AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

[Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Hanasaki Ryû et je suis un ninja.


avatar

ANBU de Suna



Messages : 172
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 25
Localisation : dans l'ombre de Daemon Spade ~



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   Mar 10 Mai - 20:39

Une princesse dans sa tour d’argent.


Voilà à quoi je ressemblais, pelotonnée dans mes draps de soie blancs. Il était tôt ce jour-là et je somnolais tel un chat dans cette couverture. Il faisait déjà plutôt chaud et je ne dormais pas vraiment, depuis quelques années je dormais avec un sommeil des plus légers. Le moindre bruit, le moindre craquement me réveillait en sursaut, c’était assez utile pour mon grade d’ANBU d’ailleurs. Mais à cause de cela, mon oncle avait dû rénover une bonne partie de sa maison, sinon il subissait mes terreurs nocturnes contre son gré. Mais la raison de cette phobie nocturne n’était pas charmante, elle. Enfin. Je tentais de grappiller quelques minutes de sommeil quand une délicate odeur vint à me chatouiller les narines. Un sourire affamé prit place sur mes lèvres et je me débattis avec mes draps pour trouver la sortie. C’est fou comme il fait meilleur en dehors des couvertures qu’en dessous ! Bref, là n’était pas la question. Des fragrances de beurre et de sucre émanaient à l’extérieur de ma chambre. Je m’aventurais à poser les pieds au sol et tâtonnais vers la porte, évitant les fins rayons du soleil matinal qui perçaient mes rideaux. Je poussais délicatement la porte du bout de l’orteil, l’odeur de sucre s’accentuait et me faisait saliver rien que d’y penser. Je longeais silencieusement les murs du couloir et descendit les marches de l’escalier en un saut long et agile. J’atterris pieds nus sur le carrelage qui absorba le bruissement de ma chute. Je me dirigeais alors silencieusement vers la cuisine et sautait sur mon oncle, un kunai sur sa gorge.


« Haut les mains ! Vade retro cuisinier ! »


Il avait sursauté à mon arrivée mais avait finalement rit doucement. Il était habitué à ses « tendres » attaques de ma part, mais j’avoue qu’au début ça lui faisait peur, après tout quand un kunai vous touche la peau ça fait toujours un petit quelque chose à l’échine… Je souris à mon tour et rangea le couteau dans ma jarretière. Je me précipitais alors comme une gamine vers l’assiette de crêpes fumantes qui m’accueillait à bras ouverts. Une bonne douzaine trônait sur le plat d’argile finement modelé que je m’apprêtais à dévorer. J’en saisis une et la saupoudrait de sucre en poudre avant de l’engouffrer toute grande. Un régal. Mon oncle me gâtait, pourtant je n’étais pas le seul « enfant » à charge qu’il avait. Mais cet homme était un vrai papa gâteau, dans tous les sens du terme. Excellent cuisinier, il prenait un grand plaisir à cuisiner pour moi qui ne redisait jamais rien à ses plats contrairement aux autres membres de sa famille qui avaient le palais raffiné. Pourtant nous étions de la même famille, et j’avoue que j’étais comme ça aussi avant mais bon, mon cas à bien changé depuis cette époque. J’avais presque engouffré toutes les crêpes que mon oncle s’assit face à moi à table et me demanda tendrement :


« Alors, tu ne travailles pas aujourd’hui ? »
« Si, tu sais bien que je ne suis pas du genre à rester en place. »



Je lui tirais malicieusement la langue et sortis de table pour retourner dans ma chambre. J’avais donc à peine engloutis mes 12 crêpes sucrées que j’envoyais valser ma robe de nuit pour me jeter sous la douche. Elle était glacée mais j’y étais habituée et puis c’était bon pour la peau et la circulation alors il n’y avait pas de quoi faire de chichis. J’enroulais ma chevelure blonde dans un tissu, histoire de les laisser sécher le temps que je choisisse ma tenue pour la journée. Nous je n’étais pas pudique au point de rester habiller dans ma chambre, la nudité ne me faisait rien du moment que personne ne me voyais. Je pénétrais alors dans mon dressing et effleurait les différents tissus du bout de mes doigts manucurés. Je choisis d’abord des sous-vêtements, ce qui était tout à fait logique. Une simple culotte avec un soutien-gorge sans dentelles ni bretelles pour le retenir, comme il faisait office de bustier. Hier soir, tard dans la nuit, un sunajin était venu frapper à ma fenêtre. Malheureusement pour moi ce n’était pas le prince charmant mais un messager. Une mission m’avait été confiée ainsi qu’à deux autres Sunajin de niveau Jûnin à ce qu’il m’avait dit. J’avais rendez-vous tôt ce matin pour en apprendre plus sur la dite mission ainsi que sur mes dits coéquipiers. Etant donné que la mission qui m’était confiée nécessitait l’utilisation de 3 ninjas de bon niveau, ça serait sans doute une mission dangereuse, il me fallait donc une tenue adaptée tant qu’à faire. Mais à votre avis, qu’est-ce qu’une tenue adaptée pour une fille aussi excentrique que moi, hm ?

Un sourire se dessina sur mes lèvres en trouvant la tenue parfaite. J’enfilais un court short noir en-dessous d’une magnifique robe rouge sang. Cette robe avait de petites manches bouffantes sur les épaules et deux bretelles entrelacées retenaient le bustier de la robe autour de mon cou. Le bustier était fait de trois gros rubans rouges et de dentelles autour du tissu, il s’arrêtait au niveau du nombril pour s’ouvrir sur une jupe bouffante composée de deux épaisseurs de tissus. La première était ornée de deux rubans et de nombreuses dentelles tandis que celle du dessous était banale. Avec ceci je mis un bandeau rouge sang orné d’un ruban sur ma tête ainsi que mon bandeau de ninja que j’attachais cependant autour de mon bras, faisant deux tours avec le tissu et le serrant assez pour qu’il reste en place lorsque je bougeais. Je mis également de petites sandalettes noires toutes simples, idéales pour le combat, juste au cas où. Je camouflais un Kunai dans ma jambière et plaçait le parchemin de Ren sur une ceinture que je mis autour de mes hanches. Je camouflais un second Kunai entre mes seins et deux autres entre mes omoplates, ce qui était une bonne solution étant donné que ma tenue ne permettait pas de les voir à moins de me toucher, ce qui arrivait très rarement rassurez-vous. J’avais aussi des poches qui pendaient à cette ceinture. L’une contenait des injections d’antidote pour le poison que j’avais spécialement concocté pour Ren, tandis que l’autre contenait une gourde d’eau et quelques Shurikens. J’étais fin prête.

Il n’était que 7h du matin quand je sortis par ma fenêtre et me dirigeais de toit en toit vers le palais du kazekage pour recevoir ma nouvelle mission. Oui, il était habituel chez moi de ne pas saluer mon oncle avant de partir en mission, et ce qu’importe la durée. C’était une sorte de code pour moi, juste une promesse de lui revenir en vie en quelque sorte. Grâce à ma vitesse et mon agilité, j’arrivais rapidement au palais et pénétrait dedans par la porte, bien évidemment, saluant les gardiens de l’entrée qui semblaient reluquer ma tenue avec un sentiment de désir mêlé à celui de la bizarrerie. Je grimpais les marches en souriant à cette pensée, j’aimais plaire aux gens ainsi qu’ils me trouvent spéciale. Alors leurs regards m’avaient totalement comblée. J’arrivais devant la salle des missions et saluait les deux nouveaux gardes qui me lançaient des regards interloqués. J’en entendais un me complimenter auprès de son voisin dans mon dos alors que je me présentais face au conseil. Habitués à mes excentricités, la plupart ne réagirent pas, sauf un petit stagiaire dans un coin qui me regardait comme s’il voyait une fille pour la première fois. Je m’inclinais poliment et me présentais aux sages conseillers de mon village.

« Hansaki Ryû, grade ANBU. Vous m’avez contacté pour une mission en trio hier soir. »
« En effet mademoiselle Hanasaki, tenez. »
me fit l’un d’entre eux en me tendant le parchemin de la mission.



Je le saisis donc et constatais de par sa couleur qu’il s’agissait d’une mission de rang A, pas mal. J’eus un sourire en ôtant le sceau qui scellait la mission et déroula le parchemin pour en lire le contenu.

Citation :

Mission de rang A : La tombe des shinobis
Un laboratoire a été aperçu par une de nos sentinelles lorsqu'elle surveillait les alentours du village. en examinant un peu plus profondément cet endroit potentiellement hostile, elle découvrit un sombre secret. Elle vit des corps de shinobis innocents inertes. Ils testaient des expériences scientifiques sur les ninjas pour faire en sorte de modifier leur ADN et les transformer en bêtes de guerre frénétiques. Votre mission est d'éliminer le chef de cette opération et d'enfermer les bêtes dans la prison. Bonne chance à vous trois.

Je refermais le parchemin sur lui-même et l’attachais également à ma ceinture. Cette histoire me dégoûtait : comment un homme pouvait-il prendre un malin plaisir à martyriser d’autres hommes en modifiant leur structure moléculaire ? C’était affreux, et ça les condamnait à une vie de souffrances à la fois morales et physiques. Et par ma faute ces bêtes finiraient enfermées dans les cachots du palais… Je soupirais lentement en plantant ensuite mon regard vers l’homme qui me faisait face. Un sourire malsain se dessina sur mes lèvres alors que j’acceptais la mission.


« J’accepte la mission. Dites à mes coéquipiers de me rejoindre devant les portes, hm ? Merci. »



Sur ce j’envoyais un baiser volant au conseiller devant moi qui piqua un fard. Je fonçais ensuite droit sur lui, mais avant de le percuter, je pris appui de mon pied sur la table devant lui afin de sauter au-dessus de lui, passant merveilleusement par la lucarne ouverte derrière sa petite personne. J’avais peut-être failli lui faire avoir une crise cardiaque mais bon, jouer avec les nerfs des gens m’amusaient, qu’ils me soient supérieurs ou non d’ailleurs. Cette mission avait beau être dangereuse, je veillerais à la remplir du mieux que je pourrais, après tout j’étais supérieure de ces deux Jûnins qui me rejoindraient. J’avais pour responsabilité de les protéger, et je ne manquais jamais à mes engagements.

Je sautais donc de toit en toit pendant quelques minutes avant d’arriver devant les imposantes portes du village caché du sable. Je m’installais donc dos à l’un des deux murs de pierre en attendant patiemment mes compagnons. Enfin patiemment, ça dépendait de quoi on parlait. Car pour tout vous dire, j’avais hâte de m’amuser au cours de cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   Jeu 12 Mai - 15:09

Citation :
En ce magnifique jour de printemps le jeune Daemon se leva avec peine. Il était littéralement étaler dans tout son lit et regardait le plafond ou il avait attaché une cible. Sur cette cible il y avait des kunais un peu planter n'importe comment. Il jeta un coup d'oeil sur sa table de chevet et prit le Kunai qui y était posé en allongeant son bras. Puis d'un simple mouvement de poignée il envoya le Kunai en direction de sa cible. Jackpot! En plein centre de celle ci. Daemon esquissa un léger sourire avant de se parler à lui-même.

'' La journée commence bien dis donc... ''

Voilà comment le jeune homme savait si il allait passer une bonne journée ou pas. Certes c'était étrange je vous l'accorde mais chacun son truc après tout. Si lui il voulait faire passer la chance en prioritaire c'était son droit. Enfin bref, Daemon lâcha un lourd soupir qui montra parfaitement qu'il n'avait pas envi de se lever. Mais l'unité sentinelle du village de Suna avait fait une découverte sur un laboratoire un peu louche. En clair le jeune homme n'avait pas retenu les détails, d'autant plus que cette sentinelle c'était son cousin qui, comme lui, avait été entraîner dans l'art de l'espionnage. La famille Spade vivait dans une seule et grande maison, ceci ayant pour but de renforcer les liens entre eux. Donc ce fut pour cette raison que le cousin de Daemon avait parler de sa mission à ce dernier. Et qui plus es il avait lorsqu'il alla faire son rapport aux conseillés du village il reçut le parchemin de mission pour Daemon. Ceci était plus pratique pour eux surtout que Daemon grogna à chaque fois qu'on le fit se déplacer pour un parchemin en prétextant qu'il aurait mieux fallu lui envoyer directement. Puis il faut dire que le domaine Spade était parfaitement bien organiser. Il y avait une grande tours ou l'ont recevait les messages les plus importants venant du Kazekage. Puis sachant que le manoir Spade était à l'extrémité du palais du Kazekage, donc vous comprenez la flemme de Daemon. Enfin bref! Le garçon se leva finalement avec les yeux à moitié ouvert. Il se gratta, tout en finesse et distinction, au niveau de son caleçon, oui car il dormait en caleçon. Il s'aventura alors au dehors de sa chambre et mit à peine un premier pied au seuil de sa porte qu'une petite fille couru comme une déjantée vers Daemon et s'accrocha à sa jambe en criant.

'' DAEEEEEEE' !!! Satoshi veut me piquer mes poupééééééées!! Puis puis puis il veut leurs coupées leurs têtes! ''

Ce fut un réveil brutale dont le jeune homme en avait l'habitude. Il regarda sa petite soeur qui n'avait vécu que les quatre premières années de sa vie, puis il vit son frangin qui était, quant à lui, à l'Académie Ninja de Suna. Ce petit garçon, qui comme vous l'aurez compris se nommé Satoshi, courait vers Daemon avec un Kunai et une poupée dans ses mains, dangereux le gosse. À ce moment là l'héritier de la Brume eu un rictus au niveau de son sourcil droit puis explosa de colère en écrasant le visage de son petit frère avec sa jambe droite ou se tenait sa petite soeur.

'' MAIS TU VA ARRETER TES CONNERIES OUI?! ''

Avec la simple force de sa jambe il fit tomber au sol son petit frère qu'il écrasa au sol en ayant toujours son pied sur le front de ce dernier. Le petit garçon essaya tant bien que mal de dire un quelconque mot mais rien ne sorti. Après tout il ne pouvait dire un seul mot car le pied de son ainé l'empêcher de faire quoi que se soit. Puis sans laisser une seule chance de survie à son petit frère il le shoota dans ses côtes ce qui avait pour effet de l'éjecter contre le mûr. Dans l'action Satoshi lâcha la poupée d'Isuzu que Daemon attrapa au vol. Il donna la poupée à son possesseur initial et lui ébouriffa les cheveux avec un sourire.

'' Voilà pour toi. ''

Le jeune Jônin de Suna descendit alors les escaliers d'un pas assez énergique et prit son petit déjeuner en quatrième vitesse. C'est une fois qu'il déposa sa vaisselle dans l'évier de la cuisine que son cousin, qui était la sentinelle en question, arriva.

'' Salut Dae'. Tu n'a pas oublié la mission que je t'ai passé hier soir j'espère. ''

Suite à ses paroles Daemon eu une sorte de ''tilt'' dans sa tête.

'' Merde! Ma mission!! ''

Il accourut le plus vite possible dans sa chambre et prit tout son attirail de ninja, il mit donc sa tenue habituelle. Un pantalon basique aux ninjas de Suna avec un haut de Kimono d'une couleur bleu cassé avec une seule et unique manche longue et large puis il attacha son bandeau ninja sur son bras de libre. Puis il prit tout de même le temps de lire le parchemin de sa mission.

Citation :
Mission de rang A : La tombe des shinobis
Un laboratoire a été aperçu par une de nos sentinelles lorsqu'elle surveillait les alentours du village. en examinant un peu plus profondément cet endroit potentiellement hostile, elle découvrit un sombre secret. Elle vit des corps de shinobis innocents inertes. Ils testaient des expériences scientifiques sur les ninjas pour faire en sorte de modifier leur ADN et les transformer en bêtes de guerre frénétiques. Votre mission est d'éliminer le chef de cette opération et d'enfermer les bêtes dans la prison. Bonne chance à vous trois.

Suite à cette petite mission le jeune homme eu aussi un dossier qui l'accompagnée. Un dossier venant tout droit des sources d'informations de la Brume, la branche de son clan dont il était le chef. Il l'ouvrit donc, il savait déjà ce que c'était. Les dossiers complets de ses deux compagnons de mission pour celle ci. Il sortie donc la première fiche et vit un nom dont il avait une parfaite connaissance. '' Sabaku No Kankûro.'' Le frère aîné du Kazekage en personne! Quel honneur de faire une mission avec ce dernier. Enfin ça c'est ce que tout ninja correct se serait dit. Mais non ce fut pas le cas du jeune Spade. Car lui il se disait le contraire au vis à vis de ses partenaires. '' C'est un honneur pour eux de faire une mission avec moi! '' Arrogant vous dites? Nonnnn ce n'est pas son genre! Mais le sourire d'arrogance tomba bien vite lorsque le jeune homme sorti le deuxième dossier. Une fille qui était plus gradé que lui et qui serait son chef d'équipe pour cette mission. D'un air blasé il découvrit que cette fille avait un palmarès de mission assez impressionnant et qu'il se dit au fond de lui que cette jeune fille était digne d'être son chef de mission. Donc ce fut le cœur léger que Daemon partit en direction des portes du village caché du pays du Vent. Il prit donc son bâton de combat et parti le plus vite possible pour sa mission.

Sautant de toit en toit il arriva assez vite aux portes du village. D'autant plus que le manoir Spade était à deux toits de celles ci. Il vit alors la jeune femme qui allait être la chef d'équipe pour cette mission. Elle était de grade ANBU alors que Kankûro- Sama et Daemon étaient Jônin. Puis Daemon fit un dernier bond afin d'atterrir aux pieds de la demoiselle. Mal grès l'arrogance dont Spade pouvait faire preuve il posa un genou au sol et salua la plus gradé que lui.


'' Daemon Spade, chef de la Brume l'unité d'élite d'espionnage de Suna. Je suis ici pour notre mission en commun. '' Disait il d'un ton solennelle.

Puis il se releva et observa la personne qu'il avait en face de lui d'une manière assez étrange, drôle de tenue pour une ninja... Il l'a trouvée certes bizarre mais à son goût. Il se retourna alors pour apercevoir enfin le dernier membre de l'équipe. Sabaku No Kankûro.
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 25



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   Ven 13 Mai - 21:31

Un réveil brutal, tombant du haut de son lit, le Jeune Juunin se préparer à une nouvelle journée chargée. Son corps n'allait peut-être même pas la supporter, quand on sait qu'il n'avait pas pu profiter de la nuit de repos qui lui avaient été accordés. Il s'agissait plus précisément d'une journée entière, servant spécialement à se préparer pour une mission cruciale prenant effet seulement le lendemain, et cela le plus tôt possible. Les informations qui ressortaient pour l'accomplissement de cette besogne marquée assez bien l'esprit du Marionnettiste. Ce genre de choses n'arrivait pas si souvent que cela dans ce monde, qui pourtant est connu pour ses dérives possibles. Et cela concerné essentiellement le village de Suna, qui depuis que le nouveau Kage fut élu, peu de bouleversements eurent lieux. Un essentiellement alla touché considérablement la vie de tous, quand on sait l'importance du Kazekage. Celui-ci n'avait que très peu souvent été considéré par ses villageois. Plus redouté que respecté, il essayait le plus possible de changer la donne. Car il n'était en rien le responsable premier de sa situation. Et c'est cet être qui lui faisait avoir une vie plus dur, qui sera le pionné de l'évènement qui allait marquer un village tout entier.

Sabaku No Gaara, voilà le nom du Kazekage actuel. Frère cadet de Kankurô, il avait vécu depuis sa naissance avec un monstre en lui, ce monstre plus communément appelé Bijuu ou par son nom Ichibi. Il sera le précurseur de l'état d'esprit des villageois face à Gaara. Traité en monstre, il joua ce rôle un long moment, mais fini par changer de directive, en voulant montrer que l'être face à tous était loin d'être simplement l'hôte d'un monstre. Arrivant alors jusqu'à arriver au poste de Kage, ninja le plus fort de son village, il n'en était pas moins à la fin de son chemin pour convaincre un peuple. Ce qui n'empêcha pas le Bijuu de lui causer plus de problèmes, attirant l'organisation de la Lune rouge à lui, Gaara se risqua à la mort. Protégeant au péril de sa vie son village, cet événement se finit par la mort du Kage et de sa « résurrection » . De cet état, il avait enfin pu arriver à ce qu'il voulait le plus, l'amour des siens.

Kankurô repensait souvent à cela, et aux avoue de son frère sur sa position et ses convictions. Face à cela, il ne pouvait s'empêcher de le suivre et l'aider le plus possible. Et c'est dans ce même genre de situation, les deux frères seul à seul, dans les hauteurs du village, que le Maitre du Sable alla proposer une mission à son frère. S'il allait le voir de cette manière, c'est parce que cette mission pouvait très vite prendre des proportions dangereuses. Rien que des indications qu'on avait à présent, on pouvait déjà estimer le rang de A. Si cela pouvait tourner à un danger plus grand, c'est qu'il pouvait très bien y avoir une relation avec un des Sanin légendaire de Konoha, et déserteur, Orochimaru. Même si sa mort avait été annoncé, et que celui qui avait fait le coup était Uchiha Sasuke, ce dernier n'avait tout de même pas fait son retour au pays du Feu. S'il s'avérait que cette mission pouvait permettre de retrouver la trace de l'Uchiha, alors la réussite de celle-ci serait de premier ordre.

Mais de cela rien n'était sûr. En effet de ce que l'on savait actuellement, un Laboratoire caché avait été retrouvé dans les environ de Suna. Après examen de celui-ci, on avait pu remarquer qu'il était l'hôte de manipulation génétique sur différente personne mit en cage. On retrouva notamment un nombre incalculable de mort et pu remarquer que la dit Laboratoire serait bien plus grand que prévu. Les mutations génétiques auraient pour but la transformation d'homme en sorte de Bêtes sauvages. Cela correspondant assez aux méthodes du Sanin déserteur, la relation fut immédiatement envisagée. Mais pour parfaire la réussite de cette mission, une équipe fut créée. Regroupant trois ninja de rang minimum Juunin, ces derniers auront pour but d'aller plus en profondeur dans le Laboratoire qui semblerait toujours actif. Le But principale étant l'arrêt des activités et du Chef de cette section. Ne pouvant évaluer le niveau des ennemis, cette mission est essentiellement basée sur l'infiltration, et pour permettre des actions efficaces malgré la difficulté seulement des ninja assez puissant furent nommés. Malgré cela l'équipe n'était toujours pas complète et le sera le lendemain, laissant un brève repos et préparation.

Si la nuit fut des plus courtes pour Kankurô, ce n'était pas seulement, car il n'arrêtait pas de penser. Mais également, car il était du genre à préparer minutieusement ces affaires. Il y trouvait même un certain plaisir, surtout quand cela concerné la gestion de ses plus grands outils de travaillent, enfin si on pouvait le dire ainsi. Car à ses yeux, cela ne se limitait pas seulement à de simples objets, tous avaient leurs histoires et signification. Ils avaient suivi plus ou moins longtemps le ninja et il comptait bien les garder encore pour un long moment. Loin d'être une simple utilisation, les marionnettes étaient un art. Dans leurs constructions aux plus précis, jusqu'à leurs utilisations recourant bien plus de concentration qu'on pouvait le penser. Il ne s'agissait pas simplement de faire mouvoir à travers des fils de chackra, quelques membres, mais de pouvoir interagir avec l'entier que représentant ces créations. Une chose qui n'était pas donnée à tous et dans les mêmes proportions. Mais une maitrise garantissant un avantage certain dans les confrontations et autres missions. C'est après une longue journée de travail dessus, allant jusqu'à tard la nuit, que Kankurô allait pouvoir finaliser ces préparations . Allant placer devant ses pantins des rouleaux ouverts, il exécuta une série de signes qui se suivirent d'une impulsion libérant une fumée blanche là où étaient les êtres inanimés. Une fois dissipé, plus rien n'était présent et différentes écritures venaient d'apparaitre sur les rouleaux. Permettant ainsi au ninja de pouvoir se faire accompagner, sans pour autant le gêner dans ses mouvements.

Quand le jour se leva, et que sa chute le réveillant de son court sommeil, il ne perdit pas plus de temps pour se préparer. Tout étaient déjà en place, seul lui manqué. Une douche froide pour le corps et la circulation du sang, puis il alla rapidement prendre son uniforme. Cachant sa chevelure brunâtre, sous une capuche formant deux sortes d'oreille et possédant le signe du village, il alla rejoindre les ninja qui allaient l'accompagner. Il avait reçu les informations qu'à présent, et pouvait voir que cette mission ne sera pas seulement menée par des Juunin. Une Kunoichi du rang d'Anbu allait donc prendre la tête de cette mission. Ce qui n'était pas une mauvaise chose, car mettant le taux de réussite plus haut. Le second membre pour cette infiltration allait-être un Juunin. Un certain Deamon Spade, le marionnettiste avait déjà pu entendre et lire ce nom dans plusieurs rapports, mais n'en savait pas plus sur lui.
Lorsqu'il arriva aux portes du village, lui de rendez-vous, il n'y avait que la Kunoichi étant présente. Abordant un costume assez spéciale, surtout pour une Anbu, cela étonna assez Kankurô, dont on pouvait facilement voir ceci à son visage. L'espace d'un instant il s'était arrêté et la regardait, il ne la dévisagait pas comme d'autres pouvaient le faire avec des idées obscènes, mais elle pouvait aisément penser à cela. Après ce petit moment de blanc, il continua sa marche pour la rejoindre. Une fois à sa porté, il prit la parole.

« Ryû Hanasaki je suppose, quant à moi c'est Kankurô. Je suis le second membre pour permettre la réussite de cette mission »

Il gardait depuis qu'il avait le rang de Juunin, un certain sérieux. Enlevant un peu de son côté perturbateur et provocateur, il pensait plus au nom du village qu'au sien. Il était difficile de le voir perdre facilement son professionnalisme, mais cela pouvait lui arriver, jouant alors plus de ses émotions, tout en gardant en tête ses objectifs.
C'est peu de temps après son arrivée, que le dernier composant alla arrivé. Faisant sa présentation, à présent tout était prêt pour commencer cette mission. L'Anbu ayant les commandes de celle-ci, il serait intéressant de voir comment elle procèdera .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Hanasaki Ryû et je suis un ninja.


avatar

ANBU de Suna



Messages : 172
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 25
Localisation : dans l'ombre de Daemon Spade ~



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   Dim 15 Mai - 18:17

Ready or not.


Je n’attendis que quelques minutes avant d’apercevoir une sauterelle sauter de toit en toit au niveau du village. Et plus le temps passait, plus la sauterelle grossissait et prenait forme humaine : rien de plus normal étant donné que la sauterelle en question était un ninja de Suna. D’ailleurs la sauterelle s’avéra être un garçon plutôt mignon que je jaugeais en le regardait arriver jusqu’à moi. Je fus des plus flattées dans mon orgueil lorsque ce beau gosse mis le genou à terre pour me saluer d’un air solennel et respectueux. Je n’aurais pas du tout cru qu’il allait faire ça vu la coupe de cheveux en pétard qu’il arborait. Ça lui donnait un côté rebelle qui me plaisait beaucoup et fit réapparaitre mon rictus sur mes lèvres finement maquillées. Daemon Spade. Certes je savais qu’il y avait de très bons espions à Suna, mais de là à ce qu’il y ait une division spécialisée dans la « Brume »… Soit je n’étais pas au courant, soit j’avais complétement oublié. Et me connaissant, les deux étaient totalement possibles. Je m’approchais de quelques pas lorsqu’il se releva pour m’observer du même air décontenancé qu’une partie des personnes qui me croisaient dans la rue et lui donna une petite tape amicale sur la joue pour me présenter à mon tour.


« Laisse tomber les révérences mon grand, j’en ai peut-être l’air mais j’suis pas une princesse tu sais ? Enfin, moi c’est Hanasaki Ryû, comme on a sans doute dû t’en informer. Et en effet je vais diriger la mission. »


Ma foi j’aimais bien qu’on me lance des fleurs, mais je ne m’en vantais plus comme dans le passé. La faute à cet abruti de Jun. Enfin, laissons cet idiot de côté. Le jeune homme devant moi ce retourna et je me penchais sur le côté pour voir moi aussi ce qui l’intriguais derrière lui. Avec ma fluette corpulence j’avais souvent du mal à voir derrière les grands garçons, mais me baisser ne me dérangeait pas. Mon rictus s’étendit plus fort encore sur mes lèvres lorsque j’aperçus le second beau gosse qui se joindrait à notre petite troupe. Le prince Kankurô en personne, voyez-vous ça ? Trop bien. J’allais enfin voir si toutes ses rumeurs sur ses capacités évidentes en Kugutsu dépassaient les miennes. Après tout cet art était ancré à Suna depuis la nuit des temps, bien qu’il soit délaissé par les jeunes générations depuis quelques temps. Ça m’avait plu d’apprendre que le prince et moi-même avions décidé de perpétrer la tradition en remettant au goût du jour cet art si dur et passionnant à manipuler. Du moins, c’était ce que moi je ressentais lorsque je maniais les marionnettes. De plus malgré que nous étions du même village je n’avais jamais eu le plaisir de voir le maitre Kugutsu à l’œuvre : en somme cette mission allait être des plus enrichissantes. D’ailleurs, en tant qu’espion je me demandais bien quelles genres de techniques spade pouvais bien contrôler… Bah, je verrais bien ça le moment venu.

Je contournais alors de manière féline le jeune homme à la coupe en patard pour aller vers mon second partenaire, celui qui était vêtu d’une cape à oreilles de chat. Je joignais les mains dans mon dos et me penchait allégrement vers lui pour le saluer, un sourire ravi aux lèvres.


« Tiens mais c’est le prince Kankurô en personne, on peut dire que je suis chanceuse aujourd’hui. » lui dis-je avant d’aller effleurer du bout de mon doigt manucuré une de ses oreilles de chats, un petit rire enfantin sortant imperceptiblement de mes lèvres au passage. « C’est un plaisir de faire équipe avec toi. »



Je finis par tourner les talons vers Daemon et lui faire signe de nous rejoindre. D’accord il n’y avait que quelques pas qui me séparaient de lui mais je n’allais pas me mettre à faire la discussion à l’un puis à l’autre : j’suis pas une balance non plus. Non, je préférais quand on était unis pour discuter et mettre au point un plan. Et heureusement pour moi, pour une fois je n’étais pas entourée de Gennin bons à rien. Je fis donc rouler de manière provocatrice mon index pour indiquer à Daemon de se rapprocher de nous. Bon, et bien ce n’était pas tout cela, mais je commençais à prendre racines moi. En quand je prenais racine de la sorte c’était que je commençais déjà à m’ennuyer, ce qui n’était pas un très bon signe pour mes coéquipiers. Aussi m’étirais-je de tout mon long vers le haut à la manière d’un félin en attendant que le petit Spade nous rejoigne, le prince et moi. Je fis ensuite craquer mes jointures. Toute cette mise en place, c’était surtout pour casser la glace et me faire bouger un minimum. Finalement, je me décidais à leur lâcher d’un air de conquérant sûr et certain de gagner la terre qu’il convoitait :


« Bien les gars, vous savez ce qu’il nous reste à faire. Qui m’aime me suive ! »


Je me mis à rire comme une idiote à cette phrase. Je me doutais bien que mes voisins, qui ne me connaissaient pas encore, ne pouvaient pas déjà m’aimer, bien qu’avoir les faveurs de l’un ou l’autre ne m’aurais pas déplu. Non, c’était juste pour leur dire qu’il était temps de se mettre en route, nous réglerons les détails sur la route. Je donnais donc le coup de feu de départ en portant deux doigts à mes lèvres pour pousser un sifflement strident avant de faire un grand bond dans l’air. Ma vitesse était certainement plus élevée que celle de mes compatriotes rien que par le fait que j’avais un grade plus élevé qu’eux, mais aussi car j’avais toujours concentré mes entrainements sur la vitesse et la précision de mes gestes, quels qu’ils soient. Je m’attendais donc à ce qu’ils suivent celle qui devrait mener cette mission, soit moi-même. J’aimais bien mener les équipes de Suna, pour la simple et bonne raison que je détestais quand mes précédents maitres me donnaient des ordres : je détestais ça et de ce fait j’étais encore plus dure à contrôler, ce qui ne leur plaisait pas du tout. Oui je suis une tête de mule, et contrairement à d’autres moi j’assume, je m’aime telle que je suis.

Bref, il ne nous fallut que quelques secondes pour passer les imposantes portes de la ville avant que nos sauts ne soient légèrement plus ralentis par le désert de Suna. J’avais en effet vérifié la veille par où se trouvait le laboratoire qui menait des expériences sur de pauvres shinobis sans défense. J’avais fait du repérage et fini par trouver le laboratoire en question, ce qui faisait que je savais exactement par où il nous fallait aller. Par contre y aller mettrais un peu de temps, j’osais espérer que mes comparses n’étaient pas des plus pressés d’arriver à cet endroit qui serait sans aucun doute glauque et sanglant à souhait. En somme, j’aurais aimé que ce ne soit pas des petites natures comme les Gennins que j’entrainais de temps à autre, ce qui ne devrait en effet pas être le cas pour qu’ils soient arrivés aussi loin dans leurs grades. Je ralentis un peu la cadence car j’avais à leur parler. Avant de foncer dans le tas, il nous fallait en effet connaitre les capacités de chacun un minimum. De par les racontars je savais qu’ils devaient connaitre mon niveau mais personnellement je ne connaissais pas le leur. Or une équipe est une équipe lorsque ses membres se connaissent assez pour être capable de se protéger les uns les autres. En tant qu’ANBU, je les avais sous ma responsabilité, alors autant que je sache à quoi m’attendre avant de continuer. Je vous avoue que je me doutais un peu du niveau du prince grâce aux mêmes racontars qui faisaient mes éloges çà et là à Suna, mais je n’avais aucune idée des capacités réelles de Spade. Aussi ralentis-je assez pour me placer juste entre eux deux et leur poser les quelques questions qui me trottaient dans la tête.


« Bien mes choux, autant mettre les points sur les I dès le début de notre collaboration. Comme vous le savez je suis ANBU. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que je manie spécialement le Irou No Jutsu, techniques de soins, le Ninjutsu en alliant Suiton et Raiton pour encore plus de dégâts, et bien sûr l’art ancestral du Kugutsu. » Dis-je en faisant un clin d’œil à Kankurô avant de continuer sur ma lancée.« Et vous ? Quels sont vos capacités respectives ? »



Je souriais rien qu’à l’idée de ce qui nous attendait tous les trois. Pour sûr qu’on n’allait pas s’ennuyer. J’avais hâte d’entrer dans le vif du sujet et de juger des capacités de mes camarades dans le feu de l’action. Mais en attendant, nous ne faisions que nous rapprocher doucement mais sûrement de notre objectif tandis que le vent du désert nous rafraichissait légèrement le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Sabaku no Kankurô et je suis un ninja.


avatar

Jounin de Suna



Messages : 65
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 25



Fiche du Shinobi
Ryos: 198


MessageSujet: Re: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   Sam 28 Mai - 16:51

Son arrivée annoncée le début de la mission. A peine sur place, que la Kunoichi qui allait l'accompagner alla d'elle-même se dirigeait vers lui. Ce qui était plutôt étonnant lorsqu'on savait que cette dernière était la plus gradé des deux et surtout avait été désigné pour dirigeait cette mission. Une mission des plus difficiles, dont le nombre de participant était obligé d'être restreint. Ce qui voulait dire que chaque membre assignés étaient cruciales pour la bonne réalisation de cette mission. Après tout, Kankurô préférait cela à s'occuper de plus de ninja moins gradé dans ce genre de mission risqués. Chaque erreur pouvant causer une mort et donc chaque vie était entre les mains de ceux pouvant les protéger. Une position qu'abordé souvent le marionnettiste, non pas qu'il se voie en bienfaiteur, mais surtout qu'il ne pouvait accepter que ses adversaires puissent agir comme ils le voulaient. Son attitude était très révélatrice de cela, des provocations qui le place au-dessus des autres, qu'il s'agisse d'un allié en difficulté ou bien d'un adversaire. Ce qui est une réaction essentiellement à sa grande fierté, venant particulièrement de sa maitrise du Kugutsu à laquelle il donnait même un nom ... A l'image du très célèbre Sasori des sables rouges, lui voyait son art comme « Technique noire secrète ». Un style unique comme pour Sasori et identifié par une couleur. Le rouge pour l'ancien Akatsuki-Jin et noir pour le Suna-jin.

Quand la Kunoichi se rapprocha de lui sous une démarche assez intrigante, elle alla poser son doigt sur le haut de la capuche du Juunin. Formant une sorte d'oreille de chat, le petit bout suspendu succomba au poids venant de l'appui exercé dessus. Accompagné de cela un petit rire nié, comme s'il n'avait dû sortir normalement, mais que cet acte rapproché sur Kankurô l'avait fait céder. Cette Anbu était vraiment spéciale, loin de l'image du ninja masqué qui doit être discret. Elle serait discrète seulement dans une chambre remplit de poupée d'enfant. Le genre au long cheveux, à la peau lisse et aux joues rougies, vêtu de long et large robe en dentelle. Peut souvent on pouvait rencontrer ce genre de ninja. Ce qui n'empêchait pas que Kankurô avait déjà entendu son nom à plusieurs reprises, elle n'était pas le genre de ninja, qui même puissant ne se fait remarquer, de cela son physique n'est pas le seul jouant son rôle. Son rang répondait à cela, elle ne devait de plus pas être une Anbu classique. Faire cette mission avec elle serait certainement intéressant.

Un long sifflement strident fit perçu, avertissant par la même occasion les membres responsables de la surveillance du départ de l'équipe. Tandis que cela réveilla le Juunin, perdu dans ses esprits entre cette Anbu et l'objectif de cette mission. Ils allaient donc se diriger vers le repère caché où plusieurs expériences tragiques avaient été menés. Des scènes horribles allaient certainement être présentes là-haut, différentes des meurtres qu'on pouvait souvent voir en tant que ninja. Cette fois-ci il s'agissait de faire souffrir à l'infinie des personnes, sans même leur garantir la mort. Mais ce n'est pas cela qui allait arrêter le groupe, c'est justement pour cela qu'ils se dirigeaient en cette direction . Un lieu que Kankurô n'avait pas connaissance, bien qu'il avait reçu une région plutôt vague, le chemin à prendre lui était inconnu. Dans le désert pour aller à deux endroits séparer que de quelques kilomètres, les chemins à emprunter n'étaient pas les mêmes. Mais cela n'allait pas poser beaucoup de problèmes, celle qui dirigeait le groupe avait semblait-il déjà été prendre connaissance de cet endroit. Le chemin allait donc être moins long, même si la distance faisait qu'ils n'allaient certainement pas arriver si vite. En sachant cela la Kunoichi prit la parole, le chemin allait leur permettre de pouvoir faire plus connaissance et surtout au niveau de leurs capacités.

Elle énonça donc ses points forts. Elle touchait à un peu de tout, présentant deux affinités, utile pour toutes sortes de combat. Ainsi que l'art médical, crucial pour la survie d'un groupe face à un ennemi plus fort. Favorisant par la même occasion la cohésion de l'équipe et la confiance en cas de participation nouvelle entre deux ninja. Durant cette mission cela pouvait également être très utile. On ne connaissait rien des adversaires, des risques, etc de plus cette mission allait avoir lui dans un repère étroit, empêchant grandement la liberté de mouvement, surtout si l'ennemi était en nombre supérieur et en connaissance des lieux. Le risque de finir blesser était des plus élevés, bien que les membres de l'équipe était des ninja de hauts rangs. Leur travail de cohésion allait permettre d'éviter au maximum cela et l'action de L'anbu de demander les capacités de ceux l'accompagnant marqué son vouloir à rassembler les participants dans leurs combats à venir. Enfin elle héritait également d'un autre art que connaissait très bien Kankurô : Le Kugutsu, l'art de la manipulation des pantins. Bien sûr on pouvait estimer qu'en s'étant octroyé de tant de capacité, elles seraient donc en déséquilibre les unes par rapport aux autres. Surtout que d'après l'Anbu, elle serait plutôt spécialisée dans l'art médical. Mais il serait tout de même des plus intéressants de voir comment est utilisé cet art quand il est accompagné de plusieurs autres capacités. A côté, il serait à Kankurô de faire la différence, après tout lui ne s'était pas tant extrapolé de cette capacité.

« Pour ce qui est de mes capacités, tu dois savoir vu que tu as l'air de me connaître, que je suis un spécialiste de l'art ancestral du Kugutsu. Je ne me suis pas dirigé vers d'autres alternatives, favorisant ainsi cette seule capacité.»

Alors qu'ils couraient tout deux tant bien que mal à travers le désert, lors de ces quelques paroles Kankurô gardait le visage fixe. Non devant lui, mais en direction de l'Anbu, tournant complètement la tête alors que la regarder du coin de l'oeil aurait été possible. Il n'arrivait pas à se détacher de cette personne, très intrigué il l'analysait. Ses capacités, son physique, son grade, il était difficile de tout raccroché ensemble en toute logique. Mais tout cela était vrai, le monde abritait des êtres des plus spéciaux et peut-être que l'excentrique faisait partie de ces personnes. Le laboratoire, lui n'était à présent plus très loin, une dizaine de minute certainement à cette allure allait suffire pour enfin pouvoir commencer cette mission. Mais ce n'est pas pour autant que les préparatifs étaient déjà finis, tout deux savait à présent les capacités de l'autre, sans aller dans les détails. C'est donc celui qui avait marqué le silence qui alla l'abréger afin de pouvoir finaliser cette préparation ... Enfin plutôt en faire la demande, cette fois-ci il n'était pas le chef d'équipe.

« On va arriver sous peu. Si j'ai bien compris tu as déjà pris connaissance des lieux. Tu dois déjà savoir à quels points on sera libre de mouvement mais également à partir de quand les difficultés seront présentes. De cette façon tu dois déjà avoir en tête une certaine stratégie pour favoriser l'infiltration, d'autant plus que tu as connaissance de nos capacités respectives. »

L'anbu avait surement dû attendre l'arrivée pour aboutir à un plan concret et complet. Dans ce cas Kankurô avait dû accélérer les choses, mais cela n'était pas dû au hasard. Non pas qu'il ne faisait pas confiance à son accompagnatrice, mais en annonçant dès à présent les plans d'actions plusieurs possibilités leurs étaient offertes. Soient de modifier le plan pour le perfectionner ou bien de l'intégrer convenablement pour éviter des erreurs fatales. Dans un cas comme dans un autre, cela permettra au maximum de ne pas perdre de temps. Le laboratoire avait été découvert la veille et directement visité. Ce qu'on y avait vu était atroce et encore d'actualité, mais le fait de s'être fait repérer devait déjà avoir fait changer les plans ennemis. En clair il était fort probable qu'ils aient rassembler le plus de personnes pour nous barrer la route et surtout que les dirigeants aient déjà prient la fuite. Dans ce cas le temps perdu par les Suna-jins pour se préparer était un bonus pour les fuyards. Ce cas n'était pas à négliger et donc la façon d'agir de Kankurô n'était pas un hasard et l'Anbu devait déjà le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: [Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] La tombe des shinobis, ou comment resserrer les liens des Sunajins? [Pv Sabaku no Kankurô & Daemon Spade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Agents libres
» Journée shopping ou comment renouer des liens (PV Cassie)
» Resserrer les liens [Dentô Sumasu & Seki Nako]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Sunagakure No Sato :: Désert du pays du Vent-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Naruto RPG