AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Je m'appelle Hanasaki Ryû et je suis un ninja.


avatar

ANBU de Suna



Messages : 172
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : dans l'ombre de Daemon Spade ~



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]   Mer 25 Mai - 0:18

Un peu de piment ?


Yeah. Bon, comme vous l’avez remarqué je suis rentrée de mission avant-hier, et je m’en suis voulu d’avoir loupé le départ pour Kumo. M’enfin, c’est pas ma faute si j’ai une mémoire sélective. Bref, j’ai reçu la prime pour ma mission après avoir joué les facteurs pour une certaine Akisada Miharu qui m’avait rappelée une rencontre avec un autre membre de l’Akisada, clan ennemi du mien. En effet les Akisada et les Hanasaki avaient des idéaux bien différents et se faisaient souvent la gue-guerre, enfin rien de bien méchant jusqu’à il y a 3 ans. Ces idiots d’Akisada ont eu la bonne idée de comploter contre le Kazekage, mais ils n’avaient pas pensé qu’un espion Hanasaki pouvait sévir dans leurs rangs. Bref, ça avait fini en bain de sang dans le désert de Suna. Une histoire bien tragique qui personnellement ne me fait ni chaud ni froid. Je ne suis pas du genre à m’occuper de l’avis des autres personnellement. Je préfère de loin m’occuper de ma petite personne, et croyez-moi qu’avec la vie que je mène c’est déjà bien assez ! Vous avez le droit de dire que je suis égoïste, mais ce sera à vos risques et périls. Passons. Je suis donc rentrée de mission au matin, je me suis reposée et je suis repartie le soir même, ben oui mieux valait pour moi que je rattrape mon retard, avec un peu de chance mes deux journées de retard passeraient inaperçues.

Avec la journée de traversée de Suna à Kumo par le soleil torride du désert, autant vous dire que j’étais exténuée en arrivant à destination. J’étais un peu vexée toutefois que personne du village n’aie remarqué mon absence, mais bon. Si, quelques Gennins inutiles sont venus me demander de mes nouvelles, mais plus par politesse que par sincérité. Décidément je les déteste, autant que je déteste leur pseudo-affection. Vous l’aurez compris, je n’ai pas trainé en leur compagnie et me suis prise une chambre à la première auberge qui me tombait sous la main. J’ai plongé dans les couettes sans même avoir mangé. Je voyais un peu ce voyage à Kumo comme des vacances personnellement. Comme on risquait notre peau tous les jours pour raison X ou Y, autant dire que « resserrer les liens » c’était une vraie promenade de santé quoi.

Je me suis donc levée de bonne heure ce matin. Les oiseaux chantonnaient à ma fenêtre tandis que le village était encore plongé dans une brume légère, cette brume si commune à ce village. A moins que je ne sois moi-même dans le brouillard ? Bah, qu’importe. J’ai sauté sous la douche et frissonné en constatant que l’eau était gelée. Bon d’accord le soleil me tapait sur le système mais j’étais pas encore prête à emménager au pôle nord hein… Enfin, tant pis ça raffermirait ma peau et fluidifierait la coagulation de mon sang, alors c’était pas plus mal pour finir, non ? Bon, ça va peut-être vous surprendre, mais aujourd’hui ma tenue était relativement normale. Je portais une simple robe-bustier noire sans manches aux coutures rouges et j’avais attaché ma chevelure en deux longues couettes blondes après leur avoir donné un coup de brosse. La robe m’arrivait à mi-cuisse et j’avais mis de longues chaussettes rouges au-dessous de sandalettes noires, les chaussettes m’arrivant aux genoux. J’avais mis une croix gothique à mon cou et moi bandeau ninja était comme d’habitude ferment attaché à mon bras droit. J’avais décidé de mettre un cache-œil noir pour cacher mon œil invalide. Celui-ci était orné d’une magnifique rose brodée. Et bien évidemment, j’avais mon habituelle ceinture multi-poches attachée au niveau de ma taille. J’avais envie de faire simple aujourd’hui, sans doute l’impression de vacances qui ne me donnait pas tant envie que ça de me remuer.

Je dus cependant réveiller le cuistot de l’auberge pour qu’il me cuisine un repas, je m’étais levée bien trop tôt pour son horloge interne. Cependant j’engloutis les trois omelettes fourrées qu’il me cuisina en un temps record. Je lui laissais donc un pourboire avant de sortir me balader un peu. Je me dirigeais sans trop hésiter au terrain d’entrainement du village caché. J’y avais déjà fait quelques missions par le passé, mais j’avais tout de même l’appréhension de ne pas m’y retrouver, tout ce qu’il y a de plus normal en somme. Une fois sur le dit terrain, je constatais que bien des ninjas étaient passés dessus. Il y avait des carcasses de troncs d’arbre calcinés, de gros trous dans la terre, d’autres où la terre semblait même avoir fondue. Bref, un vrai dépotoir. Je poussais un profond soupire. En tant qu’ANBU de Suna, je me devais de remettre ce terrain en ordre, j’en faisais presque une affaire d’état. Qu’à cela ne tienne ! J’effectuais à une vitesse impressionnante les Mudras nécessaires à l’invocation d’un Suiton qui serait sans doute le bienvenu pour nettoyer tout ce bordel ! Plaçant deux doigts contre mes lèvres, je m’écriais :


« Kaihoudan ! »



Sur cette invocation, un puissant jet d’eau sortit tout droit de ma bouche. Aussi m’affairais-je à tourner sur moi-même pour faire place nette sur le terrain. Quitte à ce que ce soit boueux par endroit, ça ne me dérangeait pas, au contraire, ça me permettrait de faire attention à ne pas salir mes vêtements et serait donc un bon entrainement à la concentration. Après avoir fait 2 tours sur moi-même, j’étais plutôt fière du résultat : la place était nette… Ou presque. Un énorme caillou ornait encore la place, juste en face de moi. Vous voyez ce genre de gros caillou que même le plus puissant des jets d’eau ne pourrait arrêter ? Eh bien il était devant moi. Rien à faire, je devais le briser. C’est qu’elle était coriace cette sale caillasse ! Un sourire mauvais fit son apparition alors que j’effectuais une nouvelle série de mudras, bien que cette fois leur affinité soit lié directement au raiton. On pouvait sentir autour de moi la tension monter à vitesse grand V, tant et si bien que de petites étincelles apparaissaient tout autour de moi au fur et à mesure que le temps passait. Finalement je m’immobilisais en hurlant un puissant :


« Raizo, Ikazushi no Utte ! »



Puis je plaquais mes deux mains au sol frais du terrain qui se dirigea en une fraction de seconde sur le rocher avant que celui-ci n’explose. Bien sûr séparer les atomes d’une pierre n’était pas aisé, mais ça impliquait aussi des projectiles, aussi esquivais-je ceux qui me retombèrent dessus où leur donnais-je des coups de pieds histoire de les renvoyer à l’envoyeur. Enfin, c’était une bonne chose de faite. Maintenant il me restait à déblayer cette caillasse, autant dire que je n’avais pas fini…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]   Mer 25 Mai - 22:58

Voici trois jours qu’Hatoma avait eu sa discussion avec Mei Terumi, rappelons-nous de cette discussion, Amatera Hatoma jeune chuunin de Kiri, prit la parole devant Mei Terumi Godaime Mizukage de Kiri. En quelque sorte il chercher à savoir ce qu’une personne de son rang ferait pour un simple chuunin, si elle était prête à l’épauler à l’aider, à le sortir de ce tourbillons de haine, en quête d’infinie puissance. Cette discussion c’était finit assez rapidement la mizukage semblait avoir une chose importante à faire, la preuve elle refusa encore une fois l’invitation d’Hatoma. Déjà que c’était rare qu’il veut de la présence d’une autre personne, enfin bon à l’avenir il évitera ce genre d’invitation au moins. Voici trois jours que ces événements ce sont passer, le jeune shinobi était comme à son habitude enfermés dans ces quartiers, Attendant que le temps passe. Quand d’un coup un bruit se fit entendre, il se leva donc de son lit pour chercher d’où il venait, ayant l’habitude d’être allonger sans bouger ces sens était quelque peu amoindrie. Après trois minutes de recherche intensif le bruit se fit à nouveau entendre, quelqu’un toquer à la porte, qui cela pouvait bien-t-il être ? Le jeune homme s’approcha donc de sa porte et l’ouvrit brusquement.

Hatoma : Qui c’est qui vient me faire chier à cette heure-ci ?

Femme : Heu c’est moi la femme de ménage je passe tous les jours rappeler vous.

Hatoma : Ouais, ben magner vous de faire ce que vous avez à faire et repartez.

Femme de Ménage : Ça ne va pas aujourd’hui monsieur ?

Hatoma : Bon je vais faire un tour dehors avant de devoir vous tuez.

Hatoma sorti donc de sa chambre en prenant bien soin de claquer la porte pour faire comprendre son mécontentement. Aujourd’hui il semblait bien plus énervé que d’habitude, en effet depuis qu’il était à kumo il n’arrivait pas à trouver une personne voulant bien lui enseigner ne serais-ce qu’une technique. Pendant que tous les autres ninjas eux en apprenez plein, il faut dire aussi qu’il ne peut pas accepter n’importe quelle « professeur ». Il lui fallait quelqu’un d’au moins aussi antipathique que lui, qui détestait au moins un peu tous les autres, et qui avait du répondant, une personne parfaite quoi. En tout cas parfaite pour Hatoma, après tout c’était tellement ennuyeux une personne normal, une personne qui aime tisser des tonnes de liens, enfin bref le genre de ninja qui seras le premier mort sur un champ de bataille. Hatoma lui comme il ne ressent pratiquement rien, si une personne mourrait devant lui il pourrait garder son objectif en tête et continue de se battre. Alors que si cela arrive à un ninja comme cités ci-dessus, il ne pourrait pas continuer à se battre surtout si un de ces amis meurt, il serait aveuglé par la colère.

Après il longue réflexion le jeune homme reprit ces esprits pour voir ou il était, en effet depuis un temps il marchait à l’aveuglette. Après avoir scruté les horizons il se rendit compte qu’il était en plein milieu de la grande place de Kumo, le centre du centre-ville, une place immense bondée de monde et tout autant de décoration, Kumo joué fort on dirait sur cette rencontre entre ninja. Que voulait-il faire réellement ? Resserré les liens entre ninja pour qu’il coopère mieux pendant la guerre ? Rapprocher les ninjas entre eux ? Quelle était donc le but de toute cette mascarade ? Fallait-il vraiment un ennemie aussi puissant, qui pourrait détruire le monde des shinobi, pour que les shinobi s’allie ? Après tant d’année de haine, de traitrise, de coup-bas, d’un coup il s’attendait à ce que tous les ninjas s’entendent parfaitement ? Quelle idiotie. Enfin après tout Hatoma se dit qu’il fallait mieux profiter de ce moment pour trouver un ninja capable et voulant l’entraîner, mais pour ça il allait devoir un peu changer ces manières. Comment faire ? Il n’avait pas l’habitude de parler aux gens et encore moins normalement, il décida donc d’observer un groupe de trois ninja qui semblait bien s’entendre pour voir leur geste, leur parole, leur expression etc…

Après une heure à les avoir suivi Hatoma décidas que c’était bon qu’il devrait pouvoir se débrouiller, il se dirigea donc vers le terrain d’entraînement à la recherche d’un ou d’une partenaire d’entraînement, peut-être que la chance lui souriras aujourd’hui. Après une petite dizaine de minutes de marche il arriva près du terrain d’entraînement, qui semblait être vide aujourd’hui, mais ce n’était qu’une impression, car au loin il remarquer une jeune fille regarder le terrain avec un peu de dégout, il faut dire que ce terrain était bien sale. Le jeune homme décida donc de s’approcher de plus près pour voir ce qu’allait faire la jeune femme, dans un premier temps elle lança un suiton pour débarrasser le terrain de tous les détritus et le nettoyer. Puis elle vit un énorme rocher qui semblait la gêner, c’est alors qu’elle utilisa une attaque raiton sur le rocher. Cette technique Hatoma la connaissait déjà, mais voyant que cette jeune femme connaissait le raiton il s’approcha essayant d’obtenir un entraînement.

Hatoma : Heu Salut, j’suis Amatera Hatoma et j’suis un ninja, et puis heu et puis merde je n’arrive pas à faire semblant. Bon écoute je ne suis pas quelqu’un de très sociable je n’aime pas les autres personne et j’suis antipathique, j’ai vu que tu utiliser le raiton et cela fait plusieurs jours que je cherche une personne pour m’entraîner. Alors voilà je ne sais pas comment on demande alors t’veux m’entraîner ?

Voici la plus grande phrase d’Hatoma depuis bien des jours, il fut d’ailleurs quelque peu en colère d’avoir du parler autant, enfin bon au moins c’était fait il ne fallait plus qu’attendre la réponse de la jeune femme.


[J'étais pas trop inspirés désoler, le texte et en cours de passage sous bon patron, sauf les fautes rien ne changeras donc tu peut répondre quand tu veux. Mais pour dire je serais normalement absent jusqu'à lundi soir.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Hanasaki Ryû et je suis un ninja.


avatar

ANBU de Suna



Messages : 172
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : dans l'ombre de Daemon Spade ~



Fiche du Shinobi
Ryos: 120


MessageSujet: Re: Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]   Ven 27 Mai - 20:30


Soupirant du travail qu’il me restait encore à accomplir avant de pouvoir commencer mon entrainement, j’entendis que certaines des petites pierres que j’avais « fabriquées » bougeaient. Aussi cela impliquait l’arrivée d’une personne sur le terrain, je me retournais donc vers l’homme qui s’approchait de moi d’un pas avenant. Le garçon qui se présentait maladroitement faisait à peu près ma taille, quoique légèrement plus grand, et semblait avoir mon âge malgré les traits pointus et la pilosité avancée qui ornait son visage. Sa corpulence était quant à elle plutôt impressionnante, du moins si ça n’avait pas été moi qu’il avait croisé la personne aurait été impressionnée.

Personnellement j’avais déjà vu des hommes bien plus musclés et les avait matés sans problème. Bref. Il disait s’appeler Amatera Hatoma. Ninja ? Ca j’aurais pu le deviner au bandeau de ninja qu’il arborait. Kiri hein ? Intéressant. Un rictus sadique fit son apparition au coin de mes lèvres. J’aimais la sincérité de ce garçon bien qu’il ait tenté de changer sa personnalité pour m’adresser la parole, ce qui était tout à son honneur bien que personnellement je n’aurais jamais fait ça. Si les gens doivent m’accepter c’est telle que je suis et pas autrement, nan mais oh ! Je le trouvais assez drôle ce garçon qui s’auto-qualifiait d’antipathique. Je pouffais un instant face à ce garçon avant de m’approcher à mon tour de lui, jusqu’à être à quelques centimètres de sa personne. Je plaçais mon index entre ses deux yeux et plantait mon regard océan dans le sien.


« Peut-être bien que oui. Peut-être bien que non. Avant de me demander un tel service Ama-kun, il faudrait que tu arrives à me convaincre que tu es à la hauteur de suivre mon entrainement. Tu ne crois pas ? »



J’appuyais légèrement à l’endroit où il y avait son doigt jusqu’à ce que sa tête bouge un peu et fit ensuite un rapide saut en arrière. Il aurait pu me prendre pour une charmeuse de serpent, après tout c’était un peu mon cas. Il était tellement rare de trouvé l’objet de ses désirs de nos jours… En l’occurrence un fiancé. Mais passons, là n’est pas la question. Il avait parlé de raiton dernièrement, j’en déduisis donc qu’il souhaitait que je lui enseigne une technique dans cette affinité puisqu’il m’avait cherchée durant plusieurs jours. S’il était vraiment aussi motivé que cela, il devait me le prouver, après tout ce n’est pas tous les jours qu’on croise ce genre de garçons dans un village perdu. J’avais enfin trouvé un jouet avec lequel m’amuser. Je me demandais bien ce qu’il allait pouvoir me montrer. Mes yeux brillaient d’une lueur de malice que je ne me connaissais que lorsque le jeu en vallait la chandelle. En l’occurrence, je calculais rapidement qu’avec sa corpulence, il devrait maitriser sans aucun doute quelques techniques de Taijutsu. Je me demandais juste à quel rang ninja il pouvait appartenir. Maintenant que j’avais quelques suppositions à son sujet, il me semblait bien qu’il était temps de lancer le jeu, non ?


« En un premier temps tu m’attaqueras. Ne lésine pas sur tes attaques, c’est ce qui déterminera si je t’accorderais une seconde manche pour évaluer ta défense. »



Je me mis alors à tournoyer de plus en plus vite sur moi-même avant de tendre une jambe en l’air et la reposer vivement au sol en continuant de faire quelques tours du moi-même. Lorsque je m’immobilisais, mon adversaire pu remarquer que cette action n’était faite que pour faire voler les caillasses qui m’entouraient, et ce sur une petite dizaine de mètres de rayons autour de ma personne. J’avais en effet concentré mon chakra dans mes pieds pour accélérer mes mouvements et ainsi forcer les cailloux à s’enlever du sol tant la vitesse était rapide. Ce n’était pas autant un avertissement envers Amatera qu’un moyen précis et rapide de faire place nette autour de moi. Vous l’aurez compris, je déteste quand il y a du désordre.

Je me relevais ensuite tel le félin guettant sa proie, un sourire mesquin aux lèvres. J’enroulais ensuite une de mes couettes autour de mes doigts, tel un moyen de provoquer mon ennemi. Je n’étais pas du genre à me laisser impressionnée facilement, alors autant qu’il ait un bon tour dans son sac. Le jeu était sur le point de commencer, et ce pour mon plus grand plaisir.


« Je crois que tu l’auras compris : tu n’auras pas de seconde chance. »



Ready ? Set… Go !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je m'appelle Amatera Hatoma et je suis un ninja.


avatar

L'antipathique de Kiri - Chounin



Messages : 514
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25
Localisation : Là ou est la puissance



Fiche du Shinobi
Ryos: 373


MessageSujet: Re: Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]   Mar 31 Mai - 23:09

Il se tenait debout attendant de voir la réaction de la jeune femme, elle se mit donc à s’approcher, puis quand elle fut à une très courte distance la jeune ninja mit son doit entre les deux yeux d’Hatoma. Elle plongea également son regard dans celui du jeune chuunin, avant de prendre la parole.

Jeune ninja : Peut-être bien que oui. Peut-être bien que non. Avant de me demander un tel service Ama-kun, il faudrait que tu arrives à me convaincre que tu es à la hauteur de suivre mon entrainement. Tu ne crois pas ?

Ama-kun… ? Comment pouvait-elle déjà utiliser ce suffixe pour lui parler, enfin bref le jeune Amatera ne chipota la dessus, car elle avait totalement capté son attentions. Comment ça prouvé qu’il est digne de suivre son entrainement, elle voulait se battre ? Si cela s’avérais vrai Hatoma serais totalement d’accord, se battre mesuré sa puissance, il ne vit que pour ça. La jeune fille appuya légèrement sur la tête du jeune homme jusqu’à que sa tête bouge grâce à son doigt qu’elle avait précédemment posé entre ces deux yeux, puis elle sauta en arrière. Que faisait-elle ? Un spectacle ? De la danse ? En plus de tout ça elle ne s’était toujours pas présentés, Le jeune chuunin ne put alors qu’estimer le grade qu’elle avait, vu les techniques qu’elle avait précédemment utilisé il estima qu’elle était au minimum juunin. Avec de la chance elle n’était que juunin, un simple juunin, sinon elle serait plus gradé, juunin expert, anbu, enfin le seul moyen de vérifier était de combattre et de voir ce qui se passeras. Après un court instant de silence elle reprit la parole.

Jeune femme : En un premier temps tu m’attaqueras. Ne lésine pas sur tes attaques, c’est ce qui déterminera si je t’accorderais une seconde manche pour évaluer ta défense.

Après c’est quelques dire la jeune femme tournoya sur elle-même, tout en concentrant son chakra, pour seul but de dégager la piste de tout obstacle, apparemment elle était très maniaque. Alors elle voulait vraiment se battre ? Quel joie pour Hatoma, un sourire noir fit son apparition sur son visage pile à ce moment, l’extase atteignez son comble combattre contre un ninja apparemment plus gradé était le meilleur moyen de voir ce que l’on vaut. Le jeune chuunin regarda droit dans les yeux la jeune femme, qui en passant ne s’était toujours pas présentés, enfin après tout pour le moment cela n’avait pas trop d’importance. Pour le moment Hatoma était trop excités à l’idée de se battre que son corps trembler d’impatience, mais il devait attendre le feu vert ou qu’elle attaque, il ne pouvait se permettre de perdre maintenant. Elle se mit à jouer avec ces couettes, sûrement de la provocation, puis reprit la parole encore une fois.

Jeune femme : Je crois que tu l’auras compris : tu n’auras pas de seconde chance.

Quel pipelette cette femme, voici ce qu’il pensa à ce moment, heureusement elle avait apparemment finit son discours et tous ces petit amusement, ok c’était à Hatoma de répondre maintenant. Dans un premier temps il enleva son manteau qui cachait la moitié de sa musculature, puis un noir sourire se dessina à nouveau avant qu’il ne prit la parole.

Hatoma : C’est bon je peux attaquer ou tu as encore des tours de cirque à me montrer ?

Il ne pouvait pas se laisser provoquer sans essayer de faire au moins la même chose, puis il regarda son adversaire qui commencé à lui plaire. En tant qu’adversaire bien sûr, enfin après quelque seconde de silence il se décida d’attaquer une première fois, il effectua quelque mudra et cita les mots suivant : Raiton bushin no jutsu.

Un clone fit donc son apparition, puis Hatoma posa discrètement sa main droit sur le dos du clone tout en l’attrapant par le bras gauche grâce à sa main gauche, puis à l’aide de sa main qui était poser dans le dos du clone il y posa un parchemin explosif. Après avoir effectué cette action cacher aux yeux de son adversaire il se mit à tournoyer un tour tout en tenant le clone et le lança dans la direction de son adversaire, puis il le fit exploser à quelque centimètre de sa cible, sans faire attention s’il elle avait pris la peine d’éviter ou pas. Une première attaque rapide pour faire comprendre qu’il était sérieux, il s’équipa donc d’un kunai et attendus de voir la riposte de son adversaire.






Hrpg : J'ai voulu répondre vite désoler si j'ai un peu bacler :3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kigen-no-setsuwa.forumgratuit.org


Je m'appelle Contenu sponsorisé et je suis un ninja.












MessageSujet: Re: Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Call me Master. [Pv Amatera Hatoma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kigen No Setsuwa  :: « LE MONDE DES SHINOBIS » :: Kumogakure no Sato :: Terrain d'entrainement-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit