AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

Combat amical.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Takemaru et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kiri



Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 23



Fiche du Shinobi
Ryos: 254


MessageSujet: Combat amical.   Jeu 19 Mai - 23:07


Combat amical et entrainement. Part. 2 ~

Un Nouveau Sensei ...
╠ Le Combat. ╣

Le ciel avait subitement changé de couleur. Il se faisait maintenant très tard, presque minuit. Notre genin était exténué de sa précédente marche vers ce village. En effet, il était arrivé à Kumo le matin même, et les presque trois jours de marche l'avait épuisé de toutes ses forces, physiques et mentales. Le suivant combat qui avait d'ores et déjà commencé continuait à l'épuiser, et cela de plus en plus. De plus, le manque de sommeil se faisait fortement sentir, simplement à sa démarche presque boiteuse et les immenses cernes sous ses yeux presque fermés. Le ninja demeurait sur le rebord du toit d'un impressionnant immeuble en plein centre de Kumo, qui avait un panorama incroyable sur les étranges et terrifiantes montagnes encerclant le village. Le sensei de Takemaru l'avait maintenant rejoint, mais ne faisait sentir sa présence seulement par quelques paroles, longues et faisant froid dans le dos, par le ton terrifiant que prennait l'ANBU.

« Je vois que tu es déjà prêt à m'attaque, très bien. Mais, si tu veux te battre avec moi il va falloir attendre. Tu as fait une erreur en te soignant si prêt de notre dernière échange. En utilisant ton chakra, il ne me fut pas dur de retrouve ta trace, tâche dans prendre compte pour notre prochain combat. Je veux en connaitre un peu plus sur toi. Si tu veux bien me suivre, nous irons au terrain d'entraînement. Je t'attendrais là-bas. Tâche de ne pas me faire attendre. »

Des interminables frissons parcoururent le corps en entier de notre jeune et apeuré ninja. Il ne prit que quelques secondes avant de se lever et de regarder aux alentours où demeurait son sensei. Sans résultat, il ne trouva qu'un simple nuage de fumée de couleur blanche qui commençait à peine à se dissiper, qui était surement l'emplacement où était le sensei pour dire quelques paroles à notre genin. Celui-ci réécouta les paroles de l'ancien ANBU et se mit en route pour le terrain entrainement de Kumo. Sautant de toits en toits, notre ninja en profitait pour guetter les alentours, afin de retrouver son sensei de vue. Sans résultats concluants. Il continua sa route vers le fameux terrain entrainement de Kumo. Les portes de celui-ci était gardées avec précautions par une demie-dizaine de gardes, qui avaient tous leurs mains aux manches de leurs Katanas et autres armes les plus dangereuses les unes que les autres ... Une fois devant ces gardes, notre ninja ne prit pas plus de quelques secondes pour décliner son identité et entrer sur l'immense terrain.

* Stupides gardes ... *

Une fois entré sur le terrain, il ne put qu'admirer l'immensité et la beauté de ce terrain. En effet, sur ce terrain, on pouvait distinguer une sorte de lac, et au milieu de cette étendue d'eau, on pouvait voir une sorte de presqu'île, qui ressemblait fortement aux fondations d'un bâtiment en ruine. Autour de ce lac, nous pouvons aussi voir qu'il est entouré de grands écarts de profondeur, en effet, on pouvait voir qu'il y demeurait des moyennes et petites collines, surmontées le plus souvent de rochers, imposant par leur grandeurs et leurs formes improbables. Notre ninja avançait tout droit, vers la sorte de lac. Il sauta sur l'eau, et marcha sur celle-ci, avec quelques mal pour ne pas tomber dedans. Il avançait lentement vers les ruines au milieu du lac, et alla se mettre au sommet de celles-ci. Il s’assit sur ce sommet et attendit son sensei, tout en sortant une cigarette et en la fumant.

* Il en met du temps ... *



Dernière édition par Takemaru le Sam 4 Juin - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Combat amical.   Ven 20 Mai - 20:29

Chapitre 1-2: L’initiation.
    « On peut fermer les yeux sur la réalité mais pas sur ses souvenirs »

    Chaque jour qui passe, je me demande sans cesse pourquoi le sort des choses s’abattait sur moi. Que devais-je bien faire pour retrouve une vie normale. Bien que je n’aie jamais pu goute à la vie normale d’un shinobi, mon ancienne vie avait des traits caractérisant ce que pouvait représente le bonheur pour moi. Tout ninja peuplant ce monde est obnubilé par le désir et la recherche perpétuelle du bonheur. Les désirs varient en fonction des gens et des idéo de chacun. Mon désir est peut-être unique à son genre et il pouvait surement faire frémir mais si je l’accomplissais, je pouvais et pourrais retrouve ce bonheur, ce paradis que je cherche et termine avec cette quête qui me détruit intérieurement, je dois l’accomplir… Même si je dois utilise des moyens apocalyptiques qui pourraient mener au néant, celui de tout un peuple. Faire quelque chose de grandiose, une chose qui marquerait l’histoire, qui me ferait passe pour l’ennemi numéro un, être convoité par la plus grande organisation criminel de tout les temps. C’est ce que je voulais, mais dans ce monde que je voulais me crée je ne pouvais être seul. Il me fallait des alliés, des coéquipiers qui pourrait m’aider à marquer l’histoire de ce monde. J’avais déjà repère une personne, une kunoichi du village de la brume. Il me fallait deux autres personnes, mais qui. Qui était assez fort pour m’accompagner. Qui était assez puissant mentalement pour pouvoir survivre a la vie qui s’offrirait après celle qui nous était offerte au village. Je devais trouver ce genre de personne pouvant braver ciel et terre pour être à mes côtes.

    Me laissant perdre par mes pensées les plus ténébreuses, je repris mes esprits et ouvrit les yeux. Qu’elle était belle… la lune. J’allais surement un jour la convoité, et l’adore au côte de mes nouveaux compagnons, mais pour cela la route était déjà remplîtes d’embuches. Rejoindre des déserteurs qui partage les mêmes idées que moi, et ayant tous déjà été considéré comme des génies par les siens. La vie que je voulais était de l’autre côte… Loin, très loin de ma position actuelle. Je me mis debout, me levant de cette branche d’arbre sur laquelle je m’étais assoupi me laissant me perdre dans mes rêves. Je devais rejoindre ce garçon de tout à l’heure. Takemaru ce genin du village de la brume. J’étais son sensei et j’avais des devoirs à présent. En tant qu’expert en raiton, je devais lui enseigne et lui transmettre mon savoir à travers de diverse entraînement à mes côtes. Le faire souffrir oui, car la puissance ne s’acquière pas avec la facilité. L’initiation allait commence, j’allais faire de lui le meilleur genin de sa génération. L’examen des chuunins, oui je devais le prépare pour. C’était mon devoir à présent. Sous l’ordre de la godaime mizukage je devais faire de lui mon élève et donc lui enseigne les techniques liées au raiton et à l’irou. Bien que j’étais loin d’être un expert à la matière, je savais facilement utilise cette art abstrait des cordes du ninjutsu.

    Me grattant la tête, regardant le ciel d’un air mélancolique, je pris la route. Continuant mon chemin vers les terrains d’entraînements qu’abrités le village caché des nuages. Je lui avais donné rendez-vous là bas, bien que je lui ai dis de ne pas me faire attendre, l’ironie du sort fut que ce soit moi qui le fasse attendre. J’espère qu’il ne m’en voudra pas trop. D’arbre en arbre, je m’imagine mon jeune ami vagabondant à mes côtes. Je ne pouvais nier qu’il ne me manquait énormément. Il faisait partit de ma vie, mes choix étaient guide par lui, il était une partie de moi-même. En arrivant sur le vague terrain je vis le magnifique paysage qu’il offrait. Un merveilleux lac procurait la plus grande partie de l’endroit ainsi qu’une ruine sur la presque iles qui habitait les lieux. En visionnant la presque iles, je vis notre jeune garçon assis sur le sommet des quelques ruines qui il y restait. Je ne le fis pas attendre plus longtemps qu’il n’avait déjà attendu. Je sautai de la branche pour atterrie à même le sol. Je m’avançais donc vers l’endroit démontré. Mes pats résonnaient sur l’eau du lac. Après quelques milli secondes, j’interpellai mon élève.

    « Je vois que tu es déjà là, bien. Désolé pour l’échange de tout à l’heure, je voulais test tes capacités à esquive les coups. Je pense que tu l’as déjà compris, un ninja médecin se doit toujours d’esquive les moindres coups. Je ne suis pas expert à la matière mais je pourrais t’enseigne cet art complexe du ninjutsu. Egalement sous l’ordre de mes supérieurs et en tant qu’expert en contrôle raiton, on ma demande de t’enseigne et contrôle cette affinités. Je vois que tu es fatigue de ton voyage et c’est tant mieux, je vais pouvoir observe tes capacités à te surpasse. Pour cet entrainement, je te demanderais de m’attaque. Je ne veux pas que tu retiennes tes coups, désormais ne me considère plus comme ton sensei mais comme ton ennemi. Je ne te ferais pas de cadeau, tâche d’en faire de même. Le mot d’ordre et la survie. Commençons à moins que tu ne t’en sentes pas capable. Alors ? »


Dernière édition par Ryuga Izaki le Jeu 16 Juin - 23:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Takemaru et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kiri



Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 23



Fiche du Shinobi
Ryos: 254


MessageSujet: Re: Combat amical.   Dim 22 Mai - 15:40


Combat amical et entrainement. Part. 2 ~

Le Combat.
╠ Le Combat. ╣

Le destin. Une chose incompréhensible aux yeux du jeune genin épuisé. Ce destin avait fait de lui un genin de Kiri, aux ordres d'une Mizukage qu'il ne connaissait presque pas ... Et maintenant, on lui confie un sensei attitré à lui seul. Tout les jours, notre ninja se demandait dans quelle direction allait sa vie. Devenir un ninja respectable aux côtés de la Mizukage, ou bien, cesser de vouloir l'impossible, et devenir assez puissant pour pouvoir abandonner l'alliance, qui allait bientôt se diriger vers une guerre perdue d'avance contre un ennemi plus puissant qu'eux réunis tout en entier... Se poser ces questions existentielles était plutôt prématuré pour un jeune genin encore inexpérimenté , mais notre ninja était bien plus mature que son âge. Ce n'était pas la première fois qu'il pensait à cela, mais surement pas la dernière, et l'esprit machiavélique de son nouveau sensei n'allait pas guider Takemaru dans le droit chemin, mais plutôt vers la désertion.

Passons. Notre ninja demeurait toujours sur un rebord de ruines sur la presque île au milieu du lac. L'endroit où il était assis était assez haut, près de cinq mètres au dessus du niveau de l'eau. Cela équivalait à un étage environ. Takemaru avait un cigarette à la bouche, comme toujours, il attendait ici depuis quelques minutes, son sensei était quelques peu en retard, mais 'Sasui', comme il se faisait appelé, arrivait vers l'endroit où notre genin était posé. Il avançait debout sur l'eau, l'air sobre et diabolique. Une fois à moyenne distance de notre genin, il prit la parole, d'un ton sobre, comme lui même. Un longue phrase sorti alors de sa bouche.

« Je vois que tu es déjà là, bien. Désolé pour l’échange de tout à l’heure, je voulais test tes capacités à esquive les coups. Je pense que tu l’as déjà compris, un ninja médecin se doit toujours d’esquive les moindres coups. Je ne suis pas expert à la matière mais je pourrais t’enseigne cet art complexe du ninjutsu. Egalement sous l’ordre de mes supérieurs et en tant qu’expert en contrôle raiton, on ma demande de t’enseigne et contrôle cette affinités. Je vois que tu es fatigue de ton voyage et c’est tant mieux, je vais pouvoir observe tes capacités à te surpasse. Pour cet entrainement, je te demanderais de m’attaque. Je ne veux pas que tu retiennes tes coups, désormais ne me considère plus comme ton sensei mais comme ton ennemi. Je ne te ferais pas de cadeau, tâche d’en faire de même. Le mot d’ordre et la survie. Commençons à moins que tu ne t’en sentes pas capable. Alors ? »

Ces paroles avaient enchanté notre genin. Il allait enfin pouvoir se confronter à un ninja de taille et ainsi voir de quoi il était lui même capable dans ce monde où la guerre allait bientôt faire rage. Sa cigarette était maintenant terminée, il la lança dans les ruines derrière lui. Il sauta alors de son perchoir, et alla se mettre sur l'eau, en face de son Sensei. Tout en sautant, il exécuta trois mudras simples et rapides. Une fois posé sur l'eau, il lança un shuriken. Une impulsion de chakra se fit sentir sur la surface de l'eau autour de notre ninja. Soudain, une cinquantaine de shurikens firent leur apparition et se dirigèrent vers le sensei de Takemaru. Une fois à courte distance de Sasui, les shurikens disparurent tous dans un écran de fumée, sauf le premier shuriken lancé, qui alla dans l'eau, non loin du sensei. Cette attaque eut pour effet de créer une diversion contre l'ancien ANBU, en effet, pendant que celui ci tentait d'esquiver les shurikens, notre genin courra vers son sensei et tenta de lui planter son katana dans le ventre.

* Finissons-en ... *



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Combat amical.   Dim 22 Mai - 20:46

Chapitre 1-2: L’initiation.
    « La brume sanglante refait surface »

    La douce brise caressant mon cou, je portai mon regard sur mon interlocuteur qui était par la même occasion mon élève. Mes cheveux se laissant porte par la brise. La fraicheur du matin commençait à envahir les lieux et le froid commença à se ressentir. Les conditions climatiques étaient parfaites pour un entraînement. L’endroit était reculé du village, on pouvait s’y sentir allaise et détendu. Dans la tranquillité je mis mes mains dans mes poches tout en regardant Takemaru. Il se leva, jeta sa cigarette de l’autre côte des ruines et me regarda. Ne répondant pas à ma demande, je voyais qu’il était d’accord pour ma petite proposition. C’étais parfait, il était fatigue, je ne l’étais pas. Notre différence de niveau l’obligera à se surpasse dans des conditions extrêmes. Je voulais voir ce qu’il avait dans le ventre, s’il était digne d’être mon élève. Ce sont des heures sombre, c’étais indéniable, notre monde na sans doute jamais connu de plus grande menace que celle-ci. En tant que sensei, je devais lui montre le bon exemple, le préparer. Je n’allais sans doute pas retenir mes coups contre lui, il devait se former pour l’extérieur et au futur combat qui nous opposeraient aux forces du mal. Il sauta de son perchoir, atterrissant à même le sol. Avançant sur l’eau notre jeune genin était près à me faire face. J’aimé cela, cette détermination. Finalement, avec de l’entraînement et au fil des années il pouvait être mon coéquipier. Mais je ne le trouvé pas encore près, trop tendre il était et je devais lui montré la réel peur, la souffrance, l’obscurité, les ténèbres. Le monde auquel il a toujours été confronté était réellement différent de la réalité. La peur il allait la connaitre et vivre avec durant tout son entraînement à mes côtes.

    Notre jeune genin, exécuta quelques signes de mains tout en sautant. Tombant dans l’eau, nos regards s’entrechoquèrent comme s’il me lance un défit. J’aimé ce regard, il y avait de la détermination. Je voulais qu’il fasse son possible pour essayer de me tuer. Il a retenu mes paroles, il apprend déjà vite. Le mot d’ordre et la survie. Oui ces paroles étaient le facteur clef de la réussite. Il me lança un shuriken, un simple shuriken. Me prenait-il pour un débutant… Puis le shuriken se multiplia, apparaissant de nulle part. Une cinquantaine de shuriken s’approchaient de ma position actuelle. Pas mal, pour un débutant. S’approchant de plus en plus rapidement de moi, je restai de marbre face aux shurikens. Puis à quelques centimètres de moi, les shurikens disparurent dans un écran de fumé. Une diversion, remarquable. Du grand art pour un ninja de son acabit. Il avait un grand avenir prometteur s’il décide de rester à mes côtes en tant qu’élève. Puis des pats résonants dans l’eau s’approchaient de moi. Brillant. Le katana transperça mon ventre. Mais, il s’était jeté trop rapidement dans la geule du loup. En effet, en tant qu’expert en l’art suiton, j’avais déjà liquéfié mon corps quand celui-ci jeta ses shurikens artificielles, il ne m’était guère difficile de transforme mon corps en eau. Ses deux bras continuèrent leurs routes avec le katana le long de mon corps. Je n’allais pas en finir maintenant. Je voulais encore teste ses capacités ninjas. Le laissant traverse mon corps, je sautai en arrière d’un grand bond. M’exprimant à nouveau, je dis d’un air tout aussi sombre.

    « Pas mal. Ta diversion était ingénieuse. Cependant tu as vite oublié le mot d’ordre. Le mot survie. Qu’aurais tu fais, si j’étais un ennemi… Tâche de ne plus faire la même erreur. Au prochain faux pat, je te tuerais sans regret. Souviens-toi en. Un ninja ne doit en aucun cas foncer tête baisse comme tu viens de le faire, même avec la meilleure des diversions tu seras toujours mis en difficulté face à un ninja plus expérimenté. Nous allons voir ce que tu vaux contre des techniques propres de notre village. Suiton ! Kirigakure no jutsu ! »

    Après quelques signes de mains, un lourd et épais brouillard fit son apparition. Une technique propre au grand ninja de kiri. J’étais dissimulais dans ce brouillard. Mon rire diabolique et ténébreux se propageait sur la large partie du terrain. Je le voyais, ressentais chaque mouvement, chaque palpitation de son cœur. Il était dans mon brouillard, tout ce qu’il faisait était perçu par mes sens. Je voulais voir la peur dans ces yeux, je voulais le voir souffrir. J’ai été entraine comme cela dès mon plus jeune âge et je voulais lui transmettre ce que j’avais toujours vécu. La souffrance, la douleur sont les facteurs clefs de la réussite. Allais, montre moi ce dont tu es capable, Takemaru genin de kiri. Montre-toi digne d’être mon élève.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Ryuga Izaki le Jeu 16 Juin - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Takemaru et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kiri



Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 23



Fiche du Shinobi
Ryos: 254


MessageSujet: Re: Combat amical.   Lun 23 Mai - 20:01


Combat amical et entrainement. Part. 2 ~

Un Nouveau Sensei ...
╠ Le Combat. ╣

Le temps se rafraîchit très soudainement, au moment même ou Takemaru avait dégainé son katana. Une brise flottait sur le lac, où avaient prit place les deux ninjas. Les cheveux situés à l'arrière de la tête de notre jeune adolescent. Il était juste à côté de son sensei, arrêté et s'apprêtant à porter un coups de katana dans le ventre de Sasui. L'onde sur les flots avaient prit une énorme grandeur et grandissait autour des pieds de Takemaru, une grande quantité de chakra avait été générée pour courir plus vite sur l'eau et avait créée cette onde sur la surface du lac.Le katana allait être planté dans l'abdomen droit du sensei, celui-ci n'avait pas bougé, mais avait généré une masse important de chakra pour liquéfier son corps et ainsi ne pas subir de dégât en se faisant planter par l'arme de Takemaru. L'homme était resté de glace, il n'avait pas bougé d'un pouce, et demeurait aux côtés de notre ninja, l'air terrifiant et machiavélique. Il continuait de regarder dans la direction d'où venait Takemaru, l'air vide et neutre. Soudain, il regarda l'arme de son élève, et prit quelques temps avant de prendre la parole, le ton sombre, comme à son habitude.

