. Mon vrai corps sur son oiseau, est au dessus de toi et derrière toi et envois sa rafale pendant que tu es en train d'attaque mon clone sur mon oiseau. Je fais disparaitre mes oiseau quand tu me touche pour te montrer que je ne suis plus un danger en quelques sorte et te berner plus fortement. Donc voila.]






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Mer 24 Aoû - 21:41

"Douce Catharsis "
Interminable espoir...Pourquoi donc faut-il que les hommes aient le coeur rempli d'espoir ? Même aux portes de la mort ? Leurs comportements me lasse, me fatigue. Je suis dépité de devoir endurer ça à chaque bouffée d'air que je respire. Mon Seigneur, qu'attendez-vous donc pour me ramener ? Ramener-moi au prêt de vous. Là où est ma place. Je suis votre bras droit, je suis votre épée, je suis votre protecteur. M'envoyer ici ne rime à rien. Cette espèce est condamnée à demeurer ainsi jusqu'aux trompettes céleste du jugement dernier. Là où tous leurs crimes seront révélés. Vous êtes trop bons mon Seigneur. Vouloir les sauver alors qu'ils vous ont tourné le dos. Ils ne méritent pas votre amour, ni même votre pitié. Ce ne sont que des larves à écraser. Chaque espèce apporte un équilibre à ce monde. Les hommes ne font que détruire. Ils puisent dans les ressources et lorsqu'elles sont finies, ils se déplacent à un autre endroit pour faire de même. La race humaine est un virus qui se propage à grande vitesse. Je commence à douter, je commence à faillir. Mais votre volonté coule dans mes veines, même s'il arrive qu'à des moments comme celui-ci je doute, je sais ce que je dois faire. J'exécuterais vos volontés comme vous l'aviez ordonné. Ce peintre n'est rien d'autres qu'un obstacle. Bientôt je répandrais la Catharsis et la Rédemption. Bientôt ce monde sera purifié...

Ce combat commençait à me lasser. Ce genre de jeu où le chat cherche la souris n'est plus pour moi. Qu'attendais-je pour en finir ? Je voulais lui montrer la différence entre un simple mortel et quelqu'un comme moi qui s'élève au rang de Dieu. Si ce n'était pas que ça, je l'aurais déjà achevé il y a longtemps de cela. Je comptais en finir il y a quelques instants, mais il fallait l'avouer, il avait plus de ressources que je ne l'aurais pensé. Armé de Shinsô, je fus dans les airs, prêt à l'écraser telle une mouche. Il tenta en vain de redescendre, mais ça ne faisait que retarder l'échéance. Au moment où Shinsô raisonna, s'en était fini de lui et de ses oiseaux de malheurs.

Ce combat devait prendre fin à cet instant. Mais ce mortel avait des ressources, il fallait l'avouer. Une pluie de lames déferla sur moi. Lorsque je sentis les armes perforaient ma peau, je me retournais, yeux face au ciel, je le voyais sur son oiseau. Dans un dernier geste, j'ouvris légèrement la gourde et laissa couler l'eau sur mon corps. Mon corps ? Pas réellement, ce n'était qu'un clone. Avant qu'il ne se transforme en boue. Je quittai ma forme liquide. A peine avoir repris forme, que j'usais du Kokuangyou. La plongée dans les ténèbres. La zone fût plongée dans la noirceur. Je courbais Shinsô de manière à ce qu'il aille perforer mon adversaire.

Action Cachée: Avant le début du combat, je créais deux clones. Le premier alla sous-terre et y resta jusqu'à maintenant. Le deuxième ? C'était celui qui combattait depuis le début et qui venait à l'instant de se prendre la multitude d'armes. Et quant à moi ? Je m'étais liquéfié dans la gourde que je portais, attendant l'instant idéal pour en finir.


[Récap: Alors, je dévoile mon action cachée comme tu as pu le constater. Ceci n'était qu'un clone. Mon corps était sous liquéfaction dans la gourde. Au moment où tu me transperces avec ton Penki Ame, le clone commence à tomber. Jusque là tu te doutes de rien. Les clones ne disparaissant pas tout de suite après les coups. Mon clone ouvre la gourde discrètement. L'eau retombe sur le clone. Et quand je reprends forme humaine. J'utilise le Kouangyou, une fois le Genjutsu en place. Je courbe Shinsô et le lance sur toi;]

Techniques Utilisées à ce tour:

Spoiler:
 

Techniques Utilisées dans l'action cachée lors de mon premier post:
Spoiler:
 


Sei' ©

Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Heike Dar Vendel et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Kumo



Messages : 111
Date d'inscription : 23/03/2011



Fiche du Shinobi
Ryos: 230


MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   Jeu 25 Aoû - 23:29




The End



Il faut savoir qu'on trouve toujours plus fort que soi...



























Le noir complet venait de s'installer... Je senti une douleur intense me parcourir le corps... Qu'était-ce ?

Ma pluie d'armes de peinture et ma contre attaque venait de faire mouche. Je vis de mes propres yeux mes armes perforer de plein fouet le corps du poulpe. Sans l'ombre d'un doute, son corps fut blessé et commença à tomber en direction du sol. Quand je vis cela, je fis un signe très vif. Mes serpents cachés sortirent et prirent déjà furtivement la direction de mon adversaire qui allait tomber au sol. Je voulais l'immobiliser afin d'être sur de finir ce combat. Mais quelque chose attira mon attention. Me berner sur le visuel était très difficile. En effet, j'aime mémoriser que tout soit encrer dans mon cerveau. Je vis alors un deuxième corps se créer très furtivement, avant que tout tombe dans le noir complet. Que se passait-il ?

Sur le coup, je me posais quelques questions, était ce une capacité spéciale, du genjutsu. Ce niveau de technique devait être de haut niveau. Je compris que mes serpents ne me servirait plus à rien. Mais mon temps de réflexion allait être coupé court. En effet, une couleur pourpre se refléta dans le noir complet. Du moins, je vis très nettement que mon corps fut touché. Je sentis une lame me transpercer rapidement au milieu du ventre. Un cri de douleur m'accompagna. Je venait de me faire avoir par cette épée qui peut s'agrandir. J'aurai pu le penser et bouger pour éviter, mais ce noir absolu me prit par surprise. Mes serpent éclatèrent. Tous se passa très vite.

Voila, je venais de connaitre cette sensation apaisante et douloureuse en même temps. Je pu m’empêcher d'afficher un léger sourire sur mon visage. Le combat que je venais de faire était tout simplement magnifique. Ce combattant n'avait pas ce surnom pour rien. Je venais de le comprendre. Etait-ce la fin pour moi ? Pourrais-je un jour me rebattre contre cet homme ? Accepterait-il ? Avait-il apprécié lui aussi ce combat ? On dit qu'une âme se réincarne dans un autre corps. Peut être que le destin fera que nous nous rencontrerons de nouveau ? Qui sait ? Mais tout semblait visuellement autrement à ce moment. Je pouvais voir de nouveau l'étendue de cette forêt. En effet, cette intensive douleur sur mon corps avait annulé le Genjutsu de terrain. Le corps de mon ennemi se tenait en bas. Concentrant encore mon chakra pour tenir sur mon oiseau, je vis le noir apparaitre de nouveau. Mais cette fois-ci, ce n'était pas une illusion ou autre. Ma vue se floutait, et ma respiration devenait forte. J'allais certainement rejoindre toutes les personnes habitant dans l'eau delà. J'allais enfin rencontrer le véritable Dieu de ce monde... Ah ah ah !!! Quelle ironie ! Le noir se propagea de partout... C'était la fin...

Devais-je abandonner et me laisser partir ? Que pouvais-je faire dans un tel moment. Mon corps était paralysé. Mais je ne senti plus la douleur. J'étais totalement apaiser. C'est alors que je décidai de me laisser aller dans ce monde que beaucoup de monde n'aime pas.

Mais une autre partie de moi me demandait de continuer et de ne pas renoncer et de me battre. Comme si quelque chose pouvait arriver. Comme si ce moment n"était pas encore le mien. Je sentis une chaleur revenir à moi. De plus, comment pouvais-je partir sans même avoir remercié mon ennemi et annoncer mon nom.

Mes yeux s'ouvrirent de nouveau. D'un dernier mouvement, je m'appuyai sur la tête de mon oiseau qui éclata en pluie d'encre noir et je pris la direction de l'homme sur le sol. Je criai alors fortement afin de combattre la douleur. La lame traversait de plus en plus mon corps. Mon corps glissait sur cette lame qui m'irritait de plus. Ma volonté fut terrible à ce moment là...

Spoiler:
 

Que devait ressentir mon adversaire quand il voyait mon corps descendre le long de sa lame afin de me rapprocher de lui. Je crois bien que j'étais totalement inconscient. Mon corps bougeait tout seul... Arrivant vers le corps de mon ennemi, j'armais encore plus mon bras vers l'arrière, visage terrifiant, le Dieu comme on le surnommait devait ressentir la peur en lui, surpris de cette volonté... Puis mon visage reprit un air amical et gentil, et mon poing se posa sur son épaule et ma tête sur son épaule, proche de son oreille, lame me traversant totalement je lui chuchotai :

"Ari... gato... Je.. me nomme... Heike Dar Vendel... Rappel t-en Kami-sama...."


Mes jambes se relâchèrent, ma conscience s'envola, je n'étais plus sur les lieux désormais. Je perdis connaissance, tout devint noir... Etait-ce la fin ? Allais-je mourir ? Est ce que quelqu'un allait me sauver ? La fin du combat venait d'arriver. La fin d'un combat et la fin d'une vie, mais le début d'une autre allait certainement arriver.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Pieuvre Vs Le Peintre[Seijaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le Chevalet [Le Peintre]
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» recherche peintre pour garde prussienne
» [Combat] Ishiro du Phoenix contre Marcello le peintre noir.
» Un peintre... qui a trop ri...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: Jigôku Jaishûu [Mini ~ Event] :: The Wide Jungle-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit