AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   Sam 3 Sep - 2:35

Le voici enfin rentrée à Kiri après un long moment passer à kumo, bizarrement il ne ressentait aucune joie, aucun soulagement, rien de tout ça. Les autres ninjas tant qu’à eu semblait au summum de l’euphorie, certain se jeter dans les bras de leurs parents telle de petit enfants, d’autres fondaient en larmes devant des retrouvailles larmoyantes. Hatoma quand à lui personne ne l’attendait c’est donc seul qu’il se rendit dans ses appartements, marchant d’un pas rapide sans faire attention à toutes les choses qui se passait aux alentours. Après quelques minutes il arriva devant cette porte, derrière ce trouver le lieu où il dormait, manger, penser, ce lieu qui étais le seul qui portait la trace de la vie d’Amatera Hatoma. Après quelques secondes passer derrière cette dite porte il la poussa, et y vit son appartement plein de poussière, plein de désordre, qui puer le renfermé, bref un lieu laisse telle qu’elle pendant un mois entier. Il referma donc cette porte et se mit à ranger quelques peu la pièce, puis à dépoussiéré le tout et pour finir il ouvrit les fenêtres pour laisser aéré. C’est ensuite qu’il décida de s’assoir sur son lit, histoire de souffler un peu et c’est pile à ce moment qu’il repensa à sa mission donner il y a un peu plus d’un mois, quelques jours avant d’être envoyé à Kumo.

~Flash-Back~


Hatoma étais assis sur son lit, à attendre que le temps passe, repensant à son passé, à toutes les erreurs qu’il avait fait et ils étaient nombreuses. Que faisait-il sur cette terre ? Pourquoi était-il encore en vie alors que la presque entièreté de son clan étais mort ? Pourtant il y était lui aussi, sur ce champ de bataille, se battant pour survivre. Mais une force voulut apparemment le garder en vie, mais pourquoi lui plutôt qu’un autres ? Il est vrai qu’après avoir survécu il voulut donner un sens à sa vie, il rencontra même la défunte Tsuki, encore une personne qui étais mort à la place d’Hatoma. Depuis ce jour il n’avait fait que gâcher sa vie, courant désespérément vers une puissance infinie, n’était-il pas là un moyen de fuir la mort ? Et si en vrai tout ce dont avait peur Hatoma n’était que de mourir ? Donc pour survivre il cacher sa peur, courant après une puissance lui permettant de survivre dans ce monde impur. Mais pour le moment il n’était pas prêt à avouer tout ça, il continuer juste à avancer dans les ténèbres peu à peu cherchant un moyen de s’en sortir, un moyen de détruire ce monde pour ensuite le reconstruire. Même si une telle utopie était totalement inconcevable, il ne perd pas espoir d’un jour se sortir de tout ça. Après une longue réflexion il décida d’aller voir la mizukage et lui demander une mission, mais avant qu’il n’est eu le temps de se lever de son lit une personne tambourina à sa porte de façon rapide et violente. Il se leva donc d’une manière rapide, et d’un pas rapide ouvrit sa porte pour ensuite se mettre à hurler.

Hatoma : Qui que tu sois si tu tape encore une fois comme ça sur ma porte c’est moi qui te tape dessus, maintenant dépêche-toi de me dire la raison de ta venue et dégage.

Ninja : Excusez-moi mais c’est une urgence, mizukage-sama vous demande de suite.


Sans prendre la peine de répondre il prit son équipement qui était déjà prêt et sorti rapidement de chez lui, pour ensuite se diriger en se hâtant vers le temple de la mizukage. Une urgence ? Avec un peu de chance il aurait enfin une mission intéressante lui permettant de se tester au maximum, sans se poser plus de question il se dépêcha encore plus. Après une course digne des records mondiaux il entra dans le bureau de la Mizukage et sans présenter ces respects demanda ce qui se passa, après tout la mizukage devait avoir l’habitude du comportement du jeune chuunin. Elle se leva donc et expliqua la situation au chuunin par les mots suivant.

Mizukage : Une femme dans la mi-trentaine est venue pleurer auprès de la Mizukage hier. Son mari violent et sans moral aurait, dans un ultime coup de folie, enlevé leur fille de 5 ans et se serait par la suite caché. La dame a vraiment peur pour sa fille, alors elle demande les services d'un shinobi expérimenté pour retrouver le fautif et protéger sa fille le temps de la lui ramener. Tu dois neutraliser l'homme et le rendre aux autorités afin qu'il soit puni pour ses actes. Fais attention, il est gradé genin, mais allait recevoir sous peu celui de chunin pour service rendu (quelle ironie).