« Pas mal. Ta diversion était ingénieuse. Cependant tu as vite oublié le mot d’ordre. Le mot survie. Qu’aurais tu fais, si j’étais un ennemi… Tâche de ne plus faire la même erreur. Au prochain faux pat, je te tuerais sans regret. Souviens-toi en. Un ninja ne doit en aucun cas foncer tête baisse comme tu viens de le faire, même avec la meilleure des diversions tu seras toujours mis en difficulté face à un ninja plus expérimenté. Nous allons voir ce que tu vaux contre des techniques propres de notre village. Suiton ! Kirigakure no jutsu ! »

La peur continuait d'envahir notre ninja, il ne bougeait plus d'un pouce, et on pouvait distinguer sur son visage, neutre à l'habitude, la terreur et la panique. Pour ne pas arranger les choses, le sensei de l'adolescent créa une brume très épaisse sur le terrain entrainement. Sasui disparut alors dans la brume, laissant seul le genin apeuré. Bref. Takemaru demeurait au centre du lac, non loin des ruines, ne savant plus quoi faire, où aller ni comment réagir face à cette brume épaisse. De ce fait, il resta au même endroit, toujours avec son katana à la main et près à se défendre... Ou presque. Le ninja resta quelques minutes sans rien faire, mais après cela, malgré la terreur qui envahissait ses pensées, il pensa à une manière de pourvoir se mettre à l'abri au cas ou son sensei attaquerai. Il choisit alors de se cacher dans les ruines se situant au milieu du lac. Une petite entrée ou auparavant demeurait surement une porte, fit face à notre ninja venu en courant jusque là. Il passa l'entrée et se remit de cette terreur, tout en se préparant à se faire attaquer. La brume commençait à rentrer dans les ruines, tandis que notre ninja encore apeuré joignait ses mains, toujours prêts à exécuter de simples mudras et ayant pour but de se protéger en cas d'attaque.

* C'est ... C'est ça ... la peur ... ??? *


Dernière édition par Takemaru le Mer 25 Mai - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Combat amical.   Mar 24 Mai - 22:48

Chapitre 1-2: L’initiation.
    « Inculcation du mal »

    Le ciel commença à devenir ombragé. Les ténèbres grondèrent sur le village caché des nuages. Le vent soufflait et la fraicheur commença à devenir fréquente. Un orage dont le village des nuages est habitué à voir. Les brouillards qui entouraient le terrain étaient merveilleux, d’une telle beauté, que j’en restais sans voie. Tel était mon art, la beauté du mal et de la terreur. Laissant mon pseudo ennemi dans la noirceur la plus confuse et dans l’incapacité de pouvoir me voir, je contemplai mon esprit, pensant à mon plan. Allais-je le faire rentre dans mon univers, le laissant partager mes idéo et ainsi lui privant de tout avenir au sein du village, ou allais-je seulement le laisser ici terroriser, l’esprit confus… Une question qui me perturba longuement, et ainsi soit-elle fut complique à trouve réponse qui lui convenait. Il était encore trop faible, n’allait-il pas devenir un fardeau pour moi… Tel était la question. Il avait un avenir dans le village, mais allait-il en avoir un à l’extérieur…Il avait des capacités oui, encore inexploité mais qui pouvait voir le jour à mes côtes. Mais, si je devais finir par déserter ce village former des ennemis ne m’était vraiment pas nécessaire. Cet élève, je voulais m’en faire propriété et ainsi l’emmène loin du village de la brume. Une inculcation au mal. Un cadeau souvenir que je voulais lui faire dont. Puis, je me retrouver à travers lui. Bien qu’ayant le même âge que mon interlocuteur, je me voyais petit à travers ces yeux. Il était comme moi, perpétuellement à la recherche de son but réel dans ce monde. Puis il avait ce regard, ce même regard que moi. Rempli de haine, je le voyais qu’il ne m’était pas différent. Mais, il lui manquait quelque chose. Une chose dont tout shinobi qui se considère comme puissant acquière avec l’expérience. Il n’avait pas encore connu de guère, il ne connaissait pas encore la peur ou la souffrance de perdre un être chère. Je devais lui montre la voie, l’avenir. Je voulais être crains de tous au village. Bien que mon nom fût déjà inscris dans les mémoires des ninjas du village. Moi Izaki Ryuga, je voulais écrire ma page de noirceur. Mon clan étant déjà considère comme un des plus puissants que connu le village sanglant, je voulais moi-même en tant qu’homme être un démon. La réponse était pourtant simple. Ce village ne vit que dans le mensonge, l’oubli. Mon ami est mort à cause de se village, ma vie n’est qu’une partie d’esclavage à cause de celui-ci. Mon clan, se soumet au règle du village, et par conséquent je me soumets à mon clan. Qu’elle triste cercle malfaisant qui s’est entoure autour de moi et du village. Je couperais les chaînes qui m’unissent à celui-ci.

    J’étais sur cette branche, le regard portait sur ces ruines. Je pouvais le sentir, son chakra… Dans ces ruines, je sentais la peur qu’émanais de lui. Se cachant de moi, enfouit dans ces décombres anciennes. Tel un misérable cloporte il se replia sur soit même et sur le monde. Je pouvais sentir son pou augmente, sentir son chakra agite. L’extase, je n’avais pas ressenti sa depuis bien longtemps. C’étais ce genre de trouble que je voulais crée avec mes ennemis. Leurs montre ce que moi j’avais endure durant tant d’année. Je sautai de mon arbre, marchant sur l’eau, les mains dans les poches, je m’avançais vers ce lieu spirituel ou était caché mon élève. Je voulais voir si son esprit était assez fort. J’avais mes raisons pour le poussé à ses extrêmes limites. Je voulais voir la fragilité de son esprit, voir si il était fait pour être mon élève ou non. La mort, il ne la jamais connu pourtant dans quelques instants il sera confronté à elle. J’épaissi un peu plus mon brouillard, le concentrant seulement dans les ruines. Celle-ci qui devinrent ainsi invisible à l’œil nu, caché par l’implicite de mon ninjutsu. Je rentrai dans les ruines, on pouvait entendre le bruit de mes pats résonnait à l’intérieur d’elle. Je voulais me faire remarquer. Oui, vouloir que mon élève sache que son maitre était dans les lieux. Savoir jusqu'à quel point son esprit allait tenir. On pouvait ainsi distingue plusieurs pièce, parcourant chacune d’elle, j’allais au point ou était situé takemaru. Il était dans la dernière des salles, blottit contre un mur. Je pouvais le sentir grâce au chakra qu’il dégageait. Il ne camouflait même plus son chakra, à croire que la peur l’avait hotte de toute raison et d’intelligence. Ce n’était pas sa faute. Confronté à un enseignement débile propose par le village, il ne pouvait qu’en sortir faible. Puis après quelques mudras, le brouillard s’évaporait. Je rentrai dans la pièce ou il était situé. Puis soudain, mon esprit ne fit que deux tours. Un énorme cri de douleur s’empara de mon âme. J’étais la sur le sol, le regardant. Avant de lui dire directement et douloureusement.

    « Élimine-moi ! Je n’en peux plus, élimine moi. Ne cherche pas à comprendre, ma douleur est insoutenable. Je veux que tu sois la personne qui abrège mes souffrances. Prend ton kunaï et plante le moi dans le cœur. Je t’en supplie, confronte ta peur et fait le… »


Dernière édition par Ryuga Izaki le Jeu 16 Juin - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Takemaru et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kiri



Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 23



Fiche du Shinobi
Ryos: 254


MessageSujet: Re: Combat amical.   Jeu 26 Mai - 20:06


Combat amical et entrainement. Part. 2 ~

Un Nouveau Sensei ...
╠ La Peur. ╣

Un énorme nuage sombre de couleur grise faisait son apparition au dessus du terrain entrainement sur lequel Takemaru ainsi que son maître s’entraînaient. Alors c'était donc ça être un vrai ninja ? Ressentir la peur à longueur de journée ? Se faire malmener par n'importe quel inconnu ? Et surement mourir pour sa patrie ? Notre très jeune adolescent n'était pas encore assez responsable pour prendre la décision de rester à Kiri en tant que ninja et fuir le village, ainsi que la guerre approchant, afin de devenir plus fort par ses propres moyens, mais il avait dorénavant sa petite idée sur ce sujet, maintenant qu'il a rencontré un être machiavélique rongé par la haine, son sensei. Le jeune genin n'avait aucune idée de raison pour laquelle 'Sasui', comme il se faisait appeler, était un homme terrifiant et sombre, mais une chose est sure, l'ANBU allait surement déteindre sur Takemaru. En bien ou en mal.

Le temps se rafraîchissant tout à coup dans les ruines, plus un bruit de se fit entendre, sauf, le battement interminable et accéléré du coeur de notre ninja pétrifié de peur. les mains encore tremblantes de peur et le souffle empressé et étonnamment bruyant, le genin terrorisé tentait en vain de réfléchir à une stratégie d'attaque. Les choses furent plus qu'accélérées avec la brume maintenant toute entrée dans les ruines encerclées de la blancheur du brouillard crée par le démoniaque sensei de notre genin. Très soudainement, de lourds pas se firent entendre dans la salle où se situait notre genin. Les battements du coeur de Takemaru ne cessèrent d'augmenter et son souffle devint de plus en plus bruyant, comme si son niveau d'adrénaline augmentait. Une chair de poule envahit alors son corps, mais d'un coup, la brume disparut presque entièrement et un lourd bruit assourdissant fit son apparition, comme si quelque chose était tombé juste devant notre genin, encore assis contre un mur. Une fois la brume entièrement dispersée, il put voir son sensei à terre, criant presque de le tuer sur le champs. Notre ninja s’exécuta et courut, un kunai à la main vers l'homme à terre.

*Que fait-t-il ??*

Une fois la brume entièrement dispersée, il put voir son sensei à terre, criant presque de le tuer sur le champs. Notre ninja s’exécuta et courut, un kunai à la main vers l'homme à terre. Il le poignarda en plein coeur, et attendit de voir comment allait réagir le sensei. Takemaru n'avait aucune idée de ce qu'avait en tête l'homme. Mais il fit ce qu'il lui avait demandé, sans broncher ni hésiter. On put distinguer dans ses yeux un air de meurtrier, comme s'il avait changé brusquement de nature, pour devenir presque aussi sombre que son sensei...



Dernière édition par Takemaru le Sam 28 Mai - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Combat amical.   Jeu 26 Mai - 23:25

Chapitre 1-2: L’initiation.

    « Annihilation du bien par la souffrance... »

    La mort d’un shinobi est monnaie courante dans notre monde tel qu’il est aujourd’hui. Rongé par la haine et la souffrance, ce monde est à l’écart de tout ce que peut représenter la paix. Certain pensent encore que la paix existera un jour, mais cet espoir n’est qu’illusion. La peur persistera dans le cœur des gens. Tant qu’il y aura des gens comme moi, la paix ne peut exister. Seul la paix intérieur peut aujourd’hui voit le jour. Celle jalousement gardé au fond de son être. Mais beaucoup de jeune ninja n’avait pas encore vu ce qu’était réellement la mort. Elle faisait partie de ma vie, elle qui torturait à longueur de journée mon esprit par des visions plus effroyable les unes que les autres. Mais elle ma rendu plus forte, ma ouvert les yeux sur le monde. Bien qu’étant considère comme un génie au sein de mon village, j’étais encore trop naïf croyant que la vie était si simple, que le bonheur était là et que la paix allait un jour s’emparer du monde ninja. Elle était mon ennemi mais aussi ma meilleure amie. La solitude me rendant plus fort encore, la haine procurait par ses visions, la souffrance qui émane de moi ne fait qu’amplifier ma puissance. Omnibulé par celle-ci je ne vis que pour être reconnu de tous. Les liens entre ninjas ne font que nous affaiblir. Ce garçon en face de moi en était la preuve. Il était encore trop faible, mais peut être que ma doctrine allait marcher sur lui. Peut être que mon destin était déjà écrit pour que je le rencontre et que je le forme pour cela. Tel était ma voie. Mon clan est c’est stupide loi n’était qu’une entrave à ma quête de pouvoir et de puissance. Mon aîné est surement la personne que je respect le plus et surtout la personne auquel j’éprouve ce que je pourrais nommée sentiment. Il était mon exemple. Un jour viendra ou je me dresserais devant les cloportes dirigeant mon clan. Ceux qui chaque jour essaye un peu plus d’étendre leurs emprises sur moi. Eux et leurs lois maudite connaîtrons la véritable peur et verront de leur propre yeux la naissance d’un être supérieur, un démon comme je voulais me surnommée moi-même.

    Assis à l’extérieur des ruines, je sentais et voyais à travers le clone présent lui dans celle-ci la vision de la scène. Je lui avais demande de me transperçais le cœur, je lui avais demande de réduire à néant les battements de mon cœur. Mes yeux inter choquants les siens je voyais un léger doute d’hésitation puis il prit son kunaï comme je lui avais demande en fonçant sur moi. Il était la l’instinct de tueur, l’instinct de survie. C’était cette émotion que je voulais qu’il ressente. Tuer ou être tuer, tel était la devise que je voulais lui enseigne. Lui apprendre les vertus de l’assassinat. Je savais qu’il avait cette part de haine en lui, je n’en connaissais pas encore la raison, mais ses yeux ne me trompaient pas. Ce regard était noir. Il était comme moi, je ne pouvais pas encore l’explique mais je savais qu’il allait devenir tôt ou tard l’être que je suis devenu. Je tacherais d’y parvenir et de l’écarter du droit chemin. Puis mon clone le regarda ricana et pointa du doigt l’extérieur puis disparu dans une flaque aqueuse qu’était du à la technique du clonage qu’avait crée notre jeune Ryuga. Je fermai les yeux, les mains derrière la tête, mon corps appuyait contre l’arbre, je vidai mon esprit laissant le néant s’installer à l’intérieur de celui-ci. Les combats apportent la mort, la souffrance et la haine des deux côtes. La mort d’un proche est dure à accepter. On se persuade qu’ils ne pouvaient pas mourir. Je pouvais sans doute essaye de trouver un sens à la mort, mais seul la souffrance existe. Une haine insupportable. Une haine éternelle… Et une souffrance qui ne guérit jamais. Voilà ce que j’ai ressenti durant tant d’année. Une souffrance incurable qui nous dévore de l’intérieur certain shinobi vivait sans cette haine, je ne pouvais laisse cela ainsi. Il était de mon devoir de leur montre, de leur faire partage ce que renfermait mon cœur. Je ne pouvais laisse le monde ainsi… La lune rouge, viendra le jour ou je rejoindrais celle-ci…

    Des bruits de pats me tira de mon esprit, c’étais Takemaru. Il était la, surpris. Je pouvais lire dans son visage, je voyais bien qu’il commençait à changer. La formation venait de débuter. Il avait le caractère pour mais en avait t-il vraiment le courage. Il n’était pas près, pas encore pour combattre contre un shinobi de renommée. J’ouvris mes paupières, soupira un coup et me leva. Sur ma branche, je le regardais. Puis, tout en soupirant, je fis attendre d’un air sombre avant de disparaitre sous un nuage de fumée.

    « Tu as réussi la première étape. Je voulais vérifier si tu en étais vraiment capable. Bien que je te considère toujours comme un cloporte, tu commence à comprendre. L’académie hein… Nous avons le même âge et pourtant notre niveau est incomparable. Qu’attends-tu pour changer de méthode. Le village de la brume n’abrite désormais que des individus dans ton genre. Rassure toi, je suis là pour te montre le véritable chemin, la route que tu dois prendre. Les shinobis sont toujours confrontés à de difficile choix. Tache d’en prendre compte. Ce monde shinobi ne fait pas de cadeau, les douleurs de la guère crée des plais incurables. Les combats apportent la mort, la souffrance et la haine des deux côtes. La mort d’un proche est dure à accepter tu le sais très bien n’est ce pas. On se persuade qu’ils ne pouvaient pas mourir. Je pouvais sans doute essaye de trouver un sens à la mort, mais seul la souffrance existe. Une haine insupportable. Une haine éternelle… » Soupir « Je referais appelle à toi Takemaru ninja du village de la brume car c’est en ce lieu que notre route se sépare pour le moment. Garde l’œil ouvert je te ferais signe du prochain lieu de rendez-vous. Retiens mes paroles, elles seront pour toi le facteur clef de la réussite. »


Dernière édition par Ryuga Izaki le Jeu 16 Juin - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Takemaru et je suis un ninja.


avatar

Gennin de Kiri



Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 23



Fiche du Shinobi
Ryos: 254


MessageSujet: Re: Combat amical.   Jeu 2 Juin - 1:49


Combat amical et entrainement. Part. 2 ~

Un Nouveau Sensei ...
╠ La Peur. ╣

Le ninja ne savait plus quoi dire, plus quoi penser... Son sensei n'était pas fiable pour le village, il avait déjà commencé à pervertir l'esprit de notre genin. Celui ci pensait à tout son périple depuis qu'il est entré au village de Kiri. Allait-il couper tout liens avec lui, avec ses nouveaux amis ? Moetirf, Matsuda, et bien d'autres étaient devenus des coéquipiers qui surement allaient devenir de bonnes unités ninjas pour le village... Il pensa à la promesse faite avec Moetirf, lui se devait de devenir Mizukage, et Takemaru lui devait devenir garde ANBU du Kage. Il ne pouvait pas tout abandonner juste pour un homme dont il ne connait rien et qui était devenu son sensei sans pour autant le connaître.

Les deux ninjas étaient face à face, Takemaru sur la surface du lac, et son sensei demeurait assis sur une sorte de rocher hors du lac. L'ANBU avait l'air pensif, mais il fut dérangé par les quelques bruits de pas résonnants sur la surface de l'eau. Takemaru venait de sortir des ruines, son bras droit levé et le protégeant des rayons du soleil. Il se rapprochait maintenant de son sensei, celui-ci prit la parole le temps d'un cours paragraphe expliquant ses raisons de sa prochaine désertion, encore inconnue aux yeux de notre très jeune genin.

« Tu as réussi la première étape. Je voulais vérifier si tu en étais vraiment capable. Bien que je te considère toujours comme un cloporte, tu commence à comprendre. L’académie hein… Nous avons le même âge et pourtant notre niveau est incomparable. Qu’attends-tu pour changer de méthode. Le village de la brume n’abrite désormais que des individus dans ton genre. Rassure toi, je suis là pour te montre le véritable chemin, la route que tu dois prendre. Les shinobis sont toujours confrontés à de difficile choix. Tache d’en prendre compte. Ce monde shinobi ne fait pas de cadeau, les douleurs de la guère crée des plais incurables. Les combats apportent la mort, la souffrance et la haine des deux côtes. La mort d’un proche est dure à accepter tu le sais très bien n’est ce pas. On se persuade qu’ils ne pouvaient pas mourir. Je pouvais sans doute essaye de trouver un sens à la mort, mais seul la souffrance existe. Une haine insupportable. Une haine éternelle… » Soupir « Je referais appelle à toi Takemaru ninja du village de la brume car c’est en ce lieu que notre route se sépare pour le moment. Garde l’œil ouvert je te ferais signe du prochain lieu de rendez-vous. Retiens mes paroles, elles seront pour toi le facteur clef de la réussite. »

*... ? Qu'est ce qu'il raconte ??*

Les choses devenaient de moins en moins compréhensibles, notre adolescent ne comprennait rien aux dires de son sensei. Qu'allait-il faire ? Pour parler de tout cela à son élève ? Tant de questions sans réponses...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Invité et je suis un ninja.



Invité








MessageSujet: Re: Combat amical.   Sam 4 Juin - 19:20

Finis.
Revenir en haut Aller en bas


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: Combat amical.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Combat amical.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé
» La Norne et la Rose [combat amical Elendil VS Christa]
» Combat amical entre Kakashi et Ishimaru [Privé]
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kumogakure no Sato :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit