AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Matsuda Tadashi et je suis un ninja.


avatar

Chunnin de Kiri



Messages : 93
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 27
Localisation : Québec



Fiche du Shinobi
Ryos: 512


MessageSujet: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Jeu 31 Mar - 1:02


«Il est plus aisé, et éminemment plus scientifique,
de traquer le passé que d'esquisser l'avenir.»

Jean Dion
Mission de rang B - Wanted, dead or alive (Partie 2)
    Alors que le petit groupe de shinobi se déplaçait dans le village caché de la Brume, en direction des portes du village, aucun des trois n’osaient prendre la parole. Tadashi se mît à penser qu’aucun d’entre eux ne voulaient être ici, en ce moment, partagent la même mission, forcé à travailler ensemble alors que visiblement, rien ne semblait être compatible au niveau de leur psychologie respective. Alors qu’il se déplaçait dans les pas de Kyoku, le chef de cette équipe hétéroclite, Amatera passa devant le chunin masqué, et repris la même vitesse que le Jounin en tête, afin d’arrêter à sa hauteur. Celui-ci ouvrit la parole en s’adressant au plus haut gradé des trois.
«J’espère ne pas avoir à vous porter sur mon dos au retour de la mission, ce serait embêtant de porter deux ninja, déjà que je devrais sûrement porter l’autre ninja masqué qui se trouve quelque centimètre derrière moi.»

    À l’écoute de ses mots, Tadashi laissa échapper un petit soupir de mécontentement, voire de mépris envers celui qui semblait le sous-estimer, le voir comme un moins que rien, et ce, dès les premiers instants de leur rencontre. Visiblement, lorsque c’était le temps de provoquer inutilement, ce type se révélait être très doué. Il ne restait qu’à savoir si ce n’était que des paroles en l’air. Car comme la croyance populaire le dit « Ce sont les petits chiens qui aboient le plus fort ». Le chunin était maintenant impatient de voir son compagnon à l’acte, afin d’évaluer s’il était réellement digne de toute la confiance qu’il porte lui-même à sa puissance. Pour sa part, Tadashi ne désirait pas embarqué dans ce genre d’échange de provocation qu’il trouvait inutile et enfantine. Par contre, comment réagirait le Jounin après s’être fait exposer les doutes d’Amatera concernant ses capacités au combat? Celui-ci se contenta de continuer son chemin sur quelques mètres, avant de s’arrêter, examinant le ciel. Les immenses portes de Kiri se dessinaient non loin de là. Voyant que le chef d’équipe s’était arrêté, Tadashi compris qu’il devait s’agir du petit briefing expliquant le déroulement prochain de la mission. Peut-être profiterait-il de l’occasion pour instaurer un peu de plomb dans le crâne du chunin leur servant d’équipier.
«J’ai deux-trois petits trucs à mettre au point avec vous avant de quitter le village. L’objectif de la mission consiste à capturer le complice du Nukenin qui est en ce moment même dans l’une de nos cellules. Il rôde dans les parages, mais selon les dires de l’autre traitre, il ne serait pas dans le village même. Nous avons l’autorisation de le tuer, mais uniquement si cela s’avère nécessaire.»

    Alors qu’il disait ces quelques phrases, son regard se promena tour à tour sur les deux Chunins, comme pour évaluer si son message passait bien. Ayant participé quelque peu à la capture du premier traitre de Kiri, Tadashi comprenait très bien la primordialité de la situation. Un village caché ne pouvait se permettre de laissé filer un traitre aussi facilement. Le Jounin semblait avoir changé complètement de comportement, comparativement à la première fois qu’il leur avait adressé la parole. En effet, il se faisait plus sérieux et il semblait déterminé à mener à terme cette tâche qu’on leur avait confiée. Pour la première fois depuis le début de cette mission, Tadashi venait de repéré un point commun qu’il partageait avec un des membres de cette équipe improvisée. Le chef continua sur le même ton.
«Maintenant que l’objectif est clair, il y a un truc important que vous devez toujours garder en tête. Si l’ennemi décèle la moindre faille dans notre équipe, il l’exploitera pour gagner. Le genre de comportement que tu as eu, Amatera, peu grandement nuire à notre mission. Il faut avoir l’air uni et idéalement, l’être pour vrai. J’me fous que vous soyez amis ou non, agissez comme de vrais équipiers.»

    Les derniers mots furent prononcés avec plus de vigueurs que le reste. Même s’il ne le montrait pas à travers son comportement, la relation tendue entre les équipiers semblait lui causer problème. Tadashi acquiesça d’un mouvement de la tête, plongeant son regard dans les yeux du Jounin, comme pour lui indiquer qu’il avait compris et qu’il ferait en son possible pour travailler de pair avec Amatera. Rien ne lui confirmait que celui-ci en ferait autant par contre. Le Jounin plongea la main dans son sac, pour en ressortir trois petits émetteurs radio. Tous en prirent une et l’installèrent sur eux même. Utiliser cette technologie laissait entendre que les trois équipiers se sépareraient, afin de couvrir plus de terrain. Les radios leur serviraient donc afin d’informer leur compagnon lorsque l’un d’eux aura repéré la cible. Kyoku enchaina sa morale par la suite.
«J’ai eu un vite accès à vos dossiers. L’un de vous contrôle l’eau, l’autre la foudre. En combat, vous pouvez être très dévastateur si vous travaillez ensemble. Pour ma part, je contrôle l’eau aussi et la terre. Nous avons d’intéressants éléments pour mener à bien notre mission. Pensez à voir ce que font vos équipiers et tâcher de les aider plutôt que d’agir seul. Nous pouvons maintenant partir. Des questions ? Bien, c’est ce que je pensais. Je prends vers le Nord, Matsuda vers l’Est et Amatera vers l’Ouest. Si l’un de vous le trouve, n’agissez pas seul, utilisez la radio et nous combattrons ensemble. Ne faite surtout pas l’erreur de le sous-estimer, il est un ex-Junin. Dispersion !»

    Tadashi prit quelques secondes pour bien assimiler les informations et suggestions qu’ils venaient de recevoir. Lorsqu’il eût terminé, le Jounin s’était déjà éclipsé, sans réellement leur laisser le temps de poser des questions. Mais le chunin masqué n’en tint pas rigueur, puisque c’était relativement simple comme plan. Il pivota de quelques degrés et regarda en direction Est, là où il devait partir pour ses recherches. Juste avant de détaler lui aussi, il se retourna et adressa quelques mots à Amatera, un petit sourire narguant au coin des lèvres.
«Si tu tombes sur notre cible, essai de nous prévenir et ne garde pas tout le plaisir pour toi. Ça serait bête que tu perdes contre lui en le sous-estimant. Que la chasse commence!»

    Sur ces dernières paroles, Tadashi s’éloigna dans la direction qu’on lui avait indiquée. À partir de ce point, il devait avancer prudemment. La proie qu’ils traquaient pouvait très rapidement se transformer en prédateur. Un simple Chunin, s’il ne faisait pas très attention, n’avait que très peu de chance de survie contre un Junin. En plus qu’il était seul, s’il agissait de façon imprudente, il représenterait une cible de choix pour son adversaire, qui tentait de prendre la fuite. Au moins, de cette façon, il n’avait pas à endurer la présence des deux autres membres de son équipe. La solitude pouvait parfois avoir ses avantages. Il se mît donc à la recherche de trace au sol, où de branches brisés dans les arbres pour repérer un signe de passage récent quelconque. Le grade de la cible ne facilitant pas cette tâche, puisqu’à ce niveau, les shinobi étaient difficilement repérable. De longues minutes passèrent, mais rien de tangible n’avait croisé le regard du Chunin masqué. Il appuya sur l’interrupteur situé sur son cou, afin d’entrer en contact avec ses compagnons.
«Rien à signaler à l’Est pour le moment.»

    Après ce bref échange d’informations, Tadashi continua sa fastidieuse tâche. Soudainement, un léger détail capta son attention. À quelques mètres du sol, sur une des branches d’un arbre, une petite branche semblait avoir été brisée. Le chunin concentra du chakra dans ses pieds et grimpa verticalement sur le tronc de l’arbre. Arrivé en hauteur, il examina soigneusement celle-ci. En tâtant l’extrémité de la branche, il remarqua que la sève s’échappant de celle-ci n’avait pas encore complétement séchée, signifiant que ce qui avait pût briser cette branche était passé il n’y a pas si longtemps. Il regarda tout autour de lui, espérant repérer de nouveau le même signe, qui lui permettrait d’indiquer précisément la direction dans laquelle était partie la cible. Bien que les traces de passage fussent dans les airs, le chunin n’excluait pas l’hypothèse d’un oiseau quelconque, mais n’en démordrait pas tant qu’il n’aurait pas preuve du contraire et tant qu’un de ses coéquipiers ne lui avait pas indiqué une piste plus tangible. Il se dirigea donc dans leurs directions, se déplaçant d’indice en indice. Il utilisa de nouveau son équipement radio afin de communiquer les plus récents développements à Kyoku et Amatera.
«J’ai repéré des traces de passages dans les arbres. N’ayant rien trouvé d’autre, je vais suivre cette piste. Selon mes calculs, ce que je traque se déplaçait en direction Nord-Ouest, soit vers une de vos deux zones. Je vous recontacte si j’ai du nouveau.

    Tadashi termina son petit rapport et continua en direction des traces, de plus en plus certains que ceci ne pouvait être causé par un simple animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 26
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Ven 1 Avr - 19:48

Hatoma ventait de provoquer c’est camarades, une provocation qui pouvait paraître bien inacceptable et inconcevable pour un ninja, surtout envers des plus haut gradée, mais telle était Hatoma. Une personne à l’âme quelque peu noircie cherchant à tout prix à devenir le ninja le plus puissant ayant hanté ce monde, bien sûr dans un village tel que Kiri cela ne serait peut-être pas possible, mais pour le moment il resterait dans ce village pour une raison que même lui ignore. Mais pour l’heure la question resterait sans réponse la question du moment était comment allez réagir le juunin ou son coéquipier face à c’est provocation, finalement le juunin s’arrêta et regarda le ciel un brève instant avant de prendre la parole.

Kyoku : J’ai deux-trois petits trucs à mettre au point avec vous avant de quitter le village. L’objectif de la mission consiste à capturer le complique du nunkenin qui est en ce moment même dans l’une de nos cellules. Il rôde dans les parages, mais selon les dires de l’autre traite, il ne serait pas dans le village même. Nous avons l’autorisation de le tuer, mais uniquement si cela s’avère nécessaire

Après c’est dires le vieux juunin regardât les deux chuunin pour voir s’il avait bien comprit, Hatoma le regardas dans les yeux sans bouger n’y prendre la peine de cligner des yeux, le moment devenait intéressant, en effet il était temps de mettre la stratégie en route. Même si Hatoma se fichait du sort de ces équipiers il ne voulait pas mourir idiotement, alors il écouta tout de même le vieux juunin avec attention.

Kyoku : Maintenant que l’objectif est clair, il y a un truc important que vous devez toujours garder en tête. Si l’ennemi décèle la moindre faille dans notre équipe, il l’exploitera pour gagner. Le genre de comportement que tu as eu, Amatera, peu grandement nuire à notre mission. Il faut avoir l’air uni et idéalement, l’être pour vrai. J’me fous que vous soyez amis ou non, agissez comme de vrais équipiers.

Puis le leader de l’équipe plongea sa main dans sa sacoche et y sorti trois petite radio ninja, il prit l’une d’elle puis remit l’autre à Hatoma et Tadashi, les deux ninjas avait déjà usé de ces appareilles donc le juunin ne prit pas la peine d’expliquer leur fonctionnement. Pourquoi c’est radio ? Sûrement allait-il se séparés, après que les deux chuunin ait mit leur radio en place le juunin continua de plus belle.

Kyoku : J’ai eu un vite accès à vos dossiers. L’un de vous contrôle l’eau, l’autre la foudre. En combat, vous pouvez être très dévastateur si vous travaillez ensemble. Pour ma part, je contrôle l’eau aussi et la terre. Nous avons d’intéressants éléments pour mener à bien notre mission. Pensez à voir ce que font vos équipiers et tâcher de les aider plutôt que d’agir seul. Nous pouvons maintenant partir. Des questions ? Bien, c’est ce que je pensais. Je prends vers le Nord, Matsuda vers l’Est et Amatera vers l’Ouest. Si l’un de vous le trouve, n’agissez pas seul, utilisez la radio et nous combattrons ensemble. Ne faite surtout pas l’erreur de le sous-estimer, il est un ex-Junin. Dispersion !

Il était temps de partir, Hatoma espérait trouver l’ennemie et l’abattre à lui seul, même si l’ennemie était un ancien juunin, Hatoma lui était le dernier survivant du fier clan Amatera et devait s’en montrer digne. Si il y’avait bien une chose que Hatoma ne supporter pas qu’on bafoue c’était bien l’honneur de son clan, mais ce n’était pas le moment d’y penser. Hatoma s’apprêta à partir quand il vit Tadashi se retourner vers lui.

Tadashi : Si tu tombes sur notre cible, essai de nous prévenir et ne garde pas tout le plaisir pour toi. Ça serait bête que tu perdes contre lui en le sous-estimant. Que la chasse commence!

Sur c’est mots le chuunin compagnon d’Hatoma s’en alla, c’est quelques mots avait mis Hatoma hors de lui, en effet dès qu’il s’agissait de puissance Hatoma se mettait très vite en colère. Alors comme ça il pensait que Hatoma ne serait pas capable de battre ce déserteur ? Il allait lui montré si jamais il tomber sur ce dernier il l’attaquerait sans prévenir c’est partenaire, c’est sur cette pensée que Hatoma se mit en route vers l’ouest.

Le chemin se fit calme, quelque animaux semblait perturbés mais cela ne semblait pas vraiment étrange, quelque trace de course sur le sol, tel que des trace de pas appuyer, comme-ci quelqu’un avait pris appui pour aller plus vite, Hatoma continuas de suivre c’est trace qui se diriger toujours vers le nord-ouest. Après quelque pas Hatoma entendit tadashi prendre la parole à la radio.

Tasashi : rien à signaler à l’est pour le moment.

Un sourire de plus en plus noir se dessina sur le visage d’Hatoma ces mains tremblé d’excitation, il était peut-être temps de se battre pour lui, il espérait vraiment plus que tout trouver cette homme et le tuer. Après un bref silence Tadashi reprit la parole.

Tadashi : J’ai repéré des traces de passages dans les arbres. N’ayant rien trouvé d’autre, je vais suivre cette piste. Selon mes calculs, ce que je traque se déplaçait en direction Nord-Ouest, soit vers une de vos deux zones. Je vous recontacte si j’ai du nouveau.

Vers l’ouest ou le nord, très bien ceci laisser une chance sur deux à Hatoma. Après quelques minutes de silence Hatoma arriva à bout des traces qui se fessait de plus en plus voyante et fraîche, c’est alors qu’il arriva sur une vaste plaine et s’arrêta d’un coup sec, gardant le regard devant lui sans plus bouger.

Hatoma : Rien as signalé ici, fin.

Après c’est quelques mots, Hatoma arracha la radio et la jeta à terre avant de la piétiner, pourquoi avait-il fait ça ? Car un ninja au bandeau rayer par un kunaï se trouvait devant lui, il mesurait dans les un mètre soixante-dix, pour le pois approximativement soixante-kilos, il avait les cheveux brun, le bandeau quant à lui abordé son bras. L’homme était assis et semblait se reposer, Hatoma s’approcha quelques peu de l’homme, tout en restant hors de portée pour tout attaque direct.

Hatoma : te voilà enfin, nunkenin

Quel folie, se battre contre un ex-juunin seul, Hatoma avait-il ces chances ?



Dernière édition par Amatera Hatoma le Ven 8 Avr - 4:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Lun 4 Avr - 0:21

    Un mauvais pressentiment, c'est vraiment quelque chose de désagréable, d'insupportable même. Plus il s'éloignait, plus se sentiment le tenait, lui pesant lourd au ventre. Kyoku en était convaincu, il avait fait une grave erreur en laissant les deux chunins seuls, chacun de leur côté. C'était évident maintenant, il allait se produire un évènement, probablement pas joyeux. La mission primait avant tout, mais si le sympathique nunkenin parvenait à tuer Matsuda ou Hatoma, le taux de succès serait grandement réduit, et le pauvre junin qu'il était verrait une tâche à son dossier... Nullement acceptable. À ce moment, la voix du plus sociable de ses deux équipiers retentit, le rassurant légèrement. Il n'y avait rien à signaler à l'Est, donc il changerait probablement de direction sous peu. Le risque était plus faible, mais Kyoku espérait que Matsuda viendrait vers le Nord, soi la direction vers laquelle il cheminait. Néanmoins, le moment de répits ne dura que quelques instants. En effet, une nouvelle fois la voix de l’adolescent s’éleva, disant qu’il avait repéré des traces se dirigeant vers le Nord-Ouest. Le vieux junin accéléra le pas. Il voulait à tout prix être le premier à le retrouver, pour le succès de la mission et la survie de tous les membres de l’équipe. Il serait en mesure d’affaiblir le déserteur avant leur arrivée, leur facilitant la capture de leur cible. Le Kirijin espérait se trouver dans la bonne direction… Il parla à ce moment dans la radio, disant aux deux autres de ne rien faire d’inconsidéré. Les nunkenin sont toujours des êtres vils et dépourvus de sens moral, ils n’hésitent que rarement à achever quelqu’un de plus faible qu’eux… Celui-là était un ex-junin, probablement l’un de ceux qui suivent toujours les mentalités instaurées à Kiri du temps de la brume sanglante… Nul doute qu’il se montera très cruel s’il en a l’occasion. La pitié, c’était à l’époque un sentiment que personne ne connaissait, ou du moins, quelque chose qui était vivement déconseillé de ressentir.

    Kyoku continua sa route, cherchant des signes qu’un être humain serait passé dans le coin. Il ne pouvait s’empêcher de croire que ça finirait mal… Aussi, il avait du mal à avaler le fait que Matsuda ait trouvé des traces aussi apparentes. Un ninja de son calibre sait effacer ses traces. Se devait être un leurre, c’était tout bonnement impossible qu’il soit si peu attentif alors que son équipier venait de se faire capturer. Enfin, c’était se que pensait le junin de la brume. À ce moment, la voix de Hatoma retentit à son tour, affirmant lui aussi qu’il n’y avait rien à signaler dans son secteur. Cependant, avant que la conversation ne termine, il eut un bruit bien étrange, comme si le chunin avait pris sa radio dans sa main. Pourquoi diable aurait-il fait ça ? Cependant, la réponse vint vite à son esprit. La Mizukage l’avait bien mis en garde, de garder à l’œil ce jeune adulte, plus que l’autre. Elle avait un doute sur sa loyauté, voyant bien que ce chunin recherchait la puissance, étant presque attiré à elle comme le métal l’est sur un aimant. Avait-il trouvé leur cible ? La probabilité que cela soit le cas était élevée. Il fallait agir vite. Néanmoins, pour s’assurer que son hypothèse soit vraie, Kyoku parla dans la radio, s’adressant directement à Hatoma. Comme il ne le craignait, il ne reçut aucune réponse de sa part. Bordel, quel jeune pathétique ! Quand il ferait son rapport à la Mizukage, nul doute qu’il mentionnerait ce fait ! Jamais il n’accepterait de le superviser encore, il n’était pas un gardien d’enfant. Pire, s’ils échouaient la mission par sa faute… Quel môme imbécile. Voulant mettre au courant Matsuda de la situation, le vieux junin utilisa la radio.


    -Matsuda, il est fort possible que Hatoma ait trouvé notre cible. Soit prudent et si jamais tu les trouves avant moi, ne fait rien d’imbécile, il y en a assez d’un dans l’équipe.


    Kyoku continua ses recherches, n’ayant aucune idée de se qui se passait non loin de là…

    ***

    Il était clairement traqué ! Bordel, est-ce que son stupide équipier qui avait osé se faire capturé comme un débutant l’avait en plus de ça dénoncé ?! Quel bon à rien. Si Kiri était au courant pour sa présence sur ce territoire, nul doute que c’était eux qui le poursuivaient. Comment faire pour se sortir de cette situation ? Il ne savait pas quel genre de ninja le suivait, quoi que pour laisser leur emprunte de la sorte, ils n’étaient pas de son calibre ces deux-là. En tout cas, ils allaient dans des directions différentes, le mieux serait de les affronter un après l’autre et de les mettre hors circuit le plus rapidement possible. Ça ne devrait pas être trop difficile. Un fin sourire aux allures sadiques fit son apparition sur ses lèvres. Oui, il allait s’amuser un peu. Autant profiter de la situation plutôt que de s’en plaindre. Un peu de sang… huuummm. Il s’en lécha les babines. C’est alors qu’il rebroussa chemin, se dirigeant rapidement vers l’un des chakras qu’il ressentait, celui qui lui semblait le plus intéressant. Sur quel genre de shinobi tomberait-il ? Il ne lui tardait de le savoir et la réponse ne tarderait pas à venir. Il s’approchait à grande vitesse, mais restant tout de même discret, dans le sens où il gardait son chakra camouflé. C’est ainsi qu’en à peine une dizaine de minute, le nunkenin de la brume fit enfin face au type qui le recherchait. D’ailleurs, ce dernier ne cacha pas l’excitation de l’avoir trouvé, lui affirmant même indirectement qu’il était bel et bien à ses trousses. Le déserteur le détailla, non, il ne l’avait jamais vu avant, ou bien, il ne s’en souvenait pas. De toute façon, il était jeune, pas mal plus que lui, donc comment l’aurait-il connu ? Ça l’énervait vraiment ses mômes qui croyaient pouvoir affronter des ninjas expérimentés de son calibre. Petit prétentieux. Il allait lui en faire vivre de toutes les couleurs ! Néanmoins, étant un peu d’humeur à jouer, sa voix s’éleva, s’adressant à celui qui perdrait la vie sous peu.


    -T’as du cran de m’affronter seul ainsi, mais je dois aussi admettre que ça m’énerve légèrement. Tu vas crever bientôt.


    Son doux sourire sadique refit surface, et sans laisser le temps à l’autre de répondre quoi que se soit, le nunkenin effectua rapidement une courte série de mudras. Se gonflant le torse, il envoya un puissant jet d’eau en direction de Hatoma. S’il le touchait, ça le propulserait plus loin et l’impact lui ferait un peu de dégât, suffisamment en tout cas pour aller le blesser plus sérieusement ou pour balancer une autre technique plus puissante. Étant fier de son attaque, l’ex-junin provoqua l’autre.

    -Alors, pas trop de mal à suivre, le jeune ?


Technique utilisée:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Matsuda Tadashi et je suis un ninja.


avatar

Chunnin de Kiri



Messages : 93
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 27
Localisation : Québec



Fiche du Shinobi
Ryos: 512


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Lun 4 Avr - 7:42


    Tadashi se déplaçait rapidement, mais sans pour autant négliger sur la prudence. Il suivait toujours les traces laissé par ce qu’il traquait, encore incertain de l’identité de celle-ci. Par contre, le fait que les petites branches fracturées soient en hauteur, dans les arbres, signifiait qu’il s’agissait bien d’un shinobi, cette façon de se déplacer leur étant propre. Par contre, un Nukenin de ce niveau, laissant des traces aussi évidentes a retracé, ce n’était pas à leur habitude. Soit qu’il était imprudent, ce qui est très peu probable vue son statut de fugitif, soit il se laissait traquer pour d’obscures raisons. Cette hypothèse ne rassura pas le chunin, qui ralentit et redoubla de prudence. Soudainement, un léger grincement distinctif de la radio qu’il portait lui indiqua que quelqu’un allait lui communiquer quelque chose. Le message qu’il reçut fût malheureusement bien bref.
«Rien a signalé ici, fin.»

    Amatera, l’autre chunin qui composait son équipe improvisée, fouillait à l’Ouest de Tadashi, dans la zone à laquelle il avait été affecté. Par contre, un son étrange ce fît entendre à la suite des mots qu’avait prononcé son équipier. Comme si celui-ci avait agrippé la radio de ses mains. Le chunin masqué tenta de trouvé une réponse logique, et en vint à une conclusion partielle. Peut-être l’avait-il simplement accroché alors qu’il avait actionné l’interrupteur d’activation? C’est certainement avec cette idée en tête qu’il aurait continué sa traque, mais il entendit ensuite Kyoku tenter de communiquer avec Amatera. Celui-ci l’appela à plusieurs reprises, mais sans succès. Que pouvait-il bien faire, ce petit provocateur imbu de lui-même? La voix du Jounin en charge de l’équipe se fît de nouveau entendre, mais cette fois, il s’adressait à Tadashi.
«Matsuda, il est fort possible que Hatoma ait trouvé notre cible. Soit prudent et si jamais tu les trouves avant moi, ne fait rien d’imbécile, il y en a assez d’un dans l’équipe.»

    C’était donc ça. Le chunin n’aurait pas écouté Tadashi lorsqu’il lui avait demandé de ne pas faire l’imbécile et de les contacter s’il trouvait la cible. Son orgueil avait certainement été touché par cette petite remarque moqueuse et avait décidé d’agir de façon contraire. Le représentant du clan Matsuda répondit de façon affirmative au Jounin et lui indiqua qu’il le recontacterait aussitôt qu’il aurait pris contact avec le chunin rebelle, advenant le cas qu’il les trouverait avant lui. Ne craignant plus une embuscade sur la piste du fugitif, Tadashi redoubla d’ardeur et augmenta la vitesse de ses déplacements. Ils devaient à tout prix retrouvé Amatéra avant qu’il n’agisse en imbécile et tente d’attaquer l’ex-Jounin à lui seul. D’aucune façon un chunin fraichement nommé puisse tenir tête à un Jounin de cette expérience. Les chances de retrouver le corps sans vie de l’antipathique ninja de Kiri étaient plutôt importantes.

    Tadashi parcouru une grande distance en quelques minutes, et ce retrouvait présentement dans la zone atribué plus tôt à Amatera. Encore une fois, les traces lui indiqua le chemin à prendre afin d’arriver sur les lieux où celui-ci avait communiqué avec les membres de son équipe pour la dernière fois. Encore quelques minutes et le chunin masqué se retrouverait probablement devant les deux shinobis de camp différent. Son intuition ne l’avait pas trompé. Tadashi stoppa promptement sa course, examinant le spectacle qu’il avait devant ses yeux.


[Post édité Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 26
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Mar 5 Avr - 22:13

Amatera Hatoma jeune chuunin de Kiri se trouvait maintenant face à nunkenin de rang B, ancien juunin, malgré cela il ne tremblait pas le moins du monde, s’il tremblerait ce serait d’excitation. Malgré quelques idées reçu et même s’il était que chuunin, il avait toute c’est chance de battre le nunkenin, en tout cas c’est ce qu’il pensait, il devait se contrôler et ne pas se laisser emporter par l’envie de tuer. Resté calme pendant les combat était là le point fort de Hatoma. Son adversaire tant qu’à lui semblait tout comme lui, une grande envie de tuer et de s’amuser avec son adversaire semblait l’habités. Hatoma serait sûrement tiré avantage de cette facette, il ne connaissait rien de son adversaire, n’y sont affinités n’y sa mentalités. L’issue du combat pour de nombreuse personne ne fessait pas de doute, il se retrouvait tout de même face à un ancien juunin quelque peu expérimentés, c’est à ce moment que certain souvenir du jeune shinobi refaisait surface.



~ Flash-Back ~

Voix : Hatoma réveille-toi, quelqu’un approche.

Hatoma n’avait que dix ans à cette époque, cette époque ou la guerre régner, à ce moment il parcourait le monde avec Tsuki. Leurs seuls espoirs ? C’était de rester en vie et de pouvoir manger, il ne contrôler que deux technique raiton. Tsuki elle une seule technique de doton. Le jeune garçon entendue la voix de sa jeune amie l’appeler, essayant de tiré le jeune garçon de son sommeil. Il se réveilla donc et vie la jeune fille totalement paniquer, venant de se réveiller seulement la moitié des mots arrivait jusqu’à son tympan. Après quelques secondes il essuya c’est yeux, et demanda à tsuki ce qu’il se passait, elle lui expliqua qu’un groupe de trois ninja de Iwa avancèrent vers leur petite cabane qui leur servait de cachette. Sur c’est simple mot Hatoma se leva très rapidement attrapa c’est affaire ainsi que la main de Tsuki et sorti, mais c’était trop tard, Les trois ninjas se tenaient debout devant les jeunes enfants.

Ninja : quelle belle petite fille et si on l’emmenait chef ?

Hatoma : Ne la touche pas ou je te tue.

Sur c’est mots le ninja attrapa Hatoma le souleva et lui colla son poing en pleine figure tout en le relâchant, le jeune garçon tomba vite au sol, mais se releva tout aussi vite la figure pleine de sang. Puis se dirigea vers son ennemie, ennemie qui lui sortit un kunai prêt à tuer le jeune garçon, quant aux deux autres ninjas ils tinrent Tsuki tout en rigolant de la situation. Hatoma s’approcha de son adversaire avant de composer quelque mudra, puis devant son adversaire il lança sa technique : Raiton - kobushi denkishiki (le poing électrique).

Le poing de Hatoma se recouvra de très fine étincelle, étant donné qu’il venait de l’inventés elle était plutôt faible. je jeune garçon frappa donc son adversaire en plein ventre d’un coup assez puissant combiner au coup de jus crée grâce au étincelle, le coup était malheureusement trop faible pour mettre ko son adversaire et trop faible pour l’affaiblir grandement. Il n’eut d’effet que d’énervé son ennemie, qui roua Hatoma de coup, puis au moment où le ninja de Iwa voulût l'achever d’un coup de kunai en plein cœur, il fût arrêter par un groupe de six ninja de Kiri virent tuer les ninjas de iwa, l’un deux apporta des soins à Hatoma puis ils repartirent.

Le jeune garçon se réveilla une semaine plus tard, dans la même cabane, il vit tsuki à ces coter. Il se leva et sorti de la pièce lentement avant de lâcher quelques petits mots.

Hatoma : Désoler, je ferais mieux de partir, je ne suis pas assez puissant pour te protéger, tu as failli mourir par ma faute.

Tsuki : Que racontes-tu ? SI tu n’avais était là il m’aurait emmené, en te battant tu les as retenue assez longtemps pour qu’on soit sauvé, tu es le fière survivant du clan Amatera ne l’oublie jamais.

~Fin Du Flash-Back~

Il ne sait pourquoi, mais c’est souvenir firent sourire Hatoma et lui donnèrent une grande confiance en lui, il était le dernier d’un clan jadis craint il devait donc agir tel qu’elle et donc tué cette homme. Ainsi prouver la grande force qui l’habités, la force de tout un clan.

Avant que l’homme ne prit la parole ou attaqua Hatoma qui se trouvait à une distance confortable de l’homme commença à discrètement former des mudras, Ainsi en cas d’attaque à cette distance il pouvait facilement esquiver et contre-attaquer. Comme le pensais le jeune chuunin le nunkenin lança une attaque : Suiton – Kaihoudan.

Un jet d’eau que le nunkenin avait craché avança vers Hatoma, heureusement que le jeune shinobi de kiri n’avait pas fait la bêtise de s’approcher de son adversaire ce qui lui permit d’esquiver l’attaque assez facilement, quoi que si son adversaire avait avancer d'un mètre il aurait touché Hatoma partiellement. Tout en se jetant sur le coter et en même temps à terre le jeune ninja qui avait fini c’est mudras depuis quelques seconde concentras son chakra, puis au moment de toucher le sol il posa c’est main au sol et utilisa sa technique : Raiton - Raizo, Ikazushi no Utte.

Son adversaire aurait sûrement du mal à esquiver ça, de plus il venait à peine de finir son attaque et était en train de dire des mots que Hatoma n’entendit pas car la scène se passa très rapidement.

Hatoma se releva tout aussi vite et avant que sa technique arriver près de son adversaire il composa deux mudras et lança une autre attaque : Raiton - Inazuma No Tsubame. (Les hirondelles d'éclair).

Trois hirondelles se formèrent et foncèrent sur l’adversaire, le ton du combat était donner, tandis que son adversaire l’avait sous-estimé, le ninja de kiri tant qu'à lui attaqua immédiatement à pleine puissance, le contrecoup de cette rapide double attaque est que un peu plus de la moitié du chakra de Hatoma était utilisé.


Desciption des techniques :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Mer 6 Avr - 23:47

    C’était vraiment une journée de merde ! Pourquoi avait-il fallu qu’ils viennent se perdre dans ce foutu village qu’ils avaient tant désiré quitter ? Brillante idée surtout que son compagnon se fasse capturer… Il aurait pu l’abandonner là et s’en aller, mais non, son grand cœur, quelle ironie, l’avait poussé à rester et voilà le résultat : des Kirijins étaient à ses trousses, et le mieux dans l’histoire c’était qu’il en avait un en face de lui. Ça, c’était presque la bonne partie de l’histoire, malheureusement. Comment ça pouvait être pire ? Bien simple, l’autre avait de ses réflexes ! Éviter une technique suiton aussi facilement, surtout qu’il était un maitre en ninjutsu. Il avait pourtant bien prit le temps de viser, où avait-il fait une erreur ? Franchement, c’était chiant tout ça et le déserteur souhaitait en finir au plus vite. Ce n’était surement pas un môme dans ce genre qui allait l’arrêter, oh ça non ! Motivé à bloc, le l’ex-Kirijin avait en tête une riposte, mais il fut coupé dans son élan. En effet, celui qu’il affrontait lui envoya une attaque raiton assez rapide. Bordel, c’était là l’affinité forte face au suiton… Faudrait qu’il revoie sa stratégie, et vite. Voyant qu’il aurait bien de mal à esquiver l’attaque, il tenta tout de même un truc, mais resta pleinement conscient qu’il allait recevoir une décharge sous peu. C’est bien ce qui arriva. Le nunkenin avait essayé de sauter hors de portée des éclairs, sans succès. Il se retrouva donc presque à genoux au sol, haletant. ‘Tain, c’était toujours aussi douloureux comme élément ! Toutefois, il n’eut pas le loisir de se plaindre trop longtemps. En effet, le shinobi de la brume prépara un autre jutsu. Alors là, c’était trop. Rapidement, l’ex-junin se remis sur ses pieds. Il allait dévoiler son autre affinité élémentaire, mais qu’importe, il n’avait visiblement pas le choix.

    Sa vitesse d’exécution était plus rapide que celle du ninja lui faisant face. Après tout, c’était normal, il avait plus d’expérience et il tenait une bonne réputation justement pour ça, sa vitesse. Alors que des hirondelles d’éclairs se formèrent, le déserteur était près à les recevoir. Il ne bougea même pas, reprenant même son sourire qu’il avait arboré au début de la rencontre. L’impact était imminent, mais il ne se fit pas. En effet, l’ex-Kirijin avait utilisé une technique défensive de fuuton. Celle-ci dissipe tout ninjutsu plus faible et en plus, le vent à l’avantage sur la foudre, mais quelle chance ! Si l’autre avait réussi à le toucher, cela ne se reproduirait plus, oh non ! Il était grandement blessé dans son orgueil, et c’est d’ailleurs pour le rétablir qu’il gagnerait. Ce morveux, le village de Kiri devrait le ramasser à la petite cuillère, parole de ninja ! Avec autant de vitesse que précédemment, le plus âgé des deux sortit de sa pochette d’arme une version miniature d’une éolienne. Suite à cela, sa voix s’éleva brièvement. Il ne voulait pas être pris au dépourvu comme précédemment.


    -Tu croyais m’avoir avec ça ? Il en faudra un peu plus.


    Après un court rire, le déserteur souffla de façon à faire tourner les hélices, envoyant aussi du chakra sur l’objet. En même temps, il effectua une technique fuuton assez dévastratrice, Daitoppa. Un puissant vent s’abattit alors sur la zone de combat. La verdure présente pliait sous l’impact, alors nul doute que le pauvre shinobi adverse en serait aussi victime. Voulant être certain d’achever sa victime, il prépara une nouvelle technique, mais à ce moment, il ressentit un chakra assez… familier approcher. Deux contres un, voilà qui serait plus que chiant… Ne se retournant même pas, le nunkenin savait tout de même que l’autre présence était maintenant arrivée sur les lieux.

    ***

    Cela avait été long, mais avec les émanations de chakra et les bruits, Kyoku avait pu se diriger vers le chunin qu’il l’accompagnait et leur cible. Comme il l’avait craint, un combat avait bel et bien éclaté entre les deux. Le vieux junin espérait vraiment que Mei sévirait lorsqu’elle aurait appris ces faits… C’était inadmissible que de ne pas suivre les ordres du chef de l’équipe, pour en plus compromettre la mission ! Par contre, maintenant que le combat était engagé, Kyoku n’avait pas d’autre choix que de suivre le mouvement aussi. Il arriva sur les lieux, voyant l’étendue des dégâts. Ça ne faisait aucun doute, une attaque fuuton venait d’être utilisée. Voilà qui était vraiment embêtant. Ses yeux ternes se posèrent ensuite sur leur cible, et là, pour la première fois depuis le tout début, le junin de la brume changea d’expression… Non, n’importe qui mais pas lui ! Voilà ce à quoi il pensait. Il était trop estomaqué pour faire quelque chose. Cet homme, il avait vraiment espéré ne jamais le revoir. Cet homme était en fait son ex-équipier, Yôsui…

    ***

    Yôsui savait pertinemment qui se trouvait derrière lui. Il n’avait rien à craindre. Restant tout de même vigilent, il prit la parole, histoire de provoquer un peu son ancien ami.

    -Tient, Kyoku, ça faisait longtemps. C’est un de tes mômes celui-là, tu devrais mieux le dresser !


    Il se tenait près à contre-attaquer. Il savait bien que l’autre ne serait pas hors combat simplement avec son attaque fuuton, un peu plus faible, mais sûrement pas hors combat. Néanmoins, Kyoku ne serait pas une menace et ça, il en était intimement persuadé.

Techniques utilisées :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Matsuda Tadashi et je suis un ninja.


avatar

Chunnin de Kiri



Messages : 93
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 27
Localisation : Québec



Fiche du Shinobi
Ryos: 512


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Jeu 7 Avr - 5:52


    À quelques dizaines de mètre du jeune homme portant le masque, deux individus se faisaient face. Malgré la distance qui les séparait, n’importe qui aurait pu s’apercevoir de la tension qui alimentait pleinement l’air ambiant. D’un côté, Tadashi avait reconnu son collègue Chunin, Amatera Hatoma. De l’autre, une personne lui étant inconnu se tenait debout, un peu chancelant, un objet étrange à la main. Il pût rapidement y reconnaitre une sorte d’éolienne miniature, qu’il n’avait jamais vue auparavant. Balayant les lieux du regard, il remarqua également quelques flaques d’eau tout près de la position d’Amatera, ainsi qu’un bon nombre d’arbre fracassé en ligne droite derrière celui-ci. Les deux hommes étaient vraisemblablement en combat, Tadashi en déduisit donc que l’inconnue était leur cible, l’ancien Jounin de Kiri, maintenant devenue renégat. Lorsque son regard se posa de nouveau sur le mystérieux combattant, celui-ci s’était mis à rire.
« Tu croyais m’avoir avec ça ? Il en faudra un peu plus. »

    Sans attendre de réponse, et n’ayant pas encore remarqué la présence de Tadashi, celui-ci souffla promptement dans les hélices de la petite éolienne. Un puissant vent se rependit rapidement sur toute la surface de combat, apportant avec lui branches et débris de toute sorte. Même si la technique Fuuton n’était pas dirigé vers lui, le chunin masqué du s’accroché à un arbre d’une main pour ne pas être propulsé à son tour, son autre main protégeant son visage. C’est à cet instant précis que Tadashi réalisa l’ampleur de la puissance de leur cible, ainsi que la raison pour laquelle une équipe de trois ninjas avait été formé afin d’accomplir cette mission. Lorsque la pression de l’air ambiant se dissipa, le chunin baissa son bras qui cachait sa vue et constata les dégâts. En effet, la clairière où ils se trouvaient avait été agrandit de quelques mètres. Quelques souches étaient enracinées çà et là, tant dit que ce qui formait le tronc de ces arbres se trouvaient un peu plus loin. Soudain, il remarqua que quelque chose manquait, ou du moins quelqu’un. Comme il le craignait, Amatera n’était plus où il était quelques instants plus tôt. Avait-il été emporté par le souffle violent? Au moment où Tadashi s’apprêtait à chercher son coéquipier manquant, il aperçut Kyoku émergé de la forêt, située de l’autre côté de la clairière. Celui-ci se trouvait bien plus près du Nukenin que ne l’était le représentant du clan Matsuda. Puis, le renégat, ayant également remarqué la venue du Jounin, lui adressa la parole. C’est deux-là ce connaissaient donc? Profitant de la distraction causé par l’arrivé du chef de l’équipe, Tadashi sortit du couvert de la forêt et se dirigea à l’endroit où son coéquipier aurait pu être propulsé.

    Il fût sur les lieux en quelques rapides enjambés. Nombre de troncs c’étaient écrasés contre d’autres arbres qui tenaient toujours debout, formant un étrange amoncellement de débris. À la surface du tas, quelques morceaux de bois semblaient bougés. Conscient qu’il ne pouvait s’agir que d’Amatera, Tadashi s’y rendit rapidement. Il souleva péniblement une première branche qui aurait pu être un arbre à elle seule, puis une deuxième. Lorsqu’il se repencha pour en agrippé une autre, il aperçut la partie supérieur du corps d’Amatera. Celui-ci était conscient, et ne semblait qu’un peu ébranlé. Du sang recouvrait une partie de son visage dû à une coupure au-dessus d’un de ses yeux, certainement causé par un débris lors de l’attaque précédente.
« Alors, tu t’amuses bien? J’ai vu ton petit vol plané, ça aussi ça faisait partit de ton fabuleux plan consistant à confronté à toi seul un ex-Jounin renégat? Peu importe… je me doute bien que Kyoku n’a pas apprécié ton comportement et qu’il doit être en train de fulminé en ce moment même. T’aura certainement des problèmes plus tard, mais pour ça, faut déjà repartir d’ici en vie, imbécile. »

    Bien qu’il ait pris la parole de façon narguant et sarcastique, Tadashi avait changé de ton durant la petite morale qu’il avait fait à Amatera. En effet, il avait bien conscience que le plus important pour le moment était de se sortir de ce pétrin, et pour ce faire, ils auraient besoin du chunin rebelle. Lorsqu’il l’avait traité d’imbécile, il s’était servis d’un ton moqueur certes, mais beaucoup plus amical que railleur. Il s’afféra à retirer tous ce qui contraignaient les mouvements de son collègue, avant de l’aider à se remettre sur pieds. Les deux Chunins étaient maintenant debout, faisant face au renégat situé à une bonne distance, et à Kyoku, non loin derrière le Nukenin.
« Bon, je crois qu’on peut s’approcher et mettre un petit plan au point. Quesque tu as pu apprendre sur lui lors de votre brève échauffourée? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 26
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Dim 10 Avr - 19:52

Hatoma venait de lancer deux technique très rapidement il comptait montrer à son adversaire qu’il était sérieux, le nunkenin n’eût pas eu le temps d’éviter les attaque. En effet il essaya de sauter en arrière pour éviter la première technique, mais les éclairs sur le sol étaient très rapides. Le nunkenin se prit une charge électrique assez puissante, ce qui le mit à genoux haletant, la deuxième attaque de Hatoma allait arriver. Sans surprise le ninja ennemie se leva très rapidement et effectua des mudras à une vitesse folle, quand les trois hirondelles que Hatoma diriger droit vers son ennemie arrivèrent à destination un sourire apparu sur le visage du de l’ex juunin. Quand les hirondelles arrivèrent assez près du déserteur, ce dernier les détruisit grâce à un bouclier de fuuton.

Quelle poisse il fallait qu’il ait le seul élément que le raiton craignez et pour ne pas en rajouter le shinobi ennemie sorti une petite éolienne de sa poche, Hatoma comprit de suite que c’était l’heure de la contre-attaque. Que devait-il faire ce serait sûrement une attaque fuuton puissante, le jeune chuunin n’aurait pas le temps de l’attaquer, donc il devait utiliser le seul jutsu défensif qu’il avait. Il effectua rapidement des mudras, quand son ennemie lui lança son attaque : Fuuton : Daitoppa.

Heureusement pour Hatoma que la technique qui voulait utiliser était très rapide, comme tous les jutsu raiton d’ailleurs, Le vent très puissant était à quelque petite seconde de le toucher, c’est alors qu'il effectua sa technique : Raiton - Akken no jutsu.

Un bouclier de foudre se forma sur tout le corps de Hatoma, bien sûr celui-ci ne le protégeras pas de la technique Fuuton, mais elle le protégera des dégâts dût au vol planer qu’il allait faire. Effectivement la bourrasque toucha le jeune shinobi et l’envoya quelque mètre plus loin, des tonne de débris le recouvrait, il ne pouvait pas les enlever par chance le bouclier avait beaucoup réduit les dégâts de la chute, mais il était coincer là sous c’est débris sans pouvoir sans sortir son ennemie pouvait le tuer à n’importe quel moments. C’est alors que Hatoma sentie deux chakra un assez puissant, sûrement celui de kyoko et un autre qui s’approcher de lui, sûrement celui de Tadashi. Effectivement Le jeune chuunin vint sortir Hatoma des débris.

Bien sûr les parole de ce dernier se fit entendre, comme-ci après tout ça Hatoma avait encore besoin d’un discours.

Tadashi : Alors, tu t’amuses bien? J’ai vu ton petit vol plané, ça aussi ça faisait partit de ton fabuleux plan consistant à confronté à toi seul un ex-Jounin renégat? Peu importe… je me doute bien que Kyoku n’a pas apprécié ton comportement et qu’il doit être en train de fulminé en ce moment même. T’aura certainement des problèmes plus tard, mais pour ça, faut déjà repartir d’ici en vie, imbécile.


Bizarrement dès que Tadashi prononça le mot imbécile son ton changea, c’était bien une de c’est parole sociable qui croyait se faire des amis. Bien sûr Hatoma ne répondit pas, c’est alors que l’allié du jeune shinobi éleva à nouveau sa voix.

Tadashi : Bon, je crois qu’on peut s’approcher et mettre un petit plan au point. Quesque tu as pu apprendre sur lui lors de votre brève échauffourée.

Hatoma se leva et se mit en marche, après quelque pas il s’arrêta regardant toujours le nunkenin qui se trouvait à quelques mètres de leur position, si le nunkenin lancer une attaque de cette distance c’était sûr que Hatoma aurait le temps de l’évités. Le chakra du jeune chuunin était bas, il ne pouvait plus combattre le déserteur seul alors il décida d’accepter l’aide de Tadashi.

Hatoma : Il utilise le suiton et le fuuton et à ce que je vois il est comme nous, il doute de la force de kyoku, il nous fixe tout en ignorant un ennemie derrière lui ce qui veut dire qu’il croit que kyoku ne seras pas une menace. Nous devons exploiter ça, si nous attaquons tous les deux maintenant il devrait comprendre que nous profitons du fait qu’il ignore un ennemie derrière lui et là quand il évitera nos attaque Kyoku l’attaqueras, il le touchera sûrement, mais pas assez pour le mettre hors combat. A ce moment moi je ne pourrais plus attaquer, alors ce seras à toi d’attaque à pleine puissance. Pour le moment je l’attaquerais par la gauche et toi par la droite, je peux encore lancer une attaque puis encore une autre grâce à mon kekkai genkai. Maintenant si tu n’as rien à dire allons-y.

Hatoma ne laissa pas le temps à son allié de répondre, après tout il ne pouvait risquer de laisser le temps au déserteur de concocter une stratégie. Le jeune shinobi utilisa donc une première technique : Raiton – kyuuzou.

Cette technique servis à Hatoma d’augmenter c’est mouvement de dix pour-cent par rapport à la vitesse initiale, ce serais un avantage vu qu’il allait utiliser une technique que le déserteur avait déjà vu. Malheureusement il ne resta que dix pour-cent du chakra de Hatoma, c’est alors qu’il toucha sa bague : Kekkai Genkai du clan Amatera : Chakra No Yubiwa.

La bague s’illumina et rendit alors vingt pour-cent du chakra de Hatoma de quoi lancer son attaque la plus puissante une dernière fois, puis il se mit à courir tout en restant sur le flanc droit de son ennemie, Tadashi quand à lui courut sur le flanc gauche. Quand les deux ninjas était à bonne distance ils se regardèrent et se firent un signe de tête, le jeune chuunin qui avait déjà finit c’est mudras et avait déjà concentré son chakra posa les mains sur le sol : Raiton : Raizo, Ikazushi no Utte.

Bien sûr grâce à l’augmentation de vitesse, les mains et l’exécution de la technique se firent plus rapidement. C’était maintenant que l’issue du combat se déciderais, es-ce que Kyoku comprendras le plan des deux chuunin ? Comment allez réagir le déserteur, Hatoma lui ne pouvait rien faire après l’éxécution des technique il tomba à genoux vidé de son chakra.

***

Tadashi avait apparemment écouté Hatoma et s’élança sur le flanc gauche de leur ennemie, Arriver à bonne distance il Regarda son coéquipier et les deux ninjas se firent un signe de tête, le jeune chuunin avait déjà préparés sa technique puis il s’arrêta glissant sur le sol et lança sa technique : Suiton - Dagan no Jutsu.



[Hrp : J'ai eu l'autorisation de Tadashi de le faire bouger et attaquer pour que tu puissent répondre mei.]

Description des techniques :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Mer 13 Avr - 7:23

    Heureusement qu’il était attentif. Un autre gamin venait d’arriver, en plus de cet incapable de Kyoku. Quoiqu’il en soit, son ex-équipier n’était pas une menace. Yôsui ressentait très bien l’hésitation qui le parcourait, c’était clair, il resterait là bêtement à regarder les deux autres de son équipe se faire tuer. Juste pour le blesser encore plus qu’il ne l’avait fait autrefois, le nunkenin voulait les tuer à petits feux, leur faire voir à quel point leur chef sur cette mission était un être incapable. Avec un peu de chance, il arriverait même à les faire le haïr dans un dernier souffle… Ça n’en serait que grisant. Oui, détruire un peu plus Kyoku serait amusant, un passe-temps qui méritait bien d’être un peu blessé pour ça. Et puis, lorsque les deux jeunes seraient hors d’état de nuire, le déserteur pourrait partir en paix, sans craindre une quelconque riposte ou poursuite. Dire que ça aurait pu être plus rapide si l’autre n’avait pas utilisé une espèce de bouclier de foudre… Pff, quelle malchance, c’était comme son crétin d’équipier qui l’avait trahi… il n’avait qu’à moisir dans une des cellules de ce beau pays. Ça lui apprendra à parler, quel con ! Maintenant que son plan était fixé, ou à peu près fixé, Yôsui prit la parole une nouvelle fois pendant que les jeunes s’aidaient et semblaient concocter une stratégie de leur côté. Pff, s’était tout simplement inutile, mais qu’importe. L’ex-Kirijin n’avait pas l’intention de les interrompre, voulant voir ce que leur petit cerveau pouvait mettre au point. Le nunkenin ne se retourna qu’à demi, gardant l’œil vers ses adversaires.

    -Mon cher ex-équipier, j’ai bien hâte de voir ton air atterré quand tu contempleras leur cadavre au sol.

    Lorsqu’il se retourne pleinement vers les chunins, ceux-ci étaient en grande discussion. Probablement que celui qui l’avait combattu partageait ses acquis sur les capacités de l’ex-junin. Nullement inquiet de ce fait, il les provoqua même ouvertement, leur demandant quand ils comptaient reprendre le combat. Non, mais c’était ennuyant que d’attendre ainsi… Après quelques instants, Yôsui aurait presque crié hourra. Le plus âgé des deux effectua une technique qu’il ne connaissait pas, mais toujours du raiton. Suite à cela, il toucha la mystérieuse bague qu’il avait au doigt. Tout cela était franchement étrange. Étant un peu lassé d’attendre, le déserteur porta sa éolienne miniature à sa bouche, mais au moment où il allait souffler, ses deux adversaires bougèrent enfin. D’ailleurs, il exprima à haute voix sa joie d’enfin reprendre. Cependant, ce petit acte allait lui coûter cher. Le chunin qu’il avait affronté était plus rapide que précédemment, et le fait d’avoir parlé ne lui permettait pas de souffler ou d’effectuer la technique pour contrer le même jutsu d’attaque foudre qu’au début du combat. Quelle merde ! Tentant de sauter sur une grosse pierre pour y échapper, il se fit toucher. Retombant au sol, il posa un genou par terre. Deux décharges, ça faisait mal bordel ! Néanmoins, ce n’était pas le bout de ses peines. Le second attaquant lança un jutsu d’eau. Étant au sol, il n’eut pas le loisir de pouvoir non seulement tenter d’éviter cet assaut. Il se le reçut de plein fouet.

    Alors là, il était en rogne. Des gamins l’avaient autant amoché ! C’était inadmissible. Il leur ferait payer leur arrogance ! L’ex-Kirijin se releva, il avait mal mais qu’importe, son orgueil prenait le dessus. Jugeant que Kyoku n’était toujours pas une menace parce qu’il n’avait pas bougé, sa poigne se resserra sur ce qui lui servait d’arme. Rassemblant son chakra fuuton dans ses poumons, Yôsui souffla dans son éolienne. Une tornade se forma et partit en direction de Matsuda. Cependant, pour garder la technique active, le nunkenin devait continuer de souffler. Le fléau s’abattit, mais après seulement 5-6 secondes, la technique s’estompa. Un fin sourire étira les lèvres du traitre. Alors là, ça devenait vraiment chiant… mais il ne pouvait s’empêcher de sourire à cause de sa stupidité.


    ***

    Comment avait-il réussi à bouger ? Il l’ignorait complètement, mais les faits étaient là. Son kunai se trouvait présentement accoté sur la gorge de celui qui fut autrefois son équipier. D’un geste souple, il lui avait retiré son arme des mains, l’empêchait de poursuivre sa puissante technique, sauvant probablement Matsuda de graves blessures, s’il n’avait pas déjà été touché. Maintenant, tout était fini. Le junin de la brume mettait son passé de côté, aujourd’hui, il l’enterrait avec l’arrestation de celui qu’il a jadis considéré comme son ami. À voix basse, ils s’échangèrent quelques mots que les deux autres ne purent entendre. Kyoku sortit ensuite des menottes peintes de sceaux complexes, puis les enfila aux poignets du nunkenin. Il irait sous peu rejoindre l’autre traitre dans les salles d’interrogatoire. Cependant, n’ayant pas le courage de rester en la compagnie du déserteur, il adressa quelques mots à ses équipiers improvisés.

    -Avec ses menottes aux poignets, il ne vous causera plus de problème, vous pourrez donc le ramener au village sans problème. Pour ma part, je vais fouiller les environs et vous rejoindrai plus tard, au village.


    Après ce court discours, le vieux junin disparut grâce à la technique du déplacement instantané. Il espérait tout de même que tout irait bien pour eux. Il avait bien vu que Amatera semblait plus qu’épuisé. De toute façon, Yôsui ne pouvait plus vraiment leur opposer résistance, mis à part leur taper sur les nerfs en parlant.


Technique utilisée:

Spoiler:
 

[HRP = À vous de terminer votre mission =)]
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Matsuda Tadashi et je suis un ninja.


avatar

Chunnin de Kiri



Messages : 93
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 27
Localisation : Québec



Fiche du Shinobi
Ryos: 512


MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   Mer 13 Avr - 22:42


    Les deux Chunins étaient debout, à plusieurs mètres de distance du Nukenin et de leur chef d’équipe. Hatoma s’était relevé, après que Tadashi l’eût sortit des décombres, et avait avancé de quelques pas. Il s’adressa ensuite au Chunin masqué, lui exposant la situation.
«Il utilise le suiton et le fuuton et à ce que je vois il est comme nous, il doute de la force de Kyoku, il nous fixe tout en ignorant un ennemi derrière lui, ce qui veut dire qu’il croit que Kyoku ne sera pas une menace. Nous devons exploiter ça, si nous attaquons tous les deux maintenant, il devrait comprendre que nous profitons du fait qu’il ignore un ennemi derrière lui et là quand il évitera nos attaques, Kyoku l’attaquera, il le touchera sûrement, mais pas assez pour le mettre hors combat. À ce moment moi je ne pourrais plus attaquer, alors ce seras à toi d’attaquer à pleine puissance. Pour le moment je l’attaquerais par la droite et toi par la gauche, je peux encore lancer une attaque puis encore une autre grâce à mon kekkai genkai. Maintenant si tu n’as rien à dire allons-y.»

    Après cette longue explication, Hatoma ne perdit pas une seconde et utilisa une étrange technique. Tadashi s’étonna, puisque rien ne semblait se passer. Seul résonnait les provocations d’ennui de d’impatience lancées par le Nukenin, qui les attendait plus loin. Puis, il toucha sa bague, celle-ci s’illumina d’une étrange lueur, et il sembla subir un regain de vie. Sans perdre plus de temps, il se précipita sur le flanc droit. Ça vitesse semblait améliorer, mais Tadashi ne sût dire si cela venait de l’étrange jutsu ou de la bague que son collègue portait au doigt. Voyant qu’Hatoma s’éloignait, il se mit donc à courir sur le flanc gauche, comme c’était entendu. Cette ambiance, ce certain travail d’équipe, plaisait au représentant de la famille Matsuda. En effet, cela faisait changement de la tension qui habitait la petite troupe depuis le début de cette mission. Maintenant à mi-chemin entre leur point de départ et la position du Nukenin, les deux Chunins se regardèrent et hochèrent la tête, signifiant le début de l’assaut. Hatoma stoppa promptement sa course et frappa le sol de sa paume. Une décharge électrique sortit de cet endroit et fila directement vers sa cible, à une vitesse ahurissante. Celui-ci tenta d’éviter l’attaque, espérant attendre une pierre pour se sortir de ce mauvais pas. Malheureusement pour lui, il fût touché et retomba lourdement par terre, un genou au sol.

    Tadashi, toujours en course sur le flanc gauche, profita de la situation et utilisa un de ces jutsu suiton à caractère offensif. Il stoppa également sa course afin de stabiliser sa viser, glissant au sol sur une courte distance, tout en effectuant une série de Mudras. Il gonfla aussitôt son torse, penchant le dos vers l’arrière, avant de se ramener vers l’avant, crachant un rapide jet d’eau de sa bouche. Cette technique, Suiton - Dagan no Jutsu, n’était pas très puissant, mais la vitesse du jet était étonnante. Le Nukenin étant au sol, il n’eût le loisir d’éviter cette attaque, qui le frappa de plein fouet. Pourtant, quelques secondes plus tard, il pût se redresser sur ses pieds, puisant ses forces dans son orgueil. Déterminer à blesser ses adversaires, il tenta une ultime attaque, épuisant tout son chakra. En effet, le Nukenin souffla de nouveau dans la petite éolienne qu’il tenait, formant une tornade qui se précipitait sur Tadashi. La masse éolienne se déplaçait vers lui à grande vitesse, il tenta donc de l’éviter en se déplaçant rapidement sur le côté. Mais ce ne fût pas assez, bien qu’il eût réussit à fuir le centre de la technique, soit l’œil de la tornade, il fût happé violement par les vents se déplaçant à l’extérieur, le projetant contre un arbre. Puis étonnamment, la technique stoppa. Tadashi se releva avec difficulté, ses muscles le faisant souffrir. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il pût apercevoir Kyoku, le chef de l’équipe, appuyant un Kunai à la gorge du Nukenin. Les dégâts qu’à subit le chunin aurait été bien pire si son coéquipier n’avait pas arrêté leur adversaire. En sous-estimant la force et la présence du Jounin, le renégat avait causé sa perte. Kyoku sortit une étrange paire de menotte, peinte de ce qui semblait être des sceaux. Probablement que lorsqu’entravé par celle-ci, le malaxage de chakra devenait impossible. Puis, il s’adressa à ses deux subordonnés.
«Avec ses menottes aux poignets, il ne vous causera plus de problème, vous pourrez donc le ramener au village sans problème. Pour ma part, je vais fouiller les environs et vous rejoindrai plus tard, au village.»

    Il lâcha ces quelques phrases et s’éclipsa rapidement, laissant le Nukenin aux mains des deux Chunins. Que pouvait-il bien trouver dans les environs? C’était un peu irresponsable de sa part de partir comme ça. Mais Tadashi ne lui en tint pas rigueur, sachant que leur compagnon devait difficilement pouvoir soutenir la présence de son ancien équipier, maintenant traitre au village de Kiri. Le Chunin se rendit donc près de Yôsui, maintenant menotté, afin de le ramener aux côtés d’Hatoma. Celui-ci n’arrêtait pas de parler, proférant des insultes de toutes sortes envers ceux qui avaient contribués à sa capture. Le représentant du clan Amatera semblait mal en point. Il était accroupi, un genou au sol, haletant. Ses réserves de chakra devaient être bien base, mais ils devaient tous se rendre à Kiri maintenant, afin d’y ramener le fugitif. Voyant que son collègue n’y arriverait pas tout seul, Tadashi fît une série de Mudras. Puis, utilisant les restent des techniques suiton utilisées pendant le combat, fît sortir un Mizubunshin. Il ne pouvait aider Hatoma à marcher et surveillé le captif en même temps. Le clone releva donc le chunin épuisé sur ses jambes, et tous se dirigèrent vers le village caché de la Brume. Alors qu’ils étaient en route, Tadashi regarda son compagnon par-dessus son épaule. Celui-ci était bien conscient, mais extrêmement exténué. Le Chunin ne pût résister à faire une petite raillerie.
«Alors, toujours inquiet de devoir me ramener sur ton dos?»

    Bien que ça ne fût perceptible que par l’éclat différent de ses yeux, le chunin esquissait un grand sourire sous son masque. Le chemin du retour ce fît sans encombre, malgré les jérémiades incessantes du renégat. C’était une bonne chose qu’Amatéra soit dans un tel état, car son tempérament rageur l’aurait certainement poussé à achever Yôsui. Lorsqu’ils eurent franchit la grande porte de Kiri, le groupe se sépara en deux. Tadashi et le Nukenin se rendirent vers le centre de recherche d’information, où le fugitif serait interrogé, tant dit qu’Hatoma et le Bunshin, eux, se dirigèrent vers le centre hospitalier du village. Son état n’était pas critique, mais il était tout de même préférable de prévenir.

    Quelques minutes plus tard, Tadashi remettait son prisonnier à un Anbu, positionné près du bâtiment servant de quartier général à la récolte d’informations. Au même moment, un poids immense sembla s’envolé de sur ses épaules. Enfin cette mission, qui dès le départ lui avait semblé comme interminable, avait été menée à terme. Épuisé, le Chunin se dirigea vers son appartement, en se trainant les pieds, impatient de pouvoir s’étendre et récupérer un peu.


[THE END. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission de rang B : Wanted, dead or alive (Partie 2) [Amatera & Mei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» DOA : Dead or Alive /!\
» Dead Or Alive 5 Ultimate
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kirigakure No Sato :: Étendues brumeuses-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com