Elle présenta ça comme une mission de rang C, Hatoma voyer plutôt ça comme une mission de rang C de haut niveau, car il y avait un enfant en jeu et aussi un ninja qui avait le niveau chuunin. Sans dire plus d’un mot il demanda la dernière position connu de l’homme et parti aussitôt. D’après les renseignements reçu l’homme avait une planque près de la frontière de Kiri, il y serait seul, mais n’hésiterais pas à prendre sa propre fille comme otage, et comme certain ninja se laisserais affluence par la présence de la petite, il avait envoyé Hatoma ninja connu pour ne faire aucun sentiment surtout en mission. Même s’il avait pour ordre de ne surtout pas tuer la jeune fille quoi qu’il se passait, par-contre si l’homme se présenter comme un danger il avait le droit de l’abattre. Bien sûr s'il le pouvait il devait simplement neutraliser cette homme et le rendre au autorités, tout le contraire de ce qu'avez prévu Le jeune kirijin. Car de toute façon il n’envisager même pas de laisser cette homme en vie, mais comme la fille allait être témoin il fallait que par chance le criminelle attaque le premiers. Ce qui donnerait tous les droits au chuunin de lui ôter la vie, bien sûr il ne fallait pas qu’il sous-estime un ninja qui avait un peu près le même niveau que lui.

C’est après une longue route d’une journée entière sans s’arrêter qu’il arriva à proximité des frontières de Kiri, il ne lui restait maintenant plus qu’une petite heure avant d’arriver à sa destination. Se dirigeant toujours vers le même endroit Hatoma atterrît dans une vaste plaine, plaine dans laquelle une personne se trouvait, elle ne semblait pas être de kiri, et semblait dégager une aura meurtrière. Bizarrement le jeune kirijin se trouvait attiré par cette personne, après tout il as toujours étais attiré par les personne au puissance immense et avait toujours un don pour remarquer ces dites puissances. Tout en gardant une distance assez confortable pour éviter toute technique le jeune chuunin prit la parole.

Hatoma : Vous la, déclinez votre identité et la raison de votre venu dans notre pays.

Il n’attendait maintenant plus que la réponse de cette personne, sans trop savoir qui elle étais, même si le kirijin pencher plutôt pour un nunkenin.


Dernière édition par Amatera Hatoma le Sam 3 Sep - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Kaleïs Maboroshi et je suis un ninja.


avatar

Membre d'Akatsuki



Messages : 59
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre de la lune.



Fiche du Shinobi
Ryos: 100


MessageSujet: Re: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   Dim 4 Sep - 1:07



.:I Un engagement... éternel. I:.

"Nous avons toujours le choix..."


Ma journée avait été magnifique… Je venais tout juste de prendre le contrôle du corps de Kaleïs étant donné que la guerre était imminente et puisque je ne possédais encore aucun binôme ni mission particulière, je bénéficiais donc d’une liberté de mouvement optimale… Ayant quitté Iwa no Sato car les membres se montraient aussi absents qu’inintéressant, je m’étais mise en tête de prendre ma journée afin de la combler en divertissements en tout genre, il m’avait fallut faire un choix entre les différentes possibilités de lieux de recueillement. Seule dans mon expédition et pas suffisamment stupide pour croire que je pouvais faire face à une nation toute entière malgré mes capacités uniques et merveilleuses, je favorisai les petits villages qui se trouvaient le long des frontières. Peu fréquentées et souvent sans loi, c’était dans ce genre d’endroits que l’on rencontrait des mercenaires de tout type… C’était aussi là bas que je m’amusais le plus. Le sang, le chaos, la discorde… Tout cela m’attirait avec l’intensité d’une voix divine m’ordonnant de satisfaire ses desseins célestes…
Le voyage durant un long moment puisque j’évitais évidemment les zones trop fréquentés, je fis quelques rencontres sanglantes mais ne satisfis pas mes désirs de chaire étant donné que peu d’hommes trouvaient grâce à mes yeux au niveau du physique. C’est fou ce que la décadence prenait de la vitesse… Bientôt il faudrait raser cette stupide planète dans sa globalité afin de recréer une race d’être humain plus beaux et plus forts qu’aucune ne l’a jamais été. Mais cet objectif, certes alléchant, n’était pas à ma portée… Il me fallait des alliés, il me fallait la puissance. L’akatsuki était parfaite pour cela, même si j’avais conscience que la confiance ne nous lierait jamais…

« Ha, un village !
Un heu… village ?
…»

Me concentrant sur ce qui se passait devant moi, je vis plus un entassement de maisons qu’un village mais au moins je ne risquais pas de rencontrer des serviteurs des nations en ce lieu reculé. Atteignant bientôt ces baraquements grotesques, des badauds me dévisageaient d’un regard concupiscent tandis que les vieillards murmuraient sur mon passage, l’air choqué. Population de faibles…
M’asseyant à une terrasse miteuse, j’ordonnai au serveur de m’amener une bouteille de saké et écoutai les conversations des autres tandis qu’il se hâtait vers les cuisines. Un groupe de femmes discutant avec animation, elles disaient avoir vu un homme partir en courant lorsque les gardes avaient pointé leur bout de leur nom. Il trainait avec lui une petite fille qui pleurait à chaudes larmes et je levai les yeux au ciel en me demandant s’il était pédophile ou tout simplement taré. J’étais du genre peu fréquentable comme femme, mais au moins je ne m’en étais jamais pris aux enfants… J’avais quand même un semblant de moral. Encore que, maintenant que j’y pensais, beaucoup de nourrissons avaient du trouver la mort lors des dommages collatéraux causés par mes nombreux combats…
Haussant les épaules, le serveur posa enfin mon breuvage et je me versai une coupelle avant de la descendre d’un coup. Tout était parfait… Je n’avais plus qu’à trouver un ninja histoire de m’occuper la nuit avant de revenir à Iwa.

Dix-neuf ryos, s’il vous plait.

« Quel arnaqueur !
On va perdre tous ces sous pour une bouteille ? Hu…
Ne pleure pas, Shaiya. »

Le sang gicla jusque dans la rue. Le silence s’abattit comme un coup de tonnerre, précédent bientôt le déluge de hurlements angoissés. La tête retombant enfin à quelques mètres du corps, ce qui restait du serveur vacilla comme une poupée avant de s’affaisser à mes pieds, renversant chaises et table sur son passage.
Désormais seule, je terminai tranquillement ma boisson avant de jeter la bouteille dans un coin qui s’explosa en mille morceaux. Donnant un coup de pied dans la boite crânienne qui me bloquait le chemin, elle valdingua dans un giclement de sang accompagné de quelques morceaux de cervelle et ma bonne humeur s’en retrouva accentuée. Il était temps que je fasse ma petite escapade digestive…

« Au moins on n’aura pas payé.
C’était dégoutant !
Le temps, c’est de l’argent ! Et l’argent c’est précieux.
Pour une fois que l’on se comprend… »

Quittant cette petit bourgade, la journée commençait à toucher à sa fin et je débarquai dans un champ immense tandis que le ciel se teintait du rouge du crépuscule. Une magnifique couleur pour une magnifique journée… Rien ne pouvait troubler ma sérénité… Hormis peut-être une petite chose que je sentais arriver derrière moi.
Levant les yeux au ciel, je retins un soupir agacé et je me tournai alors, fixant l’inconnu d’un regard de glace. Les cheveux roux foncés, un regard belliqueux et un corps à la musculature développé, il avait l’apparence typique des ninjas mais je sentais en lui le manque d’expérience et la soif de pouvoir… Intéressant. Dans la vingtaine, il était aussi jeune que naïf et il s’adressa à moi d’une façon si franche que j’haussai un sourcil faussement étonné. Peut-être était-il temps de mettre fin à sa vie de jeune humain inutile…
M’approchant de lui jusqu’à ce que moins d’un mètre nous sépare, je le fixai sans trop lever les yeux puisqu’il faisait environs ma taille. Sortant tranquillement la petite dague au manche gravé de la ceinture de soie qui entourait mon bassin, je pris appuie sur une jambe, dévoilant l’autre de part la fente à travers tout le tissu. D’un geste vif, la lame de mon arme s’agrandit soudainement jusqu’à ce que la pointe touche le cou de l’inconnu, s’enfonçant de quelques millimètres. Le sang coulant légèrement le long de sa peau, mon sourire carnassier s’agrandit encore plus et je me retins de terminer mon geste en lui tranchant la gorge. Self contrôle…

Je te tue tout de suite… Ou bien tu penses te trouver une utilité pour m’en empêcher… ? Lui susurrais-je d’un ton sensuellement mortel.

« Petite sadique…!
Il peut être un de nos espions ? Il a l’air d’avoir soif de pouvoir…
… Et du pouvoir j’en ai.
Alors voyons voir sa réponse… »

M’étant pour une fois mise d’accord jusqu’au bout avec Kaleïs Maboroshi, je restai dans ma position, c'est-à-dire légèrement provocante de par la place de mes jambes, mais dangereuse puisque mon arme n’avait pas bougé et qu’il me suffisait d’un geste pour lui trancher la carotide, lui ôtant la vie à jamais. Ne sois pas stupide… Fais le bon choix et tu ne le regretteras pas…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   Lun 5 Sep - 22:57

Le nunkenin se retourna donc, ce qui permit à Hatoma de confirmer que c’était une femme, elle était jeune enfin en tout cas le paraissais. Sûrement moins de la vingtaine, rien ne lui permettais d’obtenir cette information. Elle avait les cheveux noirs, habillé de façon légère du point de vue du kirijin. La jeune femme s’avança vers Hatoma marchant d’un pas assez lent, à ce moment-là il aurait dû fuir mais il ne pouvait pas car ça aurait étais une preuve de peur et de la peur il n’en avait pas. La mort il l’avait suffisamment côtoyé à telle point qu’il pourrait prendre un verre avec elle, elle ne lui faisait plus peur cette fatalités qui prenait les gens un à un sans pitié. Puis la nunkenin sortir une sorte de dague de sa robe de soie, puis d’un geste vif elle fit grandir la lame de cette dite dague jusqu’à qu’elle atteignit le cou du kirijin, quelques gouttes de sang en ressortir. Bizarrement elle retenu son geste et ne le finit pas, pourquoi ne tuer telle pas le jeune chuunin sur le champ ? Puis elle ne bougea plus, semblait penser, ou peut-être se parler à elle-même ? Qui sait. C’est à ce moment que le jeune chuunin se posa encore une fois cette question, pourquoi était-il encore en vie ? Il avait connu la guerre, le désespoir, la mort, la famine, et tout ça pour son bas-âge et là il se retrouvait face à un nunkenin qui pourrait le tuer mais qui semblait se retenir. Alors pourquoi est-ce que lui il est toujours en vie ? Pourtant sa quête insensée de puissance ultime aurait dû depuis longtemps avoir raison de lui, après tout il devait y avoir une raison qui lui permettait de rester en vie, une quête ? Il n’en avait pas spécialement pour le moment il vivait attacher à son village ce qui lui garantissais une certaine survie. Remplissant mission par mission toujours en espérant trouver un moyen de devenir beaucoup plus puissant et rapidement, rêvant de se venger de ce monde de shinobi complétement corrompu, tuant leurs frères sans aucune état d’âme. Allant jusqu’à se trahir les uns les autres, allant jusqu’à se vendre pour leurs survies, en bref un monde qui n’avait plus aucun respect pour lui-même. Hatoma tant qu’à lui était prêt à tout pour cette puissance, s’allier à akatsuki, au nunkenin, au pire criminel pourquoi pas, tant qu’il l’avait cette force. Certain pourrait penser qu’il deviendrait alors comme ceux qu’il exècre par-dessus tout, mais non, car lui il n’as pas de frère à trahir ou d’amis à décevoir, enfaite il n’as rien qui le retient, il pourrait mourir maintenant que personne ne le regretterais.


Après un instant de silence Hatoma regarda la jeune femme droit dans les yeux, puis d’un geste lent leva sa main jusqu’à son cou, jusqu’à qu’il touche son sang. Puis après avoir mis du sang su sa main tout en ne lâchant plus des yeux le nunkenin il regarda sa main emplie de sang, le saignement se faisait de plus en plus gros. C’est à ce moment que son regard devînt froid, ses main et la presque totalités de son corps se mirent à trembler, mais pas de peur, non loin de là c’était de l’excitation, c’est à ce moment qu’un sourire sombre se dessina sur son visage le jeune homme prit alors la parole.

Hatoma : Je suis navré pour toi jeune femme, mais je ne peux pas mourir maintenant, pas avant d’avoir obtenu une puissance infinie. J’ai tellement envie de me battre que j’en tremble de partout, mais pour une fois je vais être raisonnable et ne pas te sauter dessus. Après tout tu disais que je devais me trouver une utilité pour éviter de mourir ? Je doute que j’ai la moindre chose à te dire, sauf si tu peux m’apporter la puissance après laquelle je cours depuis si longtemps. Enfin bref j’en ai marre de parler seul j’aimerais t’entendre un peu sur ce point, après tout si tu dois me tuer sur le champ fait le cela ne me fait pas peur.

Maintenant il le sentait bien, un nouveau chemin de son destin aller se montré, bizarrement il sentait qu’il n’allait pas mourir ici, même s’il pouvait très bien se tromper. Seul le temps lui dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Kaleïs Maboroshi et je suis un ninja.


avatar

Membre d'Akatsuki



Messages : 59
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre de la lune.



Fiche du Shinobi
Ryos: 100


MessageSujet: Re: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   Mer 7 Sep - 19:44



.:I décision finale... I:.

"Il y a deux réponses à la question. Celle du savant, et celle du poète..." (P.Bottero, RIP)


[hrp] : Navrée de faire vite, comme je l’ai dit dans « absence » mes rp sont plus courts –‘ j’ai moins de temps =)

Avouez, mes amis, que j’aie fait preuve d’une très grande maitrise de moi. Dès le moment où cette vermine prononça ses premiers mots, je me mis en tête toutes les opérations que je pourrais lui infliger, comme mutilation partielle ou bien lui crever un œil ou peut-être encore le rendre inapte à vie au combat mais le laisser perpétuer son existence dans la souffrance éternelle… Ces détails à la beauté incertaine mais pour le moins magnifique à évoquer me tirèrent un léger sourire épanouis mais je dus me reporter sur la triste réalité afin d’écouter les derniers paroles qu’il avait dit. Relevant une provocation, mon sourire s’agrandit lorsque je compris que j’allais compléter une fois de plus ma collection de souvenirs puis je revins un peu en arrière. Ha, il cherchait la puissance ? Arrête-toi, tu viens de tomber dessus. Hm… Non, ne vous en faites pas, je n’allais pas lui dire cela… Même si après tout, j’avais parfaitement raison.
Contemplant sa main rougie, je reconnaissais là un adepte du fanatisme du sang même si à mes yeux, il en faisait un peu trop. Il fallait tout de même savoir se contrôler… Sans quoi on arriverait dans une impasse au lieu de pouvoir progresser encore.
Bon, je vais être magnanime puisque j’aie passé pour le moment une journée assez sympathique… Je vais donc faire exception de ton insolence pour le moment et je vais même aller jusqu’à te proposer une voie plus rapide pour accéder à la puissance. Il est vrai que la lune rouge n’abrite pas les personnes les plus recommandables, mais il fallait tout de même admettre que les membres avaient des compétences assez exceptionnelles et tous ceux qui se rapprochaient de l’un d’eux avaient la chance de voir ses capacités augmenter bien plus rapidement que sous l’enseignement d’un vulgaire professeur de village. Ceux-ci imposaient des limites, veillant à ce qu’ils atteignent l’expérience et non la puissance. Nous, déserteurs, avions développé nos dons jusqu’à l’extrême, ne nous souciant pas des principes moraux. Alors bon… Pour devenir fort, il n’y avait pas photo…

Voila une petite proie bien bavarde… Soupirais-je tandis que ma lame revenait à sa taille initiale. Tu es faible, c’est évident… Tellement faible que te tuer ne m’apporterait que peu de joie. Je vais donc te proposer quelque chose… Enfin, te proposer est un bien grand mot. Refuse et je t’apporte la mort dont tu te fiches tant... C’est mon jour de bonté, profite.

« Quel chantage…
Du chantage ? Je lui offre la chance de sa vie… Ne me parle pas de chantage.
Chance ou pas, il n’a pas vraiment le choix.
Nous avons toujours le choix… Mourir en est un.
Tu dis cela parce que toi, tu n’as qu’à changer de corps pour revenir…
Pas faux… huhu »

Vous vous demandez certainement quelle utilité je pouvais trouver à cet homme qui pour le moment avait des compétences plus que faibles, mais quand on gratte bien sous la pourriture, on peut parfois voir une fine couche qui peut être exploitée. Sois heureux, j’ai repéré la tienne… Ton appartenance à Kiri sera ton sauveur.
Reportant mon attention sur sa présence, je le détaillai minutieusement, notant son air revêche et sa motivation à la quête de la puissance. Faible, certes, il serait néanmoins quelqu’un d’idéal pour être mes yeux à Kiri. Il ne parlerait sans doute pas facilement si jamais il se faisait prendre… Et puis de toutes manières, je ne comptais pas le ramener au repaire ni le faire rencontrer tout de suite les autres membres. Bref, j’avais tout à y gagner… Un espion de choix. Bien que je ne pourrai pas lui apprendre grand-chose puisqu’il ne possédait sans doute pas mes affinités, il aura néanmoins des plus forts dans son entourage, et qui sait, peut-être que Brunhield lui apprendrai deux trois choses… A voir, à voir…

« T’as qu’à en faire ton élève !
Pardon ?
Non rien… »

Si tu deviens mes yeux et mes oreilles… Dis-je alors, plus calme. Alors je pourrai contribuer à tes recherches. Je n’apporterai pas la puissance sur un plateau d’argent puisqu’elle est propre à chacun… Mais je t’offre un raccourci en te permettant de t’associer à la lune rouge. Quelle est donc ta réponse … ?

Attendant sa réponse, je savais qu’elle serait positive. Enfin, si je me trompais, il ne serait qu’un objet de plus dans ma collection… Mais cela aurait été du gâchis. Nous le verrons bien…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   Lun 12 Sep - 18:36

Il était là à attendre, attendre que la mort le prenne ou que les chemins de son destins s’ouvre à lui, peut-être que la réponse qu’il attendait tant serais révéler aujourd’hui même, quel était cette question ? C’est très simple c’était « pourquoi suis-je toujours en vie alors que tout le monde meurs autours de moi, le destin m’accorderait-il un avenir spécial pour me garder en vie ainsi ? » Voici la question qu’il se poser sans cesse, il est vrai qu’il as vu son clan mourir et qu’il en est ressortie vivant par quel miracle ? Personne ne sait, tout comme la mort de Tsuki pourquoi les nunkenin avait laissé Hatoma en vie ce jour-là ? Le chuunin avait un bout de réponse à tout ça, il avançait une hypothèse qui disait qui était la suivant. « Personne ne peut mourir avant d’avoir accomplie ce pour quoi il a était déposer sur ce monde impur, Tsuki avait donc pour but de mourir à la place du kirijin ce jour-là, pratiquement tout le clan devait être décimé sauf Hatoma lui-même, car il n’avait pas encore accomplie son destin. » Donc pour le moment il ne pourrait mourir, enfin c’est ce qu’il pensait, après tout peut-être que son destin est de mourir sur le champ de bataille de mourir pour ce pays qu’il haït de plus en plus, quel hérésie mourir pour ce qu’on hait. Les ninja de ca pays avait trop longtemps profiter de la paix offert par le sacrifice des autres, offert par des centaines et des centaines de ninja mort avec « les honneurs », des centaines et des centaines de famille détruite par la mort d’un proche, des centaine et des centaine d’orphelin et d’enfant qui chercherons à venger leurs parent ou leurs proche mort au « champ d’honneur ». Le jeune chuunin la connais lui cette peine de perdre un proche, même si trop longtemps il avait refoulé toute forme de sentiments pour ne pas pleurer, même s’il s’entêté à dire que cela était parce-que il était trop faible, il était quand même extrêmement toucher par ces mort qu’il as vu de ces propres yeux. La preuve il cherchez absolument la puissance mais personne ne savait vraiment pourquoi, pour nettoyer ce monde impur ? Peut-être. Pour éliminer tous ces ninjas qui avait trop longtemps perpétué la haine ? Peut-être. Par peur de mourir du fait d’être faible ? Encore plus plausible. Pour certain la peur de la mort était une preuve de faiblesse, mais en vrai elle était une force, car ceux qui avait peur de la mort faisait deux voire trois fois plus d’effort pour lui échapper qu’une personne qui n’en avait pas peur. Et même s’il se tuer à dire le contraire il en avait quelque peu peur tout au fond de lui, mais il ne le montrerait jamais, à part peut-être lors de son dernier souffle.

L’air était de plus en plus tendu, deux shinobi se regardèrent droit dans les yeux faisant tous les deux ressortir une énorme aura meurtrière. Même si l’aura de son adversaire était cent fois plus palpable que celle du jeune chuunin. La réponse de la jeune femme ne se fit pas attendre plus longtemps.

Jeune nunkenin : Voilà une petite proie bien bavarde… Tu es faible, c’est évident… Tellement faible que te tuer ne m’apporterait que peu de joie. Je vais donc te proposer quelque chose… Enfin, te proposer est un bien grand mot. Refuse et je t’apporte la mort dont tu te fiches tant... C’est mon jour de bonté, profite.


Quel était donc cette chose qu’avait pu trouver une femme aussi puissante pour laisser un faible chuunin en vie ? Les mots de la nunkenin aurait dû mettre Hatoma en rogne, mais il ne pouvait se permettre de déraper devant une telle personne. Tout en prononçant ces mots la lame de la jeune femme retourna à sa taille initial, alors comme ça encore aujourd’hui il allait survivre mais à quel prix ? Quel est la chose qu’allait lui demander cette jeune femme ? C’est après un court répit quel reprit la parole.

Jeune Nunkenin : Si tu deviens mes yeux et mes oreilles… Alors je pourrai contribuer à tes recherches. Je n’apporterai pas la puissance sur un plateau d’argent puisqu’elle est propre à chacun… Mais je t’offre un raccourci en te permettant de t’associer à la lune rouge. Quelle est donc ta réponse … ?


La voix de la jeune femme devint plus calme lors de c’est précédente parole, les mots qui retinrent le plus l’attention du chuunin était « la lune rouge ». Akatsuki ? Alors comme ça un Akatsuki se trouvait face au chuunin ? Lors de ces pensées son corps ne put s’empêcher de trembler d’excitation son regard devint encore plus sombre et son sourire s’agrandit pour devenir à son tour sombre. Alors comme ça il avait la possibilité de devenir un espion pour l’akatsuki basé sur Kiri ? En échange de quoi il aurait le droit à de l’aide dans sa quête de puissance, bien sûr le jeune chuunin n’avait aucune raison de refuser, même s’il est vrai qu’ne espionnant Kiri il risquait grandement sa vie. Mais tout compte fait il risquer moins sa vie en espionnant Kiri que en partant en mission pour ce même village, il est vrai qu’un fois les renseignement obtenue la jeune akatsuki pourrait aisément le tuer. Mais, oui car il y avait un mais, il est vrai qu’il obtiendrait plus vite la puissance en s’alliant avec des personnes aussi puissante, plutôt que de rester dans un village ou ces capacités était limités et bridé par ce même village. Personne n’avait encore connaissance de son Kekkai Genkai à Kiri et pour raison car tous ceux qui montrait une capacité spécial dans un village était utiliser comme arme et se retrouvait bien souvent en première ligne lors des champs de bataille. C’est sans plus de question que le chuunin répondit à la jeune femme.

Hatoma : Ainsi moi simple chuunin tu me propose de devenir un espion ? De trahir mon village et mon pays ? Il est vrai que j’ai tout à gagner dans cette proposition, même si une fois que tu auras ce que tu désir tu pourras aisément me tuer, cela ne me fait pas peur car au moins j’aurais laissé mon empreinte et je vous aurais aidé à battre Kiri et à les tuer. C’est donc sans hésitation que j’accepte, mais je pose une condition, une fois que je vous aurez donné ces renseignements, une fois que je serais beaucoup plus fort. Je désire m’occuper moi-même de la mizukage, lui faire comprendre la haine et la tristesse qu’elle fait en commandant au shinobi de mourir tout en restant bien sagement derrière son bureau. Mais bien sûr seul je n’y arriverais pas même si je veux lui porter le dernier coup j’aurais sûrement besoin d’aide pour en venir à bout. Enfin bref c’est tout ce que j’avais à dire à toi de voir.

Bien sûr les paroles du chuunin était toujours aussi longue, mais c’était surtout qu’il n’aimait pas se répéter donc il disait tout clairement et entièrement, cela lui éviter de répéter et de s’énerver. C’est à ce moment qu’il regarda la position du soleil car il ne devait pas oublier qu’il avait une jeune fille enlever par son père à enlever, même s’il n’en avait rien à foutre des autres il refuser qu’on puissent faire du mal à un enfant. Il se devait de se dépêcher alors avant de laisser répondre une nouvelle fois la jeune femme il reprit la parole.

Hatoma : Sans vouloir te presser, moi je le suis assez, je suis en effet en pleine mission un homme à enlever sa fille on le dit sans état d’âme, je dois donc la retrouver avant qu’il ne la tue. Alors je ne pourrais attendre ta réponse plus longtemps.

Il essaya de faire comprendre à la jeune femme qu’il n’avait pas beaucoup de temps qui sait si la jeune fille n’était pas déjà morte ? Il savait ce que c’était de perdre un proche alors pour une fois il essaya de comprendre la situation de la mère de l’enfant, car si son mari tuer sa fille elle perdait une fille et un mari.

La jeune Akatsuki accepta donc les conditions du chuunin en tout cas elle disait les accepter qu’elle les exécute ou pas cela était une tout autre histoire, elle dit ensuite à Hatoma qu’il se retrouverait ici tous les deux mois pour un rapport complet de tous les fait et geste de Kiri. L’antipathique de Kiri accepta même s’il compter réunir les renseignements les plus important au plus vite, pour ensuite s’enfuir de Kiri et retrouver celle qui lui as promit de l’aide dans sa quête de puissance. Le jeune ninja se sentait vide, bien, comme s’il s’était libéré d’un poids depuis si longtemps porter, pourquoi cela ? Peut-être car il prenait conscience que à partir de maintenant tout ne serait plus pareille, son destin allez grandement changer. Se pourrait-il qu’après tout il devienne le plus puissant de tous les ninjas ? Seul le temps nous le dira, en attendant une poignée de main pour guise d’au revoir et voici Amatera Hatoma officiellement espion pour l’akatsuki, enfin pour l’un de leurs membres. Sans plus réfléchir le chuunin se mit en chemin décider à sauver la jeune fille dont la mission lui fut remise plus tôt, mais surtout à tuer cet homme qui avait osé enlever son propre enfant. Mais Hatoma devait faire attention il s’agissait d’un ninja qui allait d’ailleurs recevoir le grade de chuunin pour service rendu c’est d’ailleurs ce que trouver étrange le chuunin, depuis quand combattre un ninja qui plus est devrait avoir le grade de chuunin était de rang C ? Déjà que tous les adversaires qu’il avait reçu jusqu’ici était tous non ninja et étais très faible, mais bon après tout ce n’est pas le Kirijin qui allait s’en plaindre. C’est donc sans plus attendre qu’il reprit la route pour se diriger à la présumer cachette de l’homme, qui n’était d’ailleurs plus très loin du lieu où il se trouvait, vingt minutes à pied tout au max.

La nuit était tombé chose qui n’arrangeais pas trop le chuunin qui lui était plutôt du genre à faire un maximum de bruit et à tout détruire, mais bon il n’avait pas trop le choix attendre que le jour ne se lève pouvait être mortelle pour la jeune fille. Il se devait donc d’agir avec la plus grande rapidité, il avait perdu trop de temps à papoter avec l’akatsuki. C’est donc plus attendre qu’il vérifia son équipement et qu’il vérifia les alentour de la petite cabanette qui servait de cachette à l’homme, il voulait vérifier qu’il n’y avait aucun piège ou autre. Après de courte vérification il se lança, il composa quelques mudras et prononça les mots : Raiton Bushin no jutsu.

C’est là qu’il fît apparaître un clone de foudre, puis il se plaça derrière les buissons qui donner une vue parfaite sur la porte de la cabanette, avant d’envoyer le clone l’ouvrir et vérifier l’état de la fille ainsi que celui de l’homme mais surtout des effectif à l’intérieur. Le clone exécutas l’ordre il ouvrit donc la porte violemment et scruta l’intérieur de la cabanette, avant de voir l’homme debout devant sa fille attacher à l’aide d’une corde. Il tenait un Kunai en main, Hatoma qui voyait pratiquement tout l’intérieur devait agir avec prudence, un faux pas et cette homme pouvait trancher la gorge de sa propre fille. C’est à cette instant qu’une attaque lui était venu en tête, et comme l’homme était trop occuper à menacer le clone qu’il prenait pour le vrai ninja Hatoma pu sortir des buissons sans se faire repérer. C’est à cet instant qu’il composa de nouveau quelque mudra avant d’utiliser la technique : Raiton – Raikyuu.

Une boule électrique se forma dans sa main, par la suite il visa le point pile ou se trouver le clone et l’homme, de manière à ce que la boule touche le clone avant d’aller sur l’homme. Puis il se mit à courir en direction de l’homme, après quelques pas de course il jeta la boule électrique, qui dans un premier temps touche le clone et le fit disparaitre dans un écran de fumée, pour ensuite allez sur l’homme. Sans vérifier le bon fonctionnement de son attaque Hatoma se jeta sur la jeune fille qu’il prit rapidement avant de sortir avec cette dernière. Une fois dehors il déposa la jeune fille dans les buissons ou il était caché plus tôt, c’est à cette instant qu’il entendu : Katon Goukakyuu no Jutsu.

C’est alors qu’il se retourna rapidement et pu apercevoir une boule de feu mineur se diriger vers lui, sachant qu’il n’aurait pas le temps d’esquiver avec la jeune fille il se coucha sur elle pour la protéger de l’attaque. Par chance donc bouclier de doruton s’activa et évita tout dégât au chuunin ainsi qu’à la jeune fille totalement recouvert par le corps du chuunin. C’est alors qu’il enleva le baillon de la fille de manière à ce qu’elle puisse parler, la jeune fille d’un air très apeurés regarda le kirijin et lui dit.

Petite fille : Je veux ma maman monsieur, sauver moi j’ai peur.

Hatoma : Ne t’inquiète pas je m’en occupe, mais surtout ne bouge pas d’ici.


C’est à ce moment que le jeune homme cogna la fille en plein ventre de manière à la rendre inconsciente, avant de se lever et de regarder l’homme droit dans les yeux. Les yeux du chuunin était devenu rouge de haine, son regard était d’un froid intense et son envie meurtrière était palpable, jamais il n’avait était en colère à ce point jusqu’ici il regarda l’homme et lui dit.

Hatoma : Tu oses lancer une attaque sur la chair de ta chair ? Une enfant qui ne t’as rien fait, mais je ne veux pas savoir t’est raison car après tout je vais te tuer.

Sans plus un mot il se jeta sur l’homme tout en sortant un kunai de sa sacoche lors de sa course, l’homme aborda un sourire et sorti lui aussi un kunai avant de se jeter sur le jeune shinobi. Les coups de kunai résonnait à des centaines de mètre autours, les attaque s’enchaînèrent, coup de pied, coup de poing, le combat battait son plein et aucun des deux ninjas n’arrivait à prendre le dessus. Hatoma avait déjà utilisé trois technique et avait marché et couru toute la journée, il devait donc faire attention à ce qu’il faisait, il ne lui restait sûrement que deux technique à utiliser. L’homme lui s'était prit déjà une technique raiton mais ne semblait pas plus que ça en montré les effets, de plus il semblait regarder la position de sa fille tout en abordant un sourire noir, le chuunin comprit tout de suite que l’homme voulait sûrement viser sa fille de manière à ce que Hatoma la protège et se prenne l’attaque. Si cela se passait le chuunin n’aurait que deux choix, se prendre l’attaque et ensuite se faire tuer par le ravisseur, ou tuer l’homme pendant qu’il croyait le shinobi en route pour protéger sa fille. Dans un cas elle meurt, dans l’autre il meurt, alors avant que cela n’arrive il devait en finir. Bien sûr le jeune kirijin avait toujours son doruton pour le protéger mais le problème était que si cette fois il utiliser une technique au-dessus du rang D il ne pourrait pas la réduire, donc cela ne lui servirait pas à grand choses. Pour le moment il se contenta de tenir l’homme occuper de manière à ne pas lui laissait une chance d’utiliser une technique, mais l’antipathique de Kiri commença à fatiguer et ses gestes se faisaient beaucoup plus lent. C’est à ce moment que son adversaire réussie à lui porter un coup en plein ventre, puis il enchaina directement avec un coup en plein visage, et au moment où il allait porter un coup lourd, qui aurait sûrement mit ko le chuunin, ce dernier utiliser sa technique : Raiton Akken no jutsu.

Cette technique d’exécution quasi instantanée couvrit le corps de Hatoma de petite étincelle, agissant comme un bouclier, contre les jutsu mais surtout contre le taijutsu, en effet dès que son adversaire vint le toucher il se prit un coup de jus le déstabilisant un petit peu. C’est à ce moment que le jeune shinobi en profita et décida d’en finit, il exécuta quelque mudra puis chargea du chakra dans ses mains avant de les poser à terre et de crier : Raiton Raizo, Ikazushi no Utte.

Après avoir prononcé c’est mot un tapis d’éclair parcourût rapidement le sol avant de toucher l’homme et de l’électrocuter, L’homme tomba à genoux et haleta, mais ne semblait pas totalement Ko. Hatoma quand à lui ne pouvait plus utiliser de technique, il se leva donc rapidement pour mettre un coup de poing en plein visage à son adversaire, mais quand il arriva devant ce dernier il s’écroula. Le kirijin regarda alors l’homme étendue à ses pieds et se dirigea vers la jeune fille pour voir si elle allez bien. C’est arriver devant la jeune fille qu’il entendue l’homme qui se releva avec les dernière force qui lui restait, le chuunin se retourna donc et vit son adversaire debout à moitié mort, n’ayant plus aucune force. Après tout il s’était pris trois techniques de raiton, donc deux de plein fouet. Ce dernier s’équipa d’un kunai et se dirigea vers sa fille en marmonnant des mots telles que « je vais la tuer, elle ne mérite pas de vivre dans un monde comme celui-là, il faut que je la protège du monde impur qui l’entoure.» Sans faire attention à ces marmonnements Amatera Hatoma s’approcha de l’homme et lui planta son kunai en plein cœur, avant d’entendre son dernier souffle sur son épaule. C’est à ce moment qu’il s’écroula aussi mort de fatigue et fut réveiller trois heures plus tard par une patrouille de Kiri, qui était venu vérifier l’état de la mission qui durer trop vu l’urgence, ils remarquèrent alors le corps de l’homme sans vie, et celui de la jeune fille inconscient dans les buissons. Le chuunin fût donc ramener par ces troupes, il fût ramener à l’hôpital après avoir fait son rapport à la mizukage, il sorti le lendemain ses blessure n’était rien, il était juste fatiguer et devait réfléchir à tout ce qui s’était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission De Rang C : Protection Et Retrouvailles [PV Viladra Memphis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang C [ Protection contre Makka ]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kirigakure No Sato :: Frontières du pays de l'Eau-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